France




Low Life

Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval
en collaboration avec la HEAD – Département Cinéma


Un groupe de jeunes gens s’organise dans une ville, animés par l’espérance en un autre monde à inventer. Une nuit, ils s’opposent à la police venue démanteler un squat d’Africains. Carmen, qui vient de rompre avec Charles, fait la rencontre de Hussain, un jeune poète afghan. Fous amoureux l’un de l’autre, ils ne se quittent plus. Lorsque Hussain reçoit le document qui lui enjoint de quitter le territoire, il entame une fuite et se réfugie après un contrôle de police dans l’appartement de Carmen. Paniquée à l’idée qu’il se fasse arrêter, Carmen lui interdit de sortir et s’enferme avec lui.

L’Héroïque Lande, la frontière brûle

Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval
en collaboration avec la HEAD – Département Cinéma


En hiver 2016, la Jungle de Calais abrite près de 12000 personnes. C’est une cité naissante. Quelques mois plus tard, au printemps, sa zone sud sera entièrement détruite, obligeant ses habitants à quitter leurs rues, leurs commerces, leurs logements pour se déplacer à nouveau dans une autre partie de ce territoire. En automne de la même année, l’Etat organise le démantèlement définitif de la Jungle. Mais l’énergie et la résistance de ces hommes et de ces femmes, arrivés en France dans un état le plus souvent de survivance, continuent à nourrir leur détermination, leur croyance en une autre vie possible.

I am Gagarin

Spoutnik en orbite: 4 octobre 1957


En 1991, j’ai 20 ans. Tandis que l’Union soviétique s’effondre, je m’envole au son de la musique techno à la Gagarin Party organisée au pavillon Cosmos. Quelques années plus tôt, je visitais ce lieu vantant les mérites de l’économie soviétique. “Je ne pourrai jamais plus vivre autrement” avais-je dit à Vanya, l’un des organisateurs de cette rave party. En 1998, Vanya disparaît sans laisser de traces. À sa recherche, je reconstitue cette vertigineuse époque à partir de témoignages, d’archives et de souvenirs. Où est Vanya? Où donc s’est envolé ce temps, celui de notre jeunesse?

L’une chante l’autre pas

Film de minuit
spécial 68
entrée libre


“L’Une chante, l’autre pas” est un musical féministe. Deux jeunes filles vivent à Paris en 1962. Pauline (17 ans), étudiante, rêve de quitter sa famille pour devenir chanteuse. Suzanne (22 ans) s’occupe de ses deux enfants et fait face aux drames du suicide de leur père. La vie les sépare ; chacune vit son combat de femme. Pauline est devenue chanteuse dans un groupe militant et itinérant après avoir vécu une union difficile en Iran. Suzanne est sortie de sa misère et travaille au Planning familial. Dix ans plus tard, elles se retrouvent au cours d’une manifestation féministe. À la fin de cette chronique, on les retrouve ensemble, à nouveau, avec leurs enfants qui ont grandi.

Retour au palais

Sortie


« La première fois que je suis entrée dans le Palais de Justice de Paris, j’avais vingt ans. Il avait déjà mille ans et des poussières. 6999 portes, 3150 fenêtres et 24 kilomètres de couloirs, selon la légende.
J’y ai travaillé pendant plus de dix ans. J’étais chroniqueuse judiciaire.
Les nuits où il fallait rester tard pour attendre un verdict, je m’éloignais des lumières et m’enfonçais dans des couloirs de plus en plus sombres. J’entendais des grondements venus des tréfonds. J’avais la sensation que le Palais était un être vivant, il me semblait le voir bouger.
Aujourd’hui je m’engouffre une dernière fois dans ce Palais, avant sa disparition. Je mets en scène mon expérience intime, mes émotions, mes sensations, face à une institution toute-puissante. Au fur et à mesure que le Palais se vide et se fait silencieux, les fantômes prennent possession des lieux. Les murs, les boiseries, les tentures, les marches de marbre usées à force d’avoir été gravies, retiennent leur empreinte pour toujours. »

Donbass

Ukraine sous pression


Dans le Donbass, région de l’est de l’Ukraine, un conflit hybride mêle interventions armées ouvertes et guerre de l’information. Les milices séparatistes pour la république indépendante du Donbass imposent leurs présences via des check points routiers fréquents et le soutien forcé de la population. Le film présente à travers ses plans séquences une balade dans les villes et les campagnes, comme un périple difficile empli de situations absurdes et satiriques. Toute la complexité du conflit qui oppose tant les politiques que les populations est présentée comme un noeud inextricable et qui pose la question de la réalité présentée dans les médias.

