novembre-décembre 2018

LES DIAMANTS DE FIN D’ANNÉE

Pour cette fin d’année, le Spoutnik vous invite à la découverte de l’étrange territoire de Sophia Antipolis, la rencontre de la star du foot Diamantino, l’exploration d’une île au trésor, un bras de fer avec le catcheur Cassandro the Exotico! et un envoûtement par les séduisants personnages qui peuplent Ultra Rêve. Des films français qui ont fait la une des festivals et qui racontent chacun à leur manière notre époque. Pour l’occasion, Guillaume Brac, Gabriel Abrantes, Virgil Vernier et Marie Losier nous font l’immense cadeau d’être des nôtres!



Mercy Mercy : A portrait of a true Adoption

Mois des adopté·e·s
Paraponera festival - Outrage Collectif
prix libre


La vie de deux familles s'entremêle, quand elles entrent dans le monde de l'adoption internationale. À Addis-Abeba en Ethiopie, les agences d'adoption surgissent partout, et les couples occidentaux se rassemblent, cherchant à adopter des enfants locaux. Un couple danois, Henriette et Gert, souhaite adopter deux enfants d'un couple éthiopien, Sinkenesh et Hussen. Les deux familles ont des motivations différentes. Le couple africain tient à assurer un meilleur avenir pour deux de ses enfants - et à recevoir une compensation économique. Le couple danois souhaite réaliser son rêve de devenir parents.

Table ronde: Adoption internationale, la parentalité est politique

Mois des adopté·e·s
Festival Les Créatives
entrée libre


Comment des enfants sont-ils rendus disponibles à l’adoption? Dans notre monde globalisé, l’interdépendance des oppressions de race, de classe et de genre a un impact concret sur la vie et la capacité d’agir de mères du Sud global, mais aussi de femmes racisées ou en situation précaire du Nord global.

Une Vie toute neuve

Mois des adopté·e·s
Festival Les Créatives


Séoul, 1975. Jinhee a 9 ans. Son père la place dans un orphelinat tenu par des sœurs catholiques. Commencent alors l’épreuve de la séparation et la longue attente d’une nouvelle famille. Au fil des saisons, les départs des enfants adoptés brisent les amitiés à peine nées. Jinhee résiste, car elle sait que la promesse d’une vie toute neuve la séparera à jamais de ceux et celles qu’elle aime.

Le chemin de la liberté

Mois des adopté·e·s


Dans les années 1930, le protecteur en chef des Aborigènes, M. Neville, décide d'envoyer Molly, jeune fille de 14 ans de mère aborigène et de père blanc, dans un camp d'éducation pour jeunes Aborigènes, ainsi que sa petite sœur de 8 ans, Daisy, et leur cousine Gracie, 10 ans. Elles devront y être formées à devenir des ménagères, au service de riches familles blanches, et destinées à être plus tard mariées à des Blancs. L'objectif de cette politique est de faire disparaître à terme toute trace de métissage avec des Aborigènes. Enlevées de force à leurs parents elles parcourent 2 500 km pour les retrouver.

Je vous souhaite d’être follement aimée

Mois des adopté·e·s
suivi de la pièce radiophonique "Adopter ses origines"


Elisa, kinésithérapeute, part s’installer avec son jeune fils Noé à Dunkerque, ville où elle est née sous X et a ensuite été adoptée. Elle engage des recherches sur son passé qui l’obsède et tente de retrouver sa mère biologique, mais celle-ci souhaite rester inconnue. Elisa ne renonce pas à se confronter avec le passé et le hasard bouleverse son chemin.

Secrets et Mensonges

Mois des adopté·e·s


À Londres, Hortense, jeune femme noire de vingt-sept ans dont la mère adoptive vient de décéder, part à la recherche de sa mère biologique. Celle-ci s'avère être Cynthia, une ouvrière blanche vivant dans un quartier populaire et mère célibataire d'une autre fille plus jeune, Roxanne, employée à la voirie et avec qui elle a de sérieux problèmes relationnels.

