My Father is my Mother’s Brother


mar. 23 oct. 2018   19h

Réalisation
Vadym Ilkov
Pays
Ukraine
Année
2018
Langue
ST français
VO russe
VO ukrainien
Format
DCP
Durée
76'
Cycle

Ukraine sous pression

mar. 23 oct. 2018, en présence de Anatoly (Tolik) Belov


Tolik, artiste de la scène underground ukrainienne, élève sa nièce Katya, petite fille têtue qui a pris l’habitude de l’appeler papa. Sa mère, Anya, est à la fois au cœur du film et comme vouée à la marge, dérivant entre solitude et séjours en hôpital psychiatrique. Des scènes de la vie quotidienne et domestique aux séquences de performance scénique, le film semble flotter, comme un air d’une chanson de Tolik, comme le regard perdu d’Anya, tandis que la lumière blanche et douce créée par Vadym Ilkov – à qui l’on doit en tant que chef opérateur Mariupolis (VdR, 2016) – baigne la vie du trio d’une beauté qui adoucit les tensions. Avec ce premier long métrage documentaire, il réalise un bouleversant portrait de famille, simple et délicat, révélant les liens qui unissent et les failles qui séparent. Attentif aux moments de creux, de silence, de solitude, mais aussi aux gestes de création – les jeux de Katya, les dessins, les tableaux, les chansons de Tolik – le film va chercher du côté du récit d’apprentissage aussi bien que du portrait d’artiste, et capte la fragile beauté d’une relation père-fille dans ce qu’elle a d’universel.

Céline Guénot

Prix du long-métrage le plus innovant de la Compétition intérnationale à Visions du Réel en 2018

21h After avec Tolik!
Performance prix libre en soutien à l’artiste

Anatoly (Tolik) Belov est une personnalité-clé de la scène underground de Kiev. Artiste, réalisateur et chanteur, Tolik explore à travers ses multiples performances le rôle libérateur du corps et du romantisme non-hétéronormé dans le contexte post-soviétique. Dès 2016, Tolik a entamé la procédure de l’adoption officielle de sa nièce Katia, auprès de laquelle il joue un rôle hybride de père-et-mère. Leur relation complexe est devenue l’objet du film de Vadim Ilkov, primé au Festival Visions du Réel.
Au Spoutnik, Tolik présentera un mix original de ses compos, suivi d’interactions performatives avec le public. Il répondra également aux questions du public à l’issue de la projection du film.

Nataliya Tchermalykh

anatoly tolik belov

Ukraine sous pression

À l’occasion de la sortie de “Donbass” de Sergei Loznitsa, le Cinéma Spoutnik propose de mettre en lumière certains aspects des conflits qui font rage en Ukraine depuis les événements de Maïdan et la destitution du président pro-russe Viktor Ianoukovytch. Le parti pris de Sergei Loznitsa est clair dans sa satire dramatique très stéréotypée d’un Donbass primitif qui se range du côté du grand frère Russe sans vouloir l’admettre ouvertement. Ce qu’il faut comprendre avant tout, c’est que la région du Donbass fut longtemps le grenier principal et le coeur industriel de l’URSS, Lénine disait d’ailleurs “Le Donbass est le vrai fondement de notre économie”. Les enjeux sont évidents, tant pour l’Europe que pour la Russie, la manipulation de l’information fait rage dans les deux camps.

Au centre de ce conflit politique avant tout, certaines populations ne se rangent pas forcément sous cette binarité d’opinions. Tant à Kiev qu’à Kharkiv, des groupes de personnes s’organisent pour vivre autrement. Leurs luttes, dont l’importance n’est pas moindre, concernent la liberté d’expression et de développement hors des logiques dominantes oppressantes qui sont universellement subies. La contre-culture ukrainienne vit et survit à travers les arts de la rue, la danse, le théâtre, le cinéma, l’écriture ou le dessin. Elle se bat contre la précarité de pensée ou les difficultés matérielles. Les centres autogérés fleurissent et disparaissent, les théories politiques sont taclées par les institutions étatiques, les personnes LGBTQIA subissent une discrimination violente qui se traduit par de l’agression verbale et corporelle.

Ce programme propose plusieurs films présentés par plusieurs personnes de cette contre culture ukrainienne qui mettront en lumière ces complexités dans un climat particulièrement compliqué.

donbass spoutnik


Prochainement

Théâtre de l’espérance + Kick that habit

30 ans à L’Usine - partie 1, état d’urgence

mar. 23 avril, 20H30

Jean le bienheureux

30 ans à L’Usine - partie 1, état d’urgence

mer. 24 avril, 20H30

Action directe, discours indirect

projection-débat
entrée prix libre

jeu. 25 avril, 19H

en présence de Laurent Güdel, Christiane Wist, Patrick Auderset et Gabriel Sidler

The sound of insects

30 ans à L’Usine - partie 1, état d’urgence

ven. 26 avril, 20H30

Il merlo maschio

Films de Minuit
carte blanche à Max Jacot
entrée libre

ven. 26 avril, 23H30

Lexico records on tour

performances audiovisuelles

sam. 27 avril, 20H

An elephant sitting still

sortie

dim. 28 avril, 19H

An elephant sitting still

sortie

lun. 29 avril, 19H

An elephant sitting still

sortie

mar. 30 avril, 19H