Spoutnik is an independant cinema located in Geneva.




Upcoming English speaking friendly films/events at Cinema Spoutnik


BALLET BLACK

SÉLÉCTION CINÉMA INDÉPENDANT ANGLAIS


Présenté au dernier festival de Rotterdam, ce film est une recherche et re-création des « Ballets Nègres », la toute première compagnie de danse all-black à avoir été crée en Europe en 1946.
Ballet Black est une chorégraphie d’ombre jouant sur des nuances de noir et blanc en couleurs, de flou et de net, jamais vues depuis les années 50 et qui réussit à les faires revivre sans nostalgie ni maniérisme rétro. Au total un chef d’œuvre endiablé et hétéroclite. (Extraits tirés de « Libération » du 31 janvier 1986, et de la publication du Festival de Rotterdam 1986)

COURTS MÉTRAGES PROGRAMME 1

SÉLÉCTION CINÉMA INDÉPENDANT ANGLAIS


Divisés en deux parties, 8 courts métrages récents de jeunes réalisateurs anglais.
Présentés conjointement avec Ballet Black de Stephen Dwoskin, dont certains ont été ses élèves il y a quelques années, ils sont en quelques points représentatifs d’un jeune cinéma anglais peu connu à l’étranger et qui regroupe des auteurs travaillant parfois avec des cinéastes comme Dereck Jarman (Angélie Conversations, vidéo avec Throbbing Gristle ou Coil) qui est lui même un ami de Dwoskin.

COURTS MÉTRAGES PROGRAMME 2

SÉLÉCTION CINÉMA INDÉPENDANT ANGLAIS


Présentés conjointement avec Ballet Black de Stephen Dwoskin, dont certains ont été ses élèves il y a quelques années, ils sont en quelques points représentatifs d’un jeune cinéma anglais peu connu à l’étranger et qui regroupe des auteurs travaillant parfois avec des cinéastes comme Dereck Jarman (Angélie Conversations, vidéo avec Throbbing Gristle ou Coil) qui est lui même un ami de Dwoskin.

TAGEDIEBE


Tagediebe (littéralement : « les voleurs de jour »), chronique berlinoise des années 80, nous révèle un jeune cinéaste suisse fixé à Berlin, Marcel Gisler. C’est un film original, très écrit, remarquablement dirigé, qui n’a rien à voir avec les nombreux ouvrages similaires, souvent marqués au coin de la pire paresse intellectuelle, venus d’Allemagne. Marcel Gisler prend trois personnages – chacun « émigré » de l’intérieur à sa façon – venus tenter leur chance dans la capitale…

Séance de cinéma élargi 1

Focus Yann Beauvais


Le déplacement des bateaux et des métros se conjugue aux mouvements d’appareils et au montage de séquences distinctes d’objets similaires. Ce montage sur un négatif se joue de son doublement – légèrement décalé – produisant ainsi une orchestration de mouvements, de déplacements; une fugue à plusieurs voix.

Séance de cinéma élargi 2

Focus Yann Beauvais


Des images de la Côte d’Azur des années septante se font l’écho d’images de la même côte dans les années cinquante. Des îles italiennes se retrouvent en mer du Nord. La couleur se mélange au noir et blanc, les positifs aux négatifs, les prises personnelles aux plans trouvés, le tout se fondant en un palimpseste dans lequel le temps et l’espace semblent se multiplier à l’infini.

Step Across the Border

A Ninety minute of celluloid improvisation de Werner Penzel et Nicolas Humbert


Un documentaire sur le musicien Fred Frith, né en 1949 en Angleterre, avant-gardiste issu de la musique pop, toujours à la recherche de nouveaux sons, de nouvelles musiques qui transgressent les frontières et les classifications. Dans ce film, deux formes d’expression artistique, musique improvisée et cinéma direct, s’entrecroisent.

Séance de courts métrages 1

Focus Peter Liechti


Senkrecht/Waagrecht – Théâtre de l’espérance – Kick that habit

Le matériel a été récolté d’une part à Genève en clandestin, resquilleur à ce grand spectacle, et d’autre part ce sont les images TV qui ont été retravaillées assez longtemps jusqu’à ce qu’elles deviennent dociles.

Séance de courts métrages 4

Focus Peter Liechti


Senkrecht/Waagrecht – Kick that habit – Grimsel ein Augenschein

Une note finale dans des paysages super-8 transformés et on se retrouve à pêcher dans le trouble avant de passer sous l’eau pour rejoindre l’atelier où le film se sonorise tout seul.

Buddies

Film SIDA film SIDA


Buddies tire sa valeur avant tout en tant que premier film sur le thème du SIDA. Une oeuvre dans laquelle la proximité de la mort n’est ni niée ni embellie.

Fear of disclosure – Common threads: stories from the quilt

Film SIDA film SIDA


En signe de deuil aux victimes du SIDA, chaque jour plus nombreuses, des centaines de personnes se sont mises à l’oeuvre : lentement, des collines autour de la Maison Blanche se couvrent d’un gigantesque ouvrage de tissage collectif. Chaque maillon représente une personne emportée par la maladie.

Coming of age – Living with Aids

Film SIDA film SIDA


Lorsque Chuck est diagnostiqué séropositif, sa famille et ses amis décident d’organiser une grande fête (d’adieu).

CANI ARRABBIATI

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Quatre truands masqués attaquent un fourgon convoyeur de fonds, tuant les deux gardes. Pendant la fuite, l’un des braqueurs est tué. Les trois autres s’enfuient avec une otage, Maria, et montent dans une voiture avec à son bord un homme, Riccardo, et un enfant endormi. Riccardo soutient que l’enfant est son fils et qu’il l’amène à l’hôpital. Au lieu de cela, les bandits l’obligent à prendre l’autoroute…

PIQUE-NIQUE À HANGING ROCK

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Adaptation du roman de Joan Lindsey, lui-même basé sur une histoire vraie (la disparition de jeunes filles d’une école privée lors d’un pique-nique), le film de Peter Weir est avant tout une expérience cinématographique visuelle et sensorielle comme rarement le grand écran a pu en proposer.

YEAR OF THE HORSE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Ce documentaire du réalisateur de STRANGER THAN PARADISE et GHOST DOG immortalise la tournée effectuée en 1996 par Neil Young et son groupe Crazy Horse. Moins un film psychotronique qu’un complément à la projection du NEIL YOUNG: HEART OF GOLD de Jonathan Demme, montré le même mois.

FORGOTTEN SILVER

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Peter Jackson apprend un jour que sa voisine n’est autre que la veuve de Colin McKenzie, réalisateur néo-zélandais complètement négligé par l’histoire du cinéma. En enquêtant sur la vie de cet auteur et inventeur fantasque, dont les bobines sont enfin retrouvées au fond d’un coffre, Jackson découvre que celui-ci a réalisé un film parlant en 1908 et un film en couleur en 1911, soit bien avant les percées du cinématographe dans ces domaines…

ELEVATOR MOVIE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Un homme et une femme se retrouvent coincés dans un ascenseur. Elle est une pure et douce chrétienne qui a tourné le dos à son passé agité. Lui est un solitaire, timide mais pervers. Par l’interphone, on leur promet la venue d’un réparateur, qui ne viendra jamais. Des heures, des jours, puis des mois passent : ils ne meurent pas de faim car on les approvisionne mystérieusement. Peu à peu, une nouvelle vie commence dans cet espace clos… Mais est-ce vraiment un ascenseur ?

INVASION OF THE BODY SNATCHERS

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Miles Bennell, médecin de la petite ville de Santa Mira, s’aperçoit que ses habitants se transforment en êtres dénués de toute émotion. Peu à peu, il découvre que des extra-terrestres s’emparent pendant la nuit des corps de ses concitoyens…

FULL METAL YAKUZA

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Aspirant yakuza, Kensuke Hagane meurt assassiné par les membres d’un gang. Son corps finit entre les mains d’un scientifique, qui remplace la plupart de ses membres avec des prothèses de cyborg. Il va même jusqu’à le guérir de son impotence en lui greffant des parties génitales robotiques. Doté d’une force surhumaine, Hagane part à la recherche de ses assassins…

SANTA CLAUS CONQUERS THE MARTIANS

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Les habitants de Mars sont inquiets: leurs enfants regardent trop les programmes télévisés émis par la Terre. La faute à la société martienne, dans laquelle le savoir est inculqué par des machines, qui ne permettent pas aux jeunes de former leur personnalité ou d’affirmer leur liberté de penser. Suivant les conseils d’un sage, les chefs de la planète décident de kidnapper le Père Noël, dans l’espoir que celui-ci se mette à fabriquer des jouets pour les petits Martiens. Mais l’exécution du plan s’avère plus complexe que prévu…

CANNIBAL! THE MUSICAL

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


L’histoire vraie d’Alferd Packer, premier de trois américains à avoir été emprisonné pour cannibalisme. En 1874, il sert de guide à cinq aventuriers qui cherchent une mine d’or dans les Rocky Mountains. Bloqué par la neige, le groupe, affamé, va petit à petit perdre la raison. La folie va entraîner le meurtre. Et pour le seul survivant, Packer, une seule solution de survie: manger la viande des cadavres. Mais CANNIBAL! THE MUSICAL n’est pas qu’un western crépusculaire qui relate ces faits. C’est avant tout une comédie (musicale) par les créateurs de SOUTH PARK.

LA RÉVOLTE DES MORTS-VIVANTS

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Il n’y a pas que les opprimés menacés de mort qui peuvent s’autoriser à se révolter contre une autorité asservissante, il y a aussi ceux qui sont morts depuis sept siècles. Dans le cas de cette bien nommée RÉVOLTE DES MORTS-VIVANTS, il s’agit de templiers avides de vengeance contre le roi d’Espagne qui les a pendus au XIIIème siècle. Une fois revenus à la vie, ils ne font pourtant guère de distinction entre le roi et les manants.

GAPPA

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Visiblement cousins de ceux qui vénèrent King Kong, des indigènes sur une île du Pacifique (Obelisk Island !) adorent le reptile géant Gappa. Après leur arrivée en ces lieux, des journalistes et des scientifiques vont découvrir, suite à un tremblement de terre, un bébé-Gappa. Celui-ci va être ramené au Japon pour finir ses jours dans un zoo. C’est oublier les parents-Gappa qui vont venir, ardemment, chercher leur progéniture.

REEFER MADNESS

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Mae et son amant Jack font commerce de marijuana. Si Mae préfère en vendre aux consommateurs de son âge, Jack lui préfère écouler ses plants auprès de jeunes adolescents. Il est aidé en cela par Ralph, un étudiant devenu dealer, et son amie Blanche. Tous deux font office de rabatteurs, et invitent leurs clients à venir fumer force herbe dans la maison de Mae et Jack. Tout pourrait ainsi se dérouler dans la joie et la bonne humeur, si les conséquences bien connues de la fumette – hallucinations, delirium tremens, apparitions de gangsters, tentative de viol, accidents de voiture – ne venaient pas gâcher la fête.

I BURY THE LIVING

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Robert Kraft se voit confier la tâche de s’occuper du cimetière d’Immortal Hills. Il s’aide d’épingles à tête noire et blanche pour marquer, sur une grande carte de l’endroit, les tombes qui sont occupées (en noir) de celles qui sont encore vides (en blanc). Or un jour, notre héros se trompe et indique avec deux aiguilles noires les fosses vacantes de futurs concessionnaires. Cela n’aurait dû prêter à aucune conséquence mais le lendemain, ces deux personnes décèdent. Robert Kraft aurait-il le don de tuer, par un coup d’épingle, la population de la ville ?

YOKAI MONSTERS II

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


En hibernation depuis 4000 ans, le vampire Daimon est réveillé par des archéologues. Se rendant au Japon, il prend l’identité d’un seigneur. Le changement de comportement de celui-ci inquiète le samouraï Sinpachiro. Le vampire étend son maléfique pouvoir et chasse Kappa, un yokai monster, de l’étang où il résidait. Ni lui, ni Sinpachiro n’arrivent chacun de leur côté à empêcher Daimon de nuire. Il faut donc réunir les 100 yokai monsters pour essayer de le vaincre.

JE SUIS UNE LÉGENDE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Le docteur Robert Morgan est, semble-t-il, le dernier survivant d’une peste qui a tuée toute la population humaine. Tuée dans son humanité seulement puisque certains sont devenus des vampires, recherchant notre héros la nuit venue.

SWEENEY TODD: THE DEMON BARBER OF FLEET STREET

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


L’histoire, devenue classique, de Sweeney Todd. Barbier dans le Londres du XIXème siècle, il se sert de ses clients comme ingrédients principaux pour les excellentes tartes aux boulettes de viande de Mme Lovett.

LA MORT ÉTAIT AU RENDEZ-VOUS

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Pendant quinze ans, Bill a cherché à se venger des quatre assassins qui ont massacré sa famille. Il croise la route de Ryan, un as de la gâchette, qui vient justement de finir quinze ans de travaux forcés. Ryan ayant aussi des comptes à régler avec la bande de tueurs, il s’associe avec Bill, son fils par procuration, dans cette quête de vengeance.

THE BREAKFAST CLUB

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Cinq adolescents stagnent un samedi entier en retenue dans leur collège avec, pour corvée, la rédaction d’une dissertation sur le thème « Qui penses-tu être ? ». Le temps de cette journée, les jeunes gens font davantage preuve de complexité que les étiquettes qu’on leur a apposées (le sportif, la princesse, le cerveau…).

RUDE BOY

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


L’Angleterre au seuil des années 80: désillusion, ambiance, ruines et télévision. Derrière le comptoir d’un sex-shop de Soho, Ray attend le client et rêve des Clash pour passer le temps. Par l’intermédiaire d’un ami, il rencontre enfin Joe Strummer.

CAPTAIN AMERICA

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


En 1936, la brillante biogénéticienne Maria Vaselli vient de mettre au point un sérum capable d’accroître la vitesse, l’endurance et la force des soldats. Fuyant les nazis, elle rejoint les États-Unis et, voulant se racheter de sa faute passée, décide d’en faire profiter les États-Unis. Un projet est mis en route, et un jeune soldat du nom de Steve Rogers se porte volontaire pour une expérience appelée « Renaissance ». Doté d’une force phénoménale grâce au sérum, il se voit attribué un costume et un bouclier à l’effigie des U.S.A, et devient le Captain America.

GALAXINA

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Une aventure de Galaxina, robot humanoïde féminin pilote du vaisseau Infinity. Avec ses co-équipiers, dont le prestigieux capitaine Butt, notre héroïne va à la recherche du pirate Ordrik qui a fomenté un plan pour s’emparer du pouvoir des étoiles.

THE DARK PLANET

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Sur une étrange planète, des sacrifices sont offerts à un monstre d’apparence tentaculaire. Un vengeur humanoïde essaie par tous les moyens de le détruire…

THE FALL

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Los Angeles, années 1920. Alexandria, une petite fille de cinq ans hospitalisée à la suite d’une chute, se lie d’amitié avec un autre patient, Roy, cascadeur à Hollywood victime d’un accident. Pour passer le temps et l’ennui de la convalescence, le jeune homme se lance dans le récit d’une histoire épique avec le gouverneur Odious et les cinq héros fantastiques déterminés à le combattre.

THE WAR IN SPACE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


La Terre est attaquée par les Vénusiens. Un scientifique japonais construit un vaisseau spatial, le Gohten, pour affronter ces ennemis implacables.

PHASE IV

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Des scientifiques viennent dans un désert observer le comportement de fourmis visiblement plus malignes que les autres. Ils vont découvrir le plan guerrier, en quatre phases, de ces insectes.

LES DALEKS ENVAHISSENT LA TERRE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Le Dr Who, sa nièce, sa petite-fille et un policier se retrouvent à Londres en 2150 alors que les Daleks, robots extra-terrestres, contrôlent la ville. Il s’agit pour le Dr Who de sauver la capitale avec une poignée de résistants anglais.

LE BOURREAU DE LONDRES

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Les hommes de Scotland Yard ont du pain sur la planche: en plus de s’occuper de pseudo-juges qui exécutent eux-mêmes des criminels ayant échappé à la justice, ils doivent également retrouver un scientifique qui décapite des jeunes femmes avant d’essayer de faire revivre leurs têtes.

DR. JEKYLL AND SISTER HYDE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Le docteur Jekyll tente de trouver une potion qui guérirait de toutes les maladies. La testant sur lui, il se transforme en belle femme. Mais celle-ci se révèle une meurtrière.

KRULL

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Dans le monde merveilleux de Krull, les épousailles princières de Colwyn et de Lyssa, prévues pour réunir leurs deux royaumes, ne sont pas du goût de la Bête. Cachée dans sa Forteresse Noire mobile, elle fait enlever la belle. Colwyn, aidé du cyclope et de toute une bande de rebelles, parviendra-t-il à délivrer sa bien-aimée ?

STARCRASH : LE CHOC DES ÉTOILES

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Alors qu’ils tentent d’échapper à la police de l’espace, les deux bandits intergalactiques, Stella et Akton, rencontrent le survivant d’une attaque contre l’infâme Zartharn. Ils apprennent que cet être ignoble possède une arme d’une puissance telle que la galaxie entière pourrait disparaître en quelques secondes…

CAN’T STOP THE MUSIC

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Jack Morell est employé d’un disquaire en attendant de percer dans la musique. Il quitte son emploi, puis décide de créer un groupe avec l’aide de sa colocataire, l’ex-mannequin Samantha Simpson. Quelques amis de leur quartier, Greenwich Village, forment l’ébauche du groupe : Felipe, David et Randy qui seront rejoints par Ray, Glenn et Alex.

THE ADVENTURES OF BUCKAROO BANZAÏ ACROSS THE 8TH DIMENSION

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Buckaroo Banzaï, neurochirurgien et star du rock, franchit la barrière de la 8e dimension au volant de son auto expérimentale. Grâce à son invention, l’Oscillateur. Le Dr Emilio Lizardo, échafaude un plan pour ramener avec lui une armée démoniaque d’extra-terrestres dans le but de détruire la Terre…

ANGUISH

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Deux lycéennes, Patty et Linda, assistent à la séance d’un film d’horreur. Sur l’écran, Alice pousse son fils John à sortir pour se venger de sa cécité en allant recueillir les yeux de victimes. Patty, dégoûtée, se précipite aux toilettes. Elle y trouve un homme au comportement bizarre. Dans le film, John se rend dans un cinéma de quartier ou l’on joue un classique de l’horreur…

MY SON, MY SON, WHAT HAVE YE DONE?

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Werner Herzog décrit son film comme « un film d’horreur sans le sang, les tronçonneuses et le gore, mais avec une étrange peur qui rampe en vous. » L’intrigue se base sur l’histoire vraie du meurtrier Mark Yavorsky.

ROCKET ATTACK U.S.A.

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Eh oui, un espion américain va chercher ce que cache les Russes après le lancement du Spoutnik. Il va découvrir le pire!

ABBA: THE MOVIE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Docu-fiction qui mélange des images d’ABBA en concert et les mésaventures d’un journaliste qui tente de les interviewer tout en multipliant les maladresses.

HOWL

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


En 1957, Lawrence Ferlinghetti, éditeur et poète à ses heures, est poursuivi en justice lors d’un procès retentissant. La raison ? La publication du poème Howl d’Allen Ginsberg, pour l’heure considéré comme obscène.

MISTER FREEDOM

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Mr. Freedom est un (super-)héros nord-américain qui travaille pour le Freedom INC. Son job consiste, en gros, à cogner sur tout ce qui ne lui plait pas (les anti-américains). Quand il apprend que la France risque de tomber aux mains des communistes, il est temps d’agir!

METROPOLIS (VERSION DE GIORGIO MORODER)

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Version de METROPOLIS teintée (non colorisée) et mise en musique par le maestro de la disco Giorgio Moroder. Le film gagne en moralité ce qu’il perd en allégorie sur le nazisme.

THE WHITE BUFFALO

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Wild Bill Hickok, le célèbre, fait un cauchemar récurrent où un bison blanc géant lui veut du mal. Pour exorciser ses rêves, il va dans l’Ouest à la chasse de cet animal. En chemin, il rencontre le chef indien Crazy Horse qui veut aussi tuer le monstre.

LES RONGEURS DE L’APOCALYPSE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Suite à une prolifération nuisible de lapins, des scientifiques mettent au point une hormone censée refréner leurs pulsions sexuelles, ce qui a pour conséquence inattendue d’accroître leur agressivité et leur poids. Ces derniers atteignant rapidement les quatre-vingt kilos, ils deviennent de terribles prédateurs…

TROG

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Anthropologue, le docteur Brockton découvre un troglodyte et tente de le rendre moins sauvage, d’autant plus qu’il est très utile pour la science. On devine que cela ne se fera pas sans peine…

LA SECTE DES MORTS-VIVANTS

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


En Grèce, trois jeunes touristes imprudents se font capturer par une secte faisant des sacrifices humains au Minotaure. Seuls un prêtre écossais et un détective privé américain peuvent les sauver.

FEAR AND DESIRE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Soldats d’une guerre dont les belligérants sont indéfinis, quatre hommes s’écrasent avec leur avion derrière les lignes ennemies. En tentant de rejoindre leur camp, ils rencontrent une femme qui ne parle pas leur langue. Faite prisonnière, elle est laissée à la garde de Sandy, recrue à l’esprit particulièrement dérangé par les violences du conflit…

WORM

Prix du meilleur long-métrage au dernier LAUSANNE UNDERGROUND FILM FESTIVAL


Jason Truit, surnommé Worm par les habitants de Guthrie, Oklahoma, est célèbre dans tout le patelin pour son art de se mettre dans des situations foireuses, et ce, depuis son enfance. Seulement cette fois-ci, le marché qu’il a conclu avec un mystérieux interlocuteur va le faire plonger beaucoup plus bas!

ESCAPE FROM NEW YORK

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...
SÉANCE SUIVIE D'UNE SOIRÉE SPÉCIALE CARPENTER


1997 : La criminalité étant devenue ingérable, Manhattan a été transformée en une prison de haute sécurité à ciel ouvert dont il est impossible de s’échapper. Seul un homme y est parvenu : Snake Plissken (Kurt Russell). Alors qu’il est sur le point d’y être à nouveau interné, le directeur de la prison lui propose un marché : l’annulation de sa peine s’il réussit à retrouver le Président des Etats-Unis, dont l’avion s’est écrasé sur l’île…

ASSAULT ON PRECINCT 13

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


Banlieue de Los Angeles. Des individus sont contraints de se replier dans un commissariat de police désaffecté alors qu’un gang en quête de vengeance les encercle…

L’ÉTOILE NOIRE

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


« DARK STAR est d’abord une parodie de film de science-fiction, une sorte d’ »En attendant Godot » de Samuel Beckett, transposé dans l’espace. Mais plus qu’une parodie, c’est avant tout une comédie absurde. »
John Carpenter

LE ROMAN D’ELVIS

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


Tourné originellement pour la télévision, ELVIS est réalisé entre HALLOWEEN et THE FOG. Rien d’étonnant dans la carrière d’un auteur qui s’attache avant tout à réfléchir sur l’identité nord-américaine. En héritier de l’écrivain H. P. Lovecraft (auquel il rendra hommage dans IN THE MOUTH OF MADNESS), Carpenter s’interroge sur ses origines, sa culture et son appréhension, souvent négative, de l’avenir à travers des récits de terreur.

THE FOG

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


En Californie du Nord, le petit village de pêcheurs de Antonio Bay est sur le point de célébrer son centenaire. Mais la quiétude de la ville est perturbée par de mystérieux événements coïncidant avec l’arrivée d’un brouillard qui recèle des forces maléfiques…

HALLOWEEN

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


Dans la nuit du 31 octobre 1963 à Haddonfield, le jeune Michael Myers assassine sa sœur aînée en la poignardant avec un couteau de cuisine. Après cet acte, il est interné dans un hôpital psychiatrique et soigné par le docteur Sam Loomis à qui il ne dit pas un seul mot. Quinze ans plus tard, il s’échappe de l’hôpital et retourne dans sa ville natale…

THE THING

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


Un chien est recueilli par les membres d’une équipe de scientifiques américains basés en Antarctique alors qu’un hélicoptère norvégien essaye d’abattre l’animal. En se rendant dans le camp d’où provenait l’appareil, les chercheurs découvrent le corps d’une créature monstrueuse qu’il ramènent à leur base pour l’autopsier…

CHRISTINE

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


Dans les années 1980, un adolescent est fasciné par une Plymouth Fury de 1958. Le problème est que cet amour est réciproque et la voiture très jalouse…

PRINCE OF DARKNESS

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


Un prêtre demande à une équipe de scientifiques de venir dans le sous-sol d’une église analyser une substance verdâtre qui se révèle bientôt être une manifestation du Diable…

THEY LIVE !

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


En quête d’un job, John Nada débarque à Justice Ville, banlieue misérable de Los Angeles. En tombant un jour sur un stock de lunettes de soleil, il découvre que la réalité qu’elles révèlent est peu réjouissante…

IN THE MOUTH OF MADNESS

JOHN CARPENTER IS IN TOWN...