Le Sang

Les années 68 à Genève


Une communauté de jeunes de jeunes gens traverse non sans déboires un plateau désolé des Causses. Afin de nous horrifier par la conscience de notre propre cruauté, ils égorgent successivement un sanglier, un mouton, une vache.
“C’est un film d’une violence extrême, à la Arrabal… ça lorgne du côté du Living Theatre. Il y a des meurtres là dedans et ça c’est intolérable: je regrette vraiment d’avoir assité et d’avoir été complice de tout ça.
Je ne rejette pas le film mais, parce que je ne suis pas un meurtrier, je ne peux pas le montrer même si au niveau de la mise en scène, je n’ai peut-être jamais fait mieux.”

Histoires d’A

Les années 68 à Genève


Histoires d’A. (1973). Film interdit. Pour la première fois un film rend compte au bon moment d’un phénomène important (la lutte des femmes pour la libre disposition de leur corps, pour le droit d’interrompre leur grossesse). La conjoncture crée le film, l’interdiction du film lui crée un public, le public doit s’organiser politiquement pour voir le film, le film crée la conjoncture. Et ses auteurs (Charles Belmont et Marielle Issartel) ? Avec vaillance, ils portent leur film comme le brûlot qu’il est.

LE STADE DE WIMBLEDON

SPOUTNIK EN PLEIN AIR - LIBRAIRIES EN PROJECTION
présenté par la librairie le Rameau d'Or


EN RAISON DU TEMPS FROID ET INCERTAIN, LA PROJECTION EST DÉPLACÉE AU SPOUTNIK

Le Stade de Wimbledon est un livre brillamment adapté à l’écran par Mathieu Amalric, qui était tombé dessus lors d’un passage chez ses parents dans les années nonante. Premier roman de l’écrivain italien Daniele Del Giudice, il fut, à sa sortie en 1983, préfacé par Italo Calvino et récompensé du prix Viareggio. Il sortit dans une première version française en 1985 – il est maintenant réédité dans la belle et prestigieuse collection La Bibliothèque du XXIe siècle, dirigée par l’historien Maurice Olender.

Montaigne disait que « Notre grand et glorieux chef d’œuvre, c’est vivre à propos », et c’est bien cela le sujet de ce livre / film. Un homme (dans le film une étudiante jouée par Jeanne Balibar) enquête, dans le cadre de ses études, sur l’écrivain triestin Roberto Bazlen, dit Bobi’, qui a renoncé à l’écriture en ne publiant rien de son vivant alors que tous attendaient de lui un grand roman. Bazlen a fréquenté et connu les plus grands : Svevo, Joyce, Saba, Montale, etc. et il a décidé de faire sa vie son œuvre.

Le Stade de Wimbledon est une lente recherche indécise dans la ville de Trieste ; une flânerie littéraire, passant de librairies en bibliothèques, à la rencontre de celles et ceux, connaissances, poètes, qui ont connu Bobi’. L’histoire dérive sur les sujets de la mémoire, du temps qui passe, de l’exigence littéraire, jusqu’au Stade de Wimbledon…

THEMROC

SPOUTNIK EN PLEIN AIR - LIBRAIRIES EN PROJECTION
présenté par la librairie Fahrenheit 451


Themroc, un peintre en bâtiment (Michel Piccoli) fait, chaque matin, les gestes automatiques du petit déjeuner, subit la pression de la pendule tyrannique, jette au passage un oeil de convoitise sur sa jeune soeur, et enfourche sa bicyclette. Il roule de compagnie avec son copain, peintre comme lui. Ensemble ils pénètrent dans le flot du métro, et pointent régulièrement à l’usine. Un jour de travail ordinaire, notre peintre, occupé à regarder le flirt du patron avec une « hautaine secrétaire galbée », reçoit dans le nez la fenêtre, rageusement poussée par le patron. Vigoureusement encadré, il est emmené chez « le gentil directeur ». Alors commence l’odyssée de Themroc. II rugit dans les toilettes, s’enfuit telle une bête fauve de l’usine, provoque la perturbation et l’effroi partout où il passe. Puis il fabrique une tanière, d’où il descend grâce à une échelle de corde, pour aller chasser. Le film se termine par une orgie de « poulet » à la broche, dans une atmosphère digne de Cromagnon.

