WONDERS WANDER


dim. 15 avril 2018   20h

Réalisation
Shu Lea Cheang
Pays
Espagne
Année
2017
Langue
ST anglais
VO anglais
VO espagnol
Format
Vidéo
Durée
60’
Cycle

APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG

APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG

Barrio Malasaña, connu par les résident·e·s de Madrid comme Maravillas (merveilles), fut originellement un centre de contre-culture de La Movida Madrileña, mais est devenu aujourd’hui un lieu branché pour les touristes. Prenant ce passé réactionnaire comme point de départ, “Wonders Wander” prend les merveilles de Malasaña, hors des circuits mainstream, pour explorer les nouvelles générations queer qui incluent les réfugié·e·s, les migrant·e·s, situations de handicap, le transféminisme, les familles ouvertes, les mères subversives, la décroissance (sustainable lives), et les nouvelles méthodes d’autodéfense et de self-empowerment. Il s’agit aussi d’une ballade en ville avec GPS qui traque les sites où des attaques homo-trans-phobes ont été recensées et qui s’étendent en périphérie de Madrid.

“Wonders Wander” est une série web de quatre épisodes qui fictionnalise les écrits et les histoires des performeur·se·s de Madrid. Une énorme méduse à huit bras constitue le point de ralliement de ces épisodes, comme un élément qui trouve son énergie dans l’union des personnes. Entre narrations fantaisistes et magie réaliste, “Wonders Wander” rassemble les récits de la résistance queer dans ses implacables défis, sa sensualité séductrice et sa passion vigoureuse.

WITH WITCHES WE MOVE

Un robocop veille sur les frontières d’une nation assiégée par les flux de migrant·e·s et de réfugié·e·s. Une radio pirate retransmet les ondes de la résistance et infiltre les patrouilles gouvernementales. Les réfugié·e·s récitent le manuel du test d’intégration. Les sorcières migrantes téléportées en ce nouveau pays déclarent “no border, no territory”. Une méta-structure est érigée, repoussant les attaques qui viennent du ciel. Les histoires de migrations sont récoltées, les mémoires de pays natal sont rappelées, les droits civils sont proclamés. La méduse à huit bras arrive et dissémine ces méta-structure dans l’horizon, proclamant “Down with borders, Live the communities”.

AS THE WHEELS WE MEET

Avec ses béquilles, une femme en situation de handicap (functional diversity) se transforme en la super-héroine Cojoman, qui dégomme toutes les remarques désobligeantes telles que : incapable, retardées, handicapée… Les roues d’une chaise rencontrent les roues d’une Harley Davidson – On fait du sexe ? Roue contre roue ? – Vient la musique du tango, le tango queer danse toute la nuit avec les échanges de partenaires et les amours qui se multiplient. En chantant “I am a slut” un homme transvie sa liberté. La méduse à huit bras arrive pour une interaction sensuelle entre une personne en situation de handicap et son assistant personnel et sexuel, proclamant “sexual rights are human rights”.

YOU ARE MINE, ONLY MINE

Le gouvernement annonce la mise en place de “Operation Freeze”, qui demande à toutes les femmes actives de moins de quarante ans de venir donner leurs ovules afin de les congeler et assurer une fertilité infinie. Dans un espace libre et autogéré de Madrid, un groupe de personnes défient les ordres du gouvernement en pratiquant la naissance naturelle, l’éducation communautaire et la parenté participative. Ielles se réunissent dans la cuisine, partagent la nourriture, et discutent de nouvelles façons de vivre avec moins de ressources naturelles (self-sustainable living conditions). Parmi ielles, Gabriela, Rocio, and Jaime sont amant·e·s et parent·e·s, ielles partagent un grand lit avec toutes les autres personnes qu’ielles aiment et désirent. Dans une telle communauté de partage, peut-on déclarer “you are mine, only mine” ?

UNDERSTAND?

