ERASERHEAD


ven. 16 févr. 2018   20h30

Réalisation
David Lynch
Pays
États-Unis
Année
1977
Langue
ST français
VO anglais
Format
DCP
Durée
89'
Cycle

FILM DE MINUIT
SOIRÉE DOUBLE PROJECTION HOMMAGE À DAVID LYNCH

SOIRÉE DOUBLE PROJECTION HOMMAGE À DAVID LYNCH

J’éprouvais de la terreur partout où j’allais. Je ne vivais pas dans les bons endroits de Philadelphie, donc l’effroi était un sentiment permanent. Je détestais ça. Et j’aimais ça aussi.” – David Lynch

L’histoire et la conception du film Eraserhead sont entièrement liées à une ville, Philadelphie dans l’État de Pennsylvanie. Décadente, sordide, rongée par la violence et le racisme, Philadelphie a inspiré à David Lynch un monde industriel, gris et déshumanisé, un espace post-apocalyptique où si un enfant naît, il ne peut être que monstrueux. Tout au long du film, on sent le personnage d’Henry Spencer terrifié par quelque chose d’insondable qui serait, selon le réalisateur, un condensé des effrois ressentis dans cette ville. “Entrer dans cette ville, c’est entrer dans un océan de peur.”” – Maxime Lachaud

eraserhead david lynch

SOIRÉE DOUBLE PROJECTION HOMMAGE À DAVID LYNCH

David Lynch est un réalisateur qui aura marqué plus d’une génération avec une œuvre surréaliste et hallucinée, marquée par une imagerie onirique et une conception sonore implacable. De son premier long métrage “Eraserhead” à la complexe mise en abîme de “Inland Empire”, il dépeint une réalité inquiétante voire dérangeante qui soulève la thématique de l’emprisonnement de l’être humain dans un quotidien morne, dont les seules issues semblent être le rêve, la folie, la mort.

En hommage au réalisateur, le Spoutnik propose la projection de son premier film “Eraserhead” en version restaurée et de le mettre en regard avec “Carnival of Souls” dont l’univers fantasmagorique aurait inspiré son style particulier.

david lynch eraserhead cinéma spoutnik


Prochainement

OSMOSCOSMOS – Soirée vernissage avec courts métrages en 16mm

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

mar. 18 juin, 23H

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

mer. 19 juin, 20H30

Eros + Massacre

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

jeu. 20 juin, 20H30

Dire à Lamine

en collaboration avec Outrage Collectif et collectif Cases Rebelles

ven. 21 juin, 21H

en présence du Outrage Collectif et du collectif Cases Rebelles

The Death and Life of Marsha P. Johnson

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

lun. 1 juil., 21H

Rafiki

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

mer. 3 juil., 21H

Un chant d’amour + Happy together

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

ven. 5 juil., 21H