RENCONTRES




THE TARGET IS YOUR BRAIN

FOCUS KINOTRON
MAPPING FESTIVAL 2017


Le film se concentre sur la propagande et la guerre idéologique dans la bipolarité du monde d’après-guerre. Il s’agit du dernier film de Felix Sobolev, fondateur de la « Kyiv school of scientific film » qui meurt durant le montage. Le film fut terminé par son assistant Victor Olender qui dit: « Dans les premières années de l’indépendance ukrainienne, les politiciens ont cherché les meilleures moyens pour se vendre et se sont rués vers nos archives pour voir le film, pour voir comment c’est fait aux États-Unis ». Le film examine les mécaniques des médias occidentaux, des campagnes électorales aux États-Unis, des neurophysiologies militaires, et les bases idéologiques du monde capitaliste, du point de vue controversé d’un objet de propagande soviétique, produit ouvertement par le KGB.

SEVEN STEPS BEYOND THE HORIZON

FOCUS KINOTRON
MAPPING FESTIVAL 2017


À la fin des années soixante, Felix Sobolev tourne un documentaires qui deviendra une pierre fondatrice de la « Kyiv school of scientific film ». Le film prend pour point de départ l’hypothèse que dans notre ère d’explosion de l’information, le cerveau humain doit prendre possession de ses capacités encore inconnues (ou considérées comme supranormales). Le film présente plusieurs expériences réalisées par des scientifiques soviétiques sur la télépathie, la psychothérapie et l’hypnose dans le but d’accélérer les fonctions cognitives du cerveau humain.

APPROACHING THE TRUTH

FOCUS KINOTRON
MAPPING FESTIVAL 2017


Un des premiers films issus de la « Kyiv school of scientific film » fait l’état des avancées de la physique moderne en se basant sur les présentations de la « XV International Conference on High Energy Physics (Rochester conference) » qui a eu lieu en 1970 à Kiev. Par l’élaboration d’un langage propre à lui-même, le réalisateur Valery Pidpalyi traduit les mouvements invisibles de la matière et des particules vers le cinématographe. Le filme donne la parole au prix Noble Chen-Ning Franklin Yang, Prof. Victor Weisskopf, Bruno Zumino, Nikolai Bogolyubov, Victor Ambartsumian, et autres. A la base, le film incluait une scène avec Andrei Sakharov, scientifique dissident soviétique, un des architectes de la bombe thermonucléaire, mais cette scène fut effacée par les services secrets.

EXPOSITON KINOTRON

FOCUS KINOTRON
MAPPING FESTIVAL 2017


L’exposition “Kinotron” présente un historique des films expérimentaux de la «Kyiv School of Scientific Film», qui a émergé dans les années 1960. Felix Sobolev, porteur de ce mouvement, fut le premier réalisateur à présenter des films scientifiques qui soient à la fois accessibles au grand public, mais présentant aussi un contenu hautement artistique et scientifique.

BORIS LABBÉ – SÉLECTION DE COURTS

EN PRÉSENCE DE BORIS LABBÉ
MAPPING FESTIVAL 2017


Dessinateur d’origine, Boris Labbé développe depuis ces sept dernières années une démarche expérimentale en vidéo d’animation. Ses projets tendent à sortir du schéma spatio-temporel qu’impose le cinéma classique, évoluant vers des dispositifs d’installation vidéo qui incluraient les grandes révolutions technologiques du siècle passé, croisées avec les technologies numériques de dernières générations. Toutes ses vidéos ont pour emblème la palingénésie, notion faisant à la fois appel à la boucle et à la régénération : retour cyclique de mêmes événements ; réapparition régulière de caractères ancestraux ; retour éternel à la vie.

LA CIGALE, LE CORBEAU ET LES POULETS

RENCONTRE AVEC JEAN OREGLIA, L’UN DES PROTAGONISTES DU FILM


Toutes les polices de France sont aux trousses de la mystérieuse « Cellule 34 » qui menace de mort le président de la République. 150 policiers dont la brigade antiterroriste débarquent dans un petit village de l’Hérault. Qui sont ces dangereux papys accusés d’être le corbeau? Une farce invraisemblable produite et distribué par les mythiques Mutins de Pangée.

