Mehmet Akif Büyükatalay 
Mehmet




Oray

Geneva International Film Festival
Première suisse


«Gitan macédonien d’origine ottomane», Oray vit en Allemagne. En répétant trois fois le mot talaq, qui dans la loi islamique est une invocation du divorce, il va changer sa vie. S’appuyant sur un mélange de jeunes talents et d’acteurs non-professionnels, le cinéaste choisit pour aborder ses personnages et leurs relations, une approche naturaliste. Un premier film subtil qui évite tous les clichés. Parler de l’Islam, pour en réajuster son image. Totalement captivant.