Tlamess


dim. 3 nov. 2019   21H15
mer. 6 nov. 2019   19H

Réalisation
Ala Eddine Slim
Pays
France
Tunisie
Année
2019
Langue
VO arabe
Format
DCP
Durée
120'
Cycle

Geneva International Film Festival
Première suisse
Compétition internationale de longs métrages

mer. 6 nov. 2019, en présence du réalisateur


Ala Eddine Slim réalise, monte et produit lui-même ses films depuis douze ans : des films sans dialogues. Dans Tlamess (« jeter un sort », en arabe), on y parle avec les yeux. L’être humain, celui qui vit, celui qui fuit, se montre dans tous ses états, fort et faible. Un film atmosphérique qui symbolise un cinéma tunisien en pleine mutation. Vivant, mouvant, un film sur la transfiguration, “fruit de fatigue et de beaucoup d’amour”, nous dit le réalisateur.

spoutnik

spoutnik

spoutnik

HISTOIRE D’UN 25e

C’était il y a tout juste onze mois. Nous vivions les dernières heures de la 24e édition du GIFF. Mais déjà, ce 25e se profilait à l’horizon. On le devinait dans le chambard de câbles et de tubulaires jonchant le sol de notre Lieu central. Tapi dans l’ombre, roulé en boule entre deux tas informes, il s’apprêtait à nous sauter dessus comme un diable sort de sa boîte. Certes, il fallait encore l’inventer, l’imaginer du tout au tout. Mais il était là. Enfant de nos succès et de nos ratés. Fort de tous ses possibles.

Il s’est joué de nous, ce 25e. Nous l’avons cherché partout, dans des films, des séries, des œuvres numériques. Nous l’avons traqué aux quatre coins de la planète. Il y a eu des odyssées furieuses – ceux qui ont déjà essayé de réunir un budget de plus de deux millions de francs en quelques mois savent de quoi je parle. Il y a eu des éclats de rire. Nous avons vécu – d’abord à sept, puis à vingt, puis à cinquante, puis à près de quatre cents – le grand huit des émotions festivalières.

Et, puis un jour, il nous est apparu. Comme si nous avions gravi une montagne et que le paysage, enfin, s’offrait à nous. Sans fausse modestie, il était beaucoup plus étendu et plus beau que nous l’avions imaginé. Xavier Dolan, David Cronenberg, Park Chan-wook, Rebecca Zlotowski, Elia Suleiman, Costa-Gavras, Jan Kounen, Clotilde Courau, Tom Fontana, Eva Ionesco, Marco Bellocchio ou encore Roger Avary : tant de noms prestigieux avaient décidé de nous faire confiance, que tout avait changé. Là où nous nous étions représenté·e·s un village, une ville était sortie de terre. Là où nous avions creusé une rivière, il y avait maintenant un lac. Notre sous-bois s’était transformé en forêt.

Cette 25e édition, nous en sommes fières et fiers. Nous vous la transmettons aujourd’hui, en espérant que vous l’aimerez à votre tour et qu’elle vous fera passer dix beaux jours de films, de séries, d’expériences immersives et de folles soirées parmi nous.

Emmanuel Cuénod – Directeur général et artistique

spoutnik