octobre 2014





LIGHT CONE – (DE)CONSTRUCTIONS

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3


Un condensé de 2 programmes "Grands ensembles" et "Utopies/dystopies".Les grands ensembles répondaient initialement à une nécessité démographique, voire à un idéal de vie en société, mais progressivement démolis ou réhabilités, ils ont fait l'objet de nombreuses remises en question. Le cinéma et les artistes contemporains ont souvent exploré ces espaces, à la fois fascinants et effrayants, où le beau et le laid se côtoient, où toutes les problématiques sociales se croisent. Les films des deux premières séances de ce cycle - mêlant cinéma expérimental, cinéma documentaire et films d'artistes - rendront compte des ces diverses tentatives. Les cinéastes abordent tour à tour la question sous un angle formel - où une fascination, presque poétique, s'exerce sur ces lieux inachevés, vacants ou abandonnés - puis traitent de ces utopies manquées et des problèmes sociaux qui en découlent, allant parfois jusqu'à raconter les fictions qui animent ces lieux.

LIGHT CONE – FORÊT

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3


Depuis les débuts de l'agriculture au néolithique, l'homme s'est obstiné à défricher la forêt (silva) pour la transformer en prairie (saltus) ou en champ cultivé (ager), preuve de modernité et d'une société évoluée. Dans l'imaginaire collectif occidental, la forêt a toujours revêtu deux visages : le premier, inquiétant, synonyme d'un lieu de tous les dangers, creuset des peurs profondes, refuge des animaux sauvages (ours, loups, sangliers), des créatures nocturnes, des démons, du mauvais esprit, des brigands...; le second, prépondérant chez nombre de peuples premiers animistes, s'apparente à celui de la forêt nourricière, source de vie, d'énergie et de spiritualité. Ce territoire magique présent dans de nombreux mythes et légendes européennes, devient avec le siècle des lumières, Rousseau et Goethe, un espace de contemplation, de repos, d'inspiration, de rêverie, d'éveil des sens... Les films de ce programme aborderont principalement cet aspect magique !

PLAISTOW JOUE AVEC NICOLAS BERGER

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
CINÉ-CONCERT


Trio genevois d’exception, Plaistow - du nom d'un titre de Squarepusher - chérit les plongées périlleuses dans les profondeurs du minimalisme, aux confins du jazz, du rock et de l’électronique. Cyril Bondi à la batterie, Vincent Ruiz à la contrebasse et Johann Bourquenez au piano à queue (eh oui!) brouillent les cartes. Leur « post-jazz » est d’une puissance scénique époustouflante et fourmille d’improvisations défricheuses, de jeux de piste et fausses pistes. Depuis cette année les concerts de Plaistow sont accompagnés des projections vidéo de Nicolas Berger pour un dialogue radical entre le son et l'image.

STOP MAKING SENSE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
DÉSCINÉSOIRÉES


Un grand moment de musique, de cinéma, de joie : STOP MAKING SENSE, c'est l'énergie à l'état pur des Talking Heads captée par le jeune Jonathan Demme (oui, le réalisateur du SILENCE DES AGNEAUX et de PHILADELPHIA !) durant 3 dates de leur tournée de 1983 pour l'album "Speaking in Tongues". Suivi d'une soirée Talkingheadienne & cie avec Le Horla stop making sense spoutnik

TEXAS UNDERGROUND

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE GILESS M. FAKIR


Découvrez les grands espaces de la scène artistique indépendante texanne à travers la carte blanche offerte à Texas Underground en avant goût de leur conquête du Zoo qui débutera dès 20h. Films expérimentaux, animations, found footages, documentaires abstraits et vidéos bizarres : autant de fruits nourris au soleil noir du Lone Star State. Pour vous prouver, contre toute attente, que "Texas" et "Underground" n'est pas un oxymore…

RÉTROSPECTIVE PRIIT PÄRN

FESTIVAL ANIMATOU 2014


Karl Marx, fatigué par le poids de l’histoire et de sa célébrité à double-tranchant, décide de mener une vie ordinaire. Mais il croise sur sa route Marilyn Monroe en quête de gloire, qui rêve d’une vie de vedette glamour et trépidante. Karl l’aide à lancer sa carrière, mais l’enthousiasme ne dure pas …

COMPÉTITION INTERNATIONALE LABO

FESTIVAL ANIMATOU 2014


Les 247 longs et courts métrages que nous vous proposons, venus des 29 coins du monde, nous racontent des histoires fortes, où sensualité, cynisme, dérision et légèreté se côtoient. Autant de volupté, de profondeur et de jeux amoureux. Signes d’un retour à l’essentiel, où toucher, ressentir et vivre le moment présent sont les maîtres mots, comme si demain tout pouvait s’arrêter…

SPÉCIAL JAPON – FILMS ÉTUDIANTS UNIVERSITÉ DES ARTS DE TOKYO

FESTIVAL ANIMATOU 2014


L’Université des Arts de Tokyo est la première école d’art au Japon avec une histoire de plus de 120 ans. L’École supérieure du cinéma et des nouveaux médias (The Graduate School of Film and New Media) a été fondée à Yokohama en 2005, et son département animation a démarré en 2008. Le cursus est dédié à la formation et à la recherche avec un accent particulier sur la création. Durant leur deux années de Master, les étudiants réalisent des courts métrages d’animation et emploient une grande variété de techniques. En 2010, le Département animation a été consacré “Meilleure école d’animation” par le Festival international de Zagreb et le festival international d’animation d’Ottawa. Ce programme proposé par Kôji Yamamura, enseignant à l’Université des arts de Tokyo, présente les 10 meilleurs films de diplômes.