AUBE DORÉE: UNE AFFAIRE PERSONNELLE

EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE ANGÉLIQUE KOUROUNIS


Mon homme est juif, un de mes fils gay, un autre anar et moi féministe de gauche, fille d’immigré. Si Aube Dorée vient aux affaires notre seul problème sera dans quel wagon nous monterons.

TROU DE VER – ARCHIVES DU FUTUR

EN COLLABORATION AVEC TOPIC ET LA CIRA


Projection de films d’artistes sur la thématique Archives du Futur, suivi du premier film du réalisateur Shane Carruth, Primer, véritable puzzle spatio-temporel qui fait perdre les repères du public tout en laissant une impression de compréhension de la situation. Réalisé dans un garage pour un budget minuscule, le film possède une précision troublante de part sa construction et la pertinence quasi-scientifique de son propos.

Nicolas Drolc sera présent au cinéma Spoutnik les lundi 24 et mardi 25 avril pour présenter ses films « Sur les toits » et « La Mort se mérite »


DANS LE CADRE DU DIPTYQUE NICOLAS DROLC: RÉVOLTES ET DROITS EN PRISON

Projections et discussions les lundi 24 et mardi 25 avril en compagnie du réalisateur Nicolas Drolc qui nous rejoint à L’Usine avec deux films ; le premier – “Sur les toits” – traitant des révoltes et droits des prisonni·er·ère·s en France dans les années 70 ; le second – “La mort se mérite” – dressant un portrait intime de l’un des protagonistes de cette lutte, Serge Livrozet, figure de la contre-culture française, ancien perceur de coffres forts, fondateur avec Michel Foucault du Comité d’Action des Prisonniers, écrivain autodidacte et militant anarchiste.

ON A GRÈVÉ

RENCONTRE/DISCUSSION ORGANISÉE PAR LE CERCLE LA BRÈCHE
EN PRÉSENCE DE DEUX FEMMES QUI ONT PARTICIPÉ À LA GRÈVE


Des femmes de chambre immigrées font grève pour dénoncer la précarité de conditions de travail chez le groupe international Louvre Hôtels. Avec ce film-documentaire, Denis Gheerbrant nous montre à la fois le quotidien de cette lutte exemplaire et délivre un portrait sobre des conditions de vie d’une des couches les plus défavorisées de la population.

SONITA

FILM PROPOSÉ PAR LA MARMITE


Sonita a 18 ans. Originaire d’Afghanistan, elle vit illégalement dans la banlieue de Téhéran. Téméraire et passionnée, Sonita se bat pour vivre sa vie comme elle l’entend et faire carrière dans le rap. Son rêve se confronte aux nombreux obstacles qu’elle rencontre dans son pays d’exil mais aussi au sein de sa famille restée en Afghanistan…

VERNISSAGE DU DVD “CINÉMAS DE TRAVERSE”

EN PRÉSENCE DE MICHEL AMARGER


À l’occasion de la sortie du DVD chez “Re:Voir Video” avec l’accompagnement des Productions EDA, nous vous proposons une verrée en compagnie du co-réalisateur Michel Amarger et de la projection d’extraits choisis du film.

Le groupe Boris Barnet sera présent au cinéma Spoutnik les vendredi 24 et samedi 25 février 2017 pour présenter « Saulaud d’argent » en 16mm


DANS LE CADRE DU FOCUS ÉCRAN SUR COURTS – PROGRAMME RÉSISTANCES

“Salaud d’argent (que la langue s’attache à mon palais)” est une fiction tournée entre 2008 et 2014 dans le bâtiment occupé par la coordination des Intermittents & précaires d’Île-de-France et ses entours. Ce film a été conçu et interprété par des protagonistes de cette coordination, qui fut expulsée.

