SORTIES DU MOIS




EDEN’S EDGE

SORTIE DU MOIS


Né d’une exposition lancée par l’Office for Narrative Landscape Design (ONLSD), le film, (en images de synthèse), se compose de neuf récits de vie, chacun prenant place à l’intérieur d’un paysage aérien spécifique au désert californien. Neuf plans fixes recréés en animation interrogent tour à tour les formes narratives du paysage et les rythmes qui le composent, tout en faisant écho aux différents récits qui y prennent place. Les personnages, minuscules depuis la hauteur d’où nous les voyons, se déplacent lentement d’un point à l’autre du plan, pendant que leur voix, en off, monologue sur leur vie passée.

À LA FOLIE

SORTIE DU MOIS


Dans un hôpital psychiatrique situé dans la province du Yunnan, une cinquantaine d’hommes passent leurs journées enfermés au premier étage de l’institution, isolés du monde extérieur et même du corps médical censé les soigner.

PASOLINI

SORTIE DU MOIS


Le matin du 2 novembre 1975, le corps sans vie du poète, écrivain et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini était retrouvé sur la plage d’Ostie. Le résultat de l’enquête conclut qu’il avait été violemment passé à tabac puis écrasé par une voiture, après qu’il ait apparemment fait des avances à un jeune homme. Nombres de versions divergentes, dont l’hypothèse d’un assassinat politique, n’ont cessé depuis de nourrir le mythe entourant ce drame.

MÉTAMORPHOSES

SORTIE DU MOIS


Avec son nouveau projet MÉTAMORPHOSES, Honoré s’attaque avec culot aux origines de notre civilisation et à un pilier de la littérature antique. Ce poème fleuve d’Ovide, datant de l’An 1 de notre ère relate l’histoire du monde gréco-romain des origines à l’apothéose de l’empereur Auguste, en un style stupéfiant, riche en anecdotes, personnages, digressions et rebondissements. Les dieux y croisent les hommes, les récits s’entremêlent en un tout aussi complexe que l’humanité. Pari risqué donc de la part du cinéaste, mais réussi avec succès grâce à l’audace de la proposition, à savoir transposer l’action de nos jours, dans les zones péri-urbaines françaises et faire interpréter les protagonistes divins et humains par des acteurs non-professionnels.

TWO YEARS AT SEA

SORTIE DU MOIS


Au beau milieu d’une forêt de pins en hiver, Jake Williams, un vieillard pas si vieux à la barbe et aux cheveux blancs, émerge. Nous sommes dans une sorte de cabane ou une maison, hors du temps et de la civilisation urbaine. Il se met à siffloter un refrain, boire un café puis prend une douche fumante. Le rythme du film s’élève avec la sensation du jour qui monte et des activités entreprises par celui dont on comprend qu’il vit en ermite.

CE QU’IL RESTE DE LA FOLIE

SORTIE DU MOIS


« Que reste-t-il de la folie », une fois ce magnifique documentaire achevé ? Un grand flou, un questionnement quant à ce qu’est « la norme », non seulement dans la société sénégalaise, dans laquelle le réalisateur a choisi d’ancrer sa démarche, mais d’une manière plus générale, dans le monde occidental actuel.

DANGER DAVE

SORTIE DU MOIS


C’est parce qu’il était le seul skateur à se risquer – avec classe – dans un « bowl » sous la pluie que le belge David Martelleur a écopé de son surnom « Danger Dave ». Talentueux, survolté, adepte de grosses fêtes et d’excès en tout genre, il a imposé son style parmi les pros du milieu… Seulement, les années passant, le presque quarantenaire a vu son corps le lâcher gentiment, les opportunités se raréfier, les amis se disperser.

MERCURIALES

SORTIE DU MOIS


Dans la banlieue parisienne de Bagnolet se dressent deux tours. Nommées Mercuriales, elle sont les uniques reliques d’un projet urbanistique conçu dans les années 70 pour concurrencer le quartier de la Défense, mais abandonné suite au choc pétrolier. C’est ici, en travaillant à la réception, que font connaissance Joanna et Lisa, trouvant en l’une l’autre, une amie, une soeur, une âme soeur…

VERS MADRID

SORTIE DU MOIS


Dans le sillage du vent de contestation de ce que les médias ont qualifié de « Printemps arabe », des mouvements ont essaimé en Europe et aux Etats-Unis (Occupy!) pour remettre en question non seulement la gestion de la Crise par leurs gouvernements respectifs, mais aussi le système économique global lui-même.

LOUBIA HAMRA

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE NARIMANE MARI ET DE ZOMBIE ZOMBIE


Poésie cinématographique d’une très grande vitalité, au geste fort et chaleureux, porté par la liberté et l’onirisme, LOUBIA HAMRA nous emplit d’énergie et de fraîcheur dans un paysage parfois trop teinté de pessimisme froid.

LACRAU

SORTIE DU MOIS


Si la vipère pouvait entendre et le scorpion voir, personne n’en échapperait. Un jeune garçon, au-dessus de l’eau, à flanc de rocher, rit, hésite : à l’idée de sauter, à celle d’entamer un voyage qui sera celui du film…