septembre-octobre 2019




Best of Annecy Kids 2019

Festival ANIMATOU 2019 - 14ème édition - Piękna Polska
jeune public


Ce programme de 7 courts métrages issus de la sélection officielle du Festival international du film d’animation d’Annecy rassemble des films drôles, émouvants et poétiques qui raviront les enfants.

Chronopolis

Festival ANIMATOU 2019
séance psychotronique - Piękna Polska
entrée libre


Chronopolis, une immense cité perdue dans l’espace. Ses habitants, de puissants immortels, ont pour seule occupation et pour seul plaisir de fabriquer du temps. Ainsi s’amusent-ils, en manipulant particules atomiques et électricité, à créer de mystérieux objets avec lesquels ils se livrent à des jeux énigmatiques…

Cérémonie de remise des prix & films primés 2019

Festival ANIMATOU 2019 - 14ème édition - Piękna Polska
entrée libre


En présence de réalisatrices/-teurs primé-e-s et de jurys. Le public pourra découvrir les films primés de cette 14ème édition.

Piękna Polska : Rétrospective Piotr Dumała

Festival ANIMATOU 2019 - 14ème édition - Piękna Polska


Piotr Dumała (né en 1956) est un réalisateur et sculpteur polonais. Depuis le début de sa carrière en 1980, il s’inscrit dans le courant surréaliste prôné par Walerian Borowczyk et Jan Lenica. Ses films en noir et blanc s’appuient sur une «animation destructive», avec des dessins effacés puis refaits qui révèlent la lumière et les ombres. Peuplés de bêtes menaçantes poursuivant hommes et femmes, ses films remettent en question l’origine de l’humanité, nos peurs et notre instinct animal. Son oeuvre a été distinguée dans les festivals du monde entier.

Piękna Polska : Confessions intimes

Festival ANIMATOU 2019 - 14ème édition - Piękna Polska


Une présentation d’œuvres d’artistes contemporains polonais-e-s. Des histoires intimes sur le premier amour et sur la vie avec ses hauts et ses bas…

Compétition internationale Labo

Festival ANIMATOU 2019 - 14ème édition - Piękna Polska


Des films qui bousculent les codes narratifs et qui nous invitent à l’exploration … Un vrai laboratoire d’images !

Compétition internationale Dérives

Festival ANIMATOU 2019 - 14ème édition - Piękna Polska


Les amarres sont rompues: il faut coûte que coûte atteindre l’autre rive, ou c’est la dérive ! Les expériences malheureuses pourraient-elles nous permettre d’y voir plus clair dans ce monde, de trouver un ancrage, voire une place qui nous convienne dans la vie?

Compétition internationale Doc’anim 2

Festival ANIMATOU 2019 - 14ème édition - Piękna Polska


Le programme de documentaires animés Doc’Anim interroge l’appropriation du réel à travers le médium de l’animation et ses frontières: Documentaire animé ou animation du réel?

Compétition internationale Doc’anim 1

Festival ANIMATOU 2019 - 14ème édition - Piękna Polska


Le programme de documentaires animés Doc’Anim interroge l’appropriation du réel à travers le médium de l’animation et ses frontières : Documentaire animé ou animation du réel?

Nous sommes des professionnels

30 ans de l’Usine - 30 heures de célébration
invitation par le TU, Théâtre de l’Usine pour les 30 ans de l’Usine


Un anniversaire c’est trop beau, c’est fêter la vie d’une personne, la vie d’un lieu, c’est se rappeler, c’est un bilan sur les insolubles conflits et les insolubles fêtes, les indispensables luttes et les indispensables joies. Invité·e·s par le TU, nous, Sarah, Yvonne et Louis, avons préparé une gênante petite surprise à l’occasion des 30 ans de l’Usine. 30 ans, c’est long et c’est court, c’est beau et c’est moche, c’est triste et c’est gai. Bref. Librement inspirée par notre séjour à l’Usine, c’est une tentative de partager cette rencontre. Nous voulons que ce soit beau, nous voulons que ce soit un cadeau d’anniversaire, nous voulons faire plaisir, mais pas seulement. Merci l’Usine. C’est ton anniversaire et c’est une belle occasion de se rappeler de la chance de vivre.

Spoutnik Music Cinéma – 30h de vidéoclips pour les 30ans de l’Usine

30 ans de l’Usine - 30 heures de célébration


Pour cette grande célébration, le Spoutnik propose un espace salon avec diffusion de vidéoclips musicaux. Chaque heure du programme sera une émission carte blanche aux collectifs de l’Usine et aux ami·e·s du Spoutnik. On y verra/entendra tous les styles, des plus obscures aux plus mainstreams, venez vous ressourcer avant de reprendre le marathon dans les autres salles.