OUVRIR LA VOIX

PROJECTION EN PRÉSENCE D'AMANDINE GAY


Ouvrir La Voix est un film sur les femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film est centré sur l’expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité « femme » et « noire ». Il y est notamment question des intersections de discriminations, d’art, de la pluralité de nos parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration. »
Amandine Gay

LA RÉALISATRICE DÉBORAH LEGIVRE SERA PRÉSENTE AU CINÉMA SPOUTNIK LES 30 NOVEMBRE ET 1ER DÉCEMBRE POUR PRÉSENTER SON FILM VOX USINI


Après avoir étudié les Beaux Arts à Annecy puis les Arts Appliqués à Genève, Déborah Legivre s’implique dans le milieu alternatif genevois. Elle fréquente cette foisonnante scène artistique entant que public avant d’y travailler. En particulier à L’Usine, lieu mythique de la scène alternative genevoise, qu’elle considère comme sa seconde école.

VOX USINI

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE DÉBORAH LEGIVRE


L’Usine est un centre culturel alternatif qui ouvre ses portes dans l’élan d’un mouvement de revendications politiques et culturelles, à Genève, durant les années 80. Au cours de ces dernières années, elle voit les lieux alternatifs qui l’entoure disparaître. Unique survivante? L’Usine est un laboratoire artistique, un levier culturel précieux où se côtoient scènes locales et internationales, et qui accueille plusieurs centaines de personnes chaque semaine. Le bâtiment abrite une trentaine d’associations dont des salles de concert, un théâtre, un cinéma, des ateliers de création, un bar, etc. A défaut d’être autonomes, les associations de L’Usine ont conservé leur vocation à fonctionner en collectif et en autogestion, à réagir comme elles l’entendent aux pressions exercées par les autorités, et à susciter les débats. Malgré de nombreuses divergences d’opinions, il y a chez les membres de L’Usine un fort attachement au lieu et un sentiment d’appartenance au collectif très présent.

PALESTINE FC’E 2016 : DIMANCHE 27 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

JENIN, JENIN // BRUNCH AVEC MOHAMED BAKRI // DEPUIS QUE TU N’ES PLUS LÀ // TRIP ALONG EXODUS // TABLE RONDE L’APPEL DES PALESTINIENS AU BOYCOTT : QUELLE(S) RÉPONSE(S) DONNENT LES CINÉASTES ? // LE TEMPS QU’IL RESTE

PALESTINE FC’E 2016 : SAMEDI 26 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

AL QUDS-THE WORKSHOP // ROUTE 60 + INVASION // CHALLENGE // ****Soirée GAZA**** // THE IDOL

PALESTINE FC’E 2016 : VENDREDI 25 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

ENQUÊTE PERSONNELLE // SPEED SISTERS

PALESTINE FC’E 2016 : JEUDI 24 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

AVE MARIA + ZAHRA

EXPO: LE NOVA S’AFFICHE + LA MICROBOUTIEK DU NOVA

MONSTRE FESTIVAL 2016
LE NOVA AU SPOUTNIK!
EN PRÉSENCE DE L'ÉQUIPE DU CINÉMA NOVA


Au début mensuel, puis bimestriel, le programme du Nova « toute boîte » n’a pas toujours eu le même format, ni le même graphisme, variant selon les thèmes abordés ou les bénévoles en charge de sa confection. Comme pour ses affiches et flyers d’ailleurs, imprimés souvent selon la technique riso qui met en avant l’aspect artisanal de la programmation. Dans l’impossibilité de montrer les 157 programmes imprimés jusqu’à ce jour, le Nova a donc préféré exposer ses stencilés les plus marquants, non sans proposer d’anciens programmes choisis autant pour leur qualité rédactionnelle, que leur graphisme singulier.

