PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER




Courts-métrages sur le thème de l’enfermement

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes
palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

PALESTINE FC’E 2018 : DIMANCHE 2 DEC

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes
palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

PALESTINE FC’E 2018 : SAMEDI 1 DEC

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes
palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

PALESTINE FC’E 2018 : VENDREDI 30 NOV

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes
palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

Broken, voyage palestinien à travers le droit international

Rencontres Cinématographiques PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER 2018


Les Rencontres cinématographiques PFC’E proposent cette année des films de cinéastes
palestinien·ne·s qui, d’une part, évoquent les évènements de la Nakba et, d’autre part, abordent toutes les catastrophes qui se sont enchaînées depuis 1948. Une occasion pour le public de découvrir des longs métrages, notamment sur la question des réfugié·e·s et du droit international, suivis de discussions avec les cinéastes. PFC’E fait aussi la part belle aux courts métrages, poignants et non dénués d’humour, qui nous plongent dans différents aspects de la «Nakba continue»: l’occupation, les check-points, l’emprisonnement, l’enfermement. Par ailleurs, un hommage est rendu au grand poète palestinien Mahmoud Darwich. Pour cette édition 2018, PFC’E présente 27 films et accueille 5 invité·e·s. Ces différents regards portés par le cinéma nous permettent de tisser une continuité entre des situations historiques différentes, tout en établissant un pont entre le passé et le présent.

SOIRÉE PALESTINE: FILMER C’EST EXISTER – NAKBA, 70 ANS

BUFFET ORIENTAL EN SOUTIEN À PFC’E


15 mai 1948, proclamation de l’État d’Israël: le peuple palestinien est dépossédé de sa terre et forcé d’abandonner villes et villages pour fuir dans les camps de réfugié·e·s à Gaza, en Cisjordanie et dans les pays voisins. Depuis 70 ans, ielles résistent à l’occupation et à la colonisation.
Palestine: Filmer C’est Exister a choisi de marquer cette date en proposant deux films sur Jérusalem, ville symbole pour tou·te·s les Palestinien·ne·s. L’administration Trump, en choisissant le 15 mai 2018 pour déplacer son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, confirme son soutien à la politique israélienne d’occupation et de colonisation et viole, comme Israël, le plan de partage de l’ONU, qui a décrété Jérusalem territoire international.

DERRIÈRE LES FRONTS : RÉSISTANCES ET RÉSILIENCES EN PALESTINE

DEUX FILMS D'ALEXANDRA DOLS


Ce film est construit en suivant le livre de Dr. Samah Jabr “ Derrière les fronts : chronique d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation ” ; des éléments historiographiques permettent à tou·te·s d’être guidé·e·s et de comprendre mieux les enjeux de l’histoire de la Palestine et nous rappellent le triste anniversaire de la Nakba de cette année, l’exode palestinien de 1948.

Rencontres Cinématographiques: Palestine Filmer c’est exister 2017, du 23 au 27 novembre


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée?

2017 marque 100 ans de la Déclaration Balfour (1917), 70 ans du vote onusien sur la partition de la Palestine (1947), 50 ans de la guerre des Six jours (1967) et du début de l’occupation militaire israélienne d’une partie des territoires palestiniens. PFC’E montre une partie des changements vécus par la société palestinienne pendant ce dernier siècle. En ressuscitant les archives oubliées, pointant du doigt la disparition et le pillage de bibliothèques privées, de collections de photos et de films, les cinéastes palestinien·ne·s contribuent à la réécriture du passé pour interroger le présent, tout en restituant au peuple palestinien son Histoire.

PALESTINE FC’E 2017: LUNDI 27 NOV

REDIFFUSION
RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée? « Le cinéma révolutionnaire palestinien ». Entre 1965 et 1982, un groupe de jeunes Palestinien·ne·s, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films permettant de se réapproprier l’image et le récit d’un peuple en lutte. Une grande partie des archives et des films produits durant cette période par les Unités du Film palestinien de l’OLP a été détruite ou volée, notamment lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Des cinéastes palestinien·ne·s, partis à leur recherche à travers le monde, en ont retrouvé des copies et les font revivre par un montage d’extraits. Pour cette 6ème édition, PFC’E présente 17 films, accueille 6 cinéastes palestinien·ne·s, et contribue ainsi à la reconnaissance de l’histoire du peuple palestinien, occultée, spoliée, niée.

REDIFFUSION // THEY DO NOT EXIST // PALESTINE, A PEOPLE’S RECORD

PALESTINE FC’E 2017: DIMANCHE 26 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée? « Le cinéma révolutionnaire palestinien ». Entre 1965 et 1982, un groupe de jeunes Palestinien·ne·s, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films permettant de se réapproprier l’image et le récit d’un peuple en lutte. Une grande partie des archives et des films produits durant cette période par les Unités du Film palestinien de l’OLP a été détruite ou volée, notamment lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Des cinéastes palestinien·ne·s, partis à leur recherche à travers le monde, en ont retrouvé des copies et les font revivre par un montage d’extraits. Pour cette 6ème édition, PFC’E présente 17 films, accueille 6 cinéastes palestinien·ne·s, et contribue ainsi à la reconnaissance de l’histoire du peuple palestinien, occultée, spoliée, niée.

