poésies en mouvement #9 – réflexions


mar. 20 nov. 2018   19h30
Cycle
Website

Performances proposées par l’association makaronic
entrée libre

Dans le paysage mythologique, Écho, la nymphe amoureuse, est la figure absente. En creux. Réfléchissante. Laquelle – dans le renvoi du même – introduit l’altération (flou, irisation, réverbération, vibrato) révélatrice de l’identité fracturée de Narcisse. Pour l’occasion de sa neuvième soirée « poésies en mouvement », l’association makaronic.ch invite les performers à réfléchir à ce complexe rapport au même, configuré par les phénomènes verbaux, sonores, visuels, gestuels de report, répons, reprise… tels que, du mythe ovidien, on peut aujourd’hui risquer de les mettre à l’œuvre.

la multiplicité des domaines artistiques tout comme le mélange des générations sont des critères centraux de la programmation des soirées pem.
Le large éventail des propositions et la variété des artistes, par leur provenance, leur art, leur âge, attire un public éclectique : diversité des générations, des profils culturels, des goûts artistiques, des habitudes.

Notre programmation expose ce public à des formes totalement nouvelles pour lui. Des
habitué·e·s de danse écouteront des performances, inouïes pour eux, de poésie sonore.
Des amateurs·rices de musique concrète entendront le discours d’un conférencier, la lecture
d’un poète. Les inconditionnel·le·s de poésie sonore assisteront aux projections
multimédias…

artistes:

Dagmara Kraus (lecture poétique): s.t.
Gaëlle Rouard (projection filmique 16mm): hélas, hélas, fille de la terre voudrait la chair
Sophia A. Carvalho et João Castro Pinto (performance électroacoustique): spectrum extenso
Joëlle Valterio (performance): écho d’échos
Sébastien Joye – aka ArTK – et Cyrus Dufoy (rap): ivan///élisabeth
Vassili Tsaita (lecture de poésie) Αρνητικό Négatif
Pascal Schaer (cor des alpes): Ecor
Sophie Audureau (perfomance avec Poline Renou): poème 9 les mathématiques et les fleurs
Emma Souharce et Daniel Mazkovicz (performance électroacoustique): danse électronique primitive

exposant:

Gregory Rault (gravure à l’eau forte/installation sonore): ‘comment s’en sortir sans sortir’ (Gherasim Luca)


Prochainement