FESTIVAL BLACK MOVIE SAMEDI 21

FESTIVAL BLACK MOVIE 2017 - DU 20 AU 29 JANVIER 2017


FESTIVAL BLACK MOVIE 2017

14H
Les héritiers de la colline
Ousmane Z. Samassékou, France, Mali, 2016, 82′, vo st fr

Documentaire sans concessions

La colline du savoir, berceau de l’élite de l’université de Bamako, fait face à la colline du pouvoir. Les dirigeants du syndicat d’étudiants y font régner leur loi, ne dédaignant pas le racket et même la Kalachnikov. C’est là qu’ils font leurs classes avant de rejoindre plus tard le rang des dirigeants. Edifiant!

festival black movie spoutnik les héritiers de la colline samassékou

16H
Weekends
Lee Dong-ha, Corée du Sud, 2016, 98′, vo st ang/fr

Documentaire LGBTA

Une chorale gay se retrouve tous les dimanches pour interpréter avec ferveur leurs propres compositions. C’est aussi l’occasion pour eux de s’épancher et de se serrer les coudes dans une société coréenne globalement homophobe. Weekends mélange allègrement documentaire émouvant et comédie musicale à plumes.

festival black movie spoutnik weekends Lee Dong-ha

18H
Petit Black Movie pour adultes

Cosmic Jacuzzi
Anikó Takács, Hongrie

Deer Flower
Kangmin Kim, Corée du Sud

By The Name of Boston
Grant Kolton, USA

I Want Pluto to be a Planet Again
Marie Amachoukeli, Vladimir Mavounia Kouka, France

Vita Lakamaya
Akihito Izuhara, Japon

Schroedinger’s Dog
Natalia Krawczuk, Pologne

Bird Flu
Priit Tender, Estonie

I, the Animal
Michalina Musialik, Pologne

Pa Pa Pa
Eden Chan, Taïwan

Manoman
Simon Cartwright, UK

Happy End
Jan Saska, République Tchèque

festival black movie spoutnik petit black movie pour adultes bird flu

20H
Kapatiran
Pepe Diokno, Phillipines/Singapour, 2015, 85′, vo st ang/fr

Fiction trash

Dans la fraternité élitiste d’une haute école de droit règne un bizutage violent. Les élèves y apprennent surtout à contourner les lois. En parallèle, des séquences à l’aspect documentaire illustrent la corruption d’une Manille clanique. « Démonstration que ce qui compte, ce n’est pas ce que tu connais, mais qui tu connais. »

festival black movie spoutnik Kapatiran Pepe Diokno

22H
The Days That Confused
Triin Ruumet, Estonie, 2016, 105′, vo st russe/ angl/fr

Thriller pastoral

Dans la chaleur et l’ennui d’une petite ville, Allar et ses potes glandent, jusqu’à ce qu’un accident de voiture vienne tout perturber. Fiction semi-onirique de la vie d’un bled estonien avec ses malfrats de seconde zone. Coup d’essai, coup de maître, Triin Ruumet réussit dans ce premier film à transformer un jeune homme écervelé au moment le plus creux de son existence en personnage-bulldozer, interprété par l’impressionnant Hendrik Toompere Jr.

festival black movie spoutnik The Days That Confused Triin Ruumet

MINUIT
Seoul Station
Yeon Sangho, Corée du Sud, 2016, 92′, vo st ang/fr

Anime Zombie

Après une dispute, Hye-sun et son petit ami se trouvent séparés alors qu’éclate une épidémie qui transforme les gens en zombies anthropophages.
A la suite de Train to Busan, Yeon Sangho poursuit son étude des morts-vivants, interrogeant l’attitude criminelle d’un gouvernement pourri jusqu’à la moelle.

festival black movie spoutnik seoul station yeon sangho

FESTIVAL BLACK MOVIE
DU 20 AU 29 JANVIER 2017

Sous les palmiers, la plage !

Abracadabra, comme par magie, ce sont 116 films triés sur le volet qui vous sont proposés, fruits juteux de notre prospection cinématographique 2017. A la fois sombres et lumineux, comme l’illustre notre visuel crépusculaire qui dévoile lorsqu’on l’éclaire des palmiers sur une plage presque déserte.

Le thème récurrent que nous avons vu émerger film après film, est, quelle surprise ! L’abus de pouvoir sous toutes ses formes… La corruption qui domine et contre laquelle les réalisateurs ont engagé la lutte. La bonne nouvelle, c’est que, paradoxalement, l’humour est loin d’être aux abonnés absents.

On s’intéressera aussi à la génération (dé)connectée du troisième millénaire ainsi qu’à la sexualité déclinée au pluriel, on pourra suivre les réalisateurs chéris du Festival et leurs nouveaux opus puissants et se rendre au Petit Black Movie pour découvrir ses courts-métrages merveilleux et ateliers inédits (2 à 12 ans).

De multiples collaborations sont également à l’affiche, notamment avec le Mapping Festival, le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre ou encore le Festival International du film de Rotterdam (IFFR Live). Et c’est à Blackingrad, territoire élégant et festif, que les noctambules seront happés vers de folles nuits avec concerts originaux et DJ décalés.

Cette édition s’ouvre sous le parrainage d’un passeur de cinéma hors pair, Rui Nogueira, l’homme au chapeau qui fut à la tête du CAC-Voltaire pendant 33 ans et qui a inoculé à de nombreux spectateurs le virus de la cinéphilie.

Que commence l’orgie d’images et de sons qui va vous entraîner dans un tourbillon esthétique, physique et intellectuel pendant 10 jours ! Vive le cinéma !

Kate Reidy et Maria Watzlawick

festival blackmovie 2017 spoutnik


Prochainement

My Father is my Mother’s Brother

Ukraine sous pression

mar. 23 oct., 19h

en présence de Anatoly (Tolik) Belov

Donbass

Ukraine sous pression

mer. 24 oct., 19h

film précédé du court métrage “People Who Came to Power” et d’une discussion avec Lyuba Knorozok et Oleksiy Radynski du Visual Culture Research Center de Kiev

Deckname Jenny

Soirée FLURAX

jeu. 25 oct., 19h

discussion avec Samira Fansa et un ancien militant

Retour au palais

Sortie

ven. 26 oct., 19h

en présence de Bernard Bertossa, ancien procureur général et Maître Nicolas Gurtner, président du Jeune Barreau genevois

Mode in France

Film de Minuit
Carte Blanche au Collectif HI BYE
entrée libre

ven. 26 oct., 23h30

Retour au palais

Sortie

sam. 27 oct., 19h

Retour au palais

Sortie

dim. 28 oct., 19h

Retour au palais

Sortie

lun. 29 oct., 19h

Retour au palais

Sortie

mar. 30 oct., 19h

en présence de Visions du Réel On Tour

Retour au palais

Sortie

mer. 31 oct., 19h