TWO YEARS AT SEA


mer. 4 mars 2015   20h30
jeu. 5 mars 2015   20h30
ven. 6 mars 2015   20h30
sam. 7 mars 2015   20h30
dim. 8 mars 2015   20h
lun. 9 mars 2015   20h30
mar. 10 mars 2015   20h30

Pays
Royaume-Uni
Année
2011
2015
Langue
sans dialogues
Format
DCP
Durée
88'
Avec
Jake Williams
Cycle

« Even if i made a really straightforward documentary with loads of talking and everything explained you’re still never going to know the person. I’m much more interested in making something that is not necesserely about that person. I’m interested in working with that person collaboratively to make something new, to make something that exists just for itself. » Ben Rivers

Au beau milieu d’une forêt de pins en hiver, Jake Williams, un vieillard pas si vieux à la barbe et aux cheveux blancs, émerge. Nous sommes dans une sorte de cabane ou une maison, hors du temps et de la civilisation urbaine. Il se met à siffloter un refrain, boire un café puis prend une douche fumante. Le rythme du film s’élève avec la sensation du jour qui monte et des activités entreprises par celui dont on comprend qu’il vit en ermite.

Ce qu’aime Jake, c’est bricoler au milieu du bordel dont lui seul semble connaître la logique. Sa maison est un vrai bric-à-brac, où s’entassent pêle-mêle des tonnes de livres, disques, outils, machines, bois, bocaux vides etc. Il nettoie, récupère, fabrique, entasse, déplace…et fait des siestes. Nous le regardons faire, mais ne savons pas vraiment qui il est, d’où il vient, pourquoi il vit comme ça. Le titre aussi reste un mystère.

TWO YEARS AT THE SEA nous emmène en voyage dans un ailleurs unique, reflet du monde que s’est construit Jake pour y vivre sa parfaite solitude : une vie étrange et pleine de fantaisie rendue possible par un environnement où il n’y pas de contrainte, pas de mécanique de vie, pas de limites : « Fais comme tu veux, personne ne te regarde, et tu as tout le temps ». Jake pourrait être le dernier homme sur terre, une sorte de Mad Max des forêts.

two_years_at_sea_spoutnik

Ben Rivers, à l’image du mode de vie « rock’n roll » de Jake, ne cesse de renouveler son approche, passant d’un régime documentaire à celui du récit magique, puis science-fictionnel, voire surréaliste. Film et sujet font ainsi corps ensemble.

Le réalisateur signe aussi la photo : 16mm, cinémascope et noir&blanc. Il va même jusqu’à développer la pellicule dans sa salle de bains. Oscillation dans les lumières et les flashs, granulation sur la surface visible et vibrante : l’image est sans cesse en mouvement, parfois irréelle, parfois imprévisible, libre elle aussi.

Ben Rivers est un artiste et cinéaste anglais, son travail est marqué principalement par une sensibilité ethnographique qui l’emmène vers des endroits vierges et des personnes que la civilisation semble avoir épargnées (SLOW ACTION, I KNOW WHERE I’M GOING). Il construit des mondes avec ce qui existe déjà et « décolle la réalité » dans la même veine que Jean Rouch, Agnès Varda, Chris Marker, Robert Kramer ou Werner Herzog. Travailleur infatigable, il collabore depuis quelques temps avec l’américain Ben Russel. Leurs travaux ont été présentés au Spoutnik (soirée spéciale « newer worlds » en leur présence, et A SPELL TO WARD OFF THE DARKNESS).

À lire:
« Two Years at Sea », un monde au-delà des images, Pascal Gavillet, les blogs de la Tribune.
http://pascalgavillet.blog.tdg.ch/archive/2015/03/04/two-years-at-sea-un-monde-au-dela-des-images.html

two_years_at_sea_spoutnik


Prochainement

Le Fou

Les années 68 à Genève

lun. 24 sept., 19h

Quatre d’entre elles

Les années 68 à Genève
précédé du film “Swiss Graffiti”

mar. 25 sept., 19h

La Salamandre

Les années 68 à Genève

mer. 26 sept., 19h

Histoires d’A

Les années 68 à Genève

jeu. 27 sept., 19h
séance introduite par une membre du MLF genevois

Le Sang

Les années 68 à Genève

ven. 28 sept., 19h
En présence de l’un des membres des Tréteaux Libres

L’une chante l’autre pas

Film de minuit
spécial 68
entrée libre

ven. 28 sept., 23h30

Histoires d’A

Les années 68 à Genève

sam. 29 sept., 19h

Vive la mort

Les années 68 à Genève

dim. 30 sept., 17h
En présence de Francis Reusser

Les Printemps de notre vie (fragments)

