Récréations


jeu. 14 févr. 2019   20H30
mar. 19 févr. 2019   20H30
jeu. 21 févr. 2019   20H30

Réalisation
Claire Simon
Pays
France
Année
1993
Format
ProRes
Durée
54'
Distribution
Cycle

sortie

C’est une scène de théâtre, « ce pays, très petit, qui s’appelle la « Cour », habité deux ou trois fois, chaque jour, par son peuple, « Les Enfants »». Le décor est épuré : un banc, une barrière, quelques arbres, dont les branchettes servent à bâtir des maisons, ou comme monnaie d’échange. Unité de temps, de lieu et des actions qui s’inventent sans cesse dans cet endroit, un des rares où les enfants sont seuls, ou leur agir n’est pas dirigé ou contrôlé – ou alors, à la marge – par les adultes, qui n’en est pas anomique pour autant. Mais les lois, ici, sont toujours temporaires, leur force de contrainte dépend du charisme et de l’imagination de celui ou de celle qui mène le jeu, se prend pour le conteur en chef et peut être à tout moment « attaqué » et renversé par les autres. Au début des années 1990, Claire Simon filme des Récréations dans l’école que fréquente sa fille. A hauteur de petit-d’homme, en continuité, ce qu’elle appelle une « topographie affective », chaque histoire devenant un cristal. Celui où nous nous projetons en nous remémorant ce rude premier apprentissage de la vie sociale.

-Emmanuel Chicon (Visions du Réel)

spoutnik

spoutnik

spoutnik

RÉCRÉATIONS ET PREMIÈRES SOLITUDES

Premières Solitudes, le dernier film de Claire Simon, est filmé avec les jeunes d’un collège d’Ivry qui apprennent à se connaître. Ce film fait écho à Récréations, réalisé vingt-six ans auparavant dans le vif d’une cour d’école maternelle, que nous présentons en copie restaurée. Deux films d’apprentissages qui naviguent entre l’enfance et l’adolescence, du moment où les petit·e·s sont lâché·e·s dans la cour au moment où les jeunes protagonistes arrivent à porter un regard sur eux et elles mêmes.


Prochainement