Ecrivain le plus lu au monde, Sutter Cane ancre de plus en plus ses romans dans un univers étrange alors que ses lecteurs fanatiques l’érigent en prophète. Mais, peu après la parution de son nouveau livre, Cane disparaît. Sa maison d’édition charge alors Linda Styles et John Trent, enquêteur en assurances, de retrouver l’écrivain…

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 18 JANVIER 2014

FESTIVAL BLACK MOVIE 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 19 JANVIER 2014

FESTIVAL BLACK MOVIE 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 20 JANVIER 2014

FESTIVAL BLACK MOVIE 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 21 JANVIER 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 22 JANVIER 2014

FESTIVAL BLACK MOVIE 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 23 JANVIER 2014

FESTIVAL BLACK MOVIE 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 24 JANVIER 2014

FESTIVAL BLACK MOVIE 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 25 JANVIER 2014

FESTIVAL BLACK MOVIE 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

FESTIVAL BLACK MOVIE AU SPOUTNIK 26 JANVIER 2014

FESTIVAL BLACK MOVIE 2014


Le Festival Black Movie a quinze ans. L’âge de maturité. Le « Black » a su tout au long de ses éditions nous faire voyager dans la planète cinéma, et surtout nous faire découvrir un nombre conséquent de réalisateurs-trices de la fin du XX-début XXI ème siècle à travers des oeuvres sincères, nécessaires, troublantes, bref qui ne laissent pas indifférents. Un grand merci à l’équipe du festival pour leur travail de défrichage et de programmation, le Spoutnik est toujours ravi de les accueillir.

LETTRE DE SIBÉRIE

PLANÈTE MARKER


Considéré comme le film clé qui lança la carrière de Marker, bien que ce dernier le considéra par la suite comme un brouillon, LETTRE DE SIBERIE résulte du voyage effectué dans cette région en 1957 par Marker, Armand Gatti (qui écrivit « Sibérie – 0 + infini »), Sacha Vierny et André Pierard, dans le cadre d’une commande de l’Association France-URSS.

A SPELL TO WARD OFF THE DARKNESS

EXPERIMENTAL / TERRITORIES
SORTIE


Le film se présente comme un triptyque contemplatif questionnant le rapport de l’individu au monde. Magnifiquement filmé en Super 16mm, il suit un personnage solitaire (joué par le musicien Robert A. A. Lowe) dans trois environnements distincts – en communauté sur une île d’Estonie / seul dans la nature boisée de Finlande / en tant que membre d’un groupe de Black Metal dans un concert en Norvège.

FESTIVAL DAF: IV – MULTI-FRUITS

PERFORMANCES
PRIX LIBRE


Pour sa deuxième édition, du 6 au 16 mars, le DAF festival invite le public à 10 jours de performances et d’installations transdisciplinaires, pour la plupart produites au terme de résidences et d’explorations diverses à La Reliure – Atelier Cenc. À cette occasion, le cinéma Spoutnik ouvre ses portes au DAF pour la soirée « IV – Multi-fruits », programmation dédiée à la performance audio visuelle !

MANAKAMANA

EXPERIMENTAL / TERRITORIES
SORTIE


Le temple de Manakamana, lieu sacré de pèlerinage consacré à la déesse hindoue Bhagwati est construit sur une crête à 1300m d’altitude. Un téléphérique a depuis peu été installé et permet désormais d’atteindre le site en 10 minutes. 10 minutes, c’est justement la durée d’une bobine 16mm…

POLOGNE SOUTERRAINE

PRÉSENTÉ PAR DARIO MARCHORI
SOIRÉE ACCOMPAGNÉE D’UN BUFFET POLONAIS


En deux séances, une dizaine de cinéastes et une petite vingtaine de films des années 60 aux années 80 affirment la nécessité artistique et politique d’un renouvellement radical de la société et de notre regard sur le monde. De Robakowski, Wasko et Rybczynski à Szulkin, Królikiewicz et Wiszniewski : une galerie de grands noms à découvrir et redécouvrir.

POOR FOLK

EXPERIMENTAL / TERRITORIES
SORTIE


Nous semblons dans un autre monde, dans un autre temps, coincés 50 ans en arrière, pourtant ce n’est pas le cas. De la Birmanie (Myanmar), pays à dictature militaire, pays du Triangle d’or, peu de mots sortent, peu de cinéma. Pour sûr. Pas de liberté de la presse non plus.

WRONG COPS

ELECTRON FESTIVAL: SPÉCIAL QUENTIN DUPIEUX
EN PRÉSENCE DE QUENTIN DUPIEUX (SOUS RÉSERVE)


« Pendant le tournage je me suis dit que ce personnage con, fermé, odieux et gueulard, c’était ma musique. C’est un peu vrai, ma musique est pas sympa. La plupart des gens ne peuvent même pas en écouter 8 secondes. Moi j’adore ce mécanisme qu’est ma musique. Je la fais comme un cochon, mais je l’adore. »

RUBBER

ELECTRON FESTIVAL: SPÉCIAL QUENTIN DUPIEUX


« Mon pneu est un lointain cousin de Flat Eric en un sens. Ce sont les mêmes marionnettes, les mêmes codes, la même expression autiste. Mais c’est encore plus délicat puisque cette créature n’a pas de visage, pas de bras. Je ne voulais pas faire un pneu en images de synthèse. Pour moi c’était un contresens. Il fallait qu’on reste dans la matière, pas que ça ressemble à une publicité Michelin. »

WRONG

ELECTRON FESTIVAL: SPÉCIAL QUENTIN DUPIEUX


« Dans WRONG, 80% des idées me paraissent normales. Je suis tellement habitué à voir les choses à travers un prisme décalé que je n’ai pas l’impression de faire quelque chose de fou. Le simple fait d’y croire moi-même rend le film solide. Je suis mon premier spectateur. (…) Mon film idéal est un rêve, un rêve total. Les meilleures idées que j’ai eues dans la vie sont celles qui me sont venues dans un demi sommeil.»

I DREAM OF WIRES – HARDCORE EDITION

FESTIVAL ELECTRON


I DREAM OF WIRES présenté ici dans sa version longue, nous raconte en détail (et c’est tant mieux) l’histoire, l’oubli et la résurgence de la plus ultime de cette forme de machine électronique. L’ingénieur Robert Moog sera bien sûr au centre de ce documentaire, aux côtés d’illustres utilisateurs tels Chris Carter des Throbbing Gristle, Legowelt, James Holden, Carl Craig ouTrent Reznor de Nine Inch Nails.

LE LUFF-XP-SPOUTNIK

SOIRÉE PROJECTIONS EXPÉRIMENTALES


Le LUFF et le Spoutnik s’associent pour vous proposer une soirée cinéma expérimental qui partira du monde occidental et finira en Extrême-Orient. Fidèle à sa réputation, la programmation sera riche et intense, tantôt attractive et entraînante, tantôt subversive et dérangeante. Nous vous invitons à découvrir une histoire du cinéma à travers des œuvres cultes ou oubliées accompagnées d’un éventail de films contemporains pour une grande fête dédiée à l’image en mouvement.

GERONTOPHILIA

SORTIE


Lake, 18 ans, mène une vie tranquille entre une mère névrosée et une petite amie féministe et excentrique. Mais quelque chose en lui l’attire de plus en plus vers les vieux messieurs. Employé dans une maison de retraite, il rencontre Mister Peabody, un octogénaire charismatique dont il va peu à peu se rapprocher…

AT BERKELEY

SÉANCE PRÉSENTÉE PAR BILDRAUSCH & SPOUTNIK


Attention, grand cru cinématographique : l’un des documentaristes les plus influents prend le pouls de Berkeley la plus grande université publique du monde, régulièrement classée dans les trois meilleures au niveau international, marquée par un engagement politique de gauche et fief des contestations estudiantines des années 60-70.

LOVE AND POP

SÉANCE ANIME


Adapté du roman éponyme de Ry? Murakami, LOVE AND POP conte l’histoire de Hiromi Yashii qui se cherche, entre ennui à l’école et ordinarité des relations familiales. Avec sa bande de copines, elle passe son temps à trainer dans les cafés et les magasins branchés de Shibuya. Pour pouvoir s’offrir une Topaze impériale, Hiromi accepte des rendez-vous avec des inconnus qui la payent juste pour passer du temps avec elle. Mais les rencontres ne vont pas se dérouler comme prévu…

KIDS

TEENAGE ! DÉRIVES & DÉRIVÉS


Skate, sexe, drogue, incommunicabilité entre filles et garçons : KIDS pose les bases de l’adolescence des 90’s, marquée par le Sida et la montée du cynisme. Vivre à fond, sans penser au lendemain : sur le fil du rasoir, le plaisir flirte désormais immanquablement avec la mort.

THE BREAKFAST CLUB

TEENAGE ! DÉRIVES & DÉRIVÉS


Cinq adolescents stagnent un samedi entier en retenue dans leur collège avec, pour corvée, la rédaction d’une dissertation sur le thème « Qui penses-tu être ? ». Le temps de cette journée, il vont faire preuve davantage de complexité que les étiquettes qu’on leur a apposées.

FERRIS BUELLER’S DAY OFF

TEENAGE ! DÉRIVES & DÉRIVÉS


Ferris Bueller, smart, populaire, impertinent et plein de ressources, est un ado qui ne suit pas les règles. Pour profiter de la vie, parce qu’il fait beau dehors et qu’il aime bien profiter de la vie, il sèche les cours.

OVER THE EDGE

TEENAGE ! DÉRIVES & DÉRIVÉS


New Granada. Une bourgade américaine en pleine expansion au milieu du désert promet une vie prospère aux familles qui viennent s’y installer. Les adolescents trainent leur ennui en commettant des petits délits, jusqu’au jour où un accident entre un policier et un jeune délinquant remet en question l’ordre établi.

THE DOOM GENERATION

TEENAGE ! DÉRIVES & DÉRIVÉS


Dans un monde apocalyptique, un couple d’ados aux allures de rebelles mais encore vierges font la rencontre de Xavier, personnage mystérieux à la sexualité débridée. Les trois se retrouvent impliqués dans une série de meurtres sanglants. Le road-trip dans lequel ils s’engagent leur fera découvrir l’amour à trois.

ELEPHANT

TEENAGE ! DÉRIVES & DÉRIVÉS


Une journée apparemment anodine sur un campus américain. Les élèves vaquent à leur occupations mais quelque chose de dramatique est sur le point de se produire.

CARRIE

TEENAGE! DÉRIVES & DÉRIVÉS


Carrie White est l’exemple type de la fille impopulaire du lycée. Humiliée par ses camarades de classe et traumatisée par une mère catholique autoritaire, elle découvre qu’elle a des pouvoirs de télékinésie. Une fille a pitié d’elle et demande à son copain d’emmener Carrie au bal de promo à sa place.

SPRING BREAKERS

TEENAGE! DÉRIVES & DÉRIVÉS


Quatre copines du lycée décident de braquer un fast-food pour pouvoir partir en Spring Break, dernière vacance pour les étudiants américains avant d’arriver à l’Université, souvent synonyme de grande débauche.

STOP MAKING SENSE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
DÉSCINÉSOIRÉES


Un grand moment de musique, de cinéma, de joie : STOP MAKING SENSE, c’est l’énergie à l’état pur des Talking Heads captée par le jeune Jonathan Demme (oui, le réalisateur du SILENCE DES AGNEAUX et de PHILADELPHIA !) durant 3 dates de leur tournée de 1983 pour l’album « Speaking in Tongues ». Suivi d’une soirée Talkingheadienne & cie avec Le Horla
stop making sense spoutnik

TEXAS UNDERGROUND

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE GILESS M. FAKIR


Découvrez les grands espaces de la scène artistique indépendante texanne à travers la carte blanche offerte à Texas Underground en avant goût de leur conquête du Zoo qui débutera dès 20h. Films expérimentaux, animations, found footages, documentaires abstraits et vidéos bizarres : autant de fruits nourris au soleil noir du Lone Star State. Pour vous prouver, contre toute attente, que « Texas » et « Underground » n’est pas un oxymore…

RÉTROSPECTIVE PRIIT PÄRN

FESTIVAL ANIMATOU 2014


Karl Marx, fatigué par le poids de l’histoire et de sa célébrité à double-tranchant, décide de mener une vie ordinaire. Mais il croise sur sa route Marilyn Monroe en quête de gloire, qui rêve d’une vie de vedette glamour et trépidante. Karl l’aide à lancer sa carrière, mais l’enthousiasme ne dure pas …

BISING

GLUFF 2014
PROJECTION ET PERFORMANCE INDO-NOISE


Le noise indonésien – la plus grande scène de musique extrême et indépendante en Asie du Sud-Es t- se laissera découvrir tout au long de ce documentaire avec un nombre incalculable de groupes, d’artistes et d’intervenants, tous de Jakarta, Bandung, Bekasi, Yogyakarta ou Tokyo, qui parleront librement de leurs propres définitions et approches de la musique BRUIT.

GAELLE ROUARD – CARTE BLEUE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE GAËLLE ROUARD


1 an plus tard, Gaëlle revient au Spoutnik pour nous montrer son nouveau film-performance accompagné d’autres perles issues de sa Juke Film Boxe. Carte blanche le lendemain, avec 2 films chers à ses yeux : beauté, exaltation, mystère et trépidation seront au rendez-vous !

VERS MADRID

SORTIE DU MOIS


Dans le sillage du vent de contestation de ce que les médias ont qualifié de « Printemps arabe », des mouvements ont essaimé en Europe et aux Etats-Unis (Occupy!) pour remettre en question non seulement la gestion de la Crise par leurs gouvernements respectifs, mais aussi le système économique global lui-même.

DRIVING MEN

EN PRÉSENCE DE SUSAN MOGUL


« Dans DRIVING MEN, je voulais faire une autobiographie indirecte en rencontrant les hommes de ma vie et examiner comment ils ont influencé des aspects de ma personnalité. Mais ils se révèlent aussi à eux-mêmes en me parlant. L’un des fils rouges de l’histoire est l’évolution des relations entre mon père et moi. Je me penche ainsi sur la création des liens entre personnes. »
Susan Mogul

T.S.O.Y.W.

SCÈNES DE L'IMAGINAIRE AUTOMATE


T.S.O.Y.W., librement inspiré du premier roman de Goethe, Les Souffrances du jeune Werther (1774), s’est développé à partir d’une discussion entre les artistes américains Amy Granat et Drew Heitzler avec Olivier Mosset (producteur du film) et Steven Parrino autour d’une idée formulée dans l’autobiographie de l’écrivain Jean Genet suggérant de remplacer Charlotte, amour inatteignable de Werther, par une moto.

ACID SCIENCE UNDERGROUND

EN PRÉSENCE DE TOUTE L'ÉQUIPE DU FILM


Un Scientifique reclu avec un sens diffu de la réalité évolue dans les tunnels d’un grand laboratoire d’expérimentations à la recherche de réponses.

LE SADIQUE À LA TRONÇONNEUSE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Dans les années 1940, un jeune garçon tue à coups de hache sa mère venant de le gronder après l’avoir découvert faisant un puzzle représentant une femme nue. Quarante ans plus tard, des étudiantes sont retrouvées démembrées. Le gamin devenu adulte reprend son jeu.

BLANK CITY

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION


C’est après avoir découvert ROME 78 de James Nares, BLANK GENERATION, d’Amos Poe et DOWNTOWN 81 à Cinémathèque française que cette jeune Nantaise a entrepris un long séjour à New York durant lequel elle a pu se rendre compte de l’ampleur et de la richesse de ce qu’avait secoué le Lower East Side des années fin 70 début 80.

PROGRAMME BETH B & SCOTT B

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION
EN PRÉSENCE DE VIVIENNE DICK


Couple d’artistes (elle a étudié à la School of Visual Art, lui est sculpteur), les « B’s » étaient actifs au sein du Colab (Collaborative project), notamment à travers le New Cinema, plateforme où les artistes de différentes disciplines pouvaient créer ensemble sans pression économique.

PROGRAMME VIVIENNE DICK

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION
EN PRÉSENCE DE VIVIENNE DICK


Figure emblématique du cinéma dit « No Wave », elle a été l’une des instigatrices du New Cinema et notamment claviériste dans le groupe Beirut Slump de Lydia Lunch. Membre de la London Film-Maker’s Co-op, ses films ont étés présentés dans plusieurs programmes autour du cinéma d’avant-garde (MoMA, Tate Britain, Whitney Museum).

ROME 78

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION
EN PRÉSENCE DE VIVIENNE DICK


L’atmosphère « fin de règne » du New York dans lequel évoluait Nares le poussa a transposer la Rome décadente de Caligula dans les taudis du Lower East Side. En résulte un gros n’importe quoi où les romains en toge fument clope sur clope, où la langoureuse Lydia Lunch voit se succéder sur son lit des types lisant leurs répliques planquées derrière un rideau, le tout nappé d’un ennui « camp » délicieux.

PHANTOM OF THE PARADISE

MINIMAL WAVE NIGHT


Winslow Leach, un jeune compositeur inconnu, propose un opéra à Swan, le producteur machiavélique de Death Records. Celui-ci s’en empare et se débarrasse de Leach afin d’organiser son adaptation dans la salle du Paradise. Déchu et défiguré (vous vous êtes déjà demandé comment étaient pressés les vinyles ?), Winslow revient hanter les lieux…

THE OFFENDERS

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION


Une riche héritière rebelle est kidnappée par des voyous qui réclament une rançon à son père. Mais ses geôliers ainsi que toute forme d’autorité qui se dresseront sur son passage vont subir sa rage. Financé et tourné à mesure que les bobines étaient développées et montrées en soirée, le film est un pur exemple de DIY.

THE FOREIGNER

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION


L’agent secret européen Max Menace débarque à New York, mais apprend sur place qu’il n’y a en fait aucune mission et que son contact ne sait rien de lui. Commence alors une dérive à travers les rues abandonnées du Lower East Side, le pieds des Twin Towers, l’immensité d’une plage de Downtown…

PROGRAMME NICK ZEDD

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION


Créateur et principal auteur de l’Underground Film Bulletin (1984-1990) où il traitait des travaux de ses contemporains et de leurs prédécesseurs (Jack Smith, George & Mike Kuchar ou les Activistes viennois). Nick Zedd y publie en 1985 son « Cinema of Transgression Manifesto », acte fédérateur de ce groupe de réalisateurs et artistes réunis par leur goût du choc et de l’humour noir, dont notamment Richard Kern, Tessa Hughes Freeland, Lung Leg, Lydia Lunch ou encore Tommy Turner.

PROGRAMME RICHARD KERN

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION


Débarqué à New York en 1979, Kern est devenu un des piliers du « Cinéma de transgression » à travers ses court-métrages Super8 expérimentaux mettant en scène les membres de la scène underground de l’époque : Lydia Lunch, David Wojnarowicz, Kembra Pfahler entre autres

DOWNTOWN 81

FILMS NO WAVE & CINÉMA DE TRANSGRESSION


Tourné en 1981 mais abandonné pour des raisons financières, le film a finalement pu voir le jour en 2001 grâce aux efforts de son scénariste, Glen O’Brien et de la styliste Maripol. On y suit l’artiste Jean-Michel Basquiat, disparu en 1988, dans une sorte de conte destroy entre fiction et documentaire, inspiré de son parcours d’artiste puisant son inspiration dans la rue.

DANGER DAVE

SORTIE DU MOIS


C’est parce qu’il était le seul skateur à se risquer – avec classe – dans un « bowl » sous la pluie que le belge David Martelleur a écopé de son surnom « Danger Dave ». Talentueux, survolté, adepte de grosses fêtes et d’excès en tout genre, il a imposé son style parmi les pros du milieu… Seulement, les années passant, le presque quarantenaire a vu son corps le lâcher gentiment, les opportunités se raréfier, les amis se disperser.

NORMA JEAN & MARILYN

MARATHON TWIN PEAKS
SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Comment Norma Jean est devenue Marilyn Monroe et comment son ascension a pris des allures de chute.

A l’origine, David Lynch et le scénariste Mark Frost comptaient adapter la biographie de Marilyn Monroe « Goddess » (« Les vies secrètes de Marilyn Monroe ») écrite par Anthony Summers. Finalement ce projet est devenu TWIN PEAKS (et, par extension, MULHOLLAND DR. qui était initialement la suite des aventures d’Audrey Horne).

TWIN PEAKS : FIRE WALK WITH ME

MARATHON TWIN PEAKS


Tourné pour le cinéma en 1992 et présenté à Cannes dans la foulée, FIRE WALK WITH ME raconte la semaine qui précède la mort de Laura Palmer. Ici le film convoque l’enquête policière et la conspiration satanique d’une façon plus violente et plus érotique que la série. Film sombre, FIRE WALK WITH ME est encore aujourd’hui l’une des réalisations les plus bouleversantes de David Lynch qui explore ici un de ses thèmes fétiches : le côté obscur de la nature humaine.

TWO YEARS AT SEA

SORTIE DU MOIS


Au beau milieu d’une forêt de pins en hiver, Jake Williams, un vieillard pas si vieux à la barbe et aux cheveux blancs, émerge. Nous sommes dans une sorte de cabane ou une maison, hors du temps et de la civilisation urbaine. Il se met à siffloter un refrain, boire un café puis prend une douche fumante. Le rythme du film s’élève avec la sensation du jour qui monte et des activités entreprises par celui dont on comprend qu’il vit en ermite.

ANGELS_L.A._DIARY

BRUNCH - PERFORMANCE


« ANGELS_L.A.DIARY est un film tiré du journal que nous avons tenu lors de nos deux résidences de travail à Los Angeles. Il relate nos pérégrinations et nos rencontres avec des personnes issues des nombreuses communautés qui forment la population angeline. Celles-ci évoquent leur arrivée à Los Angeles, ce qu’elles font aujourd’hui. Elles nous confient leurs projets et la manière dont elles se représentent leur avenir ainsi que celui de la cité. Le film raconte aussi les premières étapes de travail de création du spectacle Angels. » A.Simon, C.Weiter

THE FREAKMAKER

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


À Londres, le professeur Nolter mène des expériences pour prouver qu’en manipulant les structures de l’ADN, il est possible d’obtenir des créatures mêlant des caractéristiques animales et végétales. Lynch, un homme défiguré complice du scientifique, kidnappe des passants pour en faire des cobayes…

BIENS PUBLICS : FOCUS PIERRE HUYGHE

20 ANS DU MAMCO


Né en 1962, Pierre Huyghe, artiste plasticien français, poursuit une oeuvre protéiforme composée de sculptures, d’installations, de performances mais aussi de photos et de films, qui ne cesse d’intriguer et de fasciner aussi bien le public que la critique. Il intrigue, car il est un des rares artistes à concevoir ses expositions comme des entités propres, aux rythmes et aux formes ne se pliant qu’à la propre réalité qu’elles engendrent. Il propose de prendre le temps d’observer, de vivre dans ces « écosystèmes »qui se génèrent et régénèrent selon le degré d’attention physique que nous leur accordons.

SLEEP AL NAIM

MARATHON
EN PRÉSENCE DE MOUNIR FATMI ET BARBARA POLLA


Dans la vidéo SLEEP AL NAIM, l’artiste Mounir Fatmi (1970, Tanger) a choisi de représenter une icône contemporaine, l’écrivain Salman Rushdie. Le film reprend l’iconographie du film expérimental et minimaliste « Sleep » d’Andy Warhol qui, en 1963, montre durant 6 heures l’image continue du poète John Giorno en train de dormir.

PASOLINI

SORTIE DU MOIS


Le matin du 2 novembre 1975, le corps sans vie du poète, écrivain et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini était retrouvé sur la plage d’Ostie. Le résultat de l’enquête conclut qu’il avait été violemment passé à tabac puis écrasé par une voiture, après qu’il ait apparemment fait des avances à un jeune homme. Nombres de versions divergentes, dont l’hypothèse d’un assassinat politique, n’ont cessé depuis de nourrir le mythe entourant ce drame.

LE TEMPLE D’OR

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Max Donigan est un aventurier qui, aidé de son ami Leo, se lance à la recherche d’un trésor aztèque. Les deux comparses (et leur étrange et jolie commanditaire) vont surtout trouver des problèmes qui seront résolus par quelques bagarres.

THE CODE

MAPPING FESTIVAL 2015


THE CODE est un documentaire en trois parties basé sur les mathématiques diffusé en 2011. Un code mystérieux sous-tend le monde. Mais que cela signifie-t’il et que pouvons-nous en tirer? Le présentateur Marcus du Sautoy nous emmène dans une odyssée pour découvrir le code et en révéler ses significations.

LESSONS OF DARKNESS

MAPPING FESTIVAL 2015


Werner Herzog pleure ici un crime contre la Terre et l’Humanité : la mise à feu de 732 puits de pétrole par les force irakiennes qui se retirent du Koweït. Des flammes à perte de vue, des incendies qui prendront des mois à être éteints, 20 millions de tonnes de pétrole déversées dans le sol… une vision d’Apocalypse que Herzog met en scène comme un long poème sur la fin de la Terre.

THE WILD BLUE YONDER

MAPPING FESTIVAL 2015


Construit comme un opéra visuel, cette fable de science fiction se conçoit comme une métaphore de l’espace. Le message est qu’il faut protéger ce bien si précieux que nous possédons : notre planète. Sans le savoir, depuis des décennies des visiteur viennent de l’espace, d’une planète immergée dans l’eau The Wild Blue Yonder. Utilisant des sons et des images lyriques, un étrange visiteur raconte cette incroyable aventure. Depuis ce postulat et à travers l’histoire de la sonde Galileo, le film de Werner Herzog est un festin d’images exceptionnelles, de couleurs et de sons inouis, qui emporte dans l’espace infini.

