Belgique




Sans frapper

Festival Les Créatives


Ada a dix-neuf ans. Elle accepte d’aller dîner chez un garçon qu’elle connaît. Tout va très vite, elle ne se défend pas. C’est en 2013, à la fin d’une projection de son premier film qu’Alexe Poukine la rencontre : une femme de son âge qui lui relate une histoire advenue neuf ans auparavant, dont elle ne sait que faire. Habitée désormais par ce récit et ses implications, la cinéaste se confronte à la discrépance entre ses a priori sur le viol et le constat que nombre de ses proches ont subi une expérience similaire. Il s’agit dès lors de trouver une forme pouvant incarner et faire émerger la parole, ainsi que questionner et investiguer la nature humaine dans ses sombres recoins, de part et d’autre. Le récit d’Ada se mélange à ceux d’autres, tous différents et pourtant semblables.

Photo déchirée

José Vieira: cinéaste de l’exode
Prix libre


Au début des années 60, des milliers de Portugais·e·s débarquent clandestinement en France. Elles et ils fuient la misère, la guerre et la répression. Livré-e-s à des passeurs sans scrupule, elles et ils doivent traverser la péninsule Ibérique traqué-e-s par les polices portugaise et espagnole. Un exode sans précédent de l’Europe d’après-guerre.

PALESTINE FC’E 2018 : DIMANCHE 2 DEC

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes
palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

PALESTINE FC’E 2018 : SAMEDI 1 DEC

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes
palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

Best of Annecy

FESTIVAL ANIMATOU 2018


Premier festival compétitif au niveau international et référence pour tous les professionnels de l’animation, Annecy propose depuis plus de 50 ans des chefs d’oeuvre de l’animation. Plus de 250 films en compétition mais aussi des films de fin d’études, des avant premières, des rétrospectives, des regards singuliers sur l’animation mondiale, ainsi que des projections nocturnes en plein air sur un écran géant.
Le Festival international du film d’animation d’Annecy parcourt le monde et s’arrête à Genève avec son programme «Best of Annecy 2018» qui rassemble une sélection de courts métrages issus de la dernière édition.

Compétition Internationale LABO

FESTIVAL ANIMATOU 2018


Les 14 courts métrages expérimentaux de ce programme international concourent pour le Prix Labo du Centre d’Art Contemporain Genève, qui sera décerné par un jury d’artistes pluridisciplinaires.
Ces films libérés des contraintes de la narration explorent différentes techniques pour créer leurs propres formes d’expression. Un laboratoire d’images.

The Movement of Phill Niblock

GLUFF: Carte double


Compositeur de musique d’avant-garde et cinéaste expérimental, l’artiste américain Phill Niblock travaille entre Gand et New York dans une ascèse à l’image de son travail. Loin du portrait commémoratif, le jeune cinéaste se balade non sans humour autour du quotidien de l’artiste, et fait émerger la grandeur et la beauté des images en 16mm recueillies par Phill Niblock depuis plusieurs décennies entre la Chine et le Brésil.

BELLE DE NUIT – GRISÉLIDIS RÉAL, AUTOPORTRAITS

SPOUTNIK EN PLEIN AIR - LIBRAIRIES EN PROJECTION
présenté par le café-librairie Livresse


Une maison de prostitution et la prison à Munich, la lutte militante à Paris ou la vie à Alexandrie, s’esquisse le portrait de Grisélidis Réal, figure incontournable de l’histoire genevoise récente. S’affirmant au cours des années 1970 comme l’une des meneuses de la «Révolution des prostituées» à Paris pour défendre la perspective de la prostitution comme choix, elle renchérit sur ce positionnement dans ses écrits: «La prostitution est un acte révolutionnaire» (GR). Une science et un humanisme surtout, pour une femme passionnée et libre, profondément féministe de façon aussi personnelle qu’individuelle. Bâti sur de très riches archives, un récit au souffle romanesque, porté par un montage remarquable et par la fureur de vivre d’une héroïne contemporaine: «Que celui qui n’a pas véritablement aimé jette ce livre à la poubelle. Il y sera plus au chaud et au tendre dans les ordures que dans ses mains» (GR). Reste son épitaphe, manifeste du triomphe de la volonté: «Grisélidis Réal, Écrivaine – Peintre – Prostituée »