RÉTROSPECTIVE KÔJI YAMAMURA – JEUNE PUBLIC

FESTIVAL ANIMATOU 2014
JEUNE PUBLIC DÈS 6 ANS


L’animation indépendante japonaise marque cette nouvelle édition. Le réalisateur Kôji Yamamura, qui nous fait l’honneur de sa présence et qui animera durant le festival des masterclass pour les adultes et les enfants, en est l’un des précurseurs. Enseignant à l’Université des Arts de Tokyo, il continue d’inspirer la nouvelle génération de réalisateurs japonais.

RÉTROSPECTIVE KÔJI YAMAMURA – ADOS/ADULTES

FESTIVAL ANIMATOU 2014


L’animation indépendante japonaise marque cette nouvelle édition. Le réalisateur Kôji Yamamura, qui nous fait l’honneur de sa présence et qui animera durant le festival des masterclass pour les adultes et les enfants, en est l’un des précurseurs. Enseignant à l’Université des Arts de Tokyo, il continue d’inspirer la nouvelle génération de réalisateurs japonais.

SPECIAL JAPON – LES PRODUCTIONS DE CaRTe bLaNche

FESTIVAL ANIMATOU 2014


Fondée en 2010 à Paris, CaRTe bLaNChe est une société de production et de distribution dédiée à la promotion du cinéma japonais indépendant abstrait et expérimental dans le monde entier. Les films CaRTe bLaNChe ont déjà été sélectionnés et primés dans de nombreux festivals internationaux, tels que à Berlin, Venise, Locarno, Zagreb, Rotterdam, Annecy, Edimbourg, Cracovie, Hiroshima, Ottawa ou encore Clermont-Ferrand.

L’ÎLE DE GIOVANNI

FESTIVAL ANIMATOU 2014


Au lendemain du conflit le plus dévastateur que l’humanité ait jamais connu, l’île minuscule de Chikotan a été rattachée à l’Oblast de Sakhaline. Dans ce coin perdu du monde, une amitié se tisse doucement entre des enfants de deux pays différents, s’efforçant de dépasser les barrières du langage et les remous de l’histoire. Inspiré de faits réels.

BISING

GLUFF 2014
PROJECTION ET PERFORMANCE INDO-NOISE


Le noise indonésien - la plus grande scène de musique extrême et indépendante en Asie du Sud-Es t- se laissera découvrir tout au long de ce documentaire avec un nombre incalculable de groupes, d’artistes et d’intervenants, tous de Jakarta, Bandung, Bekasi, Yogyakarta ou Tokyo, qui parleront librement de leurs propres définitions et approches de la musique BRUIT.

UN ÉTÉ AVEC COO

SÉANCE ANIME
JEUNE PUBLIC DÈS 7 ANS


Kôichi, un jeune garçon, découvre par hasard un kappa (un diablotin d'eau ayant l'apparence d'une tortue), espèce encore fréquente dans le Japon médiéval mais qui n'est connue aujourd'hui que sous forme de légendes populaires. Après avoir convaincu le reste de sa famille de le garder avec eux, Kôichi va se lier d'une profonde amitié à Coo. Cependant, vivre parmi les humains n'est pas chose facile pour un kappa…

GAELLE ROUARD – CARTE BLEUE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE GAËLLE ROUARD


1 an plus tard, Gaëlle revient au Spoutnik pour nous montrer son nouveau film-performance accompagné d'autres perles issues de sa Juke Film Boxe. Carte blanche le lendemain, avec 2 films chers à ses yeux : beauté, exaltation, mystère et trépidation seront au rendez-vous !

GAELLE ROUARD – CARTE BLANCHE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE GAËLLE ROUARD


1 an plus tard, Gaëlle revient au Spoutnik pour nous montrer son nouveau film-performance accompagné d'autres perles issues de sa Juke Film Boxe. Carte blanche le lendemain, avec 2 films chers à ses yeux : beauté, exaltation, mystère et trépidation seront au rendez-vous

LACRAU

SORTIE DU MOIS


Si la vipère pouvait entendre et le scorpion voir, personne n'en échapperait. Un jeune garçon, au-dessus de l'eau, à flanc de rocher, rit, hésite : à l'idée de sauter, à celle d'entamer un voyage qui sera celui du film...

TONY MORGAN FILM HOMMAGE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE FRANCOIS BOVIER, SAMUEL GROSS ET CHRISTINE SERDALY MORGAN


Tony Morgan, artiste actif au sein du réseau Fluxus, groupe international à géométrie variable constituant une nébuleuse plutôt qu’un mouvement constitué selon des principes institués, privilégiait les formes de la performance et de la création collective.

LOUBIA HAMRA

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE NARIMANE MARI ET DE ZOMBIE ZOMBIE


Poésie cinématographique d'une très grande vitalité, au geste fort et chaleureux, porté par la liberté et l'onirisme, LOUBIA HAMRA nous emplit d'énergie et de fraîcheur dans un paysage parfois trop teinté de pessimisme froid.

LE CERVEAU D’ACIER

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


En pleine Guerre froide, le Professeur Forbin met au point Colossus, un fantastique cerveau électronique chargé d'assurer la défense des Etats-Unis et du monde libre. Enfermé dans un bunker au coeur des Montagnes Rocheuses, l’ordinateur, dénué d’émotion, est supposé réagir de manière absolument rationnelle aux offensives étrangères, et assume donc la gestion de tout l’arsenal militaire du pays. Mais le jour de son activation, une surprise attend ses concepteurs : Colossus décèle l’existence d’une entité identique, fabriquée par les Soviétiques, et demande à entrer en contact avec elle…