Le Mois des adopté·e·s – focus proposé par Amandine Gay


En novembre, en Suisse, en France en Belgique et au Québec, le Mois des Adopté·e·s sera lancé dans l’espace francophone et d’offrira l’occasion aux personnes adoptées de s’exprimer et se représenter en leurs termes aux yeux du grand public. Cette réappropriation tant symbolique que physique de l’espace créatif et de l’espace public offrira une possibilité de recentrer les conversations des adopté·e·s au cœur même des sociétés où elles évoluent d’ordinaire en marge. Au-delà d’une légitimation des œuvres et des artistes présentées, le Mois des Adopté·e·s ·s créera une véritable opportunité de dialogue entre des mondes qui fonctionnent d’ordinaire en parallèle: il ne s’agit plus de se contenter de représenter l’adoption de façon abstraite mais d’imaginer, créer et expérimenter ensemble, l’hybridité culturelle propres à nos existences de personnes adoptées.

Contes de juillet

Deux films de Guillaume Brac


Des étudiant·e·s d’art dramatique sont invité·e·s à sortir du Conservatoire supérieur national de Paris pour suivre un atelier d’été dirigé par Guillaume Brac. Le dispositif de tournage est minimal, trois technicien·ne·s, une petite caméra numérique, un pied et un micro. Les deux contes qui composent le recueil sont tournés dans des lieux proches du cinéaste et des personnages: le base de loisirs de Cergy Pontoise, où Guillaume Brac a ensuite tourné LÎle au trésor (diffusé au Spoutnik en décembre), la Cité Universitaire de Paris, où vit Hanne, l’une des étudiantes. Les loisirs, la vie à la CU, l’amitié et les amours. Des contes de jeunesse, avec une dimension du conte moral, racontés avec la bonne dose de légèreté et toute une palette de sentiments. Le résultat de cette collaboration est jussif: deux contes estivaux - l’un rhomérien et l’autre aux airs d’un film d’Hong Sang Soo, à découvrir en présence du cinéaste!

L’Île au trésor

Sortie
Deux films de Guillaume Brac


Un été sur une île de loisirs en région parisienne. Terrain d’aventures, de drague et de transgression pour les un·e·s, lieu de refuge et d’évasion pour les autres. De sa plage payante à ses recoins cachés, l’exploration d’un royaume de l’enfance, en résonance avec les tumultes du monde.

Malgré la nuit

Philippe Grandrieux
En collaboration avec la Head - département cinéma.


On entre dans le film comme dans un rêve. Paris. Lenz cherche Madeleine disparue mystérieusement. Il rencontre Hélène une jeune femme envoûtée par sa pulsion autodestructrice. Un amour fou naît entre eux. Louis et Léna dévorés par leur jalousie amèneront Lenz à suivre malgré lui Hélène dans le monde souterrain d’un sombre réseau d’exploitation sexuel. Fut-il perdu, d’emblée perdu, l’amour est ce qui nous sauve.

Unrest + White Epilepsy

Philippe Grandrieux
En collaboration avec la Head - département cinéma.


White Epilepsy est le dernier mouvement d’une trilogie initiée par White Epilepsy et Meurtrière qui nous rapproche d’un corps comme revenu du fond des âges, un corps archaïque que l’on ne connaît pas et qui pourtant ne cesse de projeter en nous son ombre, son inquiétude.

Diamantino

Sortie


La star du football Diamantino (parodie de Cristiano Ronaldo par le magnifique Carloto Cotta) est le héros de tout un pays. Sa carrière est une affaire de famille: son père est son entraîneur personnel et ses sœurs jumelles, les dépositaires de sa fortune. Soudainement, en pleine finale de la Coupe du Monde, Diamantino est piégé sur le terrain par des visions magiques et englouti par des vapeurs couleur barbapapa paillette qui font rater son but. La déception de toute une nation face à la défaite entraîne la mort de son père et l’enfant prodige du foot se retrouve seul face au monde. Sans repères, cette star déchue – naïve et attachante – débute une odyssée délirante et devient l’objet de manipulations génétiques afin de déceler les secrets de son talent, se trouve au sein d’une conspiration familiale montée par ses sœurs jumelles malveillantes ou encore d’un complotisme de l’extrême-droite...

Sophia Antipolis

Sortie


Sophia Antipolis, c’est le nom de la plus grande technopole d’Europe, un territoire étrange située entre la mer Méditerranée, la forêt et le montages, entre Nice et Cannes. Sous un soleil aveuglant, des hommes et des femmes sont à la recherche d’un sens, d’un lien social, d’une communauté. Ielles vont croiser le destin d’une jeune fille disparue.

