Spoutnik is an independant cinema located in Geneva.




Upcoming English speaking friendly films/events at Cinema Spoutnik


Lost, Lost, Lost

Séance d’ouverture
entrée libre


Réalisé après son fameux Walden, Lost, Lost, Lost poursuit l’œuvre des « journaux filmés » de Jonas Mekas, en montant des images tournées de son arrivée à New York avec son frère Adolfas en tant que personnes déplacées en 1949, au début des années 1960. Plus qu’une documentation de cette douloureuse période de l’exil, le film prend un ton épique en dessinant un arc du sentiment de déracinement au développement de racines nouvelles, des rassemblements de la communauté lituanienne à ceux de sa communauté artistique et cinéphile.

Give Me Liberty

Sortie


Vic, malchanceux jeune Américain d’origine russe, conduit un minibus pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent dans la ville, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié. À contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père sénile et ses vieux amis Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour récupérer Tracy, une femme atteinte de la maladie de Lou Gehrig.

Acid Forest

1000 Écologies


Pouvez-vous imaginer un site touristique où l’on vient voir une forêt qui se meurt? Dans le parc national de Courlande, une mince bande de terre dans la mer Baltique, dont la moitié appartient à la Lituanie et l’autre moitié à la Russie, des touristes observent la forêt détruite par des cormorans. Leurs excréments sont la cause de l’érosion de la forêt.

Water Makes us Wet

1000 Écologies


Avec une touche poétique de curiosité, d’humour, de sensualité, et de prévenance, ce film présente une chronique des plaisirs et politiques de l’eau (H2O) avec une perspective écosexuelle. Ce voyage entraîne le public aux côtés de Annie (ancienne travailleuse du sexe), Beth (professeure), et Butch (leur chien) dans leur laboratoire mobile pour explorer le rôle de l’eau en interagissant avec diverses personnalités, artistes, biologistes, ou scientifiques.

Plein air

1000 Écologies
entrée libre
soirée proposée par Bénédicte le Pimpec et Isaline Vuille


Une équipe d’ouvriers construit une serre géante sur la péninsule d’El Ejido au sud-est de l’Andalousie. Le tissage de la structure pharaonique et artisanale ouvre un huis-clos brûlant et venteux, contemplatif et musical. Les gestes, les rythmes métamorphosent les travailleurs en danseurs, en acrobates, en funambules. Du film exsude un réalisme magique. Les protagonistes de la construction – ouvriers, matériaux, terrain, conditions atmosphériques – flirtent avec la danse, la science-fiction, le western, le land art.

Cinema Futures

1000 Écologies


La « révolution numérique » n’aura touché le monde du cinéma que tardivement et il s’agissait au départ d’un simple progrès technologique. Mais aujourd’hui, face à la progressive disparition des bandes analogiques de celluloïd et face à la diversité des formats numériques d’images animées, l’enjeu est énorme: les archives de films du monde entier vont-elles connaître des temps mauvais? Allons-nous assister à la perte massive de notre mémoire collective audiovisuelle?

Goodbye Gauley Mountain – An Ecosexual Love Story

Fesses-tival


Beth Stephens et Annie Sprinkle, deux écosexuelles amoureuses, décident de sauver les montagnes menacées de l’Ouest de la Virginie par l’exploitation de mines de charbon. Un film écolo sur une nouvelle forme d’activisme sexuel avec de beaux portraits de militant·e·s et une cérémonie de mariage dans la sublime chaîne de montagnes des Appalaches. Annie Sprinkle est une icône de la communauté queer de san-Francisco et y dirige un mouvement féministe pro-sexe. Elle milite avec Elizabeth Stephens, artiste, activiste et enseignante, en faveur de la « sexecology ».

The Elegant Spanking + The Black Glove

Film de Minuit spécial Fesses-tival
entrée libre


L’intense univers de Maria Beatty vogue entre ses relations sadomasochistes avec une esthétique expressive empruntée au cinéma muet. The Elegant Spanking et The Black Glove sont deux moyens métrages du début de sa carrière de cinéaste qui ont assis un genre bien particulier devenu aujourd’hui classique du cinéma érotique lesbien. Maria Beatty y joue elle-même son propre fantasme de la servante devant sa maîtresse avec un esprit d’abandon complet aux plaisirs du jeux de soumission, de l’adoration fétichiste et de la torture des parties intimes.

Spit and Ashes

Festival Everybody’s Perfect


Suite à l’attaque d’un prêtre, une sage-femme se traîne entre la vie et la mort dans une forêt froide et désolée. Elle est découverte par la grande prêtresse qui la soigne par un rituel purificateur qui lui permet, dans sa convalescence, de se réapproprier son corps et sa sexualité. Les deux sorcières amantes se redonnent force et courage pour reprendre entière possession de leurs vies et écraser le pouvoir patriarcal.