CAVE OF FORGOTTEN DREAMS

MAPPING FESTIVAL 2015


C’est une grotte gigantesque, cachée aux yeux de tous depuis 20 000 ans, incrustée de cristaux et remplie de restes pétrifiés de mammifères de la période glaciaire. Quand les scientifiques l’ont découverte en 1994, dans le Sud de la France, ils sont tombés face à des centaines de peintures rupestres réalisées il y a plus de 30 000 ans, à l’époque où les hommes de Neandertal couraient encore le monde. Ce sont les plus anciennes peintures de ce genre jamais découvertes. Werner Herzog a été autorisé à pénétrer ce lieu inconnu du grand public, et entreprend un voyage saisissant capté avec des caméras 3D, à la découverte de la naissance de l’art…

LES ANNÉES DE PLOMB

LES ANNÉES DE PLOMB


Elles ont été élevées en Allemagne, durant les « Années de plomb », dans l’immédiate Après-guerre. Juliane la révoltée est devenue journaliste. Sa soeur, jadis la plus soumise, s’est enfoncée dans le terrorisme. Juliane aujourd’hui ne peut croire que sa soeur s’est donnée la mort dans la cellule de sa prison.

12 DICEMBRE

LES ANNÉES DE PLOMB


Pasolini réalise un documentaire sur l’Italie, son présent et son devenir politique après l’attentat de la Piazza Fontana, explosion à la bombe qui a fait 16 morts et 88 blessés à Milan en 1969.

THE PARTY

SPOUTNIK EN PLEIN AIR
LA GRANDE FÊTE


Avec:
– Heinz Hermann (mix psychédélique)
– Sixto Fernando (mix arabe)
– Fay-POL-Cyrus Dufoy-Anklature (concert hip-hop restructuré)
– Natãs de Deus (mix égyptien)

POISON

CYCLE TODD HAYNES’ GOLDMINE


Trois récits s’entrecoupent. Hero: un enfant tue son père et s’envole par la fenêtre sous les yeux de sa mère. Horror: Un scientifique essaie d’isoler la libido humaine mais la boit par mégarde et se transforme en un meurtrier défiguré. Homo: un homme arrive dans un pénitencier et retrouve celui dont il était, par le passé, le souffre douleur.

SAFE

CYCLE TODD HAYNES’ GOLDMINE


Carol White est une femme appartenant à la classe bourgeoise de Los Angeles. Un jour, elle commence à développer d’étranges allergies à ce qui l’entoure. Des gestes quotidiens, comme se maquiller ou se mettre du déodorant, deviennent pour elle étranges et menaçants. Carol semble développer une hypersensibilité à la pollution et aux substances chimiques. Mais cette spirale anxiogène à l’intérieur de laquelle elle se retrouve semble plutôt venir d’un malaise face aux structures oppressives et aliénantes de la société. Entre réalité et fantasme, (…)

VELVET GOLDMINE

CYCLE TODD HAYNES’ GOLDMINE


Arthur Stuard, un journaliste anglais, est chargé d’écrire un article sur Brian Slade, une icône du Glam Rock de son adolescence. Celui-ci a disparu après avoir mis en scène son propre assassinat en plein concert.
Un petit talisman appartenu à Oscar Wilde circule entre les personnages du film inspirés de David Bowie (période Ziggy Stardust), Iggy Pop, Lou Reed ou Kurt Cobain.
Todd Haynes développe une généalogie imaginaire et baroque qui situe les personnages du film comme des héritiers du dandysme, de la décadence et de l’excentricité.

LOIN DU PARADIS

CYCLE TODD HAYNES’ GOLDMINE


Les Whitaker ressemblent à la famille exemplaire de l’Amérique provinciale des années 1950. Audelà des apparences, la vie des époux est un véritable enfer. Frank cache son homosexualité, pense même devoir la soigner et se réfugie dans l’alcool. Cathy transgresse un tabou racial en s’éprenant d’un noir américain, Raymond, le fils de son ancien jardinier.
Dans une Amérique conservatrice, blanche et hétérocentrée, les protagonistes sont inégalement soumis·e·s aux lois qui régissent les moeurs et ne se voient pas offrir les mêmes possibilités de choix.

THE BLACK WIDOW + SOIRÉE EROTIC NOIR

EN PRÉSENCE DE MARIA BEATTY


The Black Widow est un film érotique lesbien à l’univers gothique qui traite du rapport métaphysique entre le désir et la mort. À l’intérieur d’un univers onirique aux frontières temporelles floues, quatre femmes mettent en scène leurs fantasmes fétichistes.

LES QUATRE DE L’APOCALYPSE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Un tricheur, une prostituée enceinte, un ivrogne et un médium fou errent sur les routes après avoir échappé à un massacre organisé. Leur sort ne s’arrange guère avec la rencontre de Chaco, un sadique halluciné, qui leur inflige les pires traitements. Laissés pour morts, ils trouveront la rédemption sur le chemin de la vengeance…

EDEN’S EDGE

SORTIE DU MOIS


Né d’une exposition lancée par l’Office for Narrative Landscape Design (ONLSD), le film, (en images de synthèse), se compose de neuf récits de vie, chacun prenant place à l’intérieur d’un paysage aérien spécifique au désert californien. Neuf plans fixes recréés en animation interrogent tour à tour les formes narratives du paysage et les rythmes qui le composent, tout en faisant écho aux différents récits qui y prennent place. Les personnages, minuscules depuis la hauteur d’où nous les voyons, se déplacent lentement d’un point à l’autre du plan, pendant que leur voix, en off, monologue sur leur vie passée.

CONCERNING VIOLENCE

SORTIE DU MOIS


Gora Hugo Olsson, réalisateur des Black Power Mixtapes, signe ici un film sur les mouvements de la décolonisation en Afrique dans les années 60 et 70. Entièrement composé d’archives tirées des chaînes de la télévision suédoise, Concerning Violence nous plonge, à travers neufs chapitres faisant référence aux Damnés de la Terre de Frantz Fanon, au centre des luttes pour la libération contre le pouvoir colonial.

FRANTZ FANON, BLACK SKIN WHITE MASK

BRUNCH PHILO’


Frantz Fanon, intellectuel et psychiatre martiniquais joua et joue toujours à travers son œuvre, un rôle majeur dans la lutte contre le racisme et la colonisation. Dans Peau noire, masques blancs (1952), mais également dans le reste de ses écrits, Fanon s’intéresse particulièrement au racisme dans le cadre du système colonial en s’attelant à décrire de manière critique la production de l’altérité par le discours colonial et la dépossession du Noir de son propre corps. Comment la race est-elle produite et inscrite sur les corps des colonisé·e·s ?

CRIMES DANS L’EXTASE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Accusé d’être un fou par l’ordre des médecins, le docteur Johnson se suicide. Sa femme décide de le venger.

CINÉ BRUNCH EN FAMILLE – SAMETKA, LA CHENILLE QUI DANSE

FESTIVAL ANIMATOU 2015
JEUNE PUBLIC DÈS 3 ANS


Pour ses 10 ans le Festival Animatou invite tous les publics à plonger dans le meilleur du cinéma d’animation suisse et étranger. Au programme: avant-premières, courts métrages en compétition, programmes inédits pour le jeune public, rencontres, discussions et soirées festives. Tout de chats vêtus, Animatou se pavane dans différents lieux, adaptant sa parure au gré des événements. Des salles de cinémas indépendantes aux musées en passant par une caravane itinérante et une salle de concert, il agrandit son périmètre d’action qui lui confère une source d’expérimentation unique.

ROCKS IN MY POCKETS

FESTIVAL ANIMATOU 2015


Rocks In My Pockets est l’histoire d’un mystère et d’une rédemption. Le film est basé sur des évènements réels impliquant des femmes de la famille de la réalisatrice Signe Baumane. Celles-ci se battent contre la dépression et les pulsions suicidaires. Jusqu’où la génétique nous détermine et comment s’en démarquer?

FELT

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE AMY EVERSON


Felt pose un regard sur le quotidien d’une jeune artiste en conflit avec la société patriarcale qui l’afflige. Traumatisée par une relation brutale, elle exacerbe son identité de genre et transgresse les normes dominantes par la création d’un univers artistique décalé et poétique.

FIELD NIGGAS

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE KHALIK ALLAH


Dans la nuit des rues de Harlem, des voix et des visages créent le portrait collectif d’un monde où cohabitent les sans-logis, les margina·les·ux, les familles, et même les policiers. Avec Field Niggas, Khalik Allah parvient à établir un dialogue fragile et sincère dans un contexte contemporain difficile où le racisme et la précarité sont plus que présentes.

LA FLÛTE ET LE GRELOT

JEUNE PUBLIC DÈS 3 ANS


Le Spoutnik propose de découvrir deux chefs-d’oeuvre d’animation des Studios d’art de Shanghai : La Flûte du bouvier, de 1963, Le Grelot du Faon, de 1982.

GAMBLING, GODS AND LSD

GVA SESSIONS 2015
EN PRÉSENCE DE PETER METTLER


Quel est le point commun entre les jeux d’argent, la religion et la drogue? À cette question, Peter Mettler répond avec un long flux d’images et de témoignages à travers les cultures et le temps en cherchant les moyens que se donnent les humain·e·s pour atteindre l’illumination. “Gambling, Gods and LSD” est le compte rendu d’un voyage où le réalisateur superpose le documentaire à la logique, au lyrisme ou à la musique. Cette tentative de retrouver le sens du merveilleux au quotidien résulte en un tableau au parfum d’extase, de plastique, de sexe et de divin.

THE END OF TIME

GVA SESSIONS 2015
EN PRÉSENCE DE PETER METTLER


À la fois visionnaire et poétique, “The End of Time” invite les spectat·rices·eurs à étendre leur conscience sur l’insaisissable sujet du temps. Voyage d’exploration avant tout, mêlant science des particules, cosmologie, géologie et démographie, le film nous emmène aux quatre coins du globe, voire même au-delà, entre l’accélérateur de particules du CERN et un site funéraire hindou, un volcan de Hawai et les quartiers abandonés de Détroit.

EL MOVIMIENTO

FESTIVAL BLACK MOVIE
FILMAR


Un exercice de style en noir et blanc dans l’Argentine de 1835. Le chaos règne dans ce pays orphelin, sans leader et emporté par l’anarchie. Les soldats survivent péniblement dans leur traversée d’un désert gangréné par la peste. Au milieu de cette terre mystérieuse : un homme. Cultivé et perspicace, il imagine, avec ses adeptes, un nouvel ordre. Mais qu’arrive-t-il lorsque des rêves de paix s’abreuvent de la soif de pouvoir?

SHEENA, REINE DE LA JUNGLE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Ses parents géologues tués lors de l’exploration d’une montagne sacrée en Afrique, la petite Janet Ames (future Sheena) a été élevée par une shamane. De belles dispositions pour déjouer une tentative d’assassinat !

THE FORBIDDEN ROOM

SORTIE DU MOIS


L’équipage d’un sous-marin, des bandits de grands chemins redoutés, un grand chirurgien et un groupe d’enfants-soldats se retrouvent confrontés à leurs idées sur la vie et l’amour.

THE CONNECTION

DIPTYQUE SHIRLEY CLARKE


Dans un appartement de Greenwich Village, un (faux) documentariste et son cameraman tournent un film sur huit amis qui attendent leur dealer.

PORTRAIT OF JASON

DIPTYQUE SHIRLEY CLARKE


Shirley Clarke et son équipe interview Jason Holliday, un tra-vailleur du sexe noir et homosexuel. Assis dans son apparte-ment, un verre à la main et une cigarette dans l’autre, celui-ci se livre à la caméra et revient sur de nombreux moments de sa vie, parfois drôles, parfois plus douloureux.

LES MERCENAIRES DE L’ESPACE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Menacés par Sador et son effroyable Convertisseur Stellaire, les habitants pacifistes de la planète Akir font appel à sept mercenaires pour les protéger.

NUIT DES FILMS PRE-CODE

MARATHON


Au début des années 30, avant les débuts de “l’âge d’or“ du cinéma hollywoodien, les productions cinématographiques n’étaient pas encore soumises à un code de censure – le code Hays – interdisant la représentation de thèmes contraires à la morale de l’époque: homosexualité, drogue, avortement, femmes utilisant les hommes pour réussir…

DOC SAVAGE ARRIVE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Le docteur Clark Savage, aux talents bien plus étendus que le simple exercice de la médecine, est un aventurier qui court le monde pour sauver la veuve et l’orphelin. Dans ce film, il essaie surtout de sauver une mine d’or dont il a hérité et qui est convoitée par le sournois Capitaine Seas.

JE SUIS ANNEMARIE SCHWARZENBACH

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE VÉRONIQUE AUBOUY


Je suis Annemarie Schwarzenbach met en scène une série de castings où défilent des interprètes de la journaliste et écrivaine suisse des années 30. Les actrices sont appelées à s’identifier à Annemarie, à parler d’elle, à rejouer certaines scènes de son quotidien. De ces différentes saynètes ressortent peu à peu les contours de la personnalité de la romancière, un portrait fragmenté, produits au travers des différentes interprétations de cette femme humaniste et en profonde rupture avec l’ordre social de son époque.

HOTEL MONTEREY + LA CHAMBRE

CYCLE CHANTAL AKERMAN


Fortement influencé par le cinéma expérimental, Hotel Monterey explore un hôtel où avait d’abord logé la réalisatrice pendant quelques temps afin d’en saisir l’atmosphère. Le film, par la symbolique de ses plans fixes et de longue durée – chambres, couloirs, ascenseurs -, par l’anonymat et l’insensibilité à la caméra de ses protagonistes – les client·e·s de l’hôtel – développe un sentiment de vide et d’inertie.

VISITORS

RENCONTRE DÉBAT


Étrange série de portraits filmés au ralenti en noir et blanc sur 70mm sans son ni commentaire. Godfrey Reggio nous invite à apprécier le temps de l’analyse visuelle, le tout sur la musique de Philip Glass.

LABYRINTH

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


La jeune Sarah, furieuse de devoir garder son petit frère, lui souhaite d’être enlevé par le roi des Gobelins, Jareth. Ce dernier, qui a la faculté de marcher à l’envers quand il entonne une chanson, répond au souhait et laisse 13 heures à l’adolescente pour retrouver l’enfant.

THE LOBSTER

SORTIE DU MOIS


Dans un monde proche du nôtre, la solitude est une dangereuse tare qu’il faut éradiquer au plus vite. Pour cela, l’Hôtel est en charge d’accueillir et d’aider les nouv·eaux·elles ? célibataires à retrouver l’âme soeur. Mais pour cette quête contrainte de l’amour, les âmes solitaires n’ont que 45 jours à leur disposition, en cas d’échec, ils·elles devront quitter leur condition humaine pour devenir animal. Refusant de se soumettre, un homme décide de quitter le système pour entrer dans la résistance menée par les solitaires.

CRÉER, DEUX, TROIS, DE NOMBREUX VIETNAM

EN PRÉSENCE DE NILS ANDRESSON


Le Spoutnik avait déjà passé Concerning Violence de Göran Olsson en octobre, un film sur les mouvements de la décolo-nisation en Afrique dans les années 60 et 70, entièrement composé d’images d’archives et structuré en neufs chapitres faisant référence aux Damnés de la Terre de Frantz Fanon. C’est avec un immense plaisir que nous nous associons à L’Atelier Histoire en Mouvement pour un soir de l’évènement “Créer, deux, trois, de nombreux Vietnam“. Ce sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir ce film en présence de Mireille Fanon-Mendès-France, militante anti-colonialiste et fille de Frantz Fanon, qui présentera le film et participera au débat après la projection.

PINK NARCISSUS !

FÊTE AVEC LE TU
PROJECTIONS ET CONCERTS


Le TU et le Spoutnik s’associent pour une voluptueuse soirée PINK NARCISSUS, toute en érotisme et chaleur d’amour.
Nous commencerons à 21h avec la projection du film éponyme de James Bidgood (1971), un voyage onirique érotico-psychédélique par un jeune homosexuel travailleur du sexe.
Pour celleux qui le désirent, nous prendrons ensuite soin de vous faire une beauté afin que, muni·e·s de vos habits, plumes et parures de lumières, vous alliez faire scintiller les planches du TU jusqu’au petit matin.

COURTS-MÉTRAGES DE CATHERINE CORRINGER

FOCUS CATHERINE CORRINGER
EN PRÉSENCE DE CATHERINE CORRINGER


Cinéma pulsionnel, les films de Catherine Corringer invitent à une identification morcelée à des bouts de corps, corps « in-complets » et en cela illimités; corps-matière en tension traversés par la violence et le désir, aux contours flous, en perpétuel déplacement. Les significations qui enferment et restreignent certaines possibilités de penser les genres, les âges, les pratiques, se recoupent, s’articulent, jusqu’à voir leur frontières se troubler, jusqu’à perdre leur souveraineté, réinscrites ainsi à l’intérieur d’imaginaires ouverts.

QUEENS

FOCUS CATHERINE CORRINGER
EN PRÉSENCE DE CATHERINE CORRINGER


Queens explore un monde où l’enfance, la vieillesse et la sexualité ne sont pas assignés à un âge ou à un genre prédéfini et où la question de la représentation de soi, de l’image de soi et des corps, est traitée non pas dans la nudité, mais plutôt dans un recouvrement infini. De ce regard naît une autre façon d’être au monde, sans âge, sans sexuation, mais avec des pulsions sauvages et intemporelles, mêlées souvent à l’amour et à la haine.

MAD LOVE IN NEW YORK

SORTIE DU MOIS


Mad Love in New York raconte l’errance d’Harley, jeune SDF, accro à la fois à l’héroïne et à Ilya, chef d’un petit groupe de narcodépendan·t·e·s de l’Upper West Side.

ANIMATION POUR LES ENFANTS AVEC DE GRANDES ATTENTES

MAPPING FESTIVAL 2016
JEUNE PUBLIC DÈS 6 ANS


Ces films d’animation ne ressemblent pas aux séries TV habi-tuelles. Ils ont été réalisés par certains des meilleur·e·s réali-sat·eurs·trices suisses, pour les enfants qui aiment la cerise sur le gâteau.

LA MORT EN PRIME

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Engagé en tant que repo man, job consistant à récupérer (par la force) des voitures impayées à leurs propriétaires insolvables, un jeune punk se retrouve impliqué dans une histoire d’OVNI.

NOUS SOMMES DES ENFANTS

RAP GUERILLA VOL.5
PROJECTION DÉBAT


Projection-débat, tables de presse, sound system et concerts! Cinquième édition du festival de Hip-hop militant « Rap Guerilla » . Cette année, les bénéfices soutiendront la Commune du Film du Rojava, à Kobanê au Kurdistan.

LA CORDE

DIPTYQUE HITCHCOCK-KALIN: THE LEOPOLD-LOEB AFFAIR


Le film s’ouvre sur un cri, le dernier souffle d’un homme, étranglé par deux de ses camarades de classe, dans un appartement sous les toits de New York. Dans le but de pousser encore plus loin leur recherche de sensations fortes, les deux meurtriers décident de cacher le corps dans une malle sur laquelle ils dressent la table d’un dîner auquel ils convient des ami·e·s et proches de la victime.

SWOON

DIPTYQUE HITCHCOCK-KALIN: THE LEOPOLD-LOEB AFFAIR


Classé comme l’un des classiques du « New Queer Cinema », Swoon s’intéresse à la relation complexe et intense que partagent Richard Loeb et Nathan Leopold plutôt qu’à leur volonté de puissance, matérialisée à travers la recherche et l’accomplissement du “meurtre parfait“.

IN LIMBO

MAPPING FESTIVAL 2016
EN PRÉSENCE DE ANTOINE VIVIANI


Voyage dans les profondeurs de l’internet comme s’il ne restait soudain rien d’autre que le réseau planétaire. Ce conte philosophique est narré par Nancy Huston, qui se réveille dans les limbes d’une mémoire globalement interconnectée et rencontre ses habitants et ses pionniers. En traversant les couches de cette gigantesque toile, elle cherche ce que les limbes d’internet pourraient nous apprendre sur nous. Sommes-nous en train de construire une nouvelle cathédrale, ou le plus grand cimetière de tous les temps?

FUTUR, TECHNOLOGIE ET ANIMATION

MAPPING FESTIVAL 2016


Fantoche présente une sélection de courts métrages animés qui décrivent notre passé et notre futur technologique, d’une façon à la fois créative, drôle et critique.

DANS LES LIMBES

SORTIE DU MOIS


Voyage dans les profondeurs de l’internet comme s’il ne restait soudain rien d’autre que le réseau planétaire. La narratrice de ce conte philosophique se réveille dans les limbes d’une mémoire globalement interconnectée et y rencontre ses habitants et pionniers. Traversant les couches de la gigantesque toile, elle recherche ce que les limbes d’internet pourraient nous apprendre sur nous-même. S’agit-il du fondement d’une nouvelle civilisation ou bien du plus grand cimetière de nos mémoires?

IN JACKSON HEIGHTS

SORTIE DU MOIS


Frederik Wiseman réalise un portrait du quartier new yorkais Jackson Heights, l’un des plus cosmopolites du monde. Véri-table immersion dans le tissu social de ce quartier du Queens, le film fonctionne en partie grâce à sa durée qui permet de plonger à travers les lieux, fixes, temporaires, qui composent ce quartier populaire.

LES IMPOSTEURS

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


En 1825, l’Inde est secouée par les meurtres rituels des Thugs, secte d’adorateurs de la déesse de la destruction Kali. Un capitaine anglais est chargé de les infiltrer. Mais peut-il rester sain d’esprit ?

MINOPOLSKA

JEUNE PUBLIC DÈS 3 ANS


Si l’aventure animation polonaise commence au début du siècle dernier, ce n’est qu’une fois libérée du régime stalinien que celle-ci déploie toute sa créativité et devient une référence dans le domaine. Du milieu des années 50 jusqu’à la fin des années 70, de nouveaux studios ne cessent d’ouvrir et les projets se multiplient, envahissant les petits comme les grands écrans un peu partout en Europe.

GALLIVANT

FOCUS ANDREW KÖTTING - TRIPTYQUE DU VOYAGE


Entre documentaire touristique, journal intime et road-movie tranquille, Gallivant est un voyage familial de trois mois tout autour des côtes de la Grande-Bretagne. Kötting parvient à réunir sa grand-mère Gladys et sa fille Eden âgée de cinq ans, atteinte du rare syndrome de Jouberts, la privant de l’usage de la parole et de sa motricité.

SWANDOWN

FOCUS ANDREW KÖTTING - TRIPTYQUE DU VOYAGE


Le réalisateur et son ami écrivain Ian Sinclair embarquent pour un road trip de quatre semaines, paisible mais non moins déjanté, sur un pédalo volé en forme de cygne. Parcourant près de 260 kilomètres, longeant les côtes de Hastings, remontant la Tamise jusqu’à Londres, les deux acolytes rencontrent de nombreux de personnages incongrus, avec toujours leur pédalo comme catalyseur et centre d’attraction.

BY OURSELVES

FOCUS ANDREW KÖTTING - TRIPTYQUE DU VOYAGE


Le film reconstitue librement la cavale de John Clare, poète romantique du XIXe siècle, dans la campagne anglaise d’aujourd’hui. Echappé de l’hôpital psychiatrique, à la recherche de son amour de jeunesse, il parcourra près de 130 km en 4 jours, périple qu’il retranscrira une fois reconduit dans l’asile où il finira sa vie.

LOUYRE, NOTRE VIE TRANQUILLE

FOCUS ANDREW KÖTTING - TRIPTYQUE DU VOYAGE


Concluant ce triptyque, “Louyre, notre vie tranquille” est un “home movie” à travers lequel le réalisateur préserve des souvenirs et moments qui lui sont chers. Le film est tourné dans une vieille ferme abandonnée des Pyrénées françaises où chaque année Andrew Kötting passe plusieurs mois avec sa femme et leur fille Eden.

LOW DEFINITION CONTROL – MALFUNCTIONS #0

CAMÉRA(AUTO)CONTRÔLE
50JPG 2016


Ce film d’anticipation présente des images dénuées de qualité issues de dispositifs de vidéosurveillance, et illustrant des conversations de neurologues, théologien·ne·s et sociologues, tournant autour de la mécanisation de la perception de l’espace public. L’humain, morcelé, désincarné, est sujet de dispositifs de gestion et de surveillance, son comportement rendu prévisible et contrôlable par les technologies, profondément implantées dans nos sociétés.

RICHARD TUOHY ET DIANNA BARRIE

CAMÉRA(AUTO)CONTRÔLE
50JPG 2016
PERFORMANCE PROJECTIONS 16MM


L’illusion de mouvement que produit le procédé cinématographique nous procure une idée palpable du temps depuis des photogrammes immobiles et induit intrinsèquement un questionnement, celui de la dissection des mouvements vers des images fixes.
Les deux artistes australien·ne·s présenteront six pièces sur pellicule 16mm créées à travers diverses manipulations, travaillant sur les rapports entre sujet observant, objet observé, et sur les changements introduits par le mécanisme cinématographique.

