I BURY THE LIVING


ven. 19 déc. 2008   23h30

Réalisation
Albert Band
Pays
États-Unis
Année
1958
Langue
ST français
VO anglais
Format
Vidéo
Durée
76'
Avec
Richard Boone
Theodore Bikel
Peggy Maurer
Cycle

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE

SÉANCE PSYCHOTRONIQUE GRATUITE

Robert Kraft se voit confier la tâche de s’occuper du cimetière d’Immortal Hills. Il s’aide d’épingles à tête noire et blanche pour marquer, sur une grande carte de l’endroit, les tombes qui sont occupées (en noir) de celles qui sont encore vides (en blanc). Or un jour, notre héros se trompe et indique avec deux aiguilles noires les fosses vacantes de futurs concessionnaires. Cela n’aurait dû prêter à aucune conséquence mais le lendemain, ces deux personnes décèdent. Robert Kraft aurait-il le don de tuer, par un coup d’épingle, la population de la ville ?

Par son scénario original, I BURY THE LIVING est le digne ancêtre de la série télévisée de Rod Serling TWILIGHT ZONE qui sera diffusé dès l’année suivante. Petit budget ne rimant pas avec petit talent, tous les moyens techniques sont utilisés au maximum de leurs capacités. Dans le rôle de Robert Kraft, Richard Boone livre l’une de ses grandes interprétations après ses rôles de cow-boy dans d’inoubliables westerns. N’oublions pas la frénétique musique de Gerald Fried (compositeur des premiers films de Stanley Kubrick) et, surtout, les incroyables décors qui, derrière un look très simple, reviennent à l’efficacité de l’expressionnisme allemand. Notons qu’il s’agit du deuxième film d’Albert Band, futur fondateur de la boîte de production Empire (en toute simplicité) au sein de laquelle son fils, Charles, sera un des producteurs les plus avisés (RE-ANIMATOR, TROLL, GHOULIES, la crème des films psychotroniques des années 80…).

i bury the living poster


Prochainement