IL N’ÉTAIT UNE FOIS UN RIEN

BIENNALE DE L’IMAGE EN MOUVEMENT 2016
EN PRÉSENCE DE BORIS MITIĆ


Pour la Biennale de l’Image en Mouvement, Boris Mitić présentera la parabole impressionniste Il n’était une fois un Rien. Dans cette parabole documentaire satirique, le Rien, dégoûté d’être incompris, fugue et s’adresse à nous pour la première et dernière fois. Les propos du Rien, distillés au travers de la bibliographie la plus éclectique utilisée à ce jour dans un documentaire, sont illustrés métaphoriquement par des images documentaires uniques, filmées par des douzaines de cinéastes du monde entier, réunis grâce à un brainstorming anonyme en ligne, présenté en parallèle du film.

LE CORPS INDESTRUCTIBLE

SOIRÉE EN COLLABORATION AVEC BAMBA TRISTE
EN PRÉSENCE DE MOTHER FAKIR


« Mon corps est paille, bois, brique, je le démolis d’un souffle si j’en ai envie, I’m from Texas you know…». Mother Fakir, artiste performeur extrême et physique, sera au Spoutnik pour présenter “Karrosserie”. La performance sera suivie par la projection de “Tetsuo” de Tsukamoto Shinya, film fondateur du cyber-punk trash à excroissances métalliques.

VOIX OFF / BERTRAND SCHEFER

RENCONTRE / LECTURE
EN PRÉSENCE DE BERTRAND SCHEFER


VOIX OFF est un rendez-vous de l’Atelier d’écriture de la Haute école d’art et de design – Genève. A un rythme régulier, l’Atelier se déplace et invite un auteur (artiste, écrivain, poète, éditeur, traducteur) à donner une lecture publique. Ce moment, pensé comme un mode singulier de l’expérience d’une voix, vient élargir le spectre des situations de transmission mises en oeuvre dans l’Atelier autour des pratiques de l’écriture.

MANNERLAATTA

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE MIKA TAANILA


Ce film d’immersion transcrit les différents stades d’anxiété qui surviennent lors d’un voyage intercontinental, entre notamment la peur de voler, les contrôles de sécurité et les interminables attentes dans les halls d’aéroports. Livrant une véritable étude sur les perceptions altérées du temps et de l’espace, “Mannerlaata” met en scène les épuisantes sollicitations d’un magma chaotique inhérent au voyage, tout en formulant une fine poésie tirée d’une incohérence générale.

EMPATHY

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE JEFFREY DUNN ROVINELLI


New York, Pittsburgh, Los Angeles, trois villes et trois étapes et états que traverse Em, une jeune femme escort girl et héroïnomane. Empathy retrace le portrait de cette dernière, à la limite entre autobriographie et fiction – le film ayant été en partie monté par Em et le réalisateur new-yorkais.

LE FILM EST DÉJÀ COMMENCÉ ?

JOURNÉE MONDIALE DU PATRIMOINE AUDIOVISUEL UNESCO


Au Spoutnik, cette unique séance de projection en 16mm de l’œuvre de Lemaître, issue du fonds André Iten et conservée à la Médiathèque du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève, est l’occasion de voir ou revoir le travail d’un important cinéaste de l’avant-garde.

MIKE HOOLBOOM

EN PRÉSENCE DE MIKE HOOLBOOM


A Toronto, Mike Hoolboom travaille depuis près de trente ans à même les surfaces des images du cinéma, celles qu’il filme et celles qu’il pille ailleurs. Ces surfaces, il en explore les gouffres, les fantasmes, les deuils et les espoirs. Œuvre impressionnante en ce qu’elle est aux marges du cinéma pour y occuper paradoxalement un territoire central. Et la voix inquiète de Mike Hoolboom sait apaiser ces traversées du miroir de la vie.