PRINCE EST MORT, VIVE LE PRINCE !

DOUBLE SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Venu s’ajouter à la longue liste des personnalités disparues en 2016, le légendaire Prince aura laissé une empreinte relativement mineure sur le cinéma – moindre, en tous les cas, que celle de David Bowie, à qui nous consacrions récemment une séance de Labyrinth. Des trois films à son actif en tant qu’acteur, on retiendra le délirant Purple Rain, qui lui permit de composer certains de ses plus fameux tubes : la chanson-titre, « When Doves Cry », « Let’s Go Crazy »… Le succès du film a engendré une sorte de suite en 1990 : Graffiti Bridge, réalisé par le chanteur lui-même, et nettement moins connu du grand public. Voici une occasion rare de (re)découvrir ces deux longs métrages portés par la musique flamboyante du Kid de Minneapolis.

LES PETITES MORTS

EN PRÉSENCE DE MIREIA SALLARÈS


Projet transdisciplinaire, Las Muertes Chiquitas est le résultat de quatre années de recherches, d’entretiens et de conversations avec plus de 30 femmes mexicaines venants de différentes couches sociales, avec âges, professions et religions différentes. Ces entretiens ont été filmés puis arrangés pour constituer un documentaire qui laisse la place aux témoignages de ces femmes sur leurs relations à l’orgasme par rapport aux violences qu’elles ont subies.

PROVIDENCE

SPOUTNIK EN PLEIN AIR
LES FILMS À BOIRE


À la veille de son septante huitième anniversaire, Clive Langham, un écrivain dont la santé empire et sentant la fin proche, réfléchit à sa dernière oeuvre. Durant toute une nuit dans sa villa de campagne, celui-ci retrace ses souvenirs les plus anciens et interrogations existentielles. Aux divagations, rêves, réminiscences, cauchemars et projections imaginaires, s’entremêlent et se condensent les figures de la défunte femme du romancier, Molly, de ses enfants, et de Sonia, la femme de son fils Kevin.

ON THE BOWERY

SPOUTNIK EN PLEIN AIR
LES FILMS À BOIRE


New York, 1950. Ray, ancien cheminot à la recherche d’un emploi, débarque à Bowery, une des avenues les plus pauvres de Manhattan où l’alcoolisme est omniprésent. Sur ce territoire où se côtoient travailleu·r·se·s précaires, sans-abri, travailleu·r·se·s du sexe et personnes tragiquement relayées aux marges de la société, Ray sombre dans l’alcool, inévitable et tragique remède aux nuits passées dans la rue et au manque de nourriture. Son chemin croise celui de Gorman, un vieil habitué des petits bars minables. Malgré leur amitié, Gorman n’hésite pas à profiter de Ray et de ses économies.

RÉVEIL DANS LA TERREUR

SPOUTNIK EN PLEIN AIR
LES FILMS À BOIRE


Réveil dans la terreur met en scène l’enfermement d’un instituteur pris au piège de la débauche dans une ville minière en plein milieu de l’Australie. Celui-ci, contraint à enseigner au milieu du désert, cherche à retourner à Sydney, profitant des vacances estivales pour rejoindre sa bien-aimée. Faisant escale dans ce lieu qu’il ne pourra quitter, il se fait embarquer malgré lui dans un marathon de bitures malsaines et de jeux d’argent grotesques. Condamné à vivre l’enfer, il se retrouve complètement démuni de sens et de moyens dans l’effrayante réalité des outbacks australiens où les seules distractions des hommes semblent être la baston et les massacres de kangourous.

UNDER THE SHADOW

SORTIE DU MOIS


Téhéran dans les années 80, le conflit iraco-iranien prend toujours plus de place dans le quotidien des habitants de la capitale. Shideh se bat depuis des mois pour reprendre ses études de médecine, interrompues par la révolution, mais malgré tous ses efforts on ne cesse de la renvoyer à la maison s’occuper de sa fille. L’angoisse quotidienne dictée par les bombardements, les descentes dans les abris et les cassettes d’aérobic tournera rapidement à l’horreur lorsque sa fille, Dorsa, commence à sentir des présences dans l’appartement. Son mari étant envoyé au front, les deux femmes se retrouvent seules face à ceux que Dorsa appellent « les Dijnns ».

LE GARÇON ET LE MONDE

JEUNE PUBLIC DÈS 6 ANS


S’ouvrant sur un écran blanc, innocent, et en l’absence de motif, « Le Garçon et le Monde » y déploie peu à peu mille figures, scènes et couleurs pour un spectacle lyrique raconté à travers les yeux d’un enfant. Celui-ci observe et façonne l’univers qui l’entoure au fil de son évolution à travers des centaines de décors orchestrés en ballets visuels époustouflants et narrant le monde et sa musique dans un kaléidoscope tout à la fois naïf et profondément conscient. « Le Garçon et le Monde » s’adresse aux enfants de tous âges, leur raconte leurs époques, et nous apprend à voyager dans le temps, au creux de l’empreinte qu’il laisse dans les mémoires.

ON THE BOWERY

FOCUS "LE MODÈLE ROGOSIN"


New York, 1950. Ray, ancien cheminot à la recherche d’un emploi, débarque à Bowery, une des avenues les plus pauvres de Manhattan où l’alcoolisme est omniprésent. Sur ce territoire où se côtoient travailleu·r·se·s précaires, sans-abri, travailleu·r·se·s du sexe et personnes tragiquement relayées aux marges de la société, Ray sombre dans l’alcool, inévitable remède aux nuits passées dans la rue et au manque de nourriture. Son chemin croise celui de Gorman, un vieil habitué des petits bars minables. Malgré leur amitié, Gorman n’hésite pas à profiter de Ray et de ses économies.

COME BACK, AFRICA

FOCUS "LE MODÈLE ROGOSIN"


Come Back Africa raconte le destin d’un homme noir, Zachariah, obligé, à cause de son statut précaire, de quitter sa famille à Zululand pour aller travailler dans les mines d’or. Le travail à la mine est mal payé et Zachariah tente sa chance à Johannesburg, mais les lois de l’apartheid ont tellement saturé le système qu’il se retrouve aussitôt sans permis.

GOOD TIMES, WONDERFUL TIMES

FOCUS "LE MODÈLE ROGOSIN"


Ce documentaire pacifiste aux airs de pamphlet contre les armes nucléaires confronte la petite bourgeoisie d’un cocktail mondain londonien, leurs discours futiles et frivoles abordant les « drames du monde », à des images d’archives, souvent insoutenables, représentant les ravages de la Seconde Guerre Mondiale.

GLUFF – SOLITARY INNER ACTS

SOIRÉE XP NOISE
EN PRÉSENCE DE NAZLI DINÇEL


En cette nuit de pleine lune, le LUFF et le cinéma Spoutnik vous invitent à une soirée explosive, décomposées de petites séries d’actes solitaires en trois volets dans l’intimité de notre salle obscure. La projection de l’imaginaire subversif et sexuel de Nazlı Dinçel sur 16mm ouvrira le bal qui se poursuivra par une immersion sonore bruitiste et intense par PURPURA. Comme liant final, les corps danseront au rythme des musiques choisies dans la collection d’EMMA 3000.

USSR 1926 – WE STOOD LIKE KINGS JOUE “LA SIXIÈME PARTIE DU MONDE” DE DZIGA VERTOV

CINÉ-CONCERT
QUATUOR POST-ROCK


We Stood Like Kings est issu de la scène post-rock belge. Constamment fluctuante, sa musique progresse du minimalisme ambiant à l’ampleur épique, de l’ombrageux au céleste et chaque strate sonore se métamorphose avec élégance en une dimension nouvelle et inattendue. Son inspiration est à trouver chez Mogwai, Explosions in The Sky et Godspeed You! Black Emperor.

L’ÉTOILE DU MAL

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Lors d’une mission autour de la comète de Halley, des astronautes découvrent, caché dans la queue de celle-ci, un vaisseau extra-terrestre. A l’intérieur, des centaines de morts et trois personnes nues visiblement en biostase. Tout ce beau monde va revenir sur Terre.

ANOTHER YEAR

SORTIE DU MOIS
PRÉSENTÉE PAR EMILIE BUJÈS


Another Year suit le parcours d’une famille chinoise de travailleu·r·se·s migrant·e·s pendant plus d’une année. Inclu·e·s dans l’intimité d’une famille sur trois générations, nous assistons aux vicissitudes du quotidien, à l’évolution des relations familiales entre les protagonistes aux dures conditions de vie, celles-ci représentant un aspect majoritaire de la société contemporaine chinoise où s’entremêlent conditions de travail précaires, exode rural forcé et sururbanisation, sur fond de croissance économique débridée.

CINÉ-BRUNCH CARAMEL

FESTIVAL ANIMATOU 2016
JEUNE PUBLIC DÈS 4 ANS


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

FILMS DE FIN D’ÉTUDES – HOCHSCHULE LUZERN

FESTIVAL ANIMATOU 2016


Le programme proposé par le département animation de la Haute École de Lucerne (HSLU) mêle des travaux de diplômes et des courts de commande réalisés en deuxième année.

COMPÉTITION INTERNATIONALE – PROGRAMME 1

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION INTERNATIONALE – PROGRAMME 2

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION INTERNATIONALE – PROGRAMME 3

FESTIVAL ANIMATOU 2016
JEUNE PUBLIC DÈS 8 ANS


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION INTERNATIONALE – PROGRAMME 4

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION INTERNATIONALE – PROGRAMME 5

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION INTERNATIONALE – PROGRAMME 6

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION SUISSE – PROGRAMME 1

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION SUISSE – PROGRAMME 2

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION INTERNATIONALE – DOCANIM

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

COMPETITION INTERNATIONALE – LABO

FESTIVAL ANIMATOU 2016


C’est avec un très grand plaisir que le Cinéma Spoutnik accueille une grande partie de la superbe programmation du Festival Animatou pour sa 11ème édition ! Du 9 au 15 octobre le Spoutnik verra défiler Ciné-Brunch en famille, Films de la Compétition internationale, Rétrospective autour de l’invité d’honneur du festival: le Canada, Avant-Première de “Psyconauts, The forgotten Children“, Films de la compétitions Suisse, Films d’étudiant·e·s, Best Of du Festival d’Annecy 2016, Soirée “Animatou Likes it hot“ de courts métrages sexy suivi d’un DJ set où, au-delà des films, s’animeront les corps, et projection des primés. En somme, une excitante et éclectique programmation pour petit·e·s et grand·e·s à ne pas manquer !

BEST OF ANNECY 2016

FESTIVAL ANIMATOU 2016
EN PRÉSENCE DE MARCEL JEAN


Premier festival compétitif au niveau international et référence pour tous les professionnels de l’animation, Annecy propose depuis plus de 50 ans des chefs-d’œuvre de l’animation. Plus de 250 films en compétition mais aussi des films de fin d’études, des avant-premières, des rétrospectives, des regards singuliers sur l’animation mondiale, ainsi que des projections nocturnes en plein air sur un écran géant.

RETROSPECTIVE THEODORE USHEV

FESTIVAL ANIMATOU 2016
EN PRÉSENCE DE THÉODORE USHEV


Né à Kyustendil, en Bulgarie, en 1968, Theodore Ushev est diplômé de l’Académie nationale des beaux-arts de Sofia. Il se fait d’abord connaître comme affichiste dans son pays d’origine avant de s’installer à Montréal en 1999. Outre-Atlantique, son talent s’impose rapidement dans la réalisation de films d’animation, grâce à plusieurs films primés comme L’homme qui attendait (2006) et Tzaritza (2006). En 2006, il amorce une trilogie remarquée sur les relations entre l’art et le pouvoir: Tower Bawher (2006), Drux Flux (2008), Gloria Victoria (2013).
En parallèle, il réalise plusieurs courts métrages qui prennent pour sujet des artistes et cinéastes dans leur rapport au monde: Les journaux de Lipsett (2010), son fillm le plus connu, primé à 16 reprises, Rossignols en décembre (2011) et Joda (2012).

ANIMATOU LIKES IT HOT

FESTIVAL ANIMATOU 2016


Ce programme sera suivi à minuit d’une soirée sexy avec Nina Nana pour un DJ set jouissif et hystérique. Exposition durant la soirée des tableaux crochetés «Exotic Flowers» de Ursina Ramondetto.

QUEER ANIMATION – FANTOCHE EXPANDED

EVERYBODY'S PERFECT 4


Sélection de films d’animation autour des questions de genres et de sexualités dans le cadre du festival LGBTQIA genevois EVRYBODY’S PERFECT pour une longue soirée de courts-métrages artistiques, drôles et expérimentaux.

MIKE HOOLBOOM

EN PRÉSENCE DE MIKE HOOLBOOM


A Toronto, Mike Hoolboom travaille depuis près de trente ans à même les surfaces des images du cinéma, celles qu’il filme et celles qu’il pille ailleurs. Ces surfaces, il en explore les gouffres, les fantasmes, les deuils et les espoirs. Œuvre impressionnante en ce qu’elle est aux marges du cinéma pour y occuper paradoxalement un territoire central. Et la voix inquiète de Mike Hoolboom sait apaiser ces traversées du miroir de la vie.

LA NUIT PSYCHOTRONIQUE

2006-2016: 10 ANS - 100 FILMS


Pour célébrer les 10 ans de ces séances et le 100ème film psychotronique projeté, le Spoutnik organise une soirée festive le vendredi 28 octobre, avec la projection de deux films (FANTASTIC FOUR et THE HORROR OF PARTY BEACH) suivie de DJ qui alterneront les ambiances (surf rock, BO, synthés eighties…) sur fond d’extraits de films psychotroniques précédemment montrés.

EMPATHY

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE JEFFREY DUNN ROVINELLI


New York, Pittsburgh, Los Angeles, trois villes et trois étapes et états que traverse Em, une jeune femme escort girl et héroïnomane. Empathy retrace le portrait de cette dernière, à la limite entre autobriographie et fiction – le film ayant été en partie monté par Em et le réalisateur new-yorkais.

MANNERLAATTA

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE MIKA TAANILA


Ce film d’immersion transcrit les différents stades d’anxiété qui surviennent lors d’un voyage intercontinental, entre notamment la peur de voler, les contrôles de sécurité et les interminables attentes dans les halls d’aéroports. Livrant une véritable étude sur les perceptions altérées du temps et de l’espace, “Mannerlaata” met en scène les épuisantes sollicitations d’un magma chaotique inhérent au voyage, tout en formulant une fine poésie tirée d’une incohérence générale.

FRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MONSTER

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


La belle princesse martienne Marcuzan et son âme damnée, le nain efféminé Nadir, atterrissent discrètement à Puerto Rico pour capturer des femmes afin de repeupler leur planète. Entretemps, une fusée de la NASA avec à son bord Frank Saunders, un androïde, se crashe dans le même coin. Survivant mais défiguré, Frank devient Frankenstein et devra affronter le mutant spatial Mull.

SOLTAR

BIENNALE DE L’IMAGE EN MOUVEMENT 2016


Pour la Biennale de l’Image en Mouvement, Jenna Hasse réalise Soltar, une fiction autour de Margaux (incarnée par l’artiste) et Bruno, et leur périple en direction du Portugal. Une tension croissante se fait sentir tout au long du film, causée par l’instabilité de Bruno qui souffre de paranoïa. L’artiste place ses protagonistes au cœur d’une dualité, deux mondes impossibles à concilier pour Bruno. L’environnement dans lequel le couple se trouve tient un rôle important, en matérialisant et amplifiant cette dualité : la vie en société, symbolisée ici par la foule et les danses frénétiques de festivaliers, et la vie naturelle figurée par la beauté et l’immensité des plages et de l’océan.

THE CHALLENGE

BIENNALE DE L’IMAGE EN MOUVEMENT 2016


Le film The Challenge, présenté dans le cadre de la BIM 2016, suit le voyage d’un artiste qui endosse le rôle d’anthropologue, en explorant les coutumes et activités des Qataris, habitants du golfe Persique. Ces derniers ont attiré l’attention du monde médiatique ces dernières années, notamment par leur rythme de vie atypique et l’exubérance de leurs fortunes : un monde techno-capitaliste, où les signes de richesse et de puissance (or, armes et autres voitures de sport) sont omniprésents. Le film révèle entre autres l’utilisation de faucons rares et onéreux, notamment lors de chasses rituelles.

MANGEURS DE CUIVRE

BIENNALE DE L’IMAGE EN MOUVEMENT 2016


Bodil Furu présente lors de la Biennale de l’Image en Mouvement Mangeurs de cuivre, un film décrivant la complexité du monde industriel minier en République Démocratique du Congo. Le film suit un chef local, un homme d’affaires ou encore un travailleur du développement et présente diverses positions et motivations relatives à l’influence de l’exploitation du cuivre sur les villages et, de manière plus large, sur le pays tout entier. En témoin silencieux, le paysage est présenté avec d’immenses aménagements. Le film dresse un portrait analytique de l’ordre du monde néocolonial, sur le mode de la controverse, tout en laissant la fin ouverte.

L’INFINITA FABBRICA DEL DUOMO

BIENNALE DE L’IMAGE EN MOUVEMENT 2016


Massimo D’Anolfi et Martina Parenti présentent lors de la Biennale de l’Image en Mouvement L’Infinita Fabbrica del Duomo, un documentaire poétique prenant l’activité permanente de conservation et restauration du Dôme de Milan comme motif pour explorer les notions d’infini et de vertige du temps. Ce film est l’un des chapitres de leur dernière production Spira … Continued

GENESEE + SIOUX RAPIDS

BIENNALE DE L’IMAGE EN MOUVEMENT 2016


Pour la Biennale de l’Image en Mouvement, Alessio Di Zio présente Genesee et Sioux Rapids, deux courts-métrages fantastiques improvisés, tournés dans des environnements artificiels, et mettant en scène des instants d’une magie déroutante, des fictions, des images iconiques ainsi que des esquisses de ses propres fantasmes et rêves.

LE CHANTIER DES GOSSES + LOST AND FOUND

MONSTRE FESTIVAL 2016
LE NOVA AU SPOUTNIK!


Au pied du Palais de Justice bruxellois, dans le vieux quartier des Marolles, un terrain vague formé par le cratère d’un V1 de la dernière guerre mondiale sert de terrain de jeux aux enfants du quartier. Jusqu’au jour où débarquent architectes et géomètres. S’ensuit une confrontation canaille qui frisera le drame, une fois le chantier entamé…

PELLICULE & NUMÉRIQUE

MONSTRE FESTIVAL 2016
LE NOVA AU SPOUTNIK!


Alliant nostalgie et découverte, « L’archéologue, l’archive et les alchimistes » traverse différents temps de la pellicule. La rivière inversée nous transporte à l’intérieur d’une nouvelle allégorie de la caverne où les ombres du réel sont de plus en plus faibles. Tatiana Bohm, plasticienne et Dominik Guth, cinéaste, ont tourné en 16mm pendant presque dix années pour aboutir à « Topologie du vide », un court-métrage transformant un terrain vague en laboratoire soumit à des performances éphémères.

PALESTINE FC’E 2016 : VENDREDI 25 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

ENQUÊTE PERSONNELLE // SPEED SISTERS

PALESTINE FC’E 2016 : SAMEDI 26 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

AL QUDS-THE WORKSHOP // ROUTE 60 + INVASION // CHALLENGE // ****Soirée GAZA**** // THE IDOL

PALESTINE FC’E 2016 : DIMANCHE 27 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

JENIN, JENIN // BRUNCH AVEC MOHAMED BAKRI // DEPUIS QUE TU N’ES PLUS LÀ // TRIP ALONG EXODUS // TABLE RONDE L’APPEL DES PALESTINIENS AU BOYCOTT : QUELLE(S) RÉPONSE(S) DONNENT LES CINÉASTES ? // LE TEMPS QU’IL RESTE

HARLEQUIN

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Le jeune sénateur Nick Rast est appelé à remplacer un homme politique influent, mort dans d’étranges circonstances. Au même moment Gregory Wolfe, un mystérieux inconnu, vient bouleverser son existence en guérissant miraculeusement son fils atteint d’une leucémie. L’arrivée de cet étranger aux fantastiques pouvoirs n’est pas du goût des adversaires politiques de Rast…

LE CHANTIER DES GOSSES

JEUNE PUBLIC DÈS 6 ANS


Au pied du Palais de Justice bruxellois, dans le vieux quartier des Marolles, un terrain vague formé par le cratère d’un V1 de la dernière guerre mondiale sert de terrain de jeux aux enfants du quartier. Jusqu’au jour où débarquent architectes et géomètres. S’ensuit une confrontation canaille qui frisera le drame, une fois le chantier entamé…

OUVRIR LA VOIX (PREMIÈRE)

PROJECTIONS EN PRÉSENCE D'AMANDINE GAY
EN COLLABORATION AVEC LE COLLECTIF AFRO-SWISS


Ouvrir La Voix est un film sur les femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film est centré sur l’expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité « femme » et « noire ». Il y est notamment question des intersections de discriminations, d’art, de la pluralité de nos parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration. »
Amandine Gay

JASON VA EN ENFER

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Déclaré bien mort, Jason Voorhees, le tueur au masque de hockey, change de tactique pour continuer à liquider des gens. Désormais, il passe de corps en corps en possédant ceux qui l’approchent.

HOMELAND: IRAK ANNÉE ZÉRO – PARTIE 1: AVANT LA CHUTE

SORTIE DU MOIS


Pendant deux ans, le cinéaste irakien Abbas Fahdel filme le quotidien de sa famille peu avant la chute de Saddam Hussein et après l’intervention américaine de 2003. Filmé comme un “homemovie” et découpé en deux parties -“I- Avant la chute” et “II- Après la bataille”- ce documentaire fleuve restitue les instants d’une famille qui, jour après jour, se prépare à la guerre et ensuite la vie de celle-ci dans un pays mis à feu et à sang.

DÉCHETS PORNO

SOIRÉE DOUBLE PROJECTION


Grosse soirée avec deux films célébrant la diversité des genres et des sexualités. En première partie, un bon film de zombies gay complètement inclassable du réalisateur queercore Bruce Labruce, qui enchaînera sur un bon porno queer lesbien de la réalisatrice activiste pro-sexe Marit Östberg.

VERNISSAGE DU DVD “CINÉMAS DE TRAVERSE”

EN PRÉSENCE DE MICHEL AMARGER


À l’occasion de la sortie du DVD chez “Re:Voir Video” avec l’accompagnement des Productions EDA, nous vous proposons une verrée en compagnie du co-réalisateur Michel Amarger et de la projection d’extraits choisis du film.

BIBLIOBRUNCH – SPACE IS THE PLACE

VERNISSAGE DU МАГАЗИН
CARTE BLANCHE À BONGO JOE


À ce premier événement lié à notre petite boutique de fanzines, livres, films et vinyles, nous invitons Bongo Joe à venir présenter le label (basé au magasin du même nom) et alimenter notre boutique en disques et BO obscures. Pour accompagner ce brunch préparé par le collectif Molotofu, nous voguerons tout l’après-midi sur du Spiritual & Cosmic Jazz avant de nous embarquer sur la planète Sun Ra, grand gourou militant du jazz psychédélique des années 70, à travers le légendaire film phénomène de science fiction Blaxploitation que l’on ne présente plus.

L’HOMME A LA CHAUSSURE ROUGE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Remake américain du “Grand Blond avec une chaussure noire” avec Tom Hanks dans le rôle de Richard (fine allusion).

TADMOR

SORTIE DU MOIS


Un an après le soulèvement de 2011 en Syrie, huit anciens détenus politiques libanais ont décidé de briser le silence sur leurs longues années passées dans la prison de Tadmor à Palmyre, l’une des plus terribles du régime des Assad. Ces hommes évoquent leurs histoires individuelles et collectives de torture et d’humiliation à travers une mise en scène théâtralisée dans une prison reconstituée près de Beirut.

RÉMINISCENCES D’UN VOYAGE EN LITUANIE

TROIS JOURS LITUANIENS AVEC LE TU


La première est faite de films que j’ai tourné avec ma première Bolex à notre arrivée en Amérique, surtout pendant les années 1950 à 1953. Ce sont les images de ma vie, de celle d’Adolfas, de ce à quoi nous ressemblions à l’époque – des plans d’immigrants à Brooklyn, pique-niquant, dansant, chantant – les rues de Williamsburg.

La seconde partie a été tournée en Août 1971 en Lithuanie. Presque tout a été filmé à Seminiskiai, mon village natal. On y voit la vieille maison, ma mère (née en 1887), tous mes frères faisant les fous, célébrant notre retour, les endroits que nous connaissions, la vie aux champs et autres détails insignifiants. Ce n’est pas une image de la Lithuanie actuelle, ce sont les souvenirs d’une « personne déplacée » retrouvant sa maison pour la première fois après vingt-cinq ans.

La troisième partie débute par une parenthèse sur Elmshorn, un faubourg de Hambourg, où nous avons passé un an dans un camp de travaux forcés pendant la guerre. Après avoir fermé la parenthèse, nous nous retrouvons à Vienne avec quelques uns de mes meilleurs amis -Peter Kubelka, Hermann Nitsch, Annette Michelson, Ken Jacobs. Le film s’achève sur l’incendie du marché aux fruits de Vienne, en Août 1971.

