UNDERGROUND & EXPERIMENTS # 3

Spoutnik entame sa rentrée en beauté avec la 3e édition d’UNDERGROUND & EXPERIMENTS, programmation dédiée à l’expérimentation sous toutes ses formes.

Cinéma expérimental, concerts, rencontres, performances, jam audiovisuelles + une fête…




TONY MORGAN FILM HOMMAGE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE FRANCOIS BOVIER, SAMUEL GROSS ET CHRISTINE SERDALY MORGAN


Tony Morgan, artiste actif au sein du réseau Fluxus, groupe international à géométrie variable constituant une nébuleuse plutôt qu’un mouvement constitué selon des principes institués, privilégiait les formes de la performance et de la création collective.

GAELLE ROUARD – CARTE BLANCHE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE GAËLLE ROUARD


1 an plus tard, Gaëlle revient au Spoutnik pour nous montrer son nouveau film-performance accompagné d’autres perles issues de sa Juke Film Boxe. Carte blanche le lendemain, avec 2 films chers à ses yeux : beauté, exaltation, mystère et trépidation seront au rendez-vous

GAELLE ROUARD – CARTE BLEUE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE GAËLLE ROUARD


1 an plus tard, Gaëlle revient au Spoutnik pour nous montrer son nouveau film-performance accompagné d’autres perles issues de sa Juke Film Boxe. Carte blanche le lendemain, avec 2 films chers à ses yeux : beauté, exaltation, mystère et trépidation seront au rendez-vous !

TEXAS UNDERGROUND

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE DE GILESS M. FAKIR


Découvrez les grands espaces de la scène artistique indépendante texanne à travers la carte blanche offerte à Texas Underground en avant goût de leur conquête du Zoo qui débutera dès 20h. Films expérimentaux, animations, found footages, documentaires abstraits et vidéos bizarres : autant de fruits nourris au soleil noir du Lone Star State. Pour vous prouver, contre toute attente, que « Texas » et « Underground » n’est pas un oxymore…

STOP MAKING SENSE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
DÉSCINÉSOIRÉES


Un grand moment de musique, de cinéma, de joie : STOP MAKING SENSE, c’est l’énergie à l’état pur des Talking Heads captée par le jeune Jonathan Demme (oui, le réalisateur du SILENCE DES AGNEAUX et de PHILADELPHIA !) durant 3 dates de leur tournée de 1983 pour l’album « Speaking in Tongues ». Suivi d’une soirée Talkingheadienne & cie avec Le Horla
stop making sense spoutnik

PLAISTOW JOUE AVEC NICOLAS BERGER

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
CINÉ-CONCERT


Trio genevois d’exception, Plaistow – du nom d’un titre de Squarepusher – chérit les plongées périlleuses dans les profondeurs du minimalisme, aux confins du jazz, du rock et de l’électronique. Cyril Bondi à la batterie, Vincent Ruiz à la contrebasse et Johann Bourquenez au piano à queue (eh oui!) brouillent les cartes. Leur « post-jazz » est d’une puissance scénique époustouflante et fourmille d’improvisations défricheuses, de jeux de piste et fausses pistes.
Depuis cette année les concerts de Plaistow sont accompagnés des projections vidéo de Nicolas Berger pour un dialogue radical entre le son et l’image.

LIGHT CONE – FORÊT

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3


Depuis les débuts de l’agriculture au néolithique, l’homme s’est obstiné à défricher la forêt (silva) pour la transformer en prairie (saltus) ou en champ cultivé (ager), preuve de modernité et d’une société évoluée.
Dans l’imaginaire collectif occidental, la forêt a toujours revêtu deux visages : le premier, inquiétant, synonyme d’un lieu de tous les dangers, creuset des peurs profondes, refuge des animaux sauvages (ours, loups, sangliers), des créatures nocturnes, des démons, du mauvais esprit, des brigands…; le second, prépondérant chez nombre de peuples premiers animistes, s’apparente à celui de la forêt nourricière, source de vie, d’énergie et de spiritualité. Ce territoire magique présent dans de nombreux mythes et légendes européennes, devient avec le siècle des lumières, Rousseau et Goethe, un espace de contemplation, de repos, d’inspiration, de rêverie, d’éveil des sens…
Les films de ce programme aborderont principalement cet aspect magique !

