CES GRAINES SEMÉES

Ce cycle, dont les séances ponctuent l’année, est dédié aux cinéastes dont les œuvres sont parfois méconnues, voire tombées dans l’oubli, ou bien dont la reconnaissance est lacunaire. Dans l’impossibilité de leur consacrer un cycle à part entière, nous souhaitons que leurs films soient programmés au fil de l’année. En explorant l’Histoire du cinéma et en s’ouvrant à d’autres continents, nous avons réalisé que de nombreux cinéastes, souvent femmes et racisé.es, ont vu leurs œuvres peu diffusées voire totalement inconnues.

Souvent confinéxes à la réalisation de courts-métrages, ces artistes ont eu moins d’opportunités que les hommes blancs bourgeois de réaliser des longs-métrages. C’est l’occasion pour nous de mettre en lumière leur travail et de rappeler leur place dans une contre-histoire du cinéma. Nous souhaitons également transmettre et raconter leurs vies ainsi que leur parcours, montrant comment malgré les contraintes et les oppressions, ielles ont réussi à créer des œuvres cinématographiques significatives.




MY SURVIVAL AS AN ABORIGINAL de Essie Coffey


Un des premiers films australiens dans lequel une personne Aborigène a été directement impliquée dans la réalisation. Femme muruwari, Essie Coffey ne soulève pas seulement l’impact du colonialisme sur son peuple, mais propose des solutions pour transmettre, promouvoir et pratiquer sa culture au sein de sa communauté.