LETTRE DE SIBÉRIE


lun. 3 févr. 2014   20H
mar. 11 févr. 2014   20H

Réalisation
Chris Marker
Pays
France
Année
1958
Langue
VO anglais
Format
DCP
Durée
61'
Cycle

PLANÈTE MARKER

Considéré comme le film clé qui lança la carrière de Marker, bien que ce dernier le considéra par la suite comme un brouillon, LETTRE DE SIBERIE résulte du voyage effectué dans cette région en 1957 par Marker, Armand Gatti (qui écrivit « Sibérie – 0 + infini »), Sacha Vierny et André Pierard, dans le cadre d’une commande de l’Association France-URSS.

« Mélangeant images documentaires, images d’archives et animation, le tout accompagné par la voix off du réalisateur sous couvert d’anecdotes diverses et variées, tour à tour historiques, scientifiques, sociales, critiques, réflexives, ludiques, etc., il décrit la Sibérie de 1957. Là où la modernité des villes s’oppose à l’archaïsme de la campagne et des terres reculées. Le film s’achève sur un bilan on ne peut plus clair : ce pays lointain « se trouve entre le Moyen Age et le XXIe siècle, entre la Terre et la Lune, entre l’humiliation et le bonheur. Ensuite, c’est tout droit ».

lettre siberia

siberia 1

PLANÈTE MARKER
Du vendredi 31 janvier au mardi 11 février 2014

Ecrivain, illustrateur, éditeur, traducteur, auteur-réalisateur d’essais cinématographiques, vidéaste, monteur, photographe, philosophe, poète, geek, musicien, voyageur, ami des chats : Chris Marker (1921-2012).

En 2011, Spoutnik participait au projet ambitieux de « Spirales », une presque-intégrale (70 films) avec l’assentiment de l’intéressé, qui n’avait alors pas pu se rendre à Genève à cause de son état de santé.
Moins d’un an plus tard, Marker disparaissait. Depuis, son oeuvre fait l’objet d’une attention renouvelée : les archives du cinéaste ont été confiées à la Cinémathèque française au printemps dernier, un coffret DVD ambitieux a été édité en automne 2013 et des copies restaurées voient peu à peu le jour.
Nous avons décidé de saisir cette occasion pour revenir sur quelques unes de ses plus belles oeuvres pour (re)découvrir le travail de ce « plus célèbre des cinéastes inconnus ».

planète marker spoutnik perrodin