Ultra Rêve

Sortie


After School Knife Fight du duo Poggi/Vinel, Les Îles de Gonzalez, et Ultra Pulpe de Mandico. Trois ambiances, trois univers, trois sensibilités, qui traversent trois formes d’expression différentes (musique, théâtre et cinéma) et qui mis bout à bout forment une voie alternative vers des mondes empreints de romance d’abord, puis d’obsession et enfin de possession. Des mondes dont la douceur naïve, les créatures de cauchemar et la fantasmagorie pop rappellent les bribes mystérieuses et veloutées de nos songes restant attachées à l’esprit au moment de les quitter.

Cassandro the Exotico!

Sortie


Dans le monde bariolé et flamboyant de la Lucha Libre, Cassandro est une star aussi incontournable que singulière. Il est le roi des Exóticos, ces catcheurs mexicains travestis qui dynamitent les préjugés dans un sport pourtant fortement machiste.

Moon

Bièrnissage de la Spout 2 - Laïka


Sam Bell vit depuis plus de trois ans dans la station lunaire de Selene, où il gère l'extraction de l'hélium 3, seule solution à la crise de l'énergie sur Terre. Souffrant en silence de son isolement et de la distance le séparant de sa femme et de sa fille, il passe son temps à imaginer leurs retrouvailles. Mais quelques semaines avant la fin de son contrat pour l'entreprise Lunar, Sam se met à voir et à entendre des choses étranges. D'abord convaincu que son isolement y est pour quelque chose, il se retrouve malgré tout à enquêter et découvre que si ses patrons ont prévu de le remplacer, ils n'ont jamais projeté de le ramener.

1er novembre 2018: Bièrnissage de la Spout 2 – Laïka


Le 3 novembre 1957, un mois après le lancement réussi de Spoutnik 1, la chienne Laïka est envoyée en orbite autour de la Terre à bord de Spoutnik 2. Elle sera le premier être vivant terrestre à “voir” la planète depuis l’espace, malheureusement sans en revenir. Laïka est aussi un collectif de cinéastes, fondé en 1993 par cinq membres du comité du Cinéma Spoutnik dont les bureaux se trouvent toujours derrière l’écran du cinéma.

Un an après le succès de “La Spout”, la brasserie du Virage et le cinéma Spoutnik proposent “La Spout 2 - Laïka”. Et pour fêter ça, on propose un apéro suivi de la projection en 35mm d’un très bon film d’anticipation qui parle du lien avec la Terre lorsque l’on est placé en orbite.

Avalon

Film de Minuit
Carte Blanche à Maszkowicz
entrée libre


Dans un univers dystopique en proie à une profonde crise sociale, le seul échapatoir possible semble être “Avalon”, jeux de guerre virtuel illégal programmé par “Les Neuf Soeurs”. Ash, guerrière solo de classe A qui en fait son activité principale, part à la recherche de l’esprit de “Bishop”, un “non revenu” qui a laissé son corps à l’état végétatif. Elle doit pour ce faire trouver une entrée secrète dans le jeux gardée par un “Ghost” afin d’atteindre un niveau caché: la classe Spécial A ou classe Real.

The Bastards schizo terrorist

The Bastards // film et brunch
séance proposée par Urgence Disk


Sandro Sursock, leader et chanteur de « The Bastards » raconte l’histoire du groupe punk genevois qui sévit bruyamment en Suisse en 1977-78. En 2006, vingt-huit ans plus tard, le groupe se reforme pour un unique et explosif concert au Piment Rouge à Genève. Le film dévoile les images brûlantes de ce live, des documents inédits d’archives incluant un show TV filmé par la TSR (1978), et quelques perles, dont les apparitions fantasmagoriques de Jack & the Rippers, the Yodlers Killers et des Discolokosst.