LE CINÉMA DE RE-MONTAGE DE BRUCE CONNER

VERNISSAGE DE LA REVUE DÉCADRAGE, N° 34-36
EN PRÉSENCE DE FRANÇOIS BOVIER ET SYLVAIN PORTMANN


Bruce Conner, artiste assemblagiste de la côte Ouest des Etats-Unis, a développé depuis la fin des années 1950 un cinéma de re-montage à l’humour irrévérencieux, détournant des films pédagogiques ou scientifiques, des actualités, des publicités ou encore des émissions télévisées. Nous proposons une sélection de films, en copies neuves, de cette figure incontournable de la contre-culture.

LE VOYAGE COSMIQUE

EN COLLABORATION AVEC LA HEAD
CONFÉRENCE DE CLAUDE METTAVANT


Projection-Intervention autour du Voyage Cosmique, de Vassili Jouravlev (1936). Konstantin Tsiolkovski (1857-1935), scientifique autodidacte avait imaginé, dès 1883, les conditions de vol pour de longs voyages spatiaux. Il synthétisa ses connaissances dans un Album des Voyages spatiaux qui servit de base, en 1936, à la réalisation de cet extraordinaire film de science-fiction : Le Voyage cosmique.

FRÈRE DE SANG

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Un jeune homme emménage dans un petit appartement à New York. Il transporte dans une malle en osier son monstrueux frère siamois, les deux ayant été séparés à la naissance. Qu’ont-ils en tête?

UPSTREAM COLOR

SORTIE DU MOIS


Le film met en scène la rencontre de deux personnes, Kris et Jeff, dont les vies ont été affectées par une larve parasite aux étranges vertus psychotropes. Celle-ci évolue selon un cycle en trois phases distinguées par le corps hôte passant par l’humain, le porc, et finalement l’orchidée. Les protagonistes suivent ensemble la piste d’un fermier qui serait étroitement connecté à l’intoxication forcée qu’ielles avaient subies, leur faisant perdre travail, argent et mémoire.

TROU DE VER – ARCHIVES DU FUTUR

EN COLLABORATION AVEC TOPIC ET LA CIRA


Projection de films d’artistes sur la thématique Archives du Futur, suivi du premier film du réalisateur Shane Carruth, Primer, véritable puzzle spatio-temporel qui fait perdre les repères du public tout en laissant une impression de compréhension de la situation. Réalisé dans un garage pour un budget minuscule, le film possède une précision troublante de part sa construction et la pertinence quasi-scientifique de son propos.

HOMO SAPIENS

APÉRO DE LA FIN DU MONDE
AVEC LE COLLECTIF MOLOTOFU


Apéro crépusculaire et dernier repas avant la fin de l’humanité pour les amateurs et amatrices des explorations de ruines et industries abandonnées.

KING KONG 2

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


Dix ans après sa méchante chute du World Trade Center, King Kong n’est pas mort. Plongé dans un état comateux, il survit dans un institut d’Atlanta. Parce que son organisme commence à montrer des signes de défaillance, les médecins lui construisent un cœur artificiel. Mais la transplantation ne peut réussir qu’avec le sang d’un autre membre de son espèce. Par chance, un aventurier a capturé à Bornéo une femelle gorille baptisée Lady Kong. L’opération réussit au-delà de toutes les espérances. King Kong revit. Il brise ses chaînes et s’enfuit avec sa nouvelle dulcinée…

AFROGALACTICA: A BRIEF HISTORY OF THE FUTURE

CONFÉRENCE PERFORMÉE DE L’ARTISTE KAPWANI KIWANGA


AFROGALACTICA : A brief history of the future (AFROGALACTICA : Une brève histoire du futur) est le premier volet d’une série de trois conférences performées de l’artiste canadienne Kapwani Kiwanga. Incarnant une anthropologue venue du futur, elle y raconte l’émergence d’un programme spatial des Etats-Unis d’Afrique et explore des thématiques issues de sa recherche sur l’Afro-futurisme.

PEUR BLEUE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE


D’horribles meurtres sont commis dans une petite ville. Un enfant paraplégique soupçonne, à raison, l’œuvre d’un loup-garou. Mais lui-même, sa sœur et leur oncle sympa pourront-ils venir à bout du monstre ?

WAVELENGTH – STEFANO CANAPA & ANTOINE BIROT

PERFORMANCE 16MM PRÉCÉDÉE DE PROJECTIONS 35MM


Armé de millions de grains d’argents et d’un signal électrique pur, Stefano Canapa et Antoine Birot nous parlent du son et de son image, du lien qui les unit, opérant un transfert rapide et radical entre la saturation frontale d’un téléviseur chargé de basses fréquences et les palpitations chaotiques de la photochimie… ils exaltent les ondes sonores pour vanter les ondes lumières.

HÔTEL BEAU RAVAGE

VERTICALE!


Que vous soyez plutôt motel californien, hôtel ibis, campanile, formule 1, auberge de campagne, chambre d’hôte ou palace, ceci vous concerne! En effet, le vendredi 19 mai, le 11 Rue de la Coulouvrenière se transforme en Hôtel Beau Ravage le temps d’une nuit inoubliable. De la réception au lobby, en passant par la salle des fêtes, l’espace détente, le bar à cocktails ou le cinéma, à vous de trouver l’espace qui est le vôtre et la clé qui ouvrira la porte de vos chimères nocturnes les plus grandiloquentes. Concerts, djs et buffet pour un service en chambre de zéro à cinq étoiles et de 20 h à 4 heures du matin! Réservations conseillées, discrétion assurée.

BORIS LABBÉ – SÉLECTION DE COURTS

EN PRÉSENCE DE BORIS LABBÉ
MAPPING FESTIVAL 2017


Dessinateur d’origine, Boris Labbé développe depuis ces sept dernières années une démarche expérimentale en vidéo d’animation. Ses projets tendent à sortir du schéma spatio-temporel qu’impose le cinéma classique, évoluant vers des dispositifs d’installation vidéo qui incluraient les grandes révolutions technologiques du siècle passé, croisées avec les technologies numériques de dernières générations. Toutes ses vidéos ont pour emblème la palingénésie, notion faisant à la fois appel à la boucle et à la régénération : retour cyclique de mêmes événements ; réapparition régulière de caractères ancestraux ; retour éternel à la vie.

APPROACHING THE TRUTH

FOCUS KINOTRON
MAPPING FESTIVAL 2017


Un des premiers films issus de la « Kyiv school of scientific film » fait l’état des avancées de la physique moderne en se basant sur les présentations de la « XV International Conference on High Energy Physics (Rochester conference) » qui a eu lieu en 1970 à Kiev. Par l’élaboration d’un langage propre à lui-même, le réalisateur Valery Pidpalyi traduit les mouvements invisibles de la matière et des particules vers le cinématographe. Le filme donne la parole au prix Noble Chen-Ning Franklin Yang, Prof. Victor Weisskopf, Bruno Zumino, Nikolai Bogolyubov, Victor Ambartsumian, et autres. A la base, le film incluait une scène avec Andrei Sakharov, scientifique dissident soviétique, un des architectes de la bombe thermonucléaire, mais cette scène fut effacée par les services secrets.

SEVEN STEPS BEYOND THE HORIZON

FOCUS KINOTRON
MAPPING FESTIVAL 2017


À la fin des années soixante, Felix Sobolev tourne un documentaires qui deviendra une pierre fondatrice de la « Kyiv school of scientific film ». Le film prend pour point de départ l’hypothèse que dans notre ère d’explosion de l’information, le cerveau humain doit prendre possession de ses capacités encore inconnues (ou considérées comme supranormales). Le film présente plusieurs expériences réalisées par des scientifiques soviétiques sur la télépathie, la psychothérapie et l’hypnose dans le but d’accélérer les fonctions cognitives du cerveau humain.

THE TARGET IS YOUR BRAIN

FOCUS KINOTRON
MAPPING FESTIVAL 2017


Le film se concentre sur la propagande et la guerre idéologique dans la bipolarité du monde d’après-guerre. Il s’agit du dernier film de Felix Sobolev, fondateur de la « Kyiv school of scientific film » qui meurt durant le montage. Le film fut terminé par son assistant Victor Olender qui dit: « Dans les premières années de l’indépendance ukrainienne, les politiciens ont cherché les meilleures moyens pour se vendre et se sont rués vers nos archives pour voir le film, pour voir comment c’est fait aux États-Unis ». Le film examine les mécaniques des médias occidentaux, des campagnes électorales aux États-Unis, des neurophysiologies militaires, et les bases idéologiques du monde capitaliste, du point de vue controversé d’un objet de propagande soviétique, produit ouvertement par le KGB.

HAIL THE NEW PURITAN

FRODE CAFÉ - CABARET PUNK
EN COLLABORATION AVEC FORDE ET MOLOTOFU


Docu-fiction exubérant et fantaisiste, le film suit le quotidien du célèbre danseur chorégraphe britannique Michael Clark, symbole de la décadence post-punk londonienne des années 80. Le réalisateur présente un faux cinéma-vérité en mettant en scène les extraordinaires performances de ballet provocateur en incluant des éléments biographiques du danseur qui se montre dans tout son érotisme et extravagance.

THE PLEASURE OF BEING ROBBED

SÉANCE D'OUVERTURE
VERNISSAGE DU NOUVEAU PROGRAMME PAPIER
ENTRÉE LIBRE


Good Time, le dernier film des frères Safdie (Mad Love in New York) est à l’affiche à Genève. Le Spoutnik vous propose une séance de rattrapage avec le premier long-métrage de Joshua Safdie, un DIY new-yorkais à la sauce kleptomane, en 35mm !

MASSICOT JOUE AËLITA

CINÉ-CONCERT D'OUVERTURE


Alors que la Russie révolutionnaire sort victorieuse d’une guerre civile, il y a encore sur Mars une société matérialiste dirigée par un régime impérialiste et esclavagiste. La reine Aëlita profite de la visite de cosmonautes soviétiques pour renverser le pouvoir, mais elle semble avoir un deuxième agenda.

VIVA

GLUFF - HOMMAGE À ANNA BILLER


Viva met en scène les tumultueuses aventures de Barbi, femme au foyer de banlieue californienne, qui se fait entraîner par une amie voulant lui faire découvrir les joies de la libération sexuelle. Rapidement Barbi devient Viva – chaperon rouge au milieu des loups – véritable déesse au centre de fêtes et célébrations où se lâchent orgies exotisantes et joyeux abus de drogues.

THE LOVE WITCH

GLUFF - HOMMAGE À ANNA BILLER


Sorcière au narcissisme quasi pathologique, Elaine est déterminée à rendre les hommes fous d’amour pour elle. Dans sa maison victorienne, elle prépare sorts et potions pour séduire les hommes qu’elle choisit, mais leur efficacité dépasse les attentes et la sorcière se retrouve avec une série de cadavres. Quand elle rencontre l’homme de ses rêves, son obsession la conduit aux limites de la folie meurtrière.

SEASON OF THE WITCH

INAUGURATION DES FILMS DE MINUIT AVEC LE GLUFF
ENTRÉE LIBRE


Une femme au foyer modèle, peu à peu lassée de son existence, s’adonne à la sorcellerie. Très vite les effet de la magie noire se manifestent en elle à travers des cauchemars de plus en plus fréquents et elle se voit marginalisée par son entourage.

JUBILEE

TRIBUTE TO DEREK JARMAN


Ce film d’anticipation résolument punk suit les dérives de la reine Elisabeth 1ère, envoyée par un occultiste dans l’Angleterre sauvage des années septante. Elle débarque dans une ville en pleine décadence sociale et matérielle et découvre que la reine Elisabeth II a été assassinée et le palais de Buckingham est devenu un studio d’enregistrement. Elle suit et observe les agissements d’une bande de nihilistes incarnée par diverses icônes de la scène punk, post-punk et gothique.

LA TEMPÊTE

TRIBUTE TO DEREK JARMAN


Le mage Prospero, anciennement duc de Milan déchu par son frère, vit sur une île déserte avec sa fille Miranda. Il contrôle les éléments naturels et les esprits Ariel et Caliban avec qui il parvient à provoquer le naufrage d’un navire portant son frère, ainsi que le roi de Naples et son fils. Sur l’île, il leur fait subir diverses épreuves à caractère initiatique dans le but de les punir de leur traîtrise, mais cette querelle se termine sur une réconciliation et la libération des deux esprits.

THE LAST OF ENGLAND

TRIBUTE TO DEREK JARMAN


The Last of England est un film essai dépeignant le déclin et la fin de l’Angleterre ravagée et détruite par des violences politiques et sociales. L’atmosphère post-apocalyptique du film est parsemée par des images marquantes : un garçon qui se masturbe sur un tableau du Caravage, des personnages errants qui se piquent, des exécutions, un bébé entouré de titres de journaux belliqueux, etc. Le film dénonce la médiocrité de la société et de l’Angleterre ultra-libérale de Thatcher dans un essai ultra personnel qui se situe dans un futur dystopique proche.

BATTRE LA CAMPAGNE

SORTIE


À New York durant les primaires démocrates Jonathan Katz, militant dévoué de Bernie Sanders, s’engage corps et âme dans la campagne. À ses yeux, Bernie Sanders, candidat aux présidentielles américaines, est le seul espoir de transformation du pays. Mais alors que les primaires touchent à leur fin et que Sanders lui-même s’avoue vaincu, il n’abdique pas et accuse le Parti démocrate d’avoir fraudé à de multiples reprises et d’être responsable de la défaite de Bernie Sanders. Malgré le fait qu’Hillary Clinton soit désormais la candidate du Parti démocrate à la présidence, de nombreux·ses militant·e·s, dont Jonathan Katz, s’y opposent.

EN ROUTE VERS LES ÉTOILES

60 ANS DU LANCEMENT DU SATELLITE SPOUTNIK
ENTRÉE LIBRE


Pavel Klouchantsev, connu pour ses documentaires scientifiques et pour son film de science fiction La Planète des tempêtes, crée un film visionnaire et sidérant tant la conquête de l’espace telle qu’imaginé en 1957 correspondra aux développements actuels. Stanley Kubrick lui-même confessa que sans avoir assisté à la projection du film, son film 2001, l’Odyssée de l’espace aurait été bien différent. La légende dit que le KGB approcha le réalisateur alors qu’il était en train de terminer En route vers les étoiles, lui ordonnant d’ajouter à son film des scènes du lancement du Spoutnik, projet alors encore tenu top secret et en préparation !

EMMA SOUHARCE ET THOMAS KÖPPEL JOUENT JEAN PAINLEVÉ

CINÉ-CONCERT
ONDLUE! FESTIVAL D'ÉCOUTE ÉLECTRONIQUE


Errance sonore à travers deux courts-métrages des biologistes Jean Painlevé et Geneviève Hamon. Emma et Thomas élangent enregistrements concrets et sons de synthèse pour une promenade en demi-conscience, éveillée et surréaliste.

DAVE PHILLIPS JOUE COWARDS BEND THE KNEES

CINÉ-CONCERT
ONDLUE! FESTIVAL D'ÉCOUTE ÉLECTRONIQUE


Dave Phillips pratique l’Action Video à base de boucles, de samples de voix et d’objets pour un rituel sonique, un exorcisme audio-visuel, une guérison cathartique.

IT’S ALL GONE PETE TONG

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE AU FESTIVAL ONDULE!
ENTRÉE LIBRE


Un DJ vedette à Ibiza devient sourd… Une réflexion sur le phénomène de l’écoute qui se trouve au coeur des activités de l’équipe d’Ondulor.

MUSIC FOR THE SPACE JOUE LONDON AFTER MIDNIGHT

CINÉ-CONCERT
ONDLUE! FESTIVAL D'ÉCOUTE ÉLECTRONIQUE


Illustration sonore par le légendaire Damien Schmocker, 90 années après la sortie du film qui à été malheureusement perdu. Une version était sortie en 2002 en format diaporama.

INFLATON JOUE OCTOBYAR

CINÉ-CONCERT
ONDLUE! FESTIVAL D'ÉCOUTE ÉLECTRONIQUE


Armé de machines venant d’autres galaxies et donnant la possibilité de communiquer avec l’au-delà, le duo de musique électronique expérimentale Inflaton réinterprète la bande son du classique russe pour fêter les 100 ans de la révolution.

DARK PLANET – PARTIE 1 & 2

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À ALEXANDRA ROGER
ENTRÉE LIBRE


Les stars de la littérature SF russe Arkady et Boris Strugasty ont souvent été transposés au cinéma avec “Stalker” de Andreï Tarkovski en 1979 ou encore “Hard to be a God” de Aleksei German présenté à Cannes en 2014. Mais ici nous vous proposons la meilleure adaptation d’un de leurs livres (dixit Boris Strugasty) ainsi que le film russe de SF le plus cher de tous les temps!

ROCK & RULE

FESTIVAL ANIMATOU 2017
FILMS DE MINUIT
SÉANCE PSYCHOTRONIQUE
ENTRÉE LIBRE


Dans un futur apocalyptique, les animaux ont remplacé les hommes, dont ils ont maintenant toutes les caractéristiques. La belle Angel, membre d’un groupe punk underground, est enlevée par Mok, une superstar vieillissante mais légendaire, à la recherche d’une voix très spéciale capable de libérer un puissant démon d’une autre dimension. Omar, le petit ami d’Angel, ainsi que Stretch et Dizzy, les deux autres musiciens du groupe, partent à la recherche de leur amie…


OATS STUDIO – VOLUME 1 : COURTS MÉTRAGES

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE SF À CHRIS GLASS
ENTRÉE LIBRE


Fatigué de se voir refuser des budgets pour réaliser des films « risqués », Neil Blomkamp (“Chappie”, “District 9”) décide en 2017 de fonder Oats Studios, un laboratoire de cinéma pour explorer les idées scénaristiques plus exotiques que l’habituel film de genre « à série » si cher à Hollywood.

THE GLOBALISATION TAPES

PRÉCÉDÉ D’UNE LECTURE SUR L’AUTO REPRÉSENTATION DU TRAVAIL DANS LE CINÉMA


Les membres des unions syndicales se filment et mettent en scène le système économique qui détermine leurs conditions de travail : interviews d’ouvrières agricoles dans les plantations, documentation des discussions du syndicat, situations de fiction lors desquelles les syndicalistes personnifient des agents fictifs du Fonds monétaire international. The Globalisation Tapes expose une représentation et une critique d’une activité professionnelle, créée par ses actrices et acteurs directs.

OUVRIR LA VOIX

SORTIE


Ouvrir La Voix est un documentaire sur les afro-descendantes noires d’Europe francophone (France et Belgique). Le film permet de repenser l’universel à partir du vécu d’afro-descendantes noires. Le film aborde certes la question des intersections de discriminations, mais il révèle aussi l’hétérogénéité et la grande diversité au sein des communautés afro-descendantes, qu’il s’agisse du rapport de ces femmes à la créativité, à la parentalité, à la dépression, à la sexualité ou à la religion.

HORMONA

TOUT SUR BERTRAND MANDICO


Trois court métrages de Bertrand Mandico autour du désir, un cabaret étrange, une recherche désepérée et une convoitise.

INTO ETERNITY

DIPTYQUE MICHAEL MADSEN


La problématique de l’élimination adéquate de déchets radioactifs porte avec elle une responsabilité millénaire. Même si nous disposons aujourd’hui d’un procédé qui met efficacement sous clé les déchets mortels pour notre siècle, quels dangers cet héritage présentera-t-il pour nos descendant·e·s d’ici quelques siècles, voire millénaires?

THE VISIT – AN ALIEN ENCOUNTER

DIPTYQUE MICHAEL MADSEN


Deuxième opus de la trilogie sur l’humanité, dont le dernier volet est encore à venir, “The Visit – an Alien Encounter” simule un événement qui ne s’est encore jamais produit dans l’histoire de l’humanité: la première rencontre entre les Terrien·ne·s et un être intelligent venu de l’espace.

BAMSEOM PIRATES, SEOUL INFERNO

EN COLLABORATION AVEC LE GIFF - GENEVA INTERNATIONAL FILM FESTIVAL


Deux étudiants anarchistes/nihilistes sud-coréens créent Bamseom Pirates, le groupe de grindcore le plus controversé de la scène séoulienne. Sung-gun (bassiste) et Yong-man (batteur) crachent leurs racines punks dans des concerts en des lieux désaffectés ou dans la rue lors de manifestations non autorisées. Ils reprennent à leur compte les problématiques de leur société, à savoir entre autres, l’énorme tabou nord-sud, l’explosions des communautés évangélistes ou le néolibéralisme appliqué à outrance.

NOMADTON JOUE TISCHE!

CINÉ-CONCERT


“Tishe!” a été entièrement tourné depuis une fenêtre qui donne sur un carrefour de Saint-Pétersbourg en Russie. Les canalisations souterraines ont une fuite de vapeur et les ouvriers s’attellent à leur réparation avec les machines de constructions. Ce film inattendu présente avec un certain humour le cycle des passant·e·s, la vie sociale, les réparations et les canalisations qui cassent encore et encore.

Plus inattendue encore, la musique de “Nomadton” est créée avec deux instruments traditionnels des régions alpines qui ont voyagé dans l’Eurasie. Soutenus par des équipements électroniques pour un résultat évolutif, cyclique et minimal, les sons primordiaux venant d’instrument de bois et de métal partent de racines bien ancrées qui, par nappes transcendantes successives finissent par atteindre le cosmos.

PARASITE SANS S – IMAGES DÉCOUSUES DE SENS

CINÉ-CONCERT


“Images décousues de sens” est un film où Malizia creuse le sillon du cinéma d’animation et de la vidéo expérimentale – tendance artisanale, poétique et colorée. On y croise des personnages à tête de tambour, de piano ou de clarinette – toute ressemblance avec la réalité est évidemment fortuite. Des plantes luxuriantes poussent dans la caboche de bonshommes à tête de maison. Plus loin, une jeune fille se trémousse les fesses, comme un canard libre et décalé. Impossible ou presque de créer des liens entre les séquences, et pourtant, l’univers de Malizia Moulin est d’une cohérence monolithique : DÉdoublé, DÉroutant, DÉsossé & DÉcapant.

La musique de “Parasite sans s”, déjoue les pièges du jazz-funk, de la poésie sonore et se débat avec délice dans un bouillon d’énergie rock. Attention les S.S.S.S.S frappent même à leur porte! Dans un grand dénuement de sens, elles s’éclatent à apprivoiser ce bestiaire tout droit sorti du laboratoire d’images folles de Malizia et déjouent le côté parfois monochrome du sens, en déesses du royaume de l’irréel, dédiées au passé, au présent et à l’ultra futur.

TROIS FILMS DE MARINE HUGONNIER

EN PRÉSENCE DE L’ARTISTE
RENCONTRE PROPOSÉE PAR LA MÉDIATHÈQUE DU FMAC
ENTRÉE LIBRE


Cette trilogie prend le temps d’examiner le contexte politique et culturel de territoires particuliers et questionne la politique des images qu’ils suscitent. Ces films sont des mouvements de pensée, des réflexions, réalisés en marchant au fil de voyages. Ils tentent de définir un autre type d’expérience; une expérience des images à travers le monde plutôt que du monde à travers les images.

Ainsi, Ariana (2003) raconte l’histoire d’une équipe de tournage dans la vallée du Pandjchir, au nord de l’Afghanistan. The Last Tour (2004) est un film de fiction dont l’action se passe à la fin de l’âge du spectacle, à un moment où les attractions touristiques ferment au public et Travelling Amazonia se déroule sur la Trans-amazonienne, le grand projet inachevé de la dictature militaire brésilienne.

A SHOT IN THE DARK

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À THOMAS PERRODIN
ENTRÉE LIBRE


Second film de la série la panthère rose. Au grand dam de son supérieur, Charles Dreyfus, l’inspecteur Clouseau (Peter Sellers) s’occupe d’une affaire de crime commis dans un hôtel particulier. L’affaire paraît simple : Maria Gambrelli (Elke Sommer), une soubrette, est retrouvée près du cadavre de son amant, l’arme à la main. Clouseau est persuadé de l’innocence de la soubrette.

NOT OF THIS EARTH

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À CAMILLE VANOYE
ENTRÉE LIBRE


Fauché, sobre et ingénieux, Not of this earth s’impose dans le paysage SF des années 50 : un agent extraterrestre (Paul Birch) de la planète Davanna, aux lunettes noires et au plan fumeux, tente de sauver son espèce en manque de sang !

DOCTEUR JEKYLL ET LES FEMMES

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À BERTRAND MANDICO
ENTRÉE LIBRE


Film réalisé après la série des grands cultes du réalisateur érotico-fétichiste polonais (“Blanche”, “Contes Immoraux”, “La Bête”), “Docteur Jekyll et les femmes” a pour but de restituer la sexualité débridée que l’écrivain Robert Louis Stevenson a dû retirer de son œuvre suite aux différentes pressions sociales qu’il avait subies. Avec ses visions oniriques et sadiques en huis-clos, cette incursion dans le cinéma fantastique est marquée du sceau de la perversité.