PSYCONAUTS, THE FORGOTTEN CHILDREN

FESTIVAL ANIMATOU 2016
AVANT PREMIÈRE


Deux adolescents, Birdboy et Dinky, décident de fuir leur île, dévastée par une catastrophe écologique. Adoptant un ton résolument sombre, voire tragique, Psiconautas dépeint une société coercitive et artificielle où les seules échappatoires sont la drogue, la mort ou la folie. Les personnages adolescents tentent de s’abstraire de la réalité en poursuivant le rêve chimérique d’un départ sans retour pour un ailleurs sublimé. Mais l’île, personnage à part entière de l’intrigue, ne semble pas décidée à laisser partir qui que ce soit…

RETROSPECTIVE THEODORE USHEV

FESTIVAL ANIMATOU 2016
EN PRÉSENCE DE THÉODORE USHEV


Né à Kyustendil, en Bulgarie, en 1968, Theodore Ushev est diplômé de l’Académie nationale des beaux-arts de Sofia. Il se fait d’abord connaître comme affichiste dans son pays d’origine avant de s’installer à Montréal en 1999. Outre-Atlantique, son talent s’impose rapidement dans la réalisation de films d’animation, grâce à plusieurs films primés comme L’homme qui attendait (2006) et Tzaritza (2006). En 2006, il amorce une trilogie remarquée sur les relations entre l’art et le pouvoir: Tower Bawher (2006), Drux Flux (2008), Gloria Victoria (2013).
En parallèle, il réalise plusieurs courts métrages qui prennent pour sujet des artistes et cinéastes dans leur rapport au monde: Les journaux de Lipsett (2010), son fillm le plus connu, primé à 16 reprises, Rossignols en décembre (2011) et Joda (2012).

BEST OF ANNECY 2016

FESTIVAL ANIMATOU 2016
EN PRÉSENCE DE MARCEL JEAN


Premier festival compétitif au niveau international et référence pour tous les professionnels de l’animation, Annecy propose depuis plus de 50 ans des chefs-d’œuvre de l’animation. Plus de 250 films en compétition mais aussi des films de fin d’études, des avant-premières, des rétrospectives, des regards singuliers sur l’animation mondiale, ainsi que des projections nocturnes en plein air sur un écran géant.

ANOTHER YEAR

SORTIE DU MOIS
PRÉSENTÉE PAR EMILIE BUJÈS


Another Year suit le parcours d’une famille chinoise de travailleu·r·se·s migrant·e·s pendant plus d’une année. Inclu·e·s dans l’intimité d’une famille sur trois générations, nous assistons aux vicissitudes du quotidien, à l’évolution des relations familiales entre les protagonistes aux dures conditions de vie, celles-ci représentant un aspect majoritaire de la société contemporaine chinoise où s’entremêlent conditions de travail précaires, exode rural forcé et sururbanisation, sur fond de croissance économique débridée.

GLUFF – SOLITARY INNER ACTS

SOIRÉE XP NOISE
EN PRÉSENCE DE NAZLI DINÇEL


En cette nuit de pleine lune, le LUFF et le cinéma Spoutnik vous invitent à une soirée explosive, décomposées de petites séries d’actes solitaires en trois volets dans l’intimité de notre salle obscure. La projection de l’imaginaire subversif et sexuel de Nazlı Dinçel sur 16mm ouvrira le bal qui se poursuivra par une immersion sonore bruitiste et intense par PURPURA. Comme liant final, les corps danseront au rythme des musiques choisies dans la collection d’EMMA 3000.

LES PETITES MORTS

EN PRÉSENCE DE MIREIA SALLARÈS


Projet transdisciplinaire, Las Muertes Chiquitas est le résultat de quatre années de recherches, d’entretiens et de conversations avec plus de 30 femmes mexicaines venants de différentes couches sociales, avec âges, professions et religions différentes. Ces entretiens ont été filmés puis arrangés pour constituer un documentaire qui laisse la place aux témoignages de ces femmes sur leurs relations à l’orgasme par rapport aux violences qu’elles ont subies.

JOHN FROM

SORTIE DU MOIS
EN PRÉSENCE DE JOÃO NICOLAU


Rita rempli le balcon d’eau, s’installe sur une chaise longue, les pieds trempés; c’est le temps des grandes vacances, de l’adolescence, de la chaleur et de l’indolence.