LES ENFANTS FOUS

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À CAMILLE KAISER
EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
ENTRÉE LIBRE


Du 16 au 25 juillet 2015, Samuel Boudier a suivi et filmé les musiciens de “Salut c’est cool” en tournée, et réalise ainsi le premier documentaire sur le groupe de techno-variété français. Sieste dans le minibus, tournage de vidéoclip en pleine rue et séance photo dans le TGV

ALSO KNOWN AS JIHADI

EN COLLABORATION AVEC LE FMAC
ENTRÉE LIBRE


L’histoire possible d’un homme, Aziz, racontée à travers les lieux qu’il a traversés : la clinique où il est né à Vitry, les quartiers où il a grandi, son lycée, l’université, le travail, et puis l’envol pour l’Égypte, la Turquie et finalement la route d’Alep, où il a rejoint le Front al-Nosra en 2012. Un trajet jalonné par une seconde strate de récit, portée par des extraits d’une archive judiciaire: interrogatoires de police, écoutes téléphoniques, filatures…

LA REPRISE DU TRAVAIL AUX USINES WONDER & CLASSE DE LUTTE

PROJECTION DU PREMIER MAI


Deux films proposés par l’Étincelle en collaboration avec le Spoutnik. Le lendemain du 1er mai nous vous invitons à une projection de deux films qui montrent quel rôle a pu jouer la caméra dans les luttes ouvrières après et pendant les événements de Mai 68 et plus en particulier qui suivent deux travailleuses et leurs luttes depuis des Usines de Saint-Ouen et Besançon.

NANA – AMERICA

FOCUS VALERIE MASSADIAN


Nana a quatre ans et vit à la campagne dans une maison isolée. Son quotidien est en contact permanent avec la nature et les animaux de la ferme. Un après-midi en rentrant de l’école, elle retrouve la maison vide.

MILLA

FOCUS VALERIE MASSADIAN


Au bord de la Manche, Milla et Léo squattent une maison abandonnée. Le monde leur appartient et dans leur insouciance ielles prennent à bras le corps la vie avec leur peu de moyen. C’est le temps de bouquiner, s’ennuyer, s’enivrer, se maquiller, danser. Leur amour est joyeusement triste, rythmé par de gaies disputes et par la présence d’un mal-être naissant. La vie de Milla avance, pas le choix, les ondes de l’océan atlantique continuent à se briser sur les bords de cette ville où son existence se transforme et prend forme avec toute son intégrité.

HAUT PERCHÉ

ANDREW KÖTTING - TRIPTYQUE DE LA TERRE
EN PRÉSENCE DE ANDREW KÖTTING ET PHILIPPE CIOMPI


Le film met en scène les relations du jeune Alex avec le reste de sa famille, un père russe excentrique (Jean-Luc Bideau), une mère et trois sœurs. Surpris par son père à s’adonner à des relations taboues avec l’aînée, il est banni et il lui est ordonné de ne plus jamais poser pied sur cette terre. Il escalade alors la maison jusqu’au toit dans le but de ne plus en bouger.

BRÛLE LA MER

WEEK-END DE LA PELLOCHE
EN PRESENCE DE NATHALIE NAMBOT ET MAKI BERCHACHE


Dans l’élan de la révolution tunisienne, après la chute de Ben Ali, 25000 jeunes tunisien·ne·s ont pris la mer vers l’Europe, via Lampedusa. Maki Berchache est l’un d’eux. À partir de son histoire, de fragments d’images, de récits, avec ses amis de voyage ou rencontrés à Paris, “Brûle la mer” revient sur cette tentative de liberté et sur la violence d’une hospitalité refusée. Comment le pays quitté devient le pays rêvé.