Scopitones!

de 20h à minuit


Pour la nuit de Samain honorons la Saint Scopitone en ressuscitant des pellicules de vidéo clips musicaux d’entre les morts. À l’époque de la nouvelle vague, avant l’arrivée de la télévision, les Scopitones étaient diffusés dans des jukebox tout droit venus de l’espace et faisaient la fureur dans les bars. L’équipe du Spoutnik a découvert ces petits joyaux dans une ambiance de folie lors de son voyage au Cinéma Nova à Bruxelles et s’est promis de les ramener au public genevois. Qui a dit qu’on ne pouvait pas danser au cinéma?

Spit and Ashes

Festival Everybody’s Perfect


Suite à l’attaque d’un prêtre, une sage-femme se traîne entre la vie et la mort dans une forêt froide et désolée. Elle est découverte par la grande prêtresse qui la soigne par un rituel purificateur qui lui permet, dans sa convalescence, de se réapproprier son corps et sa sexualité. Les deux sorcières amantes se redonnent force et courage pour reprendre entière possession de leurs vies et écraser le pouvoir patriarcal.

OIL productions – courts métrages

Fesses-tival


OIL productions est un tout nouveau collectif de création de films pornographiques éthiques en Suisse romande. OIL soutient une éducation sexuelle basée sur le consentement et le plaisir et a pour volonté de représenter les sexualités dans leur diversité. Venez vous installer confortablement dans les canapés du Spoutnik pour découvrir les dernières productions cinématographiques de OIL. La projection sera suivie d’une discussion avec plusieurs membres du collectif.

The Elegant Spanking + The Black Glove

Film de Minuit spécial Fesses-tival
entrée libre


L’intense univers de Maria Beatty vogue entre ses relations sadomasochistes avec une esthétique expressive empruntée au cinéma muet. The Elegant Spanking et The Black Glove sont deux moyens métrages du début de sa carrière de cinéaste qui ont assis un genre bien particulier devenu aujourd’hui classique du cinéma érotique lesbien. Maria Beatty y joue elle-même son propre fantasme de la servante devant sa maîtresse avec un esprit d’abandon complet aux plaisirs du jeux de soumission, de l’adoration fétichiste et de la torture des parties intimes.

Goodbye Gauley Mountain – An Ecosexual Love Story

Fesses-tival


Beth Stephens et Annie Sprinkle, deux écosexuelles amoureuses, décident de sauver les montagnes menacées de l'Ouest de la Virginie par l'exploitation de mines de charbon. Un film écolo sur une nouvelle forme d'activisme sexuel avec de beaux portraits de militant·e·s et une cérémonie de mariage dans la sublime chaîne de montagnes des Appalaches. Annie Sprinkle est une icône de la communauté queer de san-Francisco et y dirige un mouvement féministe pro-sexe. Elle milite avec Elizabeth Stephens, artiste, activiste et enseignante, en faveur de la « sexecology ».

Le goût du court avec Pro Short

Entrée libre


Spoutnik et Pro Short, l’association suisse du court métrage, consacrent une projection et discussion au format court. Le court métrage suisse connaît un important succès international avec des participations à de nombreux festivals internationaux d'envergure et en remportant plusieurs prix. La rencontre permettra d'explorer les possibilités offertes par le court mais aussi ses spécificités au niveau de la formation, production, distribution et diffusion.

Ein Streik ist kein Sonntagschule

Images des grèves
projection sur le site de la Zone industrielle des Charmilles, 43 avenue de Châtelaine, 1203 Genève


En mai 1968, des étudiants défilent à Genève avec des pancartes sur lesquelles il est écrit « Guerre à la paix du travail ». Ils veulent en finir avec l’effacement de toute conflictualité sociale qui caractérise le régime politique suisse depuis l’entre-deux-guerres. Quelques mois plus tard, s’ouvre un cycle de grèves ouvrières qui s’étend sur dix ans et rompt avec l’atmosphère socialement atone des décennies précédentes. De cette contestation ouvrière « au pays de la paix du travail », il existe quelques traces cinématographiques que nous voulons montrer lors de ce cycle. Nous voulons contribuer à rappeler l’existence de luttes sociales que tout concourt à effacer des mémoires.