LA SERVANTE ÉCARLATE

FILMS DE MINUIT
SÉANCE PSYCHOTRONIQUE
ENTRÉE LIBRE


États-Unis, vers la fin du 20e siècle. C’est une époque de guerre civile dans le pays, rebaptisé République de Gilead. Un mouvement totalitaire religieux dirige le pays, malgré les attaques répétées de rebelles. La pollution a rendu 99% de la population stériles. Les femmes encore fécondes sont placées comme reproductrices auprès des chefs de la nation, qui se sont baptisés les «Commandants». Kate, en tentant de fuir vers le Canada, est enlevée à sa famille pour servir de reproductrice au Commandant Fred…

KUNG FURY & LE GRAND SOIR

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE DOUBLE FILM À FRANÇOIS THUILLAR
ENTRÉE LIBRE


Deux films que tout sépare, et pourtant si bien ensemble avec une bière à la main, pour du grand n’importe quoi visuel et narratif

PALESTINE FC’E 2017: SAMEDI 25 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée? « Le cinéma révolutionnaire palestinien ». Entre 1965 et 1982, un groupe de jeunes Palestinien·ne·s, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films permettant de se réapproprier l’image et le récit d’un peuple en lutte. Une grande partie des archives et des films produits durant cette période par les Unités du Film palestinien de l’OLP a été détruite ou volée, notamment lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Des cinéastes palestinien·ne·s, partis à leur recherche à travers le monde, en ont retrouvé des copies et les font revivre par un montage d’extraits. Pour cette 6ème édition, PFC’E présente 17 films, accueille 6 cinéastes palestinien·ne·s, et contribue ainsi à la reconnaissance de l’histoire du peuple palestinien, occultée, spoliée, niée.

NOTES SUR H2 // LEILA KHALED, HIJACKER // LE COUTEAU // LAMA BROTHERS – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR RAED DUZDAR // STANDSTILL // L’OMBRE DE L’ABSENCE – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
NASRI HAJJAJ // OFF FRAME AKA REVOLUTION UNTIL VICTORY – EN PRÉSENCE DE REEM SHILLEH, SCÉNARISTE DU FILM

PALESTINE FC’E 2017: DIMANCHE 26 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée? « Le cinéma révolutionnaire palestinien ». Entre 1965 et 1982, un groupe de jeunes Palestinien·ne·s, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films permettant de se réapproprier l’image et le récit d’un peuple en lutte. Une grande partie des archives et des films produits durant cette période par les Unités du Film palestinien de l’OLP a été détruite ou volée, notamment lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Des cinéastes palestinien·ne·s, partis à leur recherche à travers le monde, en ont retrouvé des copies et les font revivre par un montage d’extraits. Pour cette 6ème édition, PFC’E présente 17 films, accueille 6 cinéastes palestinien·ne·s, et contribue ainsi à la reconnaissance de l’histoire du peuple palestinien, occultée, spoliée, niée.

PALESTINE, A PEOPLE’S RECORD – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR KAIS AL-ZUBAIDI // AYNY – MON DEUXIÈME ŒIL // À LA RENCONTRE D’UN PAYS PERDU // LOOTED AND HIDDEN – PALESTINIAN ARCHIVES IN ISRAEL // TABLE RONDE // RETOUR À HAÏFA

CYCLADIC FIGURES + BEHAVIOR

SYSTÈME DU DÉCOR - EN COLLABORATION AVEC FORDE


À l’occasion de la première rétrospective européenne de William Leavitt au Musée d’art moderne et contemporain (Mamco), nous proposons de découvrir deux de ses films récents « Behavior » (2016) et « Cycladic Figures » (2017). Artiste emblématique de la scène de Los Angeles, adepte du narratif art, et inspiré de « l’usine hollywoodienne », William Leavitt travaille l’imaginaire construit par la culture dominante audiovisuelle occidentale et l’industrie du divertissement. Les décors conçus par l’artiste évoquent la vie domestique où les personnages jouent froidement des scènes inspirées par des sitcoms américaines se déroulant dans un futur proche où par exemple, des objets se connectent directement avec nos esprits. Ces deux films témoignent de la liberté de William Leavitt, qui façonne un cinéma sans se soucier de l’industrie cinématographique.

TONY CONRAD, THE MOST INTERESTING MAN ALIVE

LES BALLADES DE MARIE LOSIER
BRUNCH AVEC MARIE LOSIER


Venez partager un moment avec Marie Losier pour deux magnifiques projections. Elle nous propose la découverte d’un document unique de Tony Oursler sur son meilleur ami et collaborateur, Tony Conrad, un artiste qui a marqué plusieurs générations et qui en marquera encore. Tony Conrad, The Most Interesting Man Alive, film rare et précieux, montré dans un cercle intime uniquement, constitue la dernière expression d’un esprit déjanté et bien vivant. S’en suivra la projection de son long métrage The Ballad of Genesis and Lady Jaye qui constitue un portrait intime sur la fusion de deux artistes hors du commun, une histoire d’amour et de rock en roll.

Un immense merci a Tony Oursler pour son film et pour cette projection unique. Ce film a fait l’objet d’une projection/installation au MOMA en 2017 en hommage a Tony Conrad.

THE BALLAD OF GENESIS AND LADY JAYE

LES BALLADES DE MARIE LOSIER


Ce portrait intime et touchant suit les transformations des deux artistes et partenaires Genesis Breyer P-Orridge et Lady Jaye, qui par amour décidèrent de se fondre en une seule entité pandrogyne. Artiste majeur de l’avant-garde new-yorkaise de ces 30 dernières années, considéré comme l’un des pères de la musique industrielle (Coum Transmission, Throbbing Gristle, Psychic TV), Genesis débute une série d’opérations afin de ressembler trait pour trait à Lady Jaye, une performance risquée, ambitieuse et subversive.

DRESSING ROOM

COURTS MÉTRAGES
LES BALLADES DE MARIE LOSIER


Mystères et poésie, costumes et paillettes, mystique détournée et rêves métamorphes, Marie Losier a voyagé dans le monde entier pour offrir cette collection de couleurs et de musique. Dans le fameux club Finalmente de Lisbonne, où se produisent les plus beaux oiseaux de nuit de la ville, elle fait le beau portrait de Fernando, aka Deborah Krystal. Elle rencontre les terribles Rossy, Ester, et Cynthia, trois sœurs lutteuses professionnelles de lucha libre, qui se battent à couteaux tirés avec de beaux habits à plumes et à fleurs. Après moultes déroutes, le débarquement d’un pot de spaghetti, la destinée manifeste d’un théâtre d’avant-garde et un combat de tarte à la crème, elle revisite Jeanne d’Arc de Dreyer. Balade en bateau pour terminer avec deux sirènes et leur violons, bienvenue dans la délirante garde-robe de Marie Losier.

PORTRAITS EN MUSIQUE DE MON NY

COURTS MÉTRAGES
LES BALLADES DE MARIE LOSIER


Peut-être que vous l’avez compris, Marie Losier a beaucoup d’ami·e·s avec qui elle partage ses passions pour la musique. Tout commence en comédie sur la fameuse plage de Wansee à Berlin avant un opéra crié par Peaches sur une gondole à Venise. Trop d’art c’est trop, elle rejoue du Bergman avec Bibi Anderson et finit à table avec Alan Vega et toute sa famille, pionnier du rock minimaliste et fondateur du groupe Suicide. Elle réussit à faire chanter April March en français puis retrouve un ring de boxe musical avec Genesis P-Orridge. Elle clashe le consumérisme avec l’œuvre surréaliste de Chong Gon Byun, et donne naissance à la main de Guy Maddin. Elle accompagne George Kuchar en imperméable rouge qui explique le rituel de la douche et nous enjoint à ne pas électrocuter nos étoiles. Toute cette balade ne serait complète sans un portrait de Tony Conrad, pionnier de la musique minimaliste new-yorkaise, qui a collaboré avec notamment La Monte Young, John Cale, Jack Smith and many others.

LES ROBOTS SONT NOS AMIS

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE MARATHON À KINETIK
ENTRÉE LIBRE


Le Kinetik est le cinéma à 2 balles anciennement situé sur le site d’Artamis. L’association propose une programmation variée, souvent réunie autour d’un thème sorti de l’imaginaire de ses membres plus ou moins actifs. Actuellement itinérant, nous vous proposons une soirée sur la thématique des robots, car nous pensons que les robots représentent un enjeu actuel et sont nos amis pour la vie. Aucune dérive n’est possible, car après tout, les robots ont été créés par nous, les humains, espèce supérieure de cette planète.

DEMENTIA

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À VINCENT DEVIE
ENTRÉE LIBRE


Moitié film noir, moitié film de détective moitié slasher, moitié vengeance, moitié épouvante, moitié mystère.

ERASERHEAD

FILM DE MINUIT
SOIRÉE DOUBLE PROJECTION HOMMAGE À DAVID LYNCH


L’histoire et la conception du film Eraserhead sont entièrement liées à une ville, Philadelphie dans l’État de Pennsylvanie. Décadente, sordide, rongée par la violence et le racisme, Philadelphie a inspiré à David Lynch un monde industriel, gris et déshumanisé, un espace post-apocalyptique où si un enfant naît, il ne peut être que monstrueux. Tout au long du film, on sent le personnage d’Henry Spencer terrifié par quelque chose d’insondable qui serait, selon le réalisateur, un condensé des effrois ressentis dans cette ville. “Entrer dans cette ville, c’est entrer dans un océan de peur.”” – Maxime Lachaud

CARNIVAL OF SOULS

FILMS DE MINUIT
SOIRÉE DOUBLE PROJECTION HOMMAGE À DAVID LYNCH
ENTRÉE LIBRE


Le film s’ouvre sur une voiture qui tombe d’un pont et s’enfonce dans une rivière après une course de voiture improvisée. Mary, unique rescapée de l’accident, se traîne péniblement jusqu’à Salt Lake City où son nouveau travail l’attend. Fatiguée et en prise à des hallucinations, elle semble avoir de la peine à s’intégrer dans son nouvel environnement qui lui semble de plus en plus hostile. Fuyant une créature qui commence à la poursuivre, elle se retrouve au bord d’un lac dans un pavillon abandonné où un étrange carnaval sur fond d’orgue se met en place.

DERRIÈRE LES FRONTS : RÉSISTANCES ET RÉSILIENCES EN PALESTINE

DEUX FILMS D'ALEXANDRA DOLS


Ce film est construit en suivant le livre de Dr. Samah Jabr “ Derrière les fronts : chronique d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation ” ; des éléments historiographiques permettent à tou·te·s d’être guidé·e·s et de comprendre mieux les enjeux de l’histoire de la Palestine et nous rappellent le triste anniversaire de la Nakba de cette année, l’exode palestinien de 1948.

SOIRÉE QUEERAROLLER – BLISS

PROJECTION, ATELIER, BOUFFE, SOIRÉE AVEC QUEERFISH ET PTR


La soirée débutera par une projection au Spoutnik du film « Bliss » de Drew Barrymore, dans lequel nous découvrirons la magnifique Ellen Paige s’initier au roller derby ! De quoi commencer la soirée de manière décontractée ! Après le flim, le collectif Molotofu sera présent pour remplir vos estomacs à prix libre, et vous pourrez pimper vos patins et boire une cocktail ou deux avant la fête.

La soirée continuera au PTR avec la QueerARoller et ses surprises dés 22h00!!! Piñata, attrape pompon, démo de block to block des derby girls et autres animations seront de la party. Cette soirée sera animée par les stupéfiantes « Fancy cuite » et ses guest.
Rassurez-vous, même sans chausser les patins vous vous amuserez tout de même et pourrez onduler vos corps sur des rythmes endiablés vu que nous finirons la soirée par une boum !
Alors on vous attend !
Bisous bisous

ET ISRAËL FUT…

EN COLLABORATION AVEC LE FIFDH
DÉBAT AVEC LE RÉALISATEUR ET RICCARDO BOCCO


“Et Israël fût…” revient aux origines de la création de l’État d’Israël et regarde les faits historiques sous l’angle très spécifique de la responsabilité de l’Occident. À travers l’analyse de spécialistes de renommée internationale et d’étonnantes archives, le film montre qu’en adoptant le projet sioniste, la Grande-Bretagne et les autres pays occidentaux ont surtout été guidés par leur propre agenda. Ainsi l’Occident ne porte pas uniquement une lourde responsabilité vis-à-vis du sort des Juif·ve·s en Europe de l’époque, mais aussi vis-à-vis du sort des Palestinien·ne·s aujourd’hui.

I AM TRULY A DROP OF SUN ON EARTH

SORTIE


Dije, jeune immigré Nigérien, a atterri par erreur en Géorgie imaginant se rendre en Géorgie (USA). April, travailleuse du sexe, vient juste de sortir de prison et retrouve son quotidien morne. Dans un souterrain malfamé d’un grand hôtel de Tbilissi, les immigrés et les travailleuses du sexe ne se côtoient pas, se méprisent et s’évitent.

LES RAPACES

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À CAMILLE VANOYE
ENTRÉE LIBRE


“Greed (Les rapaces)” fait partie du top ten des « films perdus » de l’American Film Institute. Il est le prototype même du film maudit : mutilé, coupé, retiré des mains de son auteur. Neuf, puis sept, puis trois heures, jusqu’aux 140 minutes, la seule version de “Greed” qui existe aujourd’hui est reniée par le cinéaste, qui la compare à « un cadavre dans un cimetière ».

DEATH RACE 2000

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À ÉMILIE BUJÈS
ENTRÉE LIBRE


“Death Race 2000” – que j’ai personnellement découvert au Festival de Locarno en 1999, à l’occasion de la formidable rétrospective dédiée aux cinéastes produits par Roger Corman – est un film d’action futuriste, dystopique, qui rend compte d’une course de voitures organisée par le gouvernement totalitaire américain. Pour remporter la victoire, il faut non seulement aller très vite, mais aussi écraser le plus de passant·e·s possible. Mettant en scène les jeunes Sylvester Stallone (avant même qu’il n’incarne Rocky) et David Carradine dans deux des rôles principaux, “Death Race 2000” est une satire politique sombre et certainement culte.

THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD

SOIRÉE CARTE BLANCHE À LA BRASSERIE DU VIRAGE


Winnipeg, au Canada en 1933, au cœur de la Grande Dépression. Lady Port-Huntly, baronesse locale de la bière, bien décidée à profiter de la fin proche de la Prohibition, lance le concours de la musique la plus triste du monde, car c’est bien connu plus les gens sont tristes plus ils boivent. Des candidats du monde entier affluent vers la ville enneigée et glaciale.

BORN IN FLAMES

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À JAMES BEACHAM
ENTRÉE LIBRE


What constitutes true revolution? If one political system is replaced with another, without an accompanying overthrow of structural social and cultural biases and inequities, is it really a revolution at all?

FLUIDØ

APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG


Dans un futur post-SIDA de 2060, le gouvernement déclare l’éradication complète de la maladie. Une mutation du virus HIV a donné naissance à des humains ZERO GEN, qui sont devenus les porteurs d’une nouvelle bio-drogue du 21e siècle. Leur éjaculation contient un puissant narcotique qui remplace les poudres blanches du 20e siècle.

FRESH KILL

APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG
EN PRÉSENCE DE SHU LEA CHEANG


Deux parentes lesbiennes élèvent leur fille dans un garage reconverti, l’une récupère les détritus avec son camion, l’autre sert des tables dans un restaurant huppé qui a été mêlé à une histoire de sushis contaminés. Tout semble s’écrouler dans une crise grandissante impliquants déchets toxiques et multinationales avec tout leur marketing de masse et culture high-tech.

I.K.U.

APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG
EN PRÉSENCE DE SHU LEA CHEANG


En 2030, la multinationale Genom a développé une puce appelée “I.K.U.” qui permet de télécharger des orgasmes d’un serveur sans le besoin de contact physique. Une cyborg appelée Reiko est chargée de réunir des données orgasmiques auprès de personnes diverses et de couvrir le plus d’orientations sexuelles possibles.

COURTS MÉTRAGES LESBIENS & LOVEME2030

BRUNCH AVEC SHU LEA CHEANG ET LE COLLECTIF MOLOTOFU
APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG
ENTRÉE LIBRE


Projection de 4 courts métrages lesbiens réalisés aux États-Unis entre 1993 et 1995 et de LoveMe2030 réalisé à Paris en 2005.
Aimez-moi pas ici, pas maintenant. Aimez-moi quand je pars.
LOVEME2030 se reporte à toutes les histoires d’amour inaccomplies, inachevées, rendues éparses
et qui se verront réunies en l’an 2030 dans les édifices d’une auberge de l’amour, le Love Hotel Inc.

WONDERS WANDER

APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG


“Wonders Wander” est une série web de quatre épisodes qui fictionnalise les écrits et les histoires des performeur·se·x·s de Madrid. Une énorme méduse à huit bras constitue le point de ralliement de ces épisodes, comme un élément qui trouve son énergie dans l’union des personnes.

L’OEIL DU CYCLOPE & LES NOCES ROMPUES

WEEK-END DE LA PELLOCHE
SOIRÉE AVEC JEN DEBAUCHE ET GAËLLE ROUARD


« L’œil du cyclope » s’ouvre comme une blessure entre la nuit du cosmique et celle de l’infiniment petit. Lumière, image de l’éveil de la conscience humaine. Conscience du spectateur comme du solitaire personnage principal. La lumière comme force primitive et opérante du film. « L’oeil du Cyclope », avec une grande maîtrise des bases radicales de la fabrication d’un film, évoque le cinéma du théâtre d’ombres et de la lanterne magique, en étant ponctué de mises en abîmes des caractères primitifs du cinéma : lumière, défilement, mouvement mécanique et circulaire. Le film suit la marche d’un unique personnage à travers bois, montagnes, cavernes et déserts. Il pourrait, si on le veux bien, représenter un archétype humain universel, et sa marche, le déroulement d’une existence. Chaque escalade, plongée, passage souterrain prend une aura symbolique. Aura renforcée par le caractère froid mais intime de l’image cinématographique, nous rappelant que notre vie n’est qu’une étincelle dans la nuit.

CAREFUL

FILMS DE MINUIT
WEEK-END DE LA PELLOCHE
ENTRÉE LIBRE


Sur les flancs abrupts de massifs montagneux dignes des Carpates, vivent les habitants de Tolzbad. Pourquoi le vol migratoire des oies sauvages est-il attendu chaque année avec tant d’appréhension? Quelle est cette prudence excessive qui les pousse à calfeutrer leurs fenêtres? Qui sont ces gens, où sommes-nous et quand?

FROM WHAT IS BEFORE

EN PRÉSENCE DE LAV DIAZ
ENTRÉE LIBRE


Qu’il explore avec sa petite caméra DV une île défigurée par un tsunami dans l’urgence de saisir la mesure de la dévastation et qu’il y développe le récit d’un homme revenu d’exil pour retrouver le gens qu’il a aimés, Lav Diaz s’emploie à inventer des formes esthétiques et narratives qui se jouent des genres établis et des règles imposées par le marché. Documentaire, fiction, cet admirable Death in the Land of Encantos d’une durée de neuf heures? « Mais le cinéma n’a que cent ans, il est un art jeune qu’il faut pousser plus avant », affirme le cinéaste philippin né en 1958 et dont l’œuvre compte une vingtaine de films. Les plus grands festivals ont fait acte de reconnaissance à son endroit.

EDITH WALKS

ANDREW KÖTTING - TRIPTYQUE DE LA TERRE
BRUNCH AVEC ANDREW KÖTTING


Ce film performatif est une balade-épopée fantastique et festive sur les chemins du Royaume-Uni, inspirée par l’histoire de Edith Swan Neck, épouse du roi Harold défait par Guillaume le conquérant à Hastings en 1066, événement fondateur de l’Histoire d’Angleterre.

CETTE SALE TERRE

ANDREW KÖTTING - TRIPTYQUE DE LA TERRE
EN PRÉSENCE EN PRÉSENCE DE ANDREW KÖTTING


C’est l’histoire de deux sœurs, Kath et Francine, qui vivent ensemble de l’agriculture et de l’élevage dans une maison isolée. Les deux mènent une vie dure et leur équilibre fragile est perturbé par un homme qui cherche à marier l’une d’elles pour ses terres. L’autre se noue d’une amitié étrange avec un migrant des pays de l’est, venu pour travailler, qui ne parle pas la langue et qui est constamment rejeté et moqué par le village le plus proche, centre de toute la médiocrité du monde.

LEK AND THE DOGS

ANDREW KÖTTING - TRIPTYQUE DE LA TERRE


Ce film est la rencontre entre le nihilisme russe et la science-fiction apocalyptique à travers l’invraisemblable histoire du jeune Ivan Mishoukov, qui vécut pendant deux ans sous la protection des chiens errants de Moscou dès l’âge de ses 4 ans. Ce fait divers fut l’inspiration d’une pièce de théâtre puis de ce dernier film qui reprend le mythe de l’enfant sauvage intouché par la civilisation. Aujourd’hui, Lek a 40 ans, il réécoute les cassettes enregistrées de son enfance qui raconte son errance d’alors, confrontant un regard sur l’Union soviétique des années 90 avec sa propre incapacité à se mêler aujourd’hui au monde des humains.

BLACK MOTHER

KHALIK ALLAH - DIPTYQUE FIELD NIGGAS, BLACK MOTHER


Son second et dernier long métrage “Black Mother” est un retour aux sources jamaïcaines du réalisateur avec une approche très personnelle, spirituelle et historique à la fois. Tournant cette fois-ci de jour, il travaille avec cette lumière abondante qu’il reflète sur les personnes qu’il accompagne. Il porte un regard particulier sur la figure de la Mère qu’il signifie comme l’origine du monde.

FIELD NIGGAS

KHALIK ALLAH - DIPTYQUE FIELD NIGGAS, BLACK MOTHER
EN PRÉSENCE DE KHALIK ALLAH


Dans son premier long métrage, “Field Niggas”, Khalik Allah réalise des portraits de nuit d’hommes et de femmes du croisement de la 125e et Lexington Avenue à Harlem, avec un usage du ralenti et une désynchronisation des voix. Il porte à l’écran des personnes souvent marginalisées et croulant sous les difficultés familiales, financières et de dépendances, leur rendant leurs qualités profondément humaines. Ces personnes, rarement entendues ou vues à l’écran, témoignent des difficultés à vivre dans une société contemporaine au contexte historique empli d’inégalité et d’exploitation.

PARASITE SANS S JOUE CHAMPS DE BLÉ AUX CORBEAUX

CINÉ CONCERT
MUSIQUE ET DANSE LIVE IMPROVISÉE


Le ciné-concert Champ de blé aux corbeaux, projet du groupe “Parasite sans s”, donne à voir les divagations de qui regarde d’un peu trop près un tableau. Le film balaye : pensées, peurs, zones de fascination, rêves et associations d’idées improbables, fantasmes et pulsions déclenchés par le tableau dont l’intensité écorche l’écran. Et si l’on imaginait la chaîne d’idées qui se greffent au cadre, sans lien de causalité rationnel ?

WE MARGIELA

ÉVÉNEMENT PROPOSÉ PAR LE COLLECTIF HI BYE


“We Margiela” est le premier film racontant l’histoire de la Maison Martin Margiela. Référence ultime pour toute une génération de créateurs, le belge Martin Margiela a déconstruit la mode glamour de son époque et cassé les codes du luxe au début des années nonante.

SOIRÉE SUZAN PITT

ANIMATION EXPÉRIMENTALE: MARIA LASSNIG ET SUZAN PITT
ENTRÉE PRIX LIBRE


Pionnière de l’animation indépendante depuis les années 1970, l’artiste américaine Suzan Pitt (née en 1943) déploie un univers halluciné et psychédélique dans ses peintures, films et décors d’opéra. Réalisés à partir de peintures animées à la main, ses films naviguent entre onirisme et réalisme, exprimant les désirs, les souffrances, les révoltes et les transformations de la psyché.

SWEET SWEETBACK’S BAADASSSSS SONG

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À KHALIK ALLAH
ENTRÉE LIBRE


Film de course poursuite produit et réalisé par le père de la Blaxploitation en plein contexte de tensions raciales dans les États-Unis des années 70.

TAMALA 2000 – A PUNK CAT IN SPACE

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À MASZKOWICZ
ENTRÉE LIBRE


Tamala, jeune chatte punk et cosmonaute de la planète Earth Cat, part pour Orion dans le but de découvrir ses origines. En route, elle subit une attaque d’un vaisseau de Catty & Co – puissant conglomérat capitaliste – et échoue sur la planète Q.

ALL CINEMAS ARE BEAUTIFUL

LE SPOUTNIK FAIT LA FÊTE AVEC LE PNEU


Le Pneu accueille le Spoutnik pour une longue soirée avec la projection d’un film, les galettes bretonnes de BALOU pour tous les régimes, et bonne énergie groove en chaleur électronique avec le collectif KONSTEL.

THE WATERMELON WOMAN

SPOUTNIK EN PLEIN AIR - LIBRAIRIES EN PROJECTION
présenté par librairie la Dispersion


Cheryl est une jeune lesbienne africaine-américaine qui travaille dans un vidéo club à Philadelphie avec sa meilleure amie Tamara. Cheryl commence à s’intéresser aux films des années 30 et 40 dans lesquels jouent des actrices noires et remarque que ces actrices ne sont la plupart du temps créditées. Elle se concentre sur une actrice noire de Philly, connue sous le nom de scène de The Watermelon Woman (La femme à la pastèque). Cheryl se lance dans un film documentaire qui prendra la forme d’une enquête sur la vie de cette actrice.

