CARRIE


sam. 14 juin 2014   20h30

Réalisation
Brian De Palma
Pays
États-Unis
Année
1976
Langue
ST français
VO anglais
Format
HD
Durée
98'
Cycle

TEENAGE! DÉRIVES & DÉRIVÉS

TEENAGE! DÉRIVES & DÉRIVÉS
DU MERCREDI 4 AU DIMANCHE 15 JUIN 2014

Carrie White est l’exemple type de la fille impopulaire du lycée. Humiliée par ses camarades de classe et traumatisée par une mère catholique autoritaire, elle découvre qu’elle a des pouvoirs de télékinésie. Une fille a pitié d’elle et demande à son copain d’emmener Carrie au bal de promo à sa place.

Carrie est un grand classique du Teenage movie, touchant au registre du film d’horreur, baigné dans la série B des premiers films de Brian De Palma. Le film utilise les archétypes classiques des films américains comme la pompom girl ou l’équipe de football pour mieux faire ressortir les injustices et travers les moraux du monde des lycéens. Carrie est donc une victime, qui se transforme grâce à ses pouvoirs en Juge moral de l’adolescence. Car ceux qui ont fait du mal à Carrie White l’innocente seront punis le soir du Jugement Dernier aka le Bal de Promo.

a

TEENAGE! DÉRIVES & DÉRIVÉS
DU MERCREDI 4 AU DIMANCHE 15 JUIN 2014

Le Teenage Movie est un genre cinématographique qui puise sa source dans l’imaginaire américain et dépeint les problématiques de cet âge ingrat qu’est l’adolescence. La plupart du temps, il vise un public de cette même tranche d’âge. “Le Film pour Adolescents” s’émancipe dans les années 80, grâce à celui qui sut le faire entrer dans la cour des grands : John Hughes. Dès lors ce genre s’est construit ses propres codes, ses situations et personnages archétypaux. Comme tout genre hollywoodien bien défini, il a donné lieu à des films reprenant ces codes pour mieux les déconstruire et ainsi parler d’une adolescence en rupture avec le monde des adultes, moins sage et plus destructrice.

Pour sa programmation de juin, Spoutnik a cherché à créer une topographie des dérivés du Teenage Movie en gardant comme fil rouge la dérive de jeunes en mal de vivre. Cette programmation se veut éclatée et éparpillée. De film en film elle touche des points clé de l’imagerie adolescente, incluant des oeuvres qui n’ont à priori rien à voir avec les problématiques “Teenage”, mais qui participent à sa mythologie ou qui gagnent à être vues à travers le prisme des genres en question.

teenage spoutnik 2014

spoutnik juin 14


Prochainement