Un mois de grève au pays de la paix du travail

Images de grèves
prix libre
projection suivie d'un repas


Le dispositif de ce film évoque Reprise d’Hervé Le Roux : Véronique Rotelli retrouve d’anciens grévistes de Dubied (Couvet et Marin, Peseux, 9 août au 4 septembre 1976) et leur projette des images du film de 1976. Le film est porté, d’une rencontre à l’autre, par une forme de nostalgie. Que devient la mémoire de la lutte quand celle du travail même s’efface?

Éléments de grève ou parlons: la machine est arrêtée

Images de grèves
prix libre
projection suivie d'une discussion


Éléments de grève est tourné par une caméra embarquée dans la grève aux usines Dubied (Couvet et Marin, Peseux, 9 août au 4 septembre 1976). Proche des visages et des corps, au cœur des assemblées, Frédéric Godet réussit à transmettre la tension de la grève, le rythme propre de cet événement hors du commun qu’il filme à mesure qu’il a lieu. Et c’est presque comme si Frederick Wiseman avait visité les montagnes neuchâteloises à l’occasion de cette grève exceptionnelle par sa durée.

Cinema Futures

1000 Écologies


La « révolution numérique » n’aura touché le monde du cinéma que tardivement et il s’agissait au départ d’un simple progrès technologique. Mais aujourd’hui, face à la progressive disparition des bandes analogiques de celluloïd et face à la diversité des formats numériques d’images animées, l’enjeu est énorme: les archives de films du monde entier vont-elles connaître des temps mauvais? Allons-nous assister à la perte massive de notre mémoire collective audiovisuelle?

Plein air

1000 Écologies
entrée libre
soirée proposée par Bénédicte le Pimpec et Isaline Vuille


Une équipe d’ouvriers construit une serre géante sur la péninsule d’El Ejido au sud-est de l’Andalousie. Le tissage de la structure pharaonique et artisanale ouvre un huis-clos brûlant et venteux, contemplatif et musical. Les gestes, les rythmes métamorphosent les travailleurs en danseurs, en acrobates, en funambules. Du film exsude un réalisme magique. Les protagonistes de la construction - ouvriers, matériaux, terrain, conditions atmosphériques - flirtent avec la danse, la science-fiction, le western, le land art.

Water Makes us Wet

1000 Écologies


Avec une touche poétique de curiosité, d’humour, de sensualité, et de prévenance, ce film présente une chronique des plaisirs et politiques de l’eau (H2O) avec une perspective écosexuelle. Ce voyage entraîne le public aux côtés de Annie (ancienne travailleuse du sexe), Beth (professeure), et Butch (leur chien) dans leur laboratoire mobile pour explorer le rôle de l’eau en interagissant avec diverses personnalités, artistes, biologistes, ou scientifiques.

Acid Forest

1000 Écologies


Pouvez-vous imaginer un site touristique où l’on vient voir une forêt qui se meurt? Dans le parc national de Courlande, une mince bande de terre dans la mer Baltique, dont la moitié appartient à la Lituanie et l'autre moitié à la Russie, des touristes observent la forêt détruite par des cormorans. Leurs excréments sont la cause de l’érosion de la forêt.

CLIM8

1000 Écologies
ciné concert


Ce documentaire expérimental, avec bande son jouée en direct, présente une nouvelle perspective sur les changements climatiques, comme une tentative d’évocation d’une certaine disposition émotionnelle à se confronter à ses effets irrévocables.

Touki Bouki

Dakar, Paris, Nice, Ouagadougou...


A Dakar où il est venu vendre son troupeau, un berger, Mory, rencontre une étudiante, Anta. Tous les deux rêvent de se rendre à Paris et tous les moyens leur sont bons pour se procurer l'argent du voyage. Après de nombreuses péripéties, ils se retrouvent sur le pont d'un bateau en partance...

Mille Soleils

Dakar, Paris, Nice, Ouagadougou...


En 1972, Djibril Diop Mambety tourne Touki Bouki. Mory et Anta s’aiment. Les deux jeunes amants partagent le même rêve, quitter Dakar pour Paris. Au moment fatidique, Anta embarque. Mory, lui, reste seul sur les quais, incapable de s’arracher à sa terre. Quarante ans plus tard, Mille Soleils enquête sur l’héritage personnel et universel que représente Touki Bouki. Que s’est-il passé depuis? Magaye Niang, le héros du film, n’a jamais quitté Dakar. Et aujourd’hui, le vieux cowboy se demande où est passée Anta, son amour de jeunesse.

Le Loup d’or de Balolé

Dakar, Paris, Nice, Ouagadougou...


