Por el dinero


sam. 30 nov. 2019   21H
dim. 1 déc. 2019   19H

Réalisation
Alejo Moguillansky
Pays
Argentine
Année
2019
Langue
ST français
VO espagnol
Format
DCP
Durée
79'
Cycle

Festival FILMAR en América Latina
El Pampero Cine: Alejo Moguillansky

sam. 30 nov. 2019, en présence du réalisateur

dim. 1 déc. 2019, en présence du réalisateur


«On devait constamment travailler sur deux, voire trois projets à la fois. On devait faire à la fois les acteurs et les documentaristes». Une misérable troupe argentine composée d’acteurs, de musiciens, de danseurs, de cinéastes et d’une petite fille s’embarque pour une tournée, quelque part, en Amérique Latine. Si l’amour et l’argent sont deux mondes irréconciliables, Por el dinero est l’histoire de cette tragédie.

spoutnik

spoutnik

spoutnik

El Pampero Cine: Alejo Moguillansky

Alejo Moguillansky et El Pampero Cine sont indissociables. Alejo fait partie de ce collectif créé en 2002 et dont les membres les plus actifs sont Mariano Llinás (cinéaste remarqué pour son dernier film en six épisodes, La Flor, diffusé au Spoutnik au printemps 2019) et Laura Citarella. Ce collectif se distingue par son désir de produire dans une grande liberté un cinéma en mouvement, actif, qui ne cesse de se renouveler.

Le cinéma d’Alejo Moguillansky est à l’image du collectif: libre, vivant, virtuose. On explore ses films avec joie, car il s’amuse. Homme de culture, il se joue du cinéma, le réel et la fiction s’entremêlent, les personnages se déguisent. Tout à coup, l’ingénieur du son passe devant la caméra et l’on ne sait plus très bien qui il est et qui nous sommes. Il y a de la danse, du théâtre, de la littérature et quelque chose de la comédie burlesque. Alejo a plus d’une corde à son arc: monteur pour les films de Mariano Llinas, il rythme ses films d’une façon propre et ses acteurs/amis le suivent dans la valse. Son cinéma est un jeu où tout est possible.
Festival FILMAR en América Latina

Alejo Moguillansky est réalisateur, scénariste et monteur, il enseigne à l’Université du Cinéma de Buenos Aires. Il a co-fondé la maison de production El Pampero Cine en 2002. Ses films ont été sélectionnés et récompensés aux festivals de Locarno, Berlin, Vienne et Londres, entre autres. Son sixième long-métrage, Por el dinero, a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2019.