BATTRE LA CAMPAGNE

A CAMPAIGN OF THEIR OWN


jeu. 5 oct. 2017   20h30
ven. 6 oct. 2017   20h30
sam. 7 oct. 2017   20h30
dim. 8 oct. 2017   20h30
dim. 15 oct. 2017   20h30
lun. 16 oct. 2017   20h30
mer. 18 oct. 2017   20h30

Réalisation
Lionel Rupp
Pays
Suisse
Année
2017
Langue
ST français
VO anglais
Format
DCP
Durée
80'
Cycle

SORTIE

LE JEUDI 5 OCTOBRE SÉANCE EN PRÉSENCE DE LIONEL RUPP ET MICHAEL DAVID MITCHELL POUR UN DÉBAT AUTOUR DU FILM.

VERRÉE OFFERTE APRÈS LA SÉANCE!

PRÉSENTÉ À L’ÉDITION 2017 DU FESTIVAL VISIONS DU RÉEL

À New York durant les primaires démocrates Jonathan Katz, militant dévoué de Bernie Sanders, s’engage corps et âme dans la campagne. À ses yeux, Bernie Sanders, candidat aux présidentielles américaines, est le seul espoir de transformation du pays. Mais alors que les primaires touchent à leur fin et que Sanders lui-même s’avoue vaincu, il n’abdique pas et accuse le Parti démocrate d’avoir fraudé à de multiples reprises et d’être responsable de la défaite de Bernie Sanders. Malgré le fait qu’Hillary Clinton soit désormais la candidate du Parti démocrate à la présidence, de nombreux·ses militant·e·s, dont Jonathan Katz, s’y opposent.

Filmé sur le vif dans les rues de New York et dans certains quartiers généraux de Bernie Sanders, Battre la campagne présente aussi le portrait d’un militant durant l’aventure humaine que représente une campagne électorale. Suivi de près, Jonathan Katz bouleverse par sa participation émotive, par les espoirs et désillusions qui le traversent et nous renvoie à notre propre conditions de citoyen, à nos souffrances et nos passions.

a campaign of their own cinéma spoutnik

Le film « Battre la Campagne » propose une autre lecture de l’histoire récente des États-Unis. En se focalisant sur la défaite de Bernie Sanders aux élections, le film s’immerge à l’intérieur d’un mouvement populaire important souvent minimisé par les médias américains et quasiment occulté par les médias européens. Cette plongée dans le processus démocratique américain révèle une véritable faille au sein du Parti démocrate.
– Michael. D. Mitchell, producteur

a campaign of their own cinéma spoutnik

Le livre de Howard Zinn, « Une histoire populaire des États-Unis » a été une source d’inspiration importante du film. Il raconte l’histoire politique des États-Unis, non pas du point de vue de ses dirigeant·e·s, leurs règnes et leurs mesures, mais sur les mouvements politiques populaires, leurs combats pour que les intérêts des simples citoyen·ne·s pèsent aussi. Il raconte les revendications des Amérindien·ne·s, des syndicats, des féministes, des Afro-américain·e·s, etc. En somme, de tous ces groupes opprimés qui ont pu, à force de combats inégaux, améliorer un tant soit peu leur condition. La campagne de Bernie se situait en droite ligne d’un mouvement apparu trop tard pour figurer dans le livre de Zinn : Occupy Wall Street. Les revendications de ces activistes, des 99%, furent reprises par Sanders dans la totalité de ses discours : celles de réduire les inégalités. Bernie a lui-même déclamé inlassablement le nous de la volonté du peuple, plutôt que le je du candidat à la présidentielle. Il a aussi été piégé par cette rhétorique lorsqu’il a demandé à ses votant·e·s de le suivre dans son soutien à Clinton. Ce nous dégagea alors une volonté propre en protestant avec virulence. C’est là que réside le sens de notre titre original « A Campaign of Their Own », cette campagne a fini par dépasser le candidat et est devenue une sorte d’entité monstrueuse sans cadre défini, sans leader et tiraillée dans tous les sens par les citoyen·ne·s qui la composent.
– Lionel Rupp, réalisateur

a campaign of their own cinéma spoutnik

a campaign of their own cinéma spoutnik

PLACE AUX LUTTES : LUTTES EN PLACE

Battre la campagne de Lionel Rupp raconte l’aventure démocratique de plusieurs militant·e·s pro Berni Sanders pendant les primaires démocrates et L’Assemblée de Mariana Otero est une chronique qui suit les occupant·e·s de la place de la République pendant Nuit debout. Comment filmer l’Histoire aujourd’hui ?

place aux luttes luttes en place cinéma spoutnik


Prochainement

La Flor – Partie 4

le film labyrinthique de Mariano Llinás

dim. 24 mars, 19H

Depuis Mediapart

sortie

lun. 25 mars, 20H30

Depuis Mediapart

sortie

mar. 26 mars, 20H30

L’Époque

sortie

mer. 27 mars, 20H30

L’Époque

sortie

jeu. 28 mars, 20H30

SAUCE FESTIVAL

carte blanche à Sharivari
performances audiovisuelles

ven. 29 mars, 22H - 3H30

SAUCE FESTIVAL

carte blanche à Calm Class
performances audiovisuelles

sam. 30 mars, 21H-4H

La Flor – Partie 4

le film labyrinthique de Mariano Llinás

dim. 31 mars, 19H

L’Époque

sortie

lun. 1 avril, 20H30

L’Époque

sortie

mar. 2 avril, 20H30

L’Époque

sortie

mer. 3 avril, 20H30

Lina Mangiacapre: Artiste du féminisme

présentation de b-side feminism, a transcription marathon
entrée libre

jeu. 4 avril, 19H

L’Époque

sortie

ven. 5 avril, 20H30

Let me be your band

Films de Minuit
carte blanche à Jérémy Chevalier
entrée libre

ven. 5 avril, 23H30

La Flor – Partie 1

le film labyrinthique de Mariano Llinás

sam. 6 avril, 19H

La Flor – Partie 2

le film labyrinthique de Mariano Llinás

dim. 7 avril, 19H

A bread factory – Partie 1: ce qui nous unit

sortie

lun. 8 avril, 20H30

A bread factory – Partie 2: un petit coin de paradis

sortie

mar. 9 avril, 20H30

A bread factory – Partie 1: ce qui nous unit

sortie

mer. 10 avril, 20H30

Re-program, AFC Belgrade: the 4th generation

courts métrages

jeu. 11 avril, 20H30

Programme présenté par le curateur Milan Milosavljević

A bread factory – Partie 2: un petit coin de paradis

sortie

ven. 12 avril, 20H30

Modesty Blaise

Films de Minuit
carte blanche à Max Jacot
entrée libre

ven. 12 avril, 23H30

La Flor – Partie 3

le film labyrinthique de Mariano Llinás

sam. 13 avril, 19H

La Flor – Partie 4

le film labyrinthique de Mariano Llinás

dim. 14 avril, 19H

A bread factory – Partie 1: ce qui nous unit

sortie

lun. 15 avril, 20H30

I diari di Angela – Noi due cineasti

en collaboration avec le centre d'Art contemporain Genève
entrée libre

mar. 16 avril, 19H

en présence de Yervant Gianikian, suivie d’une conversation avec Jean Perret

A bread factory – Partie 2: un petit coin de paradis

sortie

mar. 16 avril, 20H30

Théâtre de l’espérance + Kick that habit

30 ans à L’Usine - partie 1, état d’urgence

mar. 23 avril, 20H30