MANDICO IN THE BOX


jeu. 30 nov. 2017   20h30
dim. 3 déc. 2017   20h30
mar. 5 déc. 2017   20h30

Director
Bertrand Mandico
Country
France
Year
2011
2012
Language
version française
Format
DCP
Duration
58'
Cycle

Un court et moyen métrage de Bertrand Mandico avec Elina Löwensohn autour de la collection érotique macabre.

betrand Mandico in the box cinema spoutnik

LIVING STILL LIFE
2012, 16’

Dans un monde en déliquescence, Fièvre, une femme mystérieuse, collecte des animaux morts et leur redonne vie en les filmant image par image. Un jour, elle reçoit la visite d’un homme. Sa femme est morte….

betrand Mandico living still life cinema spoutnik

BORO IN THE BOX
2011, 42’

De sa conception épique à sa mort cinématographique, le portrait fantasmé et fictif du cinéaste Walerian Borowczyk (dit Boro). “Boro in the box” découvre un monde cruel et obscène, traverse des aventures sensitives et organiques, de la Pologne à Paris, au cœur d’un abécédaire fantasmagorique.

MALAVIDA FILMS

betrand Mandico boro in the box cinema spoutnik

TOUT SUR BERTRAND MANDICO

Réalisateur indépendant, surréaliste et polymorphe, Bertrand Mandico modèle ses films comme des collages de genre souvent antagonistes, du western à la science-fiction, avec une touche d’érotisme macabre et de constructions visuelles sauvages. Il est l’auteur d’un manifeste: “L’internationale Incohérence”, ouvrage qui stipule “qu’un film ne doit appartenir à aucune tendance esthétique et narrative et se doit d’être profondément cinématographique et donc fragile”.

Il apprend l’art de l’animation à l’école des Gobelins de Paris en 1997, avant de partir vers les courts métrages de fiction qui affinent son style particulier. Son travail sera présenté en 2011 à la Quinzaine des réalisateurs avec “Boro in the Box”, abécédaire libre qui retrace la vie de Walerian Borowczyk, maître polonais de l’animation et du film érotique d’antiquaire. Il conçoit ses films par cycle, avec notamment “Hormona”, triptyque autour de l’érotisme et des organes sexuels, avec une grande aisance dans l’expérimentation de formes, de narration et d’hybridation des genres. En 2016, Bertrand Mandico réalise son premier long métrage, “Les Garçons Sauvages”, un film fantastico-érotique tourné à La Réunion.

Cette rétrospective propose une avant première du long métrage “Les Garçons sauvages” en présence de Bertrand Mandico ainsi qu’une rétrospective des courts, ses cycles thématiques et un film de Walerian Borowczyk choisi par le réalisateur pour sa carte blanche dans le cadre des Films de Minuit !

tout sur bertrand mandico cinéma spoutnik


Next 20 days