POISON


lun. 14 sept. 2015   20h30
dim. 20 sept. 2015   18h00

Réalisation
Todd Haynes
Pays
États-Unis
Année
1991
Langue
ST français
VO anglais
Format
Vidéo
Durée
85'
Avec
Damien Garcia
Rob LaBelle
Buck Smith
Millie White
Edith Meeks
James Lyons
Scott Renderer
Cycle
Website

CYCLE TODD HAYNES’ GOLDMINE

DANS LE CADRE DU CYCLE « TODD HAYNES’ GOLDMINE »

Trois récits s’entrecoupent. Hero: un enfant tue son père et s’envole par la fenêtre sous les yeux de sa mère. Horror: Un scientifique essaie d’isoler la libido humaine mais la boit par mégarde et se transforme en un meurtrier défiguré. Homo: un homme arrive dans un pénitencier et retrouve celui dont il était, par le passé, le souffre douleur.

Filmé chacun dans un style cinématographique et narratif distinct – Hero est un faux téléreportage composé d’interviews des proches du meurtrier, Horror reprend les codes des films d’horreur des séries B des années 50, et Homo nous plonge dans l’atmosphère froide et suffocante d’un pénitencier – chaque récit développe un regard sur la marginalité à différents moments du social et sur la transgression des codes qui régissent celui-ci.

Poison_2_Todd_Haynes

Inspirés des écrits de Jean Genet, notamment Notre-Dame-des-Fleurs et le Miracle de la Rose, ce triptyque que constitue Poison présente trois figures de personnage ostracisé, et à travers celles-ci, développe plus généralement une réflexion sur la production sociale des corps, des pratiques abjects et leur retour à l’intérieur des normes dominantes de la société, ici la société américaine, à différentes époques.

Poison_Todd_Haynes

TODD HAYNES’ GOLDMINE

Pour sa réouverture, le Cinéma Spoutnik est heureux de présenter une rétrospective sélective des films de Todd Haynes.

Cinéaste américain indépendant et pionnier du New Queer Cinema dans les années 90, Haynes se démarque indirectement des mouvements politiques et cinématographiques de son époque en interrogeant l’identité et l’intimité dans leur dimension politique. Usant souvent de thèmes provocateurs (Poison était classé X à sa sortie en salle), les films de Haynes, comme les corps de leurs protagonistes principaux, sont traversés par le désir et la révolte. La maladie, le désir sexuel, le fantasme deviennent les moteurs de la subversion. Bien que Haynes ne se réclame pas directement d’un engagement politique, l’imaginaire qui habite ses films vient violemment ébranler les représentations culturelles dominantes de nos sociétés. Cinéma de la différence et de la transgression, mais également entrecroisement de styles narratifs et cinématographiques maîtrisés avec brio, l’oeuvre de Todd Haynes reste l’une des plus importantes du cinéma indépendant des Etats-Unis.

todd_haynes_spoutnik


Prochainement

Delphine et Carole, insoumuses

sortie

sam. 15 juin, 20H30

Sois-belle et tais-toi

dim. 16 juin, 20h30

Picture of Light

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

lun. 17 juin, 20H30

OSMOSCOSMOS – Soirée vernissage avec courts métrages en 16mm

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

mar. 18 juin, 23H

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

mer. 19 juin, 20H30

Eros + Massacre

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

jeu. 20 juin, 20H30

Dire à Lamine

en collaboration avec Outrage Collectif et collectif Cases Rebelles

ven. 21 juin, 21H

en présence du Outrage Collectif et du collectif Cases Rebelles

The Death and Life of Marsha P. Johnson

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

lun. 1 juil., 21H

Rafiki

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

mer. 3 juil., 21H

Un chant d’amour + Happy together

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

ven. 5 juil., 21H