LES SCOTCHEUSES

WEEK-END DE LA PELLOCHE
EN PRESENCE DES SCOTCHEUSES


Les scotcheuses sont les petits outils qui servent à couper et scotcher la pellicule pour monter un film. C’est le nom qu’on a retenu pour notre collectif, un collectif de cinéma artisanal. On fait des images en super 8 pour raconter des histoires sur des lieux en lutte, avec les gens qui y vivent. Le collectif se métamorphose à chaque film, à chaque étape. Certaines savent faire du cinéma, d’autres non, alors on se transmet les savoirs et on s’organise collectivement pour rassembler tout ce qui est nécessaire à raconter des histoires, de la déco aux comédien·ne·s, en passant par les repas et la fête!

COURTS MÉTRAGES LESBIENS & LOVEME2030

BRUNCH AVEC SHU LEA CHEANG ET LE COLLECTIF MOLOTOFU
APRÈS LE PORNO, SHU LEA CHEANG
ENTRÉE LIBRE


Projection de 4 courts métrages lesbiens réalisés aux États-Unis entre 1993 et 1995 et de LoveMe2030 réalisé à Paris en 2005.
Aimez-moi pas ici, pas maintenant. Aimez-moi quand je pars.
LOVEME2030 se reporte à toutes les histoires d’amour inaccomplies, inachevées, rendues éparses
et qui se verront réunies en l’an 2030 dans les édifices d’une auberge de l’amour, le Love Hotel Inc.

CALMOS

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À ALEXANDRA ROGER ET ROMAIN GRATEAU
ENTRÉE LIBRE


Comment un groupe d’hommes tentant de fuir les femmes ayant pris le pouvoir, se retrouve à se cacher, à leur insu, dans un vagin ? Pour le savoir il faut voir “Calmos”, un bon film d’anticipation !

LE CONCOURS

SORTIE


La Fémis est l’école de cinéma la plus prestigieuse de France. Environ 1250 personnes tentent chaque année le concours d’admission pour accéder à cette formation d’excellence et seulement 60 personnes sont retenues. Les aspirant·e·s cinéastes sont confronté·e·s à de nombreuses épreuves écrites et pratiques et certain·e·s n’en sont pas à leur premier concours.

GRANDEUR ET DÉCADENCE D’UN PETIT COMMERCE DE CINÉMA

SORTIE INÉDITE


Gaspard Bazin (Jean-Pierre Léaud) est un metteur en scène autoritaire et paumé. En train de préparer un nouveau film, il fait des essais pour recruter des figurant·e·s. Son producteur Jean Almereyda (Jean-Pierre Mocky) a du mal à réunir les capitaux nécessaires pour financer le film et est impliqué dans une sombre affaire d’argent sale. Entre-temps, sa femme Eurydice (Marie Valera), qui voudrait être actrice, essaie de décrocher un rôle sur le film.

9 DOIGTS

SORTIE
L'APOCALYPSE SELON F.J. OSSANG


“9 Doigts” commence à la manière d’un film noir: la nuit, dans une gare, un homme du nom de Magloire prend la fuite. Sans bagages et sans avenir. Comme il tombe sur un paquet d’argent, les ennuis commencent. Une bande est à ses trousses, dont il finit otage, puis complice. C’est la bande de Kurtz. Suite à un braquage raté, ils embarquent tous à bord d’un cargo dont le tonnage suspect est aussi volatile que mortifère.

DHARMA GUNS

L’APOCALYPSE SELON F.J. OSSANG


Une femme pilote un hors-bord tirant un skieur sur une musique de MKB. Après un coup de feu qui laisse l’homme pour mort, celui-ci se retrouve en pleine crise identitaire, dans une autre réalité, à une époque non définie. Il rencontre d’étranges personnages qui tentent de lui soutirer des informations en relation avec un groupuscule énigmatique dont il n’entendra que le nom: les Dharma Guns.

