KAMUI NO KEN

L'épée de Kamui


dim. 15 mars 2015   20h

Réalisation
Rintarō
Pays
Japon
Année
1985
Langue
ST français
VO japonais
Format
Vidéo
Durée
132'
Cycle

SÉANCE ANIME

« A l’aube de l’ère Meiji, Jirô, un jeune garçon accusé de matricide, s’enfuit dans les montagnes. Tenkai, un moine bouddhiste vient à sa rencontre et décide de l’initier à l’art du combat. Il deviendra son protecteur. Ninja accompli, Jirô découvre que son sabre détient un précieux secret qui pourrait le conduire à un trésor inestimable et très convoité… »

kamui_no_ken_spoutnik

Inspiré des contes fantastiques et légendes nippones, l’histoire se situe au XIXème siècle. Petit rappel : l’ère Meiji est la période qui suit la fin de l’époque d’Edo. Cette dernière est caractérisée notamment par une une isolation volontaire du pays : personne ne peut entrer ni sortir du sol japonais sous risque de peine de mort. Mais sous la pression des pays occidentaux qui cherchent à établir des relations commerciales, le Japon se voit obligé de « s’ouvrir ». Ainsi, le shogunat (régime féodal composé de militaires et samouraïs) se doit d’abdiquer, le pouvoir impérial se réinstalle et le Japon va commencer sa révolution industrielle : c’est le début de l’ère Meiji (« gouvernement éclairé ») et le transfert de la capitale se fait de Kyoto à Edo (rebaptisée Tokyo).

kamui_no_ken_spoutnik

KAMUI NO KEN renoue avec le genre cinématographique du Chambara (contraction du sens « bruit de la lame tranchant la chair »), c’est à dire du film de sabre (Ken-Geki) lui même assimilé à un sous-genre du film historique (Jidai-Geki). Ce genre obéit à des règles strictes : le héros est le plus souvent solitaire, il doit suivre « la voie du guerrier » avec un code d’honneur bien précis. Les rythmes des combats sont particuliers : longue traque ou attente, pauses où les combattants se jaugent, échanges et coups de sabres très rapides et sanglants. Genre très populaire né au XXème siècle, il fut apprécié par le public occidental grâce notamment à Akira Kurosawa (LES SEPT SAMOURAIS, LA FORTERESSE CACHÉE, RASHOMON) qui inspira à son tour certains réalisateurs comme Sergio Leone (POUR UNE POIGNÉE DE DOLLARS) ou George Lucas pour sa GUERRE DES ÉTOILES.

Cette fresque historique très fouillée est composée des scènes calmes et contemplatives, entrecoupées de moments ultra-violents allant jusqu’à des séquences psychédéliques. Le tout soutenu par un rythme haletant crée un film captivant, riche en suspens, en épopées, en intrigues.

Rintarō (ALBATOR, METROPOLIS, X) un des pionners de l’Anime avec Miyazaki et Tezuka, nous livre ici une oeuvre marquante, sortie en 1985 par l’écurie Madhouse au terme de dix ans de production, tant la mise en oeuvre technique fut conséquente et graphiquement sublime.


Prochainement

OSMOSCOSMOS – Soirée vernissage avec courts métrages en 16mm

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

mar. 18 juin, 23H

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

mer. 19 juin, 20H30

Eros + Massacre

Triennale 50JPG - 50 jours pour la photographie du 17 au 20 juin
en collaboration avec le CPG - Centre de la Photographie Genève

jeu. 20 juin, 20H30

Dire à Lamine

en collaboration avec Outrage Collectif et collectif Cases Rebelles

ven. 21 juin, 21H

en présence du Outrage Collectif et du collectif Cases Rebelles

The Death and Life of Marsha P. Johnson

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

lun. 1 juil., 21H

Rafiki

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

mer. 3 juil., 21H

Un chant d’amour + Happy together

Geneva Pride 2019
En collaboration avec le festival Everybody’s Perfect

ven. 5 juil., 21H