Paris Texas

Film de minuit
Carte Blanche à Alina Calmac
entrée libre


Une invitation nocturne à voir ou revoir ce film de Wim Wenders, sublime voyage intime et géographique, entre errance, marche initiatique et quête d’amour, d’idéal et d’absolu – dans un univers mythique américain projeté par ce cinéaste européen. L’on voit les cinq personnages du film Travis, Jane, Walt, Anne et Hunter, évoluer dans un mouvement par vagues, qui porte chacun d’eux, les mêle, prenant l’un et déposant l’autre, les unissant tous. Une œuvre de chair et d’esprit qui interroge comment se raconter à soi-même et à l’autre sa propre histoire, en revenant sur son passé, ses erreurs, ses espoirs, ses passions et ses rêves. Un récit fait de liens affectifs, mais aussi de violence, de possession, d’oubli de soi et de sacrifice.

Ton existence est un désastre: Presque un film sur la microédition

Le Monstre Festival
prix libre


Après avoir suivi pendant un an les deux nanoéditeurs de La Puce (Genève), caméra au poing et à travers toute la Suisse, Tom Rais propose un parcours labyrinthique et alcoolisé de plusieurs lieux et diverses ambiances, au gré des festivals chaotiques et des événements culturels.

La Planète des tempêtes

Film de minuit
Le Monstre Festival - carte blanche à Météorites
prix libre


Quand Météorites rencontre le Spoutnik, forcément ça aboutit sur de la science-fiction soviétique ! D'ailleurs au début de PLANETA BUR, une météorite rencontre littéralement un spoutnik... On espère ici une issue moins funeste, avec cette avalanche de couleurs et de carton-pâte. C'est inventif, beau, ça frise même la poésie, avec quand même les clichés qui vont bien, guerre froide oblige.

Dé-composition XP

Le Monstre Festival - carte blanche à Météorites
prix libre


Quand cinéma et microédition parlent le même langage. Un programme tout 16mm composé de films à la technique visible et revendiquée, qui parfois même l’épuise jusqu’à saturation de l’image. Souvent plus proche de la poésie ou de l’exercice de style que du récit, ces films explorent, chacun à sa manière, un vocabulaire riche. Collage et découpage, composition, hybridation, tirage, surimpression et défaut d’impression, récupération, artisanat, couches de couleur et expérimentation. Un dialogue, une mise en mouvement de la matière.

poésies en mouvement #9 – réflexions

Performances proposées par l’association makaronic
entrée libre


Dans le paysage mythologique, Écho, la nymphe amoureuse, est la figure absente. En creux. Réfléchissante. Laquelle – dans le renvoi du même – introduit l'altération (flou, irisation, réverbération, vibrato) révélatrice de l'identité fracturée de Narcisse. Pour l'occasion de sa neuvième soirée "poésies en mouvement", l'association makaronic.ch invite les performers à réfléchir à ce complexe rapport au même, configuré par les phénomènes verbaux, sonores, visuels, gestuels de report, répons, reprise... tels que, du mythe ovidien, on peut aujourd'hui risquer de les mettre à l'œuvre.

Superman

Film de minuit
proposé par Amandine Gay
entrée libre


Quel est le point commun entre Moïse, Surya Bonaly et Superman?

Ce sont des personn(ag)es adoptées qui, chacun·e à leur manière, possèdent des super pouvoirs et viennent questionner l’humanité du groupe dominant ou majoritaire. Leurs parcours sont les miroirs de questions existentielles partagées par l’ensemble de l’humanité : qui sommes-nous et d’où venons-nous?

ANALOG IS NOT DEAD #1

Projections sur pellicule avec Fonction:Cinéma


Fonction:Cinéma, association professionnelle pour le cinéma indépendant, consacre deux soirées consécutives à l’usage de la pellicule dans le cinéma contemporain. Pour la première, organisée en partenariat avec le Spoutnik, place aux images !!! Nous vous avons concocté un programme éclectique et stimulant avec la projection en 16 et 35 mm de courts, moyens et long métrages, tous produits et réalisés ces dernières années. Analog is not dead #2 aura lieu le lendemain, le 29 novembre, à Fonction:Cinéma (www.fonction-cinema.ch) pour prolonger la discussion avec Gaëlle Rouard (réalisatrice), Emmanuel Lefrant (réalisateur et directeur de Light Cone, Paris) et Peter Hoffmann (réalisateur et programmateur).