“¿Entiendes?” traduit par “Tu comprends ?“ est doucement murmuré lors de rencontres avec des inconnu·e·s durant les temps de répressions homophobes en Espagne. La question porte plus subtilement le message “Es-tu queer ? Es-tu des nôtres ?”. Proa pratique le shibari pour son propre plaisir, elle rencontre six jeunes LGBTQ qui jouent avec son corps en surpoids attaché avec des cordes et suspendu en l’air. Ces jeunes queers nous emmènent dans un monde imaginaire, empli d’amour, de dérives et de violence. Rejoint par Teo, instructeur d’auto-défense qui veut prendre possession de la rue, les jeunes livrent leurs portraits personnels en décrivant leur non-binarité. La méduse à huit bras arrive pour enjoindre les jeunes de proclamer une libération ultime.

a

a

f

APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG

Artiste, réalisatrice, vidéaste, performeuse, profondément cyber-punk, avec une pratique dans le bio-hacking, Shu Lea Cheang est une activiste queer forcenée qui mêle science-fiction et imaginaire déglingué dans toutes ses œuvres. Ses installations mettent souvent le public dans des situations participatives avec des interactions sociales transgressives et fait un usage massif des technologies du média. A ce propos, son premier long métrage “Fresh Kill”, réalisé en 1994, pointe une cyber-paranoïa grandissante avec une vision post-apocalyptique emplie de déchets électroniques et de répercussions toxiques du marketing de masse et de la culture high-tech. Son second long métrage I.K.U. réalisé en 2000 est une sorte de “Blade Runner” post porno où une multinationale déploie des cyborgs sexuels pour ramasser des données orgasmiques. Depuis installée en Europe, Shu Lea Cheang, multiplie les collaborations transdisciplinaires dans une direction résolument cyber-biologique. Elle réalise son dernier long métrage “Fluidø” en 2017 avec une attention particulière à l’intégration et représentation de toutes les sexualités et diversités, décrivant un monde futuriste où l’humanité entière est en proie à une passion virale pour tous les fluides corporels.

Le Spoutnik propose une rétrospective sur le travail cinématographique de l’artiste américano-taïwanaise Shu Lea Cheang, qui sera présente pour accompagner les projections de ses trois longs métrages et de deux séances de courts. La première suisse de “Fluidø” sera l’occasion d’une fête casting participative en vue du tournage de “Fluidø2” qui risque bien de rester dans les annales d’une mémoire collective queer genevoise.

a


Prochainement

Ultra Rêve

Sortie

ven. 14 déc., 19h

Sophia Antipolis

Sortie

ven. 14 déc., 21h

Diptyque Z! – The Story of Ricky – précédé de Abonion

Film de minuit
Carte Blanche à Bamba triste
entrée libre

ven. 14 déc., 23h30

Workshop avec Kazehito Seki

Body-voice method voice training
Workshop prix libre (conseillé 50.-)
8 places sur inscription (cinema@spoutnik.info)

sam. 15 déc., 15h

Sōon

performances audiovisuelles noise
projection de Pinocchio √964
tarif unique 5CHF

sam. 15 déc., 20h

Ultra Rêve

Sortie

dim. 16 déc., 19h

L’Île au trésor

Sortie
Deux films de Guillaume Brac

dim. 16 déc., 21h

Ultra Rêve

Sortie

lun. 17 déc., 19h

L’Île au trésor

Sortie
Deux films de Guillaume Brac

lun. 17 déc., 21h

Cassandro the Exotico!

Sortie

mar. 18 déc., 19h

en présence de Marie Losier

Cassandro the Exotico!

Sortie

mer. 19 déc., 19h

en présence de Marie Losier

L’Île au trésor

Sortie
Deux films de Guillaume Brac

mer. 19 déc., 21h

Cassandro the Exotico!

Sortie

jeu. 20 déc., 19h

en présence de Marie Losier

Ultra Rêve

Sortie

jeu. 20 déc., 21h

Vide grenier du Spoutnik

marché et apéro de fin d'année

ven. 21 déc., 17h

La nuit la plus longue pour des primés avec Animatou

entrée libre

ven. 21 déc., 19h

Au temps de la guerre des étoiles

Film de minuit
spécial Noël par Clemydia
entrée libre

ven. 21 déc., 23h30

Cassandro the Exotico!

Sortie

sam. 22 déc., 19h

L’Île au trésor

Sortie
Deux films de Guillaume Brac

sam. 22 déc., 21h

Cassandro the Exotico!

Sortie

dim. 23 déc., 19h

L’Île au trésor

Sortie
Deux films de Guillaume Brac

dim. 23 déc., 21h

Spoutnik on air – Globale de l’Usine

Radio performative en collaboration avec f f channel et Radio Usine

sam. 29 déc., 14h