PRINCE OF DARKNESS


dim. 12 janv. 2014   20H

Réalisation
John Carpenter
Pays
États-Unis
Année
1986
Langue
ST français
VO anglais
Format
35mm
Durée
99'
Cycle

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...

Un prêtre demande à une équipe de scientifiques de venir dans le sous-sol d’une église analyser une substance verdâtre qui se révèle bientôt être une manifestation du Diable…

Tournant majeur dans la carrière du réalisateur après l’échec de BIG TROUBLE IN LITTLE CHINA (Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin), PRINCE OF DARKNESS marque le retour de Carpenter au mode de production indépendant. Deuxième volet de ce que Carpenter a définit comme sa « Trilogie de l’Apocalypse » (avec THE THING et IN THE MOUTH OF MADNESS), le film se situe nettement dans l’horreur gothique, où le monde est menacé par des forces maléfiques. Abandonnant l’unité temporelle qui lui était chère jusque là, il met en place un univers discontinu et fragmenté se rapprochant du rêve.

prince of darkness

prince of darkness

JOHN CARPENTER IS IN TOWN…
Du samedi 4 au mardi 14 janvier 2014

Rigoureux, exigeant, intègre, Carpenter débarque avec fracas dans le paysage cinématographique avec la bombe ASSAULT ON PRECINCT 13 (1974), avant de continuer à marquer le cinéma par un rare enchaînement de films cultes, denses et maîtrisés.

A ne pas manquer, en ouverture du cycle, deux rencontres avec des spécialistes de Carpenter. Samedi 4, Laurent Guido présentera les Bandes originales composées par le réalisateur et dimanche 5, le critique Jean-Baptiste Thoret interviendra à la suite de la projection d’ASSAULT ON PRECINCT 13.

HALLOWEEN, THE FOG, THE THING, ESCAPE FROM NEW YORK, THEY LIVE ! IN THE MOUTH OF MADNESS : autant de titres évoquant un univers sombre, à la limite du rationnel, mettant constamment les protagonistes à l’épreuve de la peur, de l’insécurité et du Mal, insaisissable mais imminent.

Mise en scène ciselée, cadrages virtuoses, bandes originales efficaces et minimalistes qu’il signe lui-même (à quelques exceptions près), les films de Carpenter sont autant de diamants noirs diffractant la réalité pour révéler les malaises enfouis de la société.

Longtemps ignoré par la critique institutionnelle, Carpenter a accédé depuis à une reconnaissance tardive, mais méritée. Nous vous proposons de plonger dans son univers à travers 11 films, dont la plupart seront projetés dans leur format original 35mm.

john carpenter is in town tomas perrodin spoutnik