La Maison du diable

Séance psychotronique
entrée libre


Afin de poursuivre ses expériences de parapsychologie, le professeur Markway réunit un groupe de personnes dans un vieux manoir réputé hanté. Dès la première nuit, les hôtes du professeur sont terrorisés par des bruits insolites. Eleanor, une des participantes, est au bord de la dépression et le professeur lui conseille de partir. Mais elle refuse en prétendant que la maison la retient…

Cat Soup et ses ami·e·s!

Film de minuit
Carte blanche à Emma Souharce
entrée libre


Soirée dessins animés curieusement bizarres à base d'histoires (presque) sans paroles, featuring des animaux, des animales, des fauteuils, des boissons, probablement une bonne soupe et des pop-corns à mettre dedans, soit de nombreuses minutes à passer ensemble face à la douceur psychédélique de films d'animations cultes pour certain·e·s mais inconnus pour la plupart.

Mademoiselle V. _ Deuxième chapitre – Ensemble Vortex

performance sonore et visuelle


Essai ou délire mythobiographique, ce projet met en lumière le travail de recherche de Vincent Capes et John Menoud. Pérégrination occulte sur les traces d'une femme qui aurait jalonné de sa lumière plusieurs époques et peut-être bien des siècles. Une œuvre sur l'histoire de l'érotisme à travers les divers courants et mouvements artistiques qui ont jalonné le vingtième siècle et en particulier le surréalisme qui fut un catalyseur de première heure de l'érotisme à travers la poésie, la peinture, la photographie, le cinéma et une multitude d'autres médiums.

Diptyque Z! – The Story of Ricky – précédé de Abonion

Film de minuit
Carte Blanche à Bamba triste
entrée libre


Melchior Abonion, un tueur en série psychopathe s'évade de l'asile psychiatrique où il était interné. Son ennemi juré, l'inspecteur Jack Derfas se lance à sa poursuite et se retrouve happé dans une quête de vengeance et de sang !

Sōon

performances audiovisuelles noise
projection de Pinocchio √964
tarif unique 5CHF


Soirée de performances bruitistes et vocales avec un workshop, quatre sets, et un final en projection avec un film cyberpunk japonais culte, le tout placé sous le sigle du vacarme (sōon).

La nuit la plus longue pour des primés avec Animatou

entrée libre


Le solstice d’hiver est chaque année l’occasion de voir ou revoir les films primés au festival Animatou avec toutes les mentions. Nous vous accueillons dans une belle atmosphère de détente d’avant fête, avec apéro et vin chaud!

Au temps de la guerre des étoiles

Film de minuit
spécial Noël par Clemydia
entrée libre


Au bout de combien de temps peut-on parler de tradition? Ne répondons pas à cette question et contentons-nous juste d’apprécier, pour la deuxième année consécutive, un plat cinématographique aux saveurs inégalables: le Navet de Noël. Après Santa Claus conquer the Martians, nous allons rester dans l’espace mais en changeant de galaxie, pour en visiter une très très lointaine… Que mange la famille de Chewbacca pendant les fêtes? Y a-t-il des guirlandes pour vaisseau capables de ne pas se décrocher lors d’un voyage interstellaire? Existe-t-il un Jésus version Jedi justifiant que Noël existe aussi dans cette galaxie, pouvant ainsi donner un début de signification à ce trou noir scénaristique? Les réponses à toutes vos légitimes questions vous seront révélées lors de cette projection unique du célèbre The Star Wars Holiday Special.

Spoutnik on air – Globale de l’Usine

Radio performative en collaboration avec f f channel et Radio Usine


Espace radio cosmique avec performances live, pièces radiophoniques, lectures et interviews d’artistes programmés à la Globale de l’Usine du 29 décembre 2018. Le programme complet sera diffusé sur Radio Usine.

f f channel est une radio performée et un espace sonore valorisant les productions réalisées par des femmes, personnes trans* et autres minorités de genre dans les musiques noise et expérimentales, ainsi que la littérature.

Eight Hours Don’t Make a Day

Rétrospective GIFF
Beau comme une TV qui brûle


Fassbinder a 27 ans. L’iconoclaste Gunther Rohrbach, en charge de la fiction pour la chaîne régionale WDR, propose au turbulent cinéaste de prendre les commandes d’une série. En toute liberté. Fassbinder en tirera un récit jubilatoire sur la classe ouvrière. Peut-être son travail le plus lumineux.