DOCTEUR CHANCE

L’APOCALYPSE SELON F.J. OSSANG


“Docteur Chance” est un road movie qui met en scène deux amant·e·s en cavale dans un paysage crépusculaire. Dans l’impossibilité d’échapper à un monde de bars obscurs et de contrebande, les deux fugitif·ve·s au dandysme punk se laissent aller dans ce désert qui finira par une rencontre avec Joe Strummer.

LE TRÉSOR DES ÎLES CHIENNES

L’APOCALYPSE SELON F.J. OSSANG


Une nouvelle source d’énergie a été découverte par la synthèse artificielle de deux substances fondamentales. Mais le secret de la transformation a disparu avec l’ingénieur qui l’avait découvert. Pour se sauver de la faillite, dans un monde à la frontière du chaos, la Kryo’Corp envoie ses meilleurs hommes sur les Îles Chiennes, seul endroit au monde où l’on trouve les deux substances fondamentales à l’état stable.

L’AFFAIRE DES DIVISIONS MORITURI

L’APOCALYPSE SELON F.J. OSSANG


Naissance de F.J. Ossang au cinéma, où il s’affiche en tant que réalisateur, musicien, poète, toujours dans un esprit résolument punk. Il réalise son film dans une époque où gronde une révolte populaire, après la mort des membres du groupe Baader-Meinhof. F.J. Ossang interprète le rôle de Ettore, leader charismatique des Morituri, groupe de gladiateurs se battant dans des arènes illégales au plus grand profit de bookmakers frauduleux.

ET ISRAËL FUT…

EN COLLABORATION AVEC LE FIFDH
DÉBAT AVEC LE RÉALISATEUR ET RICCARDO BOCCO


“Et Israël fût…” revient aux origines de la création de l’État d’Israël et regarde les faits historiques sous l’angle très spécifique de la responsabilité de l’Occident. À travers l’analyse de spécialistes de renommée internationale et d’étonnantes archives, le film montre qu’en adoptant le projet sioniste, la Grande-Bretagne et les autres pays occidentaux ont surtout été guidés par leur propre agenda. Ainsi l’Occident ne porte pas uniquement une lourde responsabilité vis-à-vis du sort des Juif·ve·s en Europe de l’époque, mais aussi vis-à-vis du sort des Palestinien·ne·s aujourd’hui.

UNE AUTRE MONTAGNE

EN PRESENCE DES REALISATRICES
PRIX LIBRE


Sur les terres d’Anatolie, un dicton dit « Si l’un de tes yeux pleure, l’autre ne peut rire ». Burcu et Sinem vivent à Istanbul avec cet œil qui pleure en entendant que l’est du pays, le Kurdistan de Turquie, est sous couvre-feu, blocus, occupé par l’armée turque depuis plus de 40 ans..

MOUDJAHIDATE

DEUX FILMS D'ALEXANDRA DOLS


“Moudjahidate” est le mot utilisé en Algérie pour définir toutes celles qui ont participé à la guerre d’Indépendance au sein du FLN – le Front de libération nationale. 10 949 femmes sont recensées dans le fichier du ministère des Anciens Moudjahidin, soit 3% du nombre total des militant·e·s reconnu·e·s, selon la définition officielle.

DERRIÈRE LES FRONTS : RÉSISTANCES ET RÉSILIENCES EN PALESTINE

DEUX FILMS D'ALEXANDRA DOLS


Ce film est construit en suivant le livre de Dr. Samah Jabr “ Derrière les fronts : chronique d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation ” ; des éléments historiographiques permettent à tou·te·s d’être guidé·e·s et de comprendre mieux les enjeux de l’histoire de la Palestine et nous rappellent le triste anniversaire de la Nakba de cette année, l’exode palestinien de 1948.