Les années 68 à Genève

dim. 30 sept., 19h
En présence de Francis Reusser

Histoires d’A

Les années 68 à Genève

lun. 1 oct., 19h

Quatre d’entre elles

Les années 68 à Genève
précédé du film “Swiss Graffiti”

mar. 2 oct., 19h

Histoires d’A

Les années 68 à Genève

mer. 3 oct., 19h

I am Gagarin

Spoutnik en orbite: 4 octobre 1957

jeu. 4 oct., 20h30

The Movement of Phill Niblock

GLUFF: Carte double

ven. 5 oct., 21h
en présence de membres du LUFF

The Sex Thief

Film de minuit
GLUFF: Carte double
entrée libre

ven. 5 oct., 23h30
en présence de membres du LUFF

Quatre d’entre elles

Les années 68 à Genève
précédé du film “Swiss Graffiti”

sam. 6 oct., 19h

Compétition Internationale DOC’ANIM 1

FESTIVAL ANIMATOU 2018

dim. 7 oct., 18h

Compétition Internationale DOC’ANIM 2

FESTIVAL ANIMATOU 2018

dim. 7 oct., 20h

Donbass

Ukraine sous pression

lun. 8 oct., 20h30

Compétition Internationale LABO

FESTIVAL ANIMATOU 2018

mar. 9 oct., 19h

La casa lobo

FESTIVAL ANIMATOU 2018
Avant première

mer. 10 oct., 20h

Donbass

Ukraine sous pression

jeu. 11 oct., 20h30

Cérémonie de remise des prix & films primés

FESTIVAL ANIMATOU 2018

ven. 12 oct., 19h39

American Pop

Film de minuit
Séance psychotronique spéciale
FESTIVAL ANIMATOU 2018
entrée libre

ven. 12 oct., 23h30

Best of Annecy

FESTIVAL ANIMATOU 2018

sam. 13 oct., 20h

Donbass

Ukraine sous pression

dim. 14 oct., 20h30

L’Héroïque Lande, la frontière brûle

Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval
en collaboration avec la HEAD – Département Cinéma

lun. 15 oct., 19h
en présence de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval, discussion avec Pierre Yves Vandeweerd

Low Life

Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval
en collaboration avec la HEAD – Département Cinéma

mar. 16 oct., 19h
en présence de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval, discussion avec Pierre-Yves Vandeweerd et Bertrand Bacqué

Donbass

Ukraine sous pression

mer. 17 oct., 20h30

Donbass

Ukraine sous pression

jeu. 18 oct., 20h30

Donbass

Ukraine sous pression

ven. 19 oct., 20h30

Disintegration

Film de minuit
Carte Blanche à Oleksiy Radynski du Visual Culture Research Center - Kiev
entrée libre

ven. 19 oct., 23h30

Donbass

Ukraine sous pression

sam. 20 oct., 20h30

Varta1, Lviv, Ukraine

Ukraine sous pression

dim. 21 oct., 19h

Donbass

Ukraine sous pression

dim. 21 oct., 20h30

Ukraine contre-culture

Ukraine sous pression

lun. 22 oct., 19h
séance en présence de Anatoly (Tolik) Belov, Oleksiy Radynski et Lyuba Knorozok

My Father is my Mother’s Brother

Ukraine sous pression

mar. 23 oct., 19h
en présence de Anatoly (Tolik) Belov

Donbass

Ukraine sous pression

mer. 24 oct., 19h
film précédé du court métrage “People Who Came to Power” et d’une discussion avec Lyuba Knorozok et Oleksiy Radynski du Visual Culture Research Center de Kiev