Le Loup d’or de Balolé, c’est d’abord l’exposition par l’image, d’une vaste carrière de Ouagadougou, cachée derrière le camp militaire et des bureaux d’Etat, où s’activent 2 500 personnes. Le site, d’abord exploité par une entreprise équipée qui dynamitait les blocs de pierres pour les transformer en graviers, a été récupéré par les travailleurs locaux après la fin de la concession. Sans reconnaissance officielle, ils cassent les pierres avec des pics et les trient à la main, pour produire le matériau qui sert à construire les belles villas du quartier Ouaga 2000.

Bal poussière

Dakar, Paris, Nice, Ouagadougou...


Alcaly dit « Demi-dieu » est un riche cultivateur d’ananas dans un village ivoirien où il mène une vie paisible auprès de ses cinq femmes jusqu’au jour où il fait la connaissance de Binta, une étudiante rebelle renvoyée au village par sa tante qui estime que la ville lui a fait perdre la tête. Obsédé par sa jeunesse et sa beauté, il n’a plus qu’un seul objectif: faire d’elle sa sixième épouse. « Je suis Demi-dieu, et je vais t’épouser » lui dit- il sur le ton du défi. Binta refuse fermement cette union, que ses parents approuvent, poussés par la montagne de ccadeaux faite par leur futur gendre. Elle finit par accepter mais à certaines conditions qui vont très vite mettre la concession familiale sens dessus dessous. Binta est bien décidée à ne pas se laisser faire et va très vite.

La Noire de…

Dakar, Paris, Nice, Ouagadougou...


Après avoir travaillé comme baby-sitter pour une famille française à Dakar, une jeune Sénégalaise est invitée à venir en France comme gouvernante. Mais en Occident, pour tout le monde elle n'est que «la Noire». Privée de sa liberté, de sa dignité et de son identité, il ne lui reste qu'un dernier acte radical de résistance.

No Apologies

Sortie


Des hommes noirs, menacés par la police et stigmatisés par la population, se rassemblent dans un lieu autogéré au coeur de la ville. Ils témoignent de leur quotidien et revendiquent leurs identités, sans avoir à s’excuser de ce qu’ils sont. Le film décrit l’état de siège physique et mental des Noirs en situation précaire à Lausanne. Confronté à d’évidentes nécessités de protection de l’anonymat et à l’impossibilité de filmer dans la rue, No Apologies s’est constitué autour d’un dispositif permettant aux protagonistes de s’exprimer librement.

Lech Kowalski au Spoutnik pour présenter « On va tout péter » le 17 octobre


Né de parents polonais rescapés du Goulag, Lech Kowalski vit en Europe après avoir grandi aux États-Unis et pris part au mouvement punk à NYC. « Je suis fier de faire des films underground dans lesquels mon vécu s’inscrit dans une histoire plus vaste ». DOA avec les Sex Pistols, Born to Lose avec J. Thunders, East of Paradise, Holy Field Holy War… Ses films sur les outsiders ont été primés dans le monde entier.

On va tout péter

Sortie


Un mix de blues et de rock and roll: voilà le secret d’une révolte réussie. Quand je suis arrivé au plein cœur de la France dans l’usine d’équipement automobile GM&S menacée de fermeture, j’ai senti qu’un concert exceptionnel allait s’y donner.

Give Me Liberty

Sortie


Vic, malchanceux jeune Américain d’origine russe, conduit un minibus pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent dans la ville, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié. À contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père sénile et ses vieux amis Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour récupérer Tracy, une femme atteinte de la maladie de Lou Gehrig.

Films des éditions Givaudan, 1966-1968

En collaboration avec le MAMCO


Suite à l’exposition des éditions Givaudan cet été, le MAMCO s’associe au Spoutnik pour proposer une soirée inédite de projections de films produits par Givaudan entre 1966 et 1968. En 1966, Claude Givaudan (1938-1988) ouvre à Paris la galerie Givaudan, avant d’ouvrir un second espace à Genève en 1978. Il y aura organisé de nombreuses expositions, dont celles de Piotr Kowalski, Takis, Louis Cane ou Sturtevant. Mais c’est dans le domaine de l’édition que le rôle de Claude Givaudan fut primordial.

Lost, Lost, Lost

Séance d’ouverture
entrée libre


Réalisé après son fameux Walden, Lost, Lost, Lost poursuit l’œuvre des « journaux filmés » de Jonas Mekas, en montant des images tournées de son arrivée à New York avec son frère Adolfas en tant que personnes déplacées en 1949, au début des années 1960. Plus qu’une documentation de cette douloureuse période de l’exil, le film prend un ton épique en dessinant un arc du sentiment de déracinement au développement de racines nouvelles, des rassemblements de la communauté lituanienne à ceux de sa communauté artistique et cinéphile.