Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/65ae49b02edc850f2a828691743cfaa6/web/wp-content/themes/spoutnik-2/app/controllers/Film.php on line 53



I DRINK YOUR BLOOD


ven. 28 mars 2014   23h30

Réalisation
David E. Durston
Pays
États-Unis
Année
1970
Langue
ST français
Format
Vidéo
Durée
90'
Avec
Bhaskar Roy Chowdhury
Jadin Wong
Rhonda Fultz
George Patterson
Cycle

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE GRATUITE

Non content d’avoir agressé la jeune Sylvia, résidente d’une ville quasi-abandonnée, une bande d’hippies sataniques, se faisant passer pour des musiciens rock, vont torturer un vieillard (en le forçant à prendre du LSD). C’en est trop pour le jeune frère de Sylvia qui, profitant que le seul commerce de la ville vend des tartes à la viande, injecte du sang de chien enragé dans cette nourriture prisée des voyous. Une mauvaise idée…

i drink your blood séance psychotronique

Piquant du côté de tout ce qui faisait sensation à l’époque (le succès de NIGHT OF THE LIVING DEAD deux ans plus tôt, le meurtre de Sharon Tate commandité par Charles Manson en 1969, le festival de Woodstock…), I DRINK YOUR BLOOD est avant tout un film malsain qui recule les frontières de la provocation.

i drink your blood séance psychotronique

Sans intelligence (contrairement à THE CRAZIES de George A. Romero, traitant d’un sujet similaire, qui sortira trois ans plus tard), le film de David E. Durston compense son scénario-prétexte par l’efficacité indéniable de sa mise en scène coup de poing et qui ose tout. Rien ne manque, y compris la vision dantesque d’une folie meurtrière, symbole habituel d’un pays tombé dans un nihilisme cruel avec la guerre du Viêt Nam (Tobe Hooper avec THE TEXAS CHAINSAW MASSACRE et Wes Craven avec THE LAST HOUSE ON THE LEFT seront les représentants les plus connus de cet état de fait). Notons une musique stridente, signée Clay Pitts, qui retentit dans les oreilles longtemps après la dernière image.


Prochainement

Distant & Dialogue

Les Journées des Films Kurdes de Genève
17h apéro d’ouverture, 19h projections

ven. 13 déc., 17H

Se préparer pour être en retard & My Sweet Pepper Land

Les Journées des Films Kurdes de Genève

sam. 14 déc., 19H

Robin Minard, field recordings

Son et Cinéma
Présentation et diffusion deux pièces radiophoniques
Avec brunch

dim. 15 déc., 17H

en présence de Robin Minard

Je ne laisserai jamais dire que ce n’est pas la plus belle chanson du monde

En collaboration avec les éditions Cousu-Mouche et l’Association La Teuf
entrée libre, chapeau pour les artistes

lun. 16 déc., 20H30

Nos Défaites

Sortie

mar. 17 déc., 20H30

Nos Défaites

Sortie

mer. 18 déc., 20H30

Marché de fin d’année du Spoutnik

jeu. 19 déc., 17H

La nuit la plus longue pour des primés avec le Festival Animatou

Courts métrages
entrée libre

jeu. 19 déc., 19h

By repetition, you start noticing details in the landscape

Projection de courts métrages 16mm

ven. 20 déc., 19H

Expanded TV – Biblioteq Mdulair & Synkie

Performance audiovisuelle analogique

ven. 20 déc., 21H