LIGHT CONE – (DE)CONSTRUCTIONS

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3


Un condensé de 2 programmes « Grands ensembles » et « Utopies/dystopies ».Les grands ensembles répondaient initialement à une nécessité démographique, voire à un idéal de vie en société, mais progressivement démolis ou réhabilités, ils ont fait l’objet de nombreuses remises en question.
Le cinéma et les artistes contemporains ont souvent exploré ces espaces, à la fois fascinants et effrayants, où le beau et le laid se côtoient, où toutes les problématiques sociales se croisent. Les films des deux premières séances de ce cycle – mêlant cinéma expérimental, cinéma documentaire et films d’artistes – rendront compte des ces diverses tentatives. Les cinéastes abordent tour à tour la question sous un angle formel – où une fascination, presque poétique, s’exerce sur ces lieux inachevés, vacants ou abandonnés – puis traitent de ces utopies manquées et des problèmes sociaux qui en découlent, allant parfois jusqu’à raconter les fictions qui animent ces lieux.

LIGHT CONE – AMERICAN SUBLIME

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3


Un condensé de 2 programmes autour du mythe américain, respectivement « Californie, années 60 & 70 » et « Architecture de l’entropie ».
A l’image de Pasadena qui fut pendant longtemps le lieu de rencontres de nombreux plasticiens, Los Angeles (et de manière plus générale la Californie) devient dans les années 60 & 70 l’un des épicentres de la création artistique. Cinéastes et artistes s’y côtoient, se croisent, y enseignent dans l’une des nombreuses écoles d’art visuel, s’influencent les uns les autres. Cette effervescence n’est pas démentie par la production de films expérimentaux de l’époque où, entre Los Angeles et San Francisco, naissent des films qui deviendront des chefs-d’œuvre du cinéma expérimental américain.

LIGHT CONE – LA JEUNE GARDE DU CINEMA EXPERIMENTAL

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
EN PRÉSENCE D'EMMANUEL LEFRANT


Si les cinéastes de la collection de Light Cone viennent du monde entier, ils sont cependant majoritairement situés aux alentours des principaux foyers de production de cinéma expérimental que sont historiquement l’Amérique du Nord, l’Autriche, l’Allemagne et la France. C’est aussi le cas de cette nouvelle génération d’artistes que nous présentons.

GOÛTER MERVEILLEUX – SOMMEIL TRAUMA

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
PERFORMANCES


Le Goûter merveilleux, qu’est-ce que c’est ? Né d’une envie commune d’explorer des univers esthétiques et sensoriels d’une manière élargie, c’est l’occasion, le temps d’un dimanche après-midi, de venir découvrir un long métrage surprise suivi d’une série de lives d’artistes musicaux et visuels pour partager leurs approches toutes personnelles et immersives de la thématique annoncée. Entrée prix libre, pléthore de canapés et bien sûr goûter dans les règles de l’art vous attendent pour clore le week end en beauté.

LUFF EN ORBITE

UNDERGROUND & EXPERIMENTS #3
PROJECTIONS ET PERFORMANCES


Voilà 1 an que les relations diplomatiques entre Lausanne et Genève se sont cristallisées au travers les affinités cinématographiques, musicales et amicales qui lient le LUFF et le Spoutnik. A cette occasion, et pour vous mettre l’eau à la bouche pour cette édition prochaine du festival, nous vous avons concocté une soirée riche en découvertes visuelles et auditives.
Carte Blanche à Pip Chodorov – Symphonie de cinéma expérimental en 16mm.
Conférence Noise – Séminaire sérieux écrit par Daniel Maszkowicz et Nicolas Favrod-Coune.
Antoine Läng – Performance avec approche radicale de la voix.