PALESTINE, A PEOPLE’S RECORD – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR KAIS AL-ZUBAIDI // AYNY – MON DEUXIÈME ŒIL // À LA RENCONTRE D’UN PAYS PERDU // LOOTED AND HIDDEN – PALESTINIAN ARCHIVES IN ISRAEL // TABLE RONDE // RETOUR À HAÏFA

PALESTINE FC’E 2017: SAMEDI 25 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée? « Le cinéma révolutionnaire palestinien ». Entre 1965 et 1982, un groupe de jeunes Palestinien·ne·s, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films permettant de se réapproprier l’image et le récit d’un peuple en lutte. Une grande partie des archives et des films produits durant cette période par les Unités du Film palestinien de l’OLP a été détruite ou volée, notamment lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Des cinéastes palestinien·ne·s, partis à leur recherche à travers le monde, en ont retrouvé des copies et les font revivre par un montage d’extraits. Pour cette 6ème édition, PFC’E présente 17 films, accueille 6 cinéastes palestinien·ne·s, et contribue ainsi à la reconnaissance de l’histoire du peuple palestinien, occultée, spoliée, niée.

NOTES SUR H2 // LEILA KHALED, HIJACKER // LE COUTEAU // LAMA BROTHERS – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR RAED DUZDAR // STANDSTILL // L’OMBRE DE L’ABSENCE – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
NASRI HAJJAJ // OFF FRAME AKA REVOLUTION UNTIL VICTORY – EN PRÉSENCE DE REEM SHILLEH, SCÉNARISTE DU FILM

PALESTINE FC’E 2017: VENDREDI 24 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée? « Le cinéma révolutionnaire palestinien ». Entre 1965 et 1982, un groupe de jeunes Palestinien·ne·s, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films permettant de se réapproprier l’image et le récit d’un peuple en lutte. Une grande partie des archives et des films produits durant cette période par les Unités du Film palestinien de l’OLP a été détruite ou volée, notamment lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Des cinéastes palestinien·ne·s, partis à leur recherche à travers le monde, en ont retrouvé des copies et les font revivre par un montage d’extraits. Pour cette 6ème édition, PFC’E présente 17 films, accueille 6 cinéastes palestinien·ne·s, et contribue ainsi à la reconnaissance de l’histoire du peuple palestinien, occultée, spoliée, niée.

JERUSALEM CALLING – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
RAED DUZDAR // VILLAGERS // TO MY FATHER – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
ABDEL SALAM SHEHADEH

PALESTINE FC’E 2017: JEUDI 23 NOV

SOIRÉE D’OUVERTURE
RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée? « Le cinéma révolutionnaire palestinien ». Entre 1965 et 1982, un groupe de jeunes Palestinien·ne·s, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films permettant de se réapproprier l’image et le récit d’un peuple en lutte. Une grande partie des archives et des films produits durant cette période par les Unités du Film palestinien de l’OLP a été détruite ou volée, notamment lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Des cinéastes palestinien·ne·s, partis à leur recherche à travers le monde, en ont retrouvé des copies et les font revivre par un montage d’extraits. Pour cette 6ème édition, PFC’E présente 17 films, accueille 6 cinéastes palestinien·ne·s, et contribue ainsi à la reconnaissance de l’histoire du peuple palestinien, occultée, spoliée, niée.

SOIRÉE D’OUVERTURE
THEY DO NOT EXIST // KINGS AND EXTRAS

PALESTINE: FILMER C’EST EXISTER 2016


AU SPOUTNIK DU 24 AU 27 NOVEMBRE 2016

Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public.

PALESTINE FC’E 2016 : DIMANCHE 27 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

JENIN, JENIN // BRUNCH AVEC MOHAMED BAKRI // DEPUIS QUE TU N’ES PLUS LÀ // TRIP ALONG EXODUS // TABLE RONDE L’APPEL DES PALESTINIENS AU BOYCOTT : QUELLE(S) RÉPONSE(S) DONNENT LES CINÉASTES ? // LE TEMPS QU’IL RESTE

PALESTINE FC’E 2016 : SAMEDI 26 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

AL QUDS-THE WORKSHOP // ROUTE 60 + INVASION // CHALLENGE // ****Soirée GAZA**** // THE IDOL

PALESTINE FC’E 2016 : VENDREDI 25 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

ENQUÊTE PERSONNELLE // SPEED SISTERS

PALESTINE FC’E 2016 : JEUDI 24 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES
PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Les Rencontres cinématographiques Palestine : filmer c’est exister (PFC’E) ont été créées en 2012 avec l’idée de donner la place au regard, à la créativité, à l’humour, aux convictions et aux espoirs des cinéastes palestinienNEs. Cette année, PFC’E passe de 3 à 4 jours afin de renforcer les moments d’échanges entre les cinéastes invités et le public. Pour cette 5ème édition, PFC’E est heureux de présenter 17 films et d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.