Quatre d’entre elles

Les années 68 à Genève
précédé du film “Swiss Graffiti”


En 1966, quatre jeunes cinéastes romands, Yves Yersin, Francis Reusser, Claude Champion et Jacques Sandoz se réunissent avec le critique et producteur Freddy Landry pour produire un long métrage composé de quatre courts réalisés séparément, en mutualisant financements et matériel. Leur idée : raconter quatre destins de femmes de 16, 22, 31 et 72 ans, Sylvie, Patricia, Erika et Angèle. Entre fiction et documentaire, ce projet courageux va connaître une gestation complexe de deux ans pour culminer avec la sélection, en 1968, de l’épisode réalisé par Yves Yersin à la Semaine de la Critique à Cannes.

La Salamandre

Les années 68 à Genève


Rosemonde (Bulle Ogier), lʼinsaisissable salamandre, est une jeune ouvrière qui vit chez son oncle à Genève. Accusée dʼavoir tiré sur lui, elle fait la une des journaux. Pierre (Jean-Luc Bideau) et Paul, deux amis, sont chargés dʼécrire un scénario tiré de son histoire. Mais la salamandre, volatile, sʼavère difficile à apprivoiser, fuyant toute engagement qui mettrait sa liberté, et son goût de vivre, en danger.
Le film a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes.

Varta1, Lviv, Ukraine

Ukraine sous pression


Ce film atypique se situe dans la ville de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, documentant les quelques jours suivant la chute du régime Yanukovych en 2014. Des activistes pro-Maidan se parlent dans une radio improvisée et autogérée tout en reprenant le rôle et les fonctions de contrôle de la police qui a cessé d’opérer. Les voix de ces personnes, qui craignent le chaos ou l’arrivée de militants pro-russes, se mélangent avec les images crues de banlieues de la ville, posant la question de la construction de la mémoire collective.

Ukraine contre-culture

Ukraine sous pression


Ce programme a été construit en collaboration avec Oleksiy Radynski du Visual Culture Research Center à Kiev, initiative indépendante et associative pour la promotion de l’art et de la théorie politique. Réalisateur et écrivain, il a aussi participé en tant qu’éditeur de la version ukrainienne de “Political Critique” – plateforme d’information spécialisée dans les pays d’Europe de l’est.

Ces trois films proposent de mettre en regard des initiatives de plusieurs personnes actrice de la contre culture dans deux villes différentes d’Ukraine, à savoir Kiev et Kharkiv, avec un court métrage final de Anatoly (Tolik) Belov – artiste phare de la scène LGBTQIA underground ukrainienne.

The Movement of Phill Niblock

GLUFF: Carte double


Compositeur de musique d’avant-garde et cinéaste expérimental, l’artiste américain Phill Niblock travaille entre Gand et New York dans une ascèse à l’image de son travail. Loin du portrait commémoratif, le jeune cinéaste se balade non sans humour autour du quotidien de l’artiste, et fait émerger la grandeur et la beauté des images en 16mm recueillies par Phill Niblock depuis plusieurs décennies entre la Chine et le Brésil.

The Sex Thief

Film de minuit
GLUFF: Carte double
entrée libre


“The Sex Thief”, une comédie britannique coquine farfelue typiquement 70’s écrite et interprétée par Michael Armstrong, invité au LUFF cette année, et réalisée par Martin Campbel. Ce titre ne fait pas partie des titres qui seront présentés au LUFF, ce serait donc un complément idéal. Nous y projetterons notamment “Eskimo Nell” du même duo Campbell-Armstrong, ce qui permet une belle résonnance.

American Pop

FESTIVAL ANIMATOU 2018
Film de minuit
Séance psychotronique spéciale
entrée libre


À la fin du 19e siècle, la veuve d’un rabbin assassiné quitte la Russie impériale pour New York avec son jeune fils, Zalmie. Peu après leur arrivée, Zalmie est recruté par Louie, artiste dans un cabaret burlesque. Sa carrière dans le monde du spectacle, et celles des trois générations qui viendront après lui, s’entrecroiseront avec la grande histoire de la musique populaire nord-américaine.

Disintegration

Film de minuit
Carte Blanche à Oleksiy Radynski du Visual Culture Research Center - Kiev
entrée libre


Raspad est le premier film qui a jamais été tourné sur l’accident nucléaire survenu à Tchernobyl en 1986 dans l’Ukraine soviétique. Il s’agit d’une drôle de mélange entre le film d’auteur des années 80 et le film catastrophe typique des séries B, bien que pas forcément voulu ainsi. Le public soviétique l’a hué à sa sortie, car encore sous le traumatisme de l’accident et des changements radicaux survenus à cause de la chute de l’URSS. Alors que notre époque voit l’émergence de plus en plus de films traitant du sujet – entre les reconstitutions historiques comme “V Subbotu” de Alexander Mindadze et “La Terre Outrage” de Michal Boganim aux fantaisies ignorantes et colonialistes comme “The Russian Woodpecker” – il vaut la peine de revisiter ce rare exemple de surréalisme politique.

Mode in France

Film de Minuit
Carte Blanche au Collectif HI BYE
entrée libre


Pour le film de minuit, HI BYE a choisi de présenter Mode In France (Kuiv Productions 1985), oeuvre emblématique du réalisateur William Klein pour rendre hommage à sa pensée critique et contemporaine et à son regard doux-amer sur l’industrie de la mode.
En douze chapitres, Mode in France fait la part belle aux créateurs alors sur le devant la scène en 1984 , nous offrant un panorama joyeux et débridé de la représentation du monde de la mode.

Mercy Mercy : A portrait of a true Adoption

Mois des adopté·e·s
Paraponera festival - Outrage Collectif
prix libre


La vie de deux familles s’entremêle, quand elles entrent dans le monde de l’adoption internationale. À Addis-Abeba en Ethiopie, les agences d’adoption surgissent partout, et les couples occidentaux se rassemblent, cherchant à adopter des enfants locaux. Un couple danois, Henriette et Gert, souhaite adopter deux enfants d’un couple éthiopien, Sinkenesh et Hussen. Les deux familles ont des motivations différentes. Le couple africain tient à assurer un meilleur avenir pour deux de ses enfants – et à recevoir une compensation économique. Le couple danois souhaite réaliser son rêve de devenir parents.

Table ronde: Adoption internationale, la parentalité est politique

Mois des adopté·e·s
Festival Les Créatives
entrée libre


Comment des enfants sont-ils rendus disponibles à l’adoption? Dans notre monde globalisé, l’interdépendance des oppressions de race, de classe et de genre a un impact concret sur la vie et la capacité d’agir de mères du Sud global, mais aussi de femmes racisées ou en situation précaire du Nord global.

Le chemin de la liberté

Mois des adopté·e·s


Dans les années 1930, le protecteur en chef des Aborigènes, M. Neville, décide d’envoyer Molly, jeune fille de 14 ans de mère aborigène et de père blanc, dans un camp d’éducation pour jeunes Aborigènes, ainsi que sa petite sœur de 8 ans, Daisy, et leur cousine Gracie, 10 ans. Elles devront y être formées à devenir des ménagères, au service de riches familles blanches, et destinées à être plus tard mariées à des Blancs. L’objectif de cette politique est de faire disparaître à terme toute trace de métissage avec des Aborigènes.
Enlevées de force à leurs parents elles parcourent 2 500 km pour les retrouver.

Secrets et Mensonges

Mois des adopté·e·s


À Londres, Hortense, jeune femme noire de vingt-sept ans dont la mère adoptive vient de décéder, part à la recherche de sa mère biologique. Celle-ci s’avère être Cynthia, une ouvrière blanche vivant dans un quartier populaire et mère célibataire d’une autre fille plus jeune, Roxanne, employée à la voirie et avec qui elle a de sérieux problèmes relationnels.

Unrest + White Epilepsy

Philippe Grandrieux
En collaboration avec la Head - département cinéma.


White Epilepsy est le dernier mouvement d’une trilogie initiée par White Epilepsy et Meurtrière qui nous rapproche d’un corps comme revenu du fond des âges, un corps archaïque que l’on ne connaît pas et qui pourtant ne cesse de projeter en nous son ombre, son inquiétude.

Touch me Not

Sortie


« Dis-moi comment tu m’as aimé, pour que je sache comment aimer. » La capacité ou l’incapacité à toucher et à être touché est viscéralement influencée et liée à notre propre histoire et à notre passé familial. Touch Me Not explore l’intimité et la sexualité, l’amour de soi et des autres à travers des expériences singulières, dans un film à la frontière fluide entre réalité et fiction. Une recherche artistique définie et développée à travers la relation respectueuse et empathique que semble avoir tissée Adina Pintille avec les personnages du film. Certains sont acteurs, d’autres non. Il n’est pas nécessaire de savoir s’ils jouent un rôle ou s’ils sont eux-mêmes. On suppose qu’ils ont tous profondément compris, peu importe de quelle façon, les enjeux de cette expérience. Un film assurément perturbant, qui nous interroge de manière extrêmement fertile, amenant le spectateur avec délicatesse, une fois embarqué dans ce voyage, à redéfinir son regard et à l’ouvrir à de nouveaux possibles. Comme pour les personnages de ce film, il s’agit peut-être de vaincre de vieux schémas pour s’en libérer, que ce soit pour un instant ou pour plus longtemps.

Ultra Rêve

Sortie


After School Knife Fight du duo Poggi/Vinel, Les Îles de Gonzalez, et Ultra Pulpe de Mandico. Trois ambiances, trois univers, trois sensibilités, qui traversent trois formes d’expression différentes (musique, théâtre et cinéma) et qui mis bout à bout forment une voie alternative vers des mondes empreints de romance d’abord, puis d’obsession et enfin de possession. Des mondes dont la douceur naïve, les créatures de cauchemar et la fantasmagorie pop rappellent les bribes mystérieuses et veloutées de nos songes restant attachées à l’esprit au moment de les quitter.

Cassandro the Exotico!

Sortie


Dans le monde bariolé et flamboyant de la Lucha Libre, Cassandro est une star aussi incontournable que singulière. Il est le roi des Exóticos, ces catcheurs mexicains travestis qui dynamitent les préjugés dans un sport pourtant fortement machiste.

Moon

Bièrnissage de la Spout 2 - Laïka


Sam Bell vit depuis plus de trois ans dans la station lunaire de Selene, où il gère l’extraction de l’hélium 3, seule solution à la crise de l’énergie sur Terre. Souffrant en silence de son isolement et de la distance le séparant de sa femme et de sa fille, il passe son temps à imaginer leurs retrouvailles.

Mais quelques semaines avant la fin de son contrat pour l’entreprise Lunar, Sam se met à voir et à entendre des choses étranges. D’abord convaincu que son isolement y est pour quelque chose, il se retrouve malgré tout à enquêter et découvre que si ses patrons ont prévu de le remplacer, ils n’ont jamais projeté de le ramener.

Paris Texas

Film de minuit
Carte Blanche à Alina Calmac
entrée libre


Une invitation nocturne à voir ou revoir ce film de Wim Wenders, sublime voyage intime et géographique, entre errance, marche initiatique et quête d’amour, d’idéal et d’absolu – dans un univers mythique américain projeté par ce cinéaste européen. L’on voit les cinq personnages du film Travis, Jane, Walt, Anne et Hunter, évoluer dans un mouvement par vagues, qui porte chacun d’eux, les mêle, prenant l’un et déposant l’autre, les unissant tous. Une œuvre de chair et d’esprit qui interroge comment se raconter à soi-même et à l’autre sa propre histoire, en revenant sur son passé, ses erreurs, ses espoirs, ses passions et ses rêves. Un récit fait de liens affectifs, mais aussi de violence, de possession, d’oubli de soi et de sacrifice.

Begotten

Le Monstre Festival - carte blanche à Météorites
prix libre


Begotten est brillant, insupportable, inoubliable. C’est une première réalisation extraordinairement originale, un des plus importants films de l’histoire du cinéma.

Vortex

Lydia Lunch - Big Sexy Noise
projection et concert en collaboration avec le Théâtre de l’Usine et Kalvingrad


Lydia Lunch est Angela Power, détective privée au sens de l’ironie prononcé et chargée d’enquêter sur la mort d’un politicien véreux. Cette enquête l’entraînera dans une affaire d’espionnage international plus importante que prévue et qui la pousse à rencontrer Mr. Big, patron invalide d’une multinationale en réalité dirigée par son chauffeur.

Superman

Film de minuit
proposé par Amandine Gay
entrée libre


Quel est le point commun entre Moïse, Surya Bonaly et Superman?

Ce sont des personn(ag)es adoptées qui, chacun·e à leur manière, possèdent des super pouvoirs et viennent questionner l’humanité du groupe dominant ou majoritaire. Leurs parcours sont les miroirs de questions existentielles partagées par l’ensemble de l’humanité : qui sommes-nous et d’où venons-nous?

ANALOG IS NOT DEAD #1

Projections sur pellicule avec Fonction:Cinéma


Fonction:Cinéma, association professionnelle pour le cinéma indépendant, consacre deux soirées consécutives à l’usage de la pellicule dans le cinéma contemporain.
Pour la première, organisée en partenariat avec le Spoutnik, place aux images !!! Nous vous avons concocté un programme éclectique et stimulant avec la projection en 16 et 35 mm de courts, moyens et long métrages, tous produits et réalisés ces dernières années.
Analog is not dead #2 aura lieu le lendemain, le 29 novembre, à Fonction:Cinéma (www.fonction-cinema.ch) pour prolonger la discussion avec Gaëlle Rouard (réalisatrice), Emmanuel Lefrant (réalisateur et directeur de Light Cone, Paris) et Peter Hoffmann (réalisateur et programmateur).

La Maison du diable

Séance psychotronique
entrée libre


Afin de poursuivre ses expériences de parapsychologie, le professeur Markway réunit un groupe de personnes dans un vieux manoir réputé hanté. Dès la première nuit, les hôtes du professeur sont terrorisés par des bruits insolites. Eleanor, une des participantes, est au bord de la dépression et le professeur lui conseille de partir. Mais elle refuse en prétendant que la maison la retient…

Sōon

performances audiovisuelles noise
projection de Pinocchio √964
tarif unique 5CHF


Soirée de performances bruitistes et vocales avec un workshop, quatre sets, et un final en projection avec un film cyberpunk japonais culte, le tout placé sous le sigle du vacarme (sōon).

Au temps de la guerre des étoiles

Film de minuit
spécial Noël par Clemydia
entrée libre


Au bout de combien de temps peut-on parler de tradition? Ne répondons pas à cette question et contentons-nous juste d’apprécier, pour la deuxième année consécutive, un plat cinématographique aux saveurs inégalables: le Navet de Noël. Après Santa Claus conquer the Martians, nous allons rester dans l’espace mais en changeant de galaxie, pour en visiter une très très lointaine… Que mange la famille de Chewbacca pendant les fêtes? Y a-t-il des guirlandes pour vaisseau capables de ne pas se décrocher lors d’un voyage interstellaire? Existe-t-il un Jésus version Jedi justifiant que Noël existe aussi dans cette galaxie, pouvant ainsi donner un début de signification à ce trou noir scénaristique? Les réponses à toutes vos légitimes questions vous seront révélées lors de cette projection unique du célèbre The Star Wars Holiday Special.

Eight Hours Don’t Make a Day

Rétrospective GIFF
Beau comme une TV qui brûle


Fassbinder a 27 ans. L’iconoclaste Gunther Rohrbach, en charge de la fiction pour la chaîne régionale WDR, propose au turbulent cinéaste de prendre les commandes d’une série. En toute liberté. Fassbinder en tirera un récit jubilatoire sur la classe ouvrière. Peut-être son travail le plus lumineux.

Bamboo Dogs

Compétition GIFF


Philippines, 1995. Dans un fourgon de police s’entassent membres d’un gang et flics ripous. La nuit les avale, un par un. Cinéaste punk, Khavn De La Cruz revient au GIFF avec ce requiem distordu pour Manille et ses « bamboo dogs » affamés.

New Swiss Talents

Focus GIFF
entrée libre


Organisé pour la deuxième année consécutive et avec le soutien du Pour-cent culturel Migros, ce programme permet à six cinéastes de la relève en Suisse de discuter en profondeur de leur projet de long métrage avec des scénaristes et producteurs suisses et internationaux. Le but est de renforcer la phase de développement du projet, de faciliter leur rencontre avec les professionnels et de les familiariser avec les enjeux industriels du cinéma. Les derniers courts métrages des participants seront également projetés le même jour dans le cadre du Festival.

The Draughtsman’s Contract

GIFF- Film & Beyond : Peter Greenaway


Épouse délaissée, l’aristocratique Mrs Herbert passe un marché avec un peintre réputé : elle lui commande huit dessins de la propriété, qu’elle paiera au prix fort, en argent et avec son corps… Irrévérencieux, osé, savant, obsédant comme la BO de Nyman : le film qui révéla Peter Greenaway.

Ne Travaille Pas (1968-2018)

Focus - GIFF


Elsa Michaud et Gabriel Gauthier sont étudiants aux Beaux-Arts. Ils partagent une relation amoureuse et une recherche artistique dans une époque désorientée. Sans parole, sur une BO obsédante du tandem électro Avia x Orly, une plongée vertigineuse dans l’Occident accidenté, cinquante ans après mai 68.

Biennale de l’Image en Mouvement 2018 #1

en collaboration avec le Centre d'Art Contemporain Genève
entrée libre


Ces films et vidéos, produits par la Biennale, constituent un corpus extraordinaire d’œuvres nouvelles présentées en première au Centre d’Art Contemporain Genève et au Cinéma Spoutnik à Genève, lors de l’inauguration, du 8 au 10 novembre 2018.

Biennale de l’Image en Mouvement 2018 #2

en collaboration avec le Centre d'Art Contemporain Genève
entrée libre


Ces films et vidéos, produits par la Biennale, constituent un corpus extraordinaire d’œuvres nouvelles présentées en première au Centre d’Art Contemporain Genève et au Cinéma Spoutnik à Genève, lors de l’inauguration, du 8 au 10 novembre 2018.

Broken, voyage palestinien à travers le droit international

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes
palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

Hotel by the River

sélection festival Black Movie 2019


Sentant sa mort approcher, un vieux poète convie ses deux fils à le rejoindre dans un hôtel au bord du fleuve Han. Une jeune femme éplorée et sa meilleure amie s’y baladent… Entre siestes et promenades dans la neige, les cœurs s’épanchent.

Plein air d’hiver: Geschichte der Nacht

à la Menuiserie de lIilôt 13 avec du vin chaud
entrée libre


Le moment privilégié pour la contemplation est la nuit, figure obsessionnelle de ses films. Silence des places muettes et désolées, des rues habitées par l’absence, des architectures piranésiennes, des villes de l’Est aux atmosphère kafkaiennes. Au-delà de l’angoisse et de la claustrophobie, la nuit est « le symbole de la liberté et de l’anarchie. Désertée par l’agitation superficielle des humains et les néons tapageurs, elle permet paradoxalement de « voir la réalité avec plus de clarté. »

The American Astronaut

Films de Minuit
carte blanche à Cetusss
entrée libre


“The American Astronaut” est un western spatial & musical réalisé en 35mm et interprété par Cory McAbee en 2001. Un OVNI culte trop méconnu sur notre continent, il est pourtant bien barré comme on aime, entre du Michel Gondry et du Fritz Lang, le tout filmé avec des bobines très sales.

The dark crystal & where we stand

soirée psychonirique fétichiste
carte blanche à Gorana et Marquise
entrée libre


Deux projections suivies d’une soirée psychonirique fétichiste pour laisser libre cours à nos Ombres…

Nightflyers

séance psychotronique
entrée libre


Neuf scientifiques embarquent à bord d’un vaisseau spatial afin d’aller à la rencontre du Volcryn, un astronef légendaire qui errerait à travers l’espace depuis des temps immémoriaux. Mais la vie au sein de leur vaisseau, dont le commandant ne veut jamais se montrer, va se révéler des plus périlleuses…

L’heure et l’endroit

Found in translation - traduction fidèle
Programme proposé par le Winnipeg Film Group


Les films marquent le passage du temps en documentant les mouvements et les changements. Ils parviennent également, peut-être paradoxalement, à immortaliser un moment précis dans le temps, l’enregistrant afin qu’il puisse être regardé à n’importe quel moment dans le futur. Les films de ce programme regardent tous en arrière : vers des cinéastes qui ont œuvré auparavant, des pères et des mères et des grand-mères, des personnages historiques, des événements passés et la culture populaire d’autrefois.

(Être) Femme au canada

Found in translation - traduction fidèle
Programme proposé par le Winnipeg Film Group


Ce programme reconnaît et célèbre les films de l’histoire du Winnipeg Film Group qui ont été réalisés par des femmes. Bien que tous les programmes que nous avons créés pour ce projet incluent des œuvres réalisées par des femmes, les films de ce programme particulier commentent le genre ou l’expérience d’être une femme au Canada, pays occidental traditionnellement patriarcal. Ces commentaires sont soit explicites ou implicites, s’exprimant individuellement ou collectivement à travers le dialogue entre les différents films.

Regarder derrière nous et aller de l’avant

Found in translation - traduction fidèle
programme proposé par le Winnipeg Film Group


Les effets de l’héritage de la colonisation du Canada se ressentent encore aujourd’hui. Cela est particulièrement vrai à Winnipeg, ville qui est située sur le territoire du Traité 1, sur les terres ancestrales des peuples anishinaabeg, cris, oji-cris et dénés, et sur la terre natale de la nation Métis. Il s’agit aussi de la ville avec la plus grande population autochtone selon les données du recensement de 2016. Réconciliation est un mot important dans notre ville de nos jours, alors que des efforts sont faits pour reconnaître et corriger les injustices subies par les populations autochtones aux mains des colonisateurs et pour améliorer les relations entre les peuples autochtones et les colons.

Animer le bien et le mal

Found in translation - traduction fidèle
programme proposé par le Winnipeg Film Group


L’animation peut être une forme d’art très efficace pour la critique sociale et la satire. La caricature sert alors d’arme et la parodie, d’outil pour exposer le ridicule des conventions sociales et la corruption de l’autorité. Les films de ce programme sont parfois drôles, parfois irrévérencieux et parfois dystopiques par leur rejet des idéologies normatives. Ils sont généralement progressifs et inventifs à la fois artistiquement et formellement, en plus d’être engagés politiquement et socialement.

The Future Is Not What it Used to Be

hommage à Mika Vainio avec Cindy van Acker
en collaboration avec l’adc et la cie greffe


Le film pose la question “la fusion entre l’humain et la machine est-elle possible? Ou est-elle déjà arrivée?”. Traitant de l’avant garde musicale des années 60s qui suit l’apparition des premiers micro-ordinateurs et des questions laissées ouvertes par la science pour le 21e siècle, il s’agit avant tout du portrait du physicien nucléaire et artiste Erkki Kurenniemi, un des pionniers dans l’art électronique. Dès les années 60s l’artiste scientifique avec déjà exploré le potentiel de la réalité virtuelle et des interactions humain-machine dans des pièces audio-visuelles. Le film suit les pensées et écrits de l’artiste, ses observations, ses créations, et son ultime obsession qui fut la fusion humain-machine et la reconstruction de l’âme humaine.

FESTIVAL BLACK MOVIE VENDREDI 18

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables. XXans, c’est une cartographie particulière allant de la Maison de St Gervais, au Cinéma Spoutnik, du Temple des Pâquis au bâtiment des Halles de l’île, du MàD à la Maison des arts du Grütli, et bien plus encore.

FESTIVAL BLACK MOVIE DIMANCHE 20

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables. XXans, c’est une cartographie particulière allant de la Maison de St Gervais, au Cinéma Spoutnik, du Temple des Pâquis au bâtiment des Halles de l’île, du MàD à la Maison des arts du Grütli, et bien plus encore.

FESTIVAL BLACK MOVIE LUNDI 21

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables. XXans, c’est une cartographie particulière allant de la Maison de St Gervais, au Cinéma Spoutnik, du Temple des Pâquis au bâtiment des Halles de l’île, du MàD à la Maison des arts du Grütli, et bien plus encore.

FESTIVAL BLACK MOVIE MARDI 22

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables. XXans, c’est une cartographie particulière allant de la Maison de St Gervais, au Cinéma Spoutnik, du Temple des Pâquis au bâtiment des Halles de l’île, du MàD à la Maison des arts du Grütli, et bien plus encore.

FESTIVAL BLACK MOVIE MERCREDI 23

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables. XXans, c’est une cartographie particulière allant de la Maison de St Gervais, au Cinéma Spoutnik, du Temple des Pâquis au bâtiment des Halles de l’île, du MàD à la Maison des arts du Grütli, et bien plus encore.

FESTIVAL BLACK MOVIE JEUDI 24

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables. XXans, c’est une cartographie particulière allant de la Maison de St Gervais, au Cinéma Spoutnik, du Temple des Pâquis au bâtiment des Halles de l’île, du MàD à la Maison des arts du Grütli, et bien plus encore.

