Charles mort ou vif


sam. 22 sept. 2018   19h

Réalisation
Alain Tanner
Pays
Suisse
Année
1969
Langue
ST allemand
ST italien
VO français
Format
35mm
Durée
92'
Avec
François Simon
Cycle


Les années 68 à Genève
Précédé par le film “GHOG, un film tract”

sam. 22 sept. 2018, Séance introduite par Pierre Biner


Précédé du court métrage “GHOG, un film tract”

Charles Dé (François Simon), industriel genevois en fin de carrière, est à bout de souffle. Oppressé par une routine répondant aux seuls lois du libéralisme et d’une société Suisse bien pensante, il décide d’abandonner ses affaires et s’éloigner de son entourage en quête d’une autre existence. Pour se défaire de toute la médiocrité, l’hypocrisie et l’égoïsme qu’il incarne et qui l’entoure, il s’installe à la campagne chez un couple bohème avec lequel il découvre les plaisirs simples de la vie.

Le premier long métrage d’Alain Tanner est une critique à l’humour corrosif de la prospérité Suisse et de son ordre social. Le réalisateur choisit de raconter la révolte d’un homme âgé portant en lui l’échec de son existence. Présenté à la Semaine de la Critique à Cannes en 1969 et au Festival de Locarno où il reçut le Grand Prix, “Charles mort ou vif” eut un succès critique international.
— AR

GHOG, un film tract
Groupe homosexuel de Genève, Suisse, 1980, 17’, coul., fichier numérique, vo français

A partir de 1975, la RTS met en place une émission qui permet à un groupe de disposer d’un quart d’heure d’antenne pour s’exprimer (L’antenne est à vous), seul, librement, sur le ou les sujets qui le préoccupent, sur la doctrine et les idées qu’il entend défendre.
En février 1980, cette édition rompt avec la présentation consensuelle à laquelle les différents mouvements associatifs avaient habitué le téléspectateur au fil des émissions. Dans une mise en scène inventive et parfois provocante, cinq militants du Groupe homosexuel de Genève (GHOG) se découvrent, se révoltent et dénoncent. Ils retracent l’action militante de leur association et revendiquent de pouvoir vivre ouvertement une vie amoureuse différente. Le GHOG s’affiche dans un film tract, un coup de poing aux préjugés. Diffusé à l’antenne le 27 février 1980.
— Rosa Brux

ghog, un film tract spoutnik rosa brux

Essayer encore, rater encore, rater mieux
Les années 68 à Genève

Dans le prolongement de l’exposition Essayer encore, rater encore, rater mieux au Commun du 13 septembre au 7 octobre, le Spoutnik et Rosa Brux présentent une série de documents en relation avec les années 68 à Genève. En associant des films tournés à Genève, des films d’artistes, un film interdit, des films tracts et des films récemment restaurés, la sélection propose de saisir les préoccupations d’une époque et de reconsidérer l’actualité de la contestation genevoise.

essayer encore, rater encore, rater mieux - les années 68 à Genève Cinéma Spoutnik Rosa Brux

Abécédaire anarchiste
Les libertaires, Suisse, 1974, 2′57′′, coul., fichier numérique

Durant le rassemblement du 1er mai 1974, le groupe anarchiste les libertaires orchestre un abécédaire à l’échelle du pont du Mont-Blanc. A mesure de la progression du cortège, les manifestants parcourent les différentes lettres de cet alphabet anarchiste composé spécialement par Narcisse Praz. C’est son comparse Carlo Tacconi qui est à la caméra et qui nous en livre aujourd’hui le seul enregistrement existant.
— Rosa Brux

Le film Abécédaire anarchiste originellement en super 8 a été remasterisé en HD par la Filmoteca de Andalucía à l’occasion de l’exposition Essayer encore, rater encore, rater mieux.

Film proposé en ouverture à toutes les séances

alphabet anarchiste spoutnik rosa brux


Prochainement