AVE MARIA + ZAHRA

PALESTINE : FILMER C’EST EXISTER 2015 DIMANCHE 29

PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER


BRISER L’ENFERMEMENT est le thème choisi pour cette 4ème édition des rencontres cinématographiques « PALESTINE: FILMER C’EST EXISTER », avec l’envie non seulement d’approfondir les nombreux aspects que ce thème comprend, mais aussi de découvrir comment les cinéastes ont choisi de montrer, par la fiction ou le documentaire, les résistances à l’enfermement.

CHIC POINT + HAIFA // L’ATTENTE // PROGRAMME DE COURTS MÉTRAGES // TABLE RONDE // LESH SABREEN? + LIGHT AT THE END OF THE TUNNEL // MAQLOUBEH + ROSHMIA

PALESTINE : FILMER C’EST EXISTER 2015 SAMEDI 28

PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


BRISER L’ENFERMEMENT est le thème choisi pour cette 4ème édition des rencontres cinématographiques « PALESTINE: FILMER C’EST EXISTER », avec l’envie non seulement d’approfondir les nombreux aspects que ce thème comprend, mais aussi de découvrir comment les cinéastes ont choisi de montrer, par la fiction ou le documentaire, les résistances à l’enfermement.

NATION ESTATE + FORD TRANSIT // GIRLS AND THE SEA + BLACK & WHITE + GAZA CALLING // DYING OF THE LIGHT + HUNGER STRIKE + TICKET FROM AZRAEL // PIERRE DE SALOMON + MON VISAGE EST MORT + UNDER THE SKY // PRIVATE

PALESTINE : FILMER C’EST EXISTER 2015 VENDREDI 27

PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER


BRISER L’ENFERMEMENT est le thème choisi pour cette 4ème édition des rencontres cinématographiques « PALESTINE: FILMER C’EST EXISTER », avec l’envie non seulement d’approfondir les nombreux aspects que ce thème comprend, mais aussi de découvrir comment les cinéastes ont choisi de montrer, par la fiction ou le documentaire, les résistances à l’enfermement.

FREEDOM + AMOUR, LARCINS ET AUTRES COMPLICATIONS // LETTRES DE YARMOUK + DIARY UNDER SIEGE

PALESTINE : FILMER C’EST EXISTER 2014 DIMANCHE 30

PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


La Nakba, c’est la blessure qui touche le coeur du peuple palestinien depuis l’exode forcé de 1948, une souffrance qui s’est répétée avec la guerre de 1967, et qui est hélas encore d’une actualité brûlante avec la construction du Mur, l’occupation des maisons palestiniennes à Jérusalem et Hébron, et l’accaparement quotidien des terres palestiniennes par l’extension des colonies.

TICKET POUR JERUSALEM // KEEP SHOOTING (JOURNAL DE TOURNAGE DE TICKET POUR JERUZALEM) // CONDOM LEAD + TERRE DE L’HISTOIRE // TABLE RONDE : ENTRE CRÉATION ARTISTIQUE ET ENGAGEMENT POLITIQUE // LA CHAMBRE DE SAMIR + NUN WA ZAYTUN // MAISON + MAHMOUD DARWICH : ET LA TERRE COMME LA LANGUE

PALESTINE : FILMER C’EST EXISTER 2014 SAMEDI 29

PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


La Nakba, c’est la blessure qui touche le coeur du peuple palestinien depuis l’exode forcé de 1948, une souffrance qui s’est répétée avec la guerre de 1967, et qui est hélas encore d’une actualité brûlante avec la construction du Mur, l’occupation des maisons palestiniennes à Jérusalem et Hébron, et l’accaparement quotidien des terres palestiniennes par l’extension des colonies.

GENET À CHATILA // THOUGH I KNOW THE RIVER IS DRY + RÊVES D’EXIL // LE PUITS + LE VILLAGE SOUS LA FORÊT // SHASHAT – FESTIVAL DE FILMS DE FEMMES // LE SEL DE LA MER

PALESTINE : FILMER C’EST EXISTER 2014 VENDREDI 28

PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


La Nakba, c’est la blessure qui touche le coeur du peuple palestinien depuis l’exode forcé de 1948, une souffrance qui s’est répétée avec la guerre de 1967, et qui est hélas encore d’une actualité brûlante avec la construction du Mur, l’occupation des maisons palestiniennes à Jérusalem et Hébron, et l’accaparement quotidien des terres palestiniennes par l’extension des colonies.

NOUS NE POUVONS PAS Y ALLER MAINTENANT, MON AMI + LET’S MAKE NOISE FOR GAZA // WHEN I SAW YOU