FESTIVAL BLACK MOVIE VENDREDI 25

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables. XXans, c’est une cartographie particulière allant de la Maison de St Gervais, au Cinéma Spoutnik, du Temple des Pâquis au bâtiment des Halles de l’île, du MàD à la Maison des arts du Grütli, et bien plus encore.

FESTIVAL BLACK MOVIE SAMEDI 26

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables.

FESTIVAL BLACK MOVIE DIMANCHE 27

FESTIVAL BLACK MOVIE XX


Ce XXème anniversaire est une belle opportunité d’opérer un rewind pour considérer tout le chemin parcouru. Les festivaliers et festivalières ont passé de 3’000 à 30’000 en vingt ans, ce qui nous réjouit et nous conforte dans nos choix artistiques. XX ans, ce sont quelque 500 cinéastes des quatre coins de la planète venu·e·s présenter leurs films et rencontrer le public chaleureux de Genève: les souvenirs des discussions enfiévrées ou émouvantes sont inoubliables.

A bread factory – Partie 1: ce qui nous unit

sortie


Il y a quarante ans, dans la petite ville de Checkford, Dorothea et Greta ont transformé une usine à pain désaffectée en un espace dédié aux arts: la Bread Factory. Mais un couple célèbre d’artistes-performeurs chinois est arrivé en ville et menace de récupérer les subventions culturelles permettant de faire vivre ce lieu. Non sans humour, les habitants de Checkford tentent de s’adapter aux changements et la Bread Factory de survivre.

A bread factory – Partie 2: un petit coin de paradis

sortie


Checkford a bien changé depuis l’arrivée des célèbres May Ray: les touristes affluent, l’immobilier flambe… A la Bread Factory, Dorothea et Greta travaillent sur l’adaptation d’Hécube d’Euripide. Mais le vrai spectacle se situe peut-être à l’extérieur. Face à toutes ces transformations dans la ville, la Bread Factory est toujours menacée.

I diari di Angela – Noi due cineasti

en collaboration avec le centre d'Art contemporain Genève
entrée libre sur réservation


I Diari di Angela – Noi Due Cineasti, réalisé par Yervant Gianikian, dresse un portrait poignant d’Angela Ricci Lucchi sa partenaire et collaboratrice de toujours. Construit autour des lectures des journaux intimes illustrés de Ricci Lucchi, ce documentaire, sélectionné hors compétition lors de la 75ème Mostra de Venise, reprend les principes du cinéma politique du couple. À la fois geste intime, catalogue vivant et œuvre filmique, Le Journal d’Angela évoque Gianikian et Ricci Lucchi à travers leur vision artistique radicale et leur amour commun de la vie.

Théâtre de l’espérance + Kick that habit

30 ans à L’Usine - partie 1, état d’urgence


Théâtre de l’espérance est une reprise quotidienne et aussi minutieuse que possible de comment ces images – merveilleusement fluorescentes – se sont marquées au fer rouge dans ma mémoire. Le matériel a été récolté d’une part à Genève en clandestin, resquilleur à ce grand spectacle, et d’autre part ce sont des images TV qui ont été retravaillées assez longtemps jusqu’à ce qu’elles deviennent dociles.

Modesty Blaise

Films de Minuit
carte blanche à Max Jacot
entrée libre


Oubliés les films de guerre gris sombres
des tranchées de celle de 14 !
Oubliés les serviteurs
qui prennent le pouvoir sur leurs maîtres !
Oubliées les femmes qui rejouent l’une pour l’autre
les mères et filles mortes…

Let me be your band

Films de Minuit
carte blanche à Jérémy Chevalier
entrée libre


Voyez ce qui inspire et impressionne tour à tour Bowie, Beck et les Cramps. Let Me Be Your Band est un voyage à 100 milles à l’heure sur l’autoroute de la Virginie-Occidentale menant directement chez le redoutable homme-orchestre du rockabilly, Hasil Adkins, et autres hurluberlus du même acabit.

Game Girls

sortie


Skid Row est un quartier de Los Angeles tristement connu pour être la “capitale des sans-abris” des États-Unis. Teri et sa petite amie Tiahna vivent dans ce monde chaotique où il faut suivre les règles du jeu de la rue afin de survivre en marges de la société. La vie de ce couple lesbien afro-américain est rythmé par les rondes en prison, l’alcoolisme, la drogue mais il y a aussi de l’espoir. Avec d’autres femmes du quartier, elles participent chaque semaine à un atelier d’expression artistique initié par la réalisatrice.

Delphine et Carole, insoumuses

sortie


Delphine et Carole, insoumuses retrace les engagements féministes et la rencontre entre la mythique actrice française Delphine Seyrig et la pionnière vidéaste franco-suisse Carole Roussopoulos. Avec Carole Roussopoulos Delphine Seyrig a été l’une des premières militantes vidéo en France. Ensemble elles ont documenté les protestations du mouvement des femmes françaises et surtout réalisé des oeuvres pour contrer la représentation dominante des femmes à la télévision et au cinéma.

Sisterhood – deux films de Marit Östberg

En collaboration avec le TU - Théâtre de l’Usine, dans le cadre du cycle "Un corps à soi"


Six jours intenses de performances, danse, projections et workshops avec le TU autour des notions de corps et de chair. Dans ce cadre, le Spoutnik propose un diptyque de films par la réalisatrice queer suédoise Marit Östberg. Deux films, qui par la théorie d’abord puis par la pratique, montrent une façon politique et engagée de réaliser du post-porn queer féministe trans* inclusif.

Virgin Machine

Monika Treut - Female Misbehaviour!


Dorothee, jeune journaliste voulant devenir écrivaine, quitte Hambourg en même temps que son amant Heinz dont elle en en marre. Elle arrive à San Francisco pour trouver une mère disparue et un remède contre la maladie de l’amour qu’elle ne trouvera pas en Allemagne. Dans son exploration elle fait la rencontre de trois personnes qui va tout changer dans ses recherches: Ramona, drag king dans un bar lesbien, Susie Sexpert, spécialiste du plaisir féminin et Dominique, charmante bohémienne hongroise. Le voyage de Dorothee lui fera découvrir tous les recoins de la communauté lesbienne de la ville et lui permettra de nouer avec sa vraie sexualité.

Sunday BDSM special avec Monika Treut

discussion, brunch et projection


Portrait documentaire de Eva Norvind, connue sous le nom de Mistress Ava Taurel, née Eva Johanne Chegodaieva Sakonskaya à Trondheim au nord de la Norvège. Le film suit son parcours en tant que showgirl à Paris et au Québec, devenue la Marilyn Monroe du Mexique dans les années 60s avant de s’établir dans les années 80s comme la dominatrice et pédagogue BDSM la plus connue de New-York.

Female Misbehaviour – Courts métrages

Monika Treut - Female Misbehaviour!


Quatre portraits de femmes “déviantes” qui sont non seulement rejetées par la société mais aussi par le féminisme mainstream de la fin du 20e siècle.

Gendernauts

Monika Treut - Female Misbehaviour!


Sandy Stone, artiste et théoricienne universitaire transgenre qui a notamment travaillé avec Donna Haraway, propose une sorte de visite guidée à San Francisco documentant les vies et interactions d’un groupe de personnes transgenres et intersexes.

Contorting Metaphysical Hijinks

Deux séries de courts métrages de Amir George et du Black Radical Imagination


Contorting Metaphysical Hijinks est un programme de courts métrages réalisés par Amir George, réalisateur et curateur basé à Chicago. Avec ses films, il navigue dans les complexités de la vie tout en s’accordant une liberté de mouvement narrative qui inclut pouvoir, amour, joie, et traumatismes qui illustrent la multidimensionnalité de l’être. Ce programme est un mélange d’éléments d’histoires spirituelles qui juxtaposent son et image dans une perception non linéaire et fragmentée qui dévoile la vie secrète d’objets trouvés dans un monde à part.

We need to take guns

Projection suivie d’une discussion avec les réalisatrices et une présentation de la campagne de soutien « Celox »
Prix libre


Ce documentaire tourné à Raqqa (Syrie), donne la parole aux membres du Bataillon International de Libération (IFB). L’IFB est une unité combattante internationaliste des YPG, les forces arabo-kurdes qui mènent et défendent la révolution du Rojava dans le nord de la Syrie. Cette révolution a apporté un modèle sociétal progressiste, démocratique, défendant les femmes et les différents peuples qui habitent la région. Les combattant·e·s des YPG sont la principale force qui a permis de repousser et détruire le califat de l’Etat Islamique en Syrie.

Shadow & Sleeper Hits, carte double

Soirée de projections et performance


Projection de deux moyens métrages suisses proposés par le musicien genevois Kid Chocolat. Deux films où la composition musicale prend la même importance que la mise en scène. Soirée immersive en perspective, entre fantasmagorie et puzzle émotionnel.

L’homme qui rit

Films de Minuit
Carte blanche à Asia Argento
entrée libre


Lorsque nous avons demandé à Asia quel serait le film parfait pour accompagner cette double séance, elle répond du tac au tac L’homme qui rit de Paul Leni.

Def By Temptation

Cycle Films de Minuit - Un magnifique Troma de Mai
entrée libre


Samuel L. Jackson (Pulp Fiction), Kadeem Hardison (A Vampire in Brooklyn) et Bill Nunn (Sister Act), trois superstars qui jouent dans cette effrayante histoire de vampires et de déboires. Une femme-vampire a décidé de détruire Joel, jeune étudiant, avec ses pouvoirs de séduction. Un par un, les amis de Joel sont victimes de ses charmes, le laissant seul face à la tentatrice et sa destinée.

Gutboy: A Badtime Story

Cycle Films de Minuit - Un magnifique Troma de Mai
entrée libre


Un pêcheur malchanceux pris au piège se retrouve démuni de sa peau. Il se ligue avec une sirène pour demander ses comptes aux hommes qui l’ont malmené. Ce voyage tumultueux de vengeance se trouve parsemé d’embûches et de numéros dignes d’un musical de Broadway.

The Taint

Cycle Films de Minuit - Un magnifique Troma de Mai
entrée libre


Une eau contaminée empoisonne les hommes qui deviennent des misogynes enragés. Alors que la société entière est prise par une extrême violence et brutalité, Phil OʼGinny son amie Misandra vont devoir combattre ce démon appelé “The Taint”.

Evil Clutch

Cycle Films de Minuit - Un magnifique Troma de Mai
entrée libre


Une jeune étudiante en échange et son copain italien se préparent à un petit week-end de rêve quand une mystérieuse auto stoppeuse les rejoins. Il est beaucoup trop tard quand le couple réalise qu’il s’agit d’un monstre immonde qui va tourner leur week-end en cauchemar à l’horreur incommensurable. Un film gorissime aux effets spéciaux à couper le souffle.

Picture of Light

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève


La sixième édition des 50JPG aura lieu du 19 juin au 25 août 2019. L’exposition principale tentera de réunir Éros & Cosmos. Sous le titre OSMOSCOSMOS, elle mettra en évidence le trait d’union entre ces deux univers, un lien peu étudié dans nos cultures occidentales, probablement trop marquées par les monothéismes et la culpabilisation développée autour de l’éros visant à mieux soumettre l’individu à l’emprise des églises.

The Death and Life of Marsha P. Johnson

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect


Figure incontournable de l’Amérique des années 1960, Marsha P. Johnson est présente lors des émeutes de Stonewall. Avec Sylvia Rivera, elle est l’une des meneuses du mouvement pour les droits LGBT. Dans les années 1980, elle milite également au sein d’Act Up. En 1992, son corps est retrouvé noyé dans l’Hudson. La police conclut à un suicide : impossible selon ses proches.

Rafiki

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect


À Nairobi, Kena et Ziki mènent des vies de lycéennes bien différentes mais essaient, chacune à leur façon, de poursuivre leurs rêves. Elles se rencontrent lors de la campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leur père respectif. Dans une société kenyane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité.

Industrial Soundtrack for The Urban Decay

Spoutnik en plein air - 30 ans de L'Usine
présenté par le Zoo


Ce film raconte l’histoire de la musique industrielle voguant dans les années septante sur l’effritement des villes industrielles d’Europe à la florissante scène avant-gardiste Américaine. Dans un context d’agitation politique et sociale, entre déclin d’un monde industriel et naissance d’un mouvement révolutionnaire, le film suit plusieurs personnalités qui ont forgés un style musical unique, porté entre autres par Throbbing Gristle et Cabaret Voltaire.

Backdraft

Spoutnik en plein air - 30 ans de L'Usine
présenté par le TU-Théâtre de l’Usine


Deux frères, Stephen et Brian McCaffrey, se destinent au métier de pompier après avoir assisté à la mort tragique de leur père, officier d’élite de la 17ème caserne des sapeurs-pompiers de Chicago. Vingt ans plus tard, Stephen est devenu un pompier émérite et Brian vit de petits boulots. De retour à Chicago, Brian décide de reprendre son entrainement sous l’oeil sceptique de son frère.

Lost, Lost, Lost

Séance d’ouverture
entrée libre


Réalisé après son fameux Walden, Lost, Lost, Lost poursuit l’œuvre des « journaux filmés » de Jonas Mekas, en montant des images tournées de son arrivée à New York avec son frère Adolfas en tant que personnes déplacées en 1949, au début des années 1960. Plus qu’une documentation de cette douloureuse période de l’exil, le film prend un ton épique en dessinant un arc du sentiment de déracinement au développement de racines nouvelles, des rassemblements de la communauté lituanienne à ceux de sa communauté artistique et cinéphile.

Give Me Liberty

Sortie


Vic, malchanceux jeune Américain d’origine russe, conduit un minibus pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent dans la ville, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié. À contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père sénile et ses vieux amis Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour récupérer Tracy, une femme atteinte de la maladie de Lou Gehrig.

Acid Forest

1000 Écologies


Pouvez-vous imaginer un site touristique où l’on vient voir une forêt qui se meurt? Dans le parc national de Courlande, une mince bande de terre dans la mer Baltique, dont la moitié appartient à la Lituanie et l’autre moitié à la Russie, des touristes observent la forêt détruite par des cormorans. Leurs excréments sont la cause de l’érosion de la forêt.

Water Makes us Wet

1000 Écologies


Avec une touche poétique de curiosité, d’humour, de sensualité, et de prévenance, ce film présente une chronique des plaisirs et politiques de l’eau (H2O) avec une perspective écosexuelle. Ce voyage entraîne le public aux côtés de Annie (ancienne travailleuse du sexe), Beth (professeure), et Butch (leur chien) dans leur laboratoire mobile pour explorer le rôle de l’eau en interagissant avec diverses personnalités, artistes, biologistes, ou scientifiques.

Plein air

1000 Écologies
entrée libre
soirée proposée par Bénédicte le Pimpec et Isaline Vuille


Une équipe d’ouvriers construit une serre géante sur la péninsule d’El Ejido au sud-est de l’Andalousie. Le tissage de la structure pharaonique et artisanale ouvre un huis-clos brûlant et venteux, contemplatif et musical. Les gestes, les rythmes métamorphosent les travailleurs en danseurs, en acrobates, en funambules. Du film exsude un réalisme magique. Les protagonistes de la construction – ouvriers, matériaux, terrain, conditions atmosphériques – flirtent avec la danse, la science-fiction, le western, le land art.

Cinema Futures

1000 Écologies


La « révolution numérique » n’aura touché le monde du cinéma que tardivement et il s’agissait au départ d’un simple progrès technologique. Mais aujourd’hui, face à la progressive disparition des bandes analogiques de celluloïd et face à la diversité des formats numériques d’images animées, l’enjeu est énorme: les archives de films du monde entier vont-elles connaître des temps mauvais? Allons-nous assister à la perte massive de notre mémoire collective audiovisuelle?

Goodbye Gauley Mountain – An Ecosexual Love Story

Fesses-tival


Beth Stephens et Annie Sprinkle, deux écosexuelles amoureuses, décident de sauver les montagnes menacées de l’Ouest de la Virginie par l’exploitation de mines de charbon. Un film écolo sur une nouvelle forme d’activisme sexuel avec de beaux portraits de militant·e·s et une cérémonie de mariage dans la sublime chaîne de montagnes des Appalaches. Annie Sprinkle est une icône de la communauté queer de san-Francisco et y dirige un mouvement féministe pro-sexe. Elle milite avec Elizabeth Stephens, artiste, activiste et enseignante, en faveur de la « sexecology ».

The Elegant Spanking + The Black Glove

Film de Minuit spécial Fesses-tival
entrée libre


L’intense univers de Maria Beatty vogue entre ses relations sadomasochistes avec une esthétique expressive empruntée au cinéma muet. The Elegant Spanking et The Black Glove sont deux moyens métrages du début de sa carrière de cinéaste qui ont assis un genre bien particulier devenu aujourd’hui classique du cinéma érotique lesbien. Maria Beatty y joue elle-même son propre fantasme de la servante devant sa maîtresse avec un esprit d’abandon complet aux plaisirs du jeux de soumission, de l’adoration fétichiste et de la torture des parties intimes.

Spit and Ashes

Festival Everybody’s Perfect


Suite à l’attaque d’un prêtre, une sage-femme se traîne entre la vie et la mort dans une forêt froide et désolée. Elle est découverte par la grande prêtresse qui la soigne par un rituel purificateur qui lui permet, dans sa convalescence, de se réapproprier son corps et sa sexualité. Les deux sorcières amantes se redonnent force et courage pour reprendre entière possession de leurs vies et écraser le pouvoir patriarcal.

Océan

Festival Les Créatives
Série documentaire


Autoportrait intime d’une personne connue jusque-là sous le nom d’artiste d’Océanerosemarie, humoriste et véritable icône lesbienne depuis son premier spectacle en 2009, La Lesbienne invisible.
En mai 2018, Océan décide de s’affirmer tel qu’il est : un homme trans.

So Pretty

Festival Les Créatives


New York, 2018. Jessie Jeffrey Dunn Rovinelli adapte le scénario d’un drame romantique de l’allemand Ronald M. Schernikau. Le protagoniste ne s’appelle plus Tonio, mais Tonia. Les couples homosexuelles sont à présent des membres d’une petite communauté transgenre en dehors de la division binaire des êtres humains.
Un film métathéâtral sur l’amour au XXIe siècle.

Enjoy (back to Ibiza)

Les Rencontres Satellites au Spoutnik
CES REVENANTS


Enjoy (back to Ibiza), réalisé en 2001, est, selon Dustan, un road movie existentiel et plus ou moins solitaire en bus en Espagne ; je rencontre un étudiant aux Beaux-Arts habillé comme moi qui me montre son travail, un déguisement de limace grandeur humaine qu’il fait mettre à des amis pour les photographier ; également ma visite du marché central de Valencia en compagnie de Patrick Cardon, figure culte gay et éditeur, je le connais bla-bla-bla-bla, et un voyage raté à Ibiza. Le tourné-monté sur cassette DV, associé aux commentaires enregistrés en direct, à l’exhibition décomplexée des ratages et des deuxièmes tentatives sont autant d’occasions d’observer un film en train de se faire.

Let the summer never come again

Les Rencontres Satellites au Spoutnik
PRIVITIVISME NUMÉRIQUE


Un jeune homme quitte son village pour passer une audition de danse dans la ville de Tbilissi. Il prend part à des activités illégales et il tombe amoureux. Il commence à danser dans la compagnie, l’homme qu’il aime part à la guerre et lui, il retourne dans son village.

The Bull

Geneva International Film Festival
Première suisse
Compétition internationale de longs métrages


Inspiré de faits réels, dédié aux survivants des années 90, The Bull est le premier film détonnant d’un ancien danseur de ballet. Dans une banlieue poisseuse de Moscou, tout bascule. Dans un monde entre démolition et reconstruction, des jeunes gens tentent de trouver leur place au milieu de guerres de gangs. 1999, Eltsine démissionnera sur ces mots : « Soyez heureux, vous méritez le bonheur et le calme. Bonne année ! ». Une satire saignante électro-pop.

Present.Perfect.

Geneva International Film Festival
Première suisse
Compétition internationale de longs métrages


En Chine, le live streaming est devenu l’une des industries les plus rentables de ces dernières années. Il y a les stars de l’internet, mais aussi ceux qui s’y exposent pour partager leur modeste quotidien et se relier au monde. Aux frontières flottantes, le virtuel se mêle sauvagement au réel. En collectant 600 heures de vidéos produites par différents protagonistes, la cinéaste, issue du photojournalisme, fait émerger une vision sombre et engagée de son pays.

Identification

Geneva International Film Festival
Première suisse
Compétition internationale de séries tv


La paire Valery Fedorovich et Evgeny Nikishov doit figurer parmi les duos de créateurs de séries tv les plus actifs actuellement. Ensemble, ils créent plusieurs séries par année, en gardant toujours un standard d’une grande qualité. Identification, une de leurs dernières créations, en est un parfait exemple. Un beau mélange d’images sensationnelles et de sons atypiques, cette série enchante par le portrait qu’elle dresse d’une communauté kirghize en Russie, qui se retrouve bouleversée suite à une rencontre.

Take Me Somewhere Nice

Geneva International Film Festival
Première suisse


En Bosnie, les jeunes vivent encore parmi les souvenirs et les ombres d’une guerre qui n’est pas la leur. Le film raconte l’histoire de jeunes gens d’aujourd’hui à cheval sur plusieurs nationalités, dans la solitude de l’entre-deux, entre l’Est et l’Ouest, entre une culture et une autre, entre amour sincère et sexe cru. Un road-movie pop, solaire, mélange d’humour et de gravité, par une jeune cinéaste néerlandaise prometteuse d’origine bosnienne.

Oray

Geneva International Film Festival
Première suisse


«Gitan macédonien d’origine ottomane», Oray vit en Allemagne. En répétant trois fois le mot talaq, qui dans la loi islamique est une invocation du divorce, il va changer sa vie. S’appuyant sur un mélange de jeunes talents et d’acteurs non-professionnels, le cinéaste choisit pour aborder ses personnages et leurs relations, une approche naturaliste. Un premier film subtil qui évite tous les clichés. Parler de l’Islam, pour en réajuster son image. Totalement captivant.

This Teacher

Geneva International Film Festival
Première suisse


«Vous avez peur? Vous voudriez que je m’excuse pour le 11 septembre et vous ne m’aimez pas parce que je suis musulmane, n’est-ce-pas?», demande l’héroïne de ce film déroutant. Seconde collaboration de Hafsia Herzi avec Mark Jackson. Le rôle a été écrit pour elle, sur mesure. Héroïne instinctive et solitaire, elle tire à vue pour sauver sa peau. Une réflexion sur le racisme, décomplexé et rampant, l’islamophobie aujourd’hui, aux États-Unis.

Run

Geneva International Film Festival
Première suisse


L’ombre de Bruce Springsteen n’est pas loin. Le film est une ballade en hommage à son album mythique de 1975, Born To Run. Que faire dans une petite ville côtière écossaise grisâtre ? Voir sa vie se dérouler en oubliant qu’on voulait la vivre, regarder ses enfants reproduire les erreurs qu’on a commises. Se réveiller entravé, paralysé. Une course dans la nuit. 24 heures dans la vie d’un homme en colère incarné par Mark Stanley repéré dans Game of Thrones.

Nina Wu

Geneva International Film Festival
Première suisse
Compétition internationale de longs métrages


Pour Midi Z, élève de Hou Hsiao-Hsien qui le forme à la direction d’acteurs et de Ang Lee qui lui apprend la mise en scène, l’humain est la matière première de ses champs de recherche. En écho avec le scandale Weinstein et le mouvement #MeToo, le cinéaste a invité son actrice fétiche Wu Ke-Xi à écrire le scénario. Une réflexion sur l’instrumentalisation du corps féminin, un film sur la fêlure. Ce voyage immersif, entre réel et irréel, nous prend à témoin.

Becoming Animal

Univers Parallèles


Ce film est une « expansion de la conscience » cinématographique sans effets secondaires indésirables : il ouvre aux spectateurs une nouvelle perception de l’environnement et leur fait comprendre que les êtres humains ne peuvent exister que dans l’échange constant avec la nature. L’épistémologiste David Abram, les cinéastes Peter Mettler et Emma Davie nous entraînent dans un voyage filmique aussi philosophique qu’immersif.

Teknolust

Univers Parallèles


Rosetta Stone, scientifique interprétée par Tilda Swinton, injecte son ADN dans trois automates auto-répliqués. Pour se nourrir, ces clones robots ont besoin d’interagir avec le monde réel afin d’obtenir leur ration de chromosomes Y (sous la forme de semence). Cependant, ces virées répétées en société semblent laisser les mâles fournisseurs de chromosomes avec un étrange virus qui prend contrôle de leurs corps et de leurs ordinateurs. Le désir s’empare de la technologie laissant les laissant stupéfaits.

Institut Benjamenta

Univers Parallèles
séance précédée d’un brunch avec André Ourednik


‘Institut Benjamenta’ mêle fantastique, mysticisme et conte de fée. L’institut, délabré et moribond, est une école de formation pour majordomes auxquels est perpétuellement enseignée la même et unique leçon. Jakob, qui vient de s’inscrire, erre parmi les couloirs labyrinthiques, essayant de percer les mystères de la vie des occupants de cet étrange établissement.