France/tour/détour/deux/enfants

Rétrospective GIFF
Beau comme une TV qui brûle


Godard interroge deux enfants. Un garçon, une fille. Les conversations s’enchaînent dans la rue, dans leur chambre, à l’école. Facétieux et politiques, JLG et Miéville détournent un manuel scolaire de 1877 pour en faire une série mythique, hélas trop peu vue.

Bamboo Dogs

Compétition GIFF


Philippines, 1995. Dans un fourgon de police s’entassent membres d’un gang et flics ripous. La nuit les avale, un par un. Cinéaste punk, Khavn De La Cruz revient au GIFF avec ce requiem distordu pour Manille et ses "bamboo dogs" affamés.

New Swiss Talents

Focus GIFF
entrée libre


Organisé pour la deuxième année consécutive et avec le soutien du Pour-cent culturel Migros, ce programme permet à six cinéastes de la relève en Suisse de discuter en profondeur de leur projet de long métrage avec des scénaristes et producteurs suisses et internationaux. Le but est de renforcer la phase de développement du projet, de faciliter leur rencontre avec les professionnels et de les familiariser avec les enjeux industriels du cinéma. Les derniers courts métrages des participants seront également projetés le même jour dans le cadre du Festival.

The Draughtsman’s Contract

GIFF- Film & Beyond : Peter Greenaway


Épouse délaissée, l’aristocratique Mrs Herbert passe un marché avec un peintre réputé : elle lui commande huit dessins de la propriété, qu'elle paiera au prix fort, en argent et avec son corps... Irrévérencieux, osé, savant, obsédant comme la BO de Nyman : le film qui révéla Peter Greenaway.

Ne Travaille Pas (1968-2018)

Focus - GIFF


Elsa Michaud et Gabriel Gauthier sont étudiants aux Beaux-Arts. Ils partagent une relation amoureuse et une recherche artistique dans une époque désorientée. Sans parole, sur une BO obsédante du tandem électro Avia x Orly, une plongée vertigineuse dans l’Occident accidenté, cinquante ans après mai 68.

Biennale de l’Image en Mouvement 2018 #1

en collaboration avec le Centre d'Art Contemporain Genève
entrée libre


Ces films et vidéos, produits par la Biennale, constituent un corpus extraordinaire d’œuvres nouvelles présentées en première au Centre d’Art Contemporain Genève et au Cinéma Spoutnik à Genève, lors de l’inauguration, du 8 au 10 novembre 2018.

Biennale de l’Image en Mouvement 2018 #2

en collaboration avec le Centre d'Art Contemporain Genève
entrée libre


Ces films et vidéos, produits par la Biennale, constituent un corpus extraordinaire d’œuvres nouvelles présentées en première au Centre d’Art Contemporain Genève et au Cinéma Spoutnik à Genève, lors de l’inauguration, du 8 au 10 novembre 2018.

Broken, voyage palestinien à travers le droit international

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

PALESTINE FC’E 2018 : VENDREDI 30 NOV

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

PALESTINE FC’E 2018 : SAMEDI 1 DEC

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

PALESTINE FC’E 2018 : DIMANCHE 2 DEC

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

Courts-métrages sur le thème de l’enfermement

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

Workshop avec Kazehito Seki

Body-voice method voice training
Workshop prix libre (conseillé 50.-)
8 places sur inscription (cinema@spoutnik.info)


Body-voice method is the simplest way for vocalisation. It lets you notice how your body can naturally vocalise. All you need is just to focus on each breath, each moment of the state of your body, and then, just let it go. Vocalisation is a general function of human as an animal. However it is a technically highly complicated and sophisticated function. Our body originally has and knows how to use such a great function. Most of us can normally talk to another person with precisely appropriate volume, direction, and tension. When you speak, the sound of your voice is automatically tuned up very accurate by your body.

Vide grenier du Spoutnik

marché et apéro de fin d'année


Vendredi 21 décembre de à 17h-19h, vide grenier du Spoutik, il y aura des livres cinéma, des posters de films, des dvds, et autres babioles liées, avec en plus des T-shirts de Jean-Luc Godard, des Spouts en 6 packs, et des super abonnements à offrir.