IMPRESSIONS, les enfants du ditep l’essor Jean Paquevent avec Nathalie Hugues et Nicola Bergamashi


sam. 16 déc. 2023   11h15
Cycle

SEMAINE ASYMÉTRIQUE

sam. 16 déc. 2023, ENTRÉE LIBRE, EN PRÉSENCE DES CINÉASTES, DISCUSSION APRÈS CHAQUE FILM


Cette séance s’inscrit dans la semaine asymétrique, vaste série de rencontres organisée avec nos ami.x.e.s du Polygone Etoilé (cinéma international de quartier, Marseille) du 14 au 16 décembre. Au programme, des films du matin au soir, des cantines et des discussions. Un long temps de discussion-débat est consacré après les films: Embarquer, c’est mettre au travail la réflexion et la parole, parfois laisser le silence exister : du matin au soir, un remuant équipage se forme dans la circulation des images, des sons et des pensées.

LE PROGRAMME COMPLET ICI

IMPRESSIONS, les enfants du ditep l’essor Jean Paquevent avec Nathalie Hugues et Nicola Bergamashi, 42’, 2021

Pendant deux ans, entre le début de l’automne et le début de l’hiver, nous avons rencontré des enfants. Nous avons habité une maison dans le parc, parmi les maisons où habitent les enfants. On leur a dit: «Les enfants, c’est possible de faire des films. Voilà la caméra et voilà le micro.» Et c’est ce qu’on a fait. Les enfants ont fait des films dans le parc, dans les maisons du parc et un peu au-delà du parc.





SEMAINE ASYMÉTRIQUE GENÈVE

Nous voilà au bout, au bout de notre passage au Spoutnik en tant que programmateurs. On a réfléchi à comment boucler ce qu’on a essayé de tramer pendant quatre ans. Avec l’envie de réunir le monde rencontré durant ces
années et de se donner le temps de composer quelque
chose collectivement. Parmi les personnes croisées jusqu’ici, il y a toute une bande rattachée au Polygone Étoilé, cinéma international de quartier établi à Marseille. Une à deux fois par année s’y passe là-bas la Semaine Asymétrique, rencontres de cinéastes en public, qui a tout de l’anti-festival : pas de compétition, pas de billetterie, des horaires approximatifs, une cantine prix libre et de longs temps de discussion. Les cinéastes cuisinent. Les cinéastes mangent à la même table que des personnes de passage ou les habitant·e·s du quartier. Tous les films y ont le même statut: Tonino du haut de ses quatre-vingt-quatre ans et de ses milliers de films voisine avec des enfants qui montrent leurs premières tentatives. Pour y être allés plusieurs fois, on a été saisis par ces principes et cette rigueur qui ont pour seule voie la convivialité. Convivialité qui doit permettre à toux·t·e·s d’interpeller les films, de s’en saisir, d’en parler en public.

Ces moments, là-bas, on a été heureux de les éprouver.
Alors a germé cette idée de faire voyager la Semaine Asymétrique jusqu’à nous, à Genève, dans les murs du Spoutnik. Cela va se déployer durant trois jours, du 14 au 16 décembre. La bande de Marseille va venir en nombre nous aider à faire tenir tout cela debout. Puis, il y aura aussi la venue de tous les cinéastes invités. On essaiera de s’aligner avec les principes du Polygone Étoilé : des films et des discussions du matin au soir, des ami·x·e·s qui font à manger pour tout le monde, du débordement et du vin bon et pas trop cher.
Enfin, il y a encore le désir de faire la fête. Attention. Fête toute particulière. Un dimanche. Le 17. Dès 15h. Pas en ville mais au loin, chez nos ami·x·e·s de la ferme de la Touvière. De la raclette et un minestrone. Et un duo de musiciens, Stefano Valla (au piffero) et Nicolò Mandirola (à l’accordéon) pour faire de ce moment un bal. Leur musique, issue de la culture populaire des Apennins, en Italie, on l’écoute depuis longtemps dans notre salon et on se réjouit énormément de cette rencontre.
Tom et Nathan