L’OEIL DU CYCLOPE & LES NOCES ROMPUES

WEEK-END DE LA PELLOCHE
SOIRÉE AVEC JEN DEBAUCHE ET GAËLLE ROUARD


« L’œil du cyclope » s’ouvre comme une blessure entre la nuit du cosmique et celle de l’infiniment petit. Lumière, image de l’éveil de la conscience humaine. Conscience du spectateur comme du solitaire personnage principal. La lumière comme force primitive et opérante du film. « L’oeil du Cyclope », avec une grande maîtrise des bases radicales de la fabrication d’un film, évoque le cinéma du théâtre d’ombres et de la lanterne magique, en étant ponctué de mises en abîmes des caractères primitifs du cinéma : lumière, défilement, mouvement mécanique et circulaire. Le film suit la marche d’un unique personnage à travers bois, montagnes, cavernes et déserts. Il pourrait, si on le veux bien, représenter un archétype humain universel, et sa marche, le déroulement d’une existence. Chaque escalade, plongée, passage souterrain prend une aura symbolique. Aura renforcée par le caractère froid mais intime de l’image cinématographique, nous rappelant que notre vie n’est qu’une étincelle dans la nuit.

SPIT’N’SPLIT

EN COLLABORATION AVEC KALVINGRAD
EN PRESENCE DU RÉALISATEUR ET DU GROUPE THE EXPERIMENTAL TROPIC BLUES BAND


Spit’n’Split est une métaphore sur l’amour et ses déboires. C’est également un nouvel album et la soundtrack du film. Jamais « Tropic » n’a aussi bien porté le « expérimental » de son nom. Après un album enregistré à New York avec Jon Spencer et un hommage à la Belgique avec le show « The Belgians », The Experimental Tropic Blues Band nous offre une fois de plus un exercice complet, une vraie collaboration, mélangeant le son et l’image.

FESTIVAL BLACK MOVIE MERCREDI 24

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

Suffering of Ninko // Vivre Riche // Maman Colonelle

FESTIVAL BLACK MOVIE LUNDI 22

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

L’eau sacrée // Blood Amber // They

FESTIVAL BLACK MOVIE DIMANCHE 21

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

Vivre Riche // Wallay // Un año sin amor // Anim de genres, programme de courts métrages // Godspeed

FESTIVAL BLACK MOVIE SAMEDI 20

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

15 // L’eau sacrée // Blood Amber // They // Les bienheureux // Meatball Machine (Kodoku)

COMPÉTITION INTERNATIONALE – PROG.5

FESTIVAL ANIMATOU 2017


Du court au long métrage, du documentaire à l’expérimental, une semaine d’immersion dans le monde du film d’animation. Plus de 100 courts métrages d’animation suisses et internationaux ainsi qu’en avant première, le long métrage chinois « Have a Nice Day » du réalisateur Liu Jian.

COMPÉTITION INTERNATIONALE DOC’ANIM – PROG.1

FESTIVAL ANIMATOU 2017


Du court au long métrage, du documentaire à l’expérimental, une semaine d’immersion dans le monde du film d’animation. Plus de 100 courts métrages d’animation suisses et internationaux ainsi qu’en avant première, le long métrage chinois « Have a Nice Day » du réalisateur Liu Jian.

COMPÉTITION INTERNATIONALE – PROG.6

FESTIVAL ANIMATOU 2017


Du court au long métrage, du documentaire à l’expérimental, une semaine d’immersion dans le monde du film d’animation. Plus de 100 courts métrages d’animation suisses et internationaux ainsi qu’en avant première, le long métrage chinois « Have a Nice Day » du réalisateur Liu Jian.

COMPÉTITION INTERNATIONALE – PROG.4

FESTIVAL ANIMATOU 2017


Du court au long métrage, du documentaire à l’expérimental, une semaine d’immersion dans le monde du film d’animation. Plus de 100 courts métrages d’animation suisses et internationaux ainsi qu’en avant première, le long métrage chinois « Have a Nice Day » du réalisateur Liu Jian.

COMPÉTITION INTERNATIONALE LABO

FESTIVAL ANIMATOU 2017


Du court au long métrage, du documentaire à l’expérimental, une semaine d’immersion dans le monde du film d’animation. Plus de 100 courts métrages d’animation suisses et internationaux ainsi qu’en avant première, le long métrage chinois « Have a Nice Day » du réalisateur Liu Jian.

COMPÉTITION INTERNATIONALE – PROG.2

FESTIVAL ANIMATOU 2017


Du court au long métrage, du documentaire à l’expérimental, une semaine d’immersion dans le monde du film d’animation. Plus de 100 courts métrages d’animation suisses et internationaux ainsi qu’en avant première, le long métrage chinois « Have a Nice Day » du réalisateur Liu Jian.