FESTIVAL BLACK MOVIE DIMANCHE 28

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

Ce soir mon coeur bat // PBM pour adulte, programme de courts métrages // 15 // The Night // Ajji

FESTIVAL BLACK MOVIE SAMEDI 27

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

Ce soir mon coeur bat // Shuttle Life // Dragonfly Eyes // Malila: The Farewell Flower // Vampire Clay // Anim de genres, programme de courts métrages

FESTIVAL BLACK MOVIE JEUDI 25

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

Maman Colonelle // Ce soir mon coeur bat // Suffering of Ninko

FESTIVAL BLACK MOVIE MERCREDI 24

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

Suffering of Ninko // Vivre Riche // Maman Colonelle

FESTIVAL BLACK MOVIE DIMANCHE 21

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

Vivre Riche // Wallay // Un año sin amor // Anim de genres, programme de courts métrages // Godspeed

FESTIVAL BLACK MOVIE SAMEDI 20

FESTIVAL BLACK MOVIE 2018


Vers l’infini et au-delà !

Une seule ambition : impressionner vos rétines avec du beau et grand cinéma ! Nous fiant à notre bonne étoile, nous avons traversé les 88 constellations dénombrées dans l’univers à la vitesse de la lumière, pour vous ramener le firmament du cinéma d’auteur 2018, en évitant météorites et astres noirs.

15 // L’eau sacrée // Blood Amber // They // Les bienheureux // Meatball Machine (Kodoku)

TERMINUS

FILMS DE MINUIT
SÉANCE PSYCHOTRONIQUE
ENTRÉE LIBRE


En 2037, « Monsieur » élabore un jeu pour Mati, un enfant mutant. La règle est simple : il suffit de rallier Terminus, un endroit imaginaire, à bord du camion rouge, tout en évitant les pièges des camions gris. Gus, au volant, est guidée par Monstre, un ordinateur créé par Mati. Parfois défaillant, Monstre n’enregistre pas toujours les ordres et n’en fait qu’à sa tête. C’est ainsi que Gus est entraînée malgré elle dans un pays totalitaire où la course est prohibée. Arrêtée et emprisonnée, elle se retrouve en compagnie de Manchot, un ancien détenu. Torturée par les militaires, elle est sur le point de rendre l’âme quand Manchot décide de la libérer…

BUFFET FROID

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À BORIS SIEMASZKO
ENTRÉE LIBRE


Lors de sa première à Cannes, Buffet froid a été salué comme « un modèle d’invention, d’humour et de cruauté ». Par une attention particulière au décor, Bertrand Blier développe l’atmosphère d’une société paranoïaque et fondée sur la surveillance, où règne l’oisiveté, la corruption, l’absurde et la loi du chacun pour soi. Porté par des dialogues des plus inclassables, le film met en scène une série de personnages tout aussi attachants que désespérés.

VERS LA TENDRESSE + LA MORT DE DANTON

LE CINÉMA DE ALICE DIOP


Exploration intime du « territoire masculin » d’une cité de banlieue. Des jeunes hommes racontent leur rapport avec l’amour, le sexe et la tendresse. Les déambulations dans la ville mettent en scène ces hommes dans leurs représentations dans la société, tandis que les récits en voix-off présentent sans filtres des témoignages sur des sujets très intimes et loin des stéréotypes.

LA PERMANENCE

LE CINÉMA DE ALICE DIOP


Des migrant·e·s en grande détresse souffrant de troubles physiques et psychologiques consultent la permanence gratuite (Pass) au sein de l’hôpital Avicenne à Bobigny. Ce Pass est la seule permanence en Seine Saint Denis proposant des consultations sans rendez-vous pour des primo-arrivant·e·s qui sont, pour la plupart, en attente d’une décision administrative sur leur accueil en France.

OCCIDENTAL

SYSTÈME DU DÉCOR - EN COLLABORATION AVEC FORDE


Alors que les rues de Paris sont congestionnées par la contestation, deux clients s’enregistrent à l’hôtel Occidental. Ils se font passer pour des Italiens, séduisent la réceptionniste, sèment le trouble. Dans un décor de trois étoiles ultra stylisé, Neïl Beloufa tourne un film à la versatilité chronique : d’une scène à l’autre il zappe du théâtre de boulevard, au thriller, à la critique sociale et jusqu’à la comédie romantique.

MRS. FANG

SORTIE


Dans un village dans le sud de la Chine, Fang Xiuying, une paysanne âgée de 67 ans est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Les symptômes sont très avancés. Après un séjour dans un foyer de convalescence qui n’apporte pas d’améliorations, elle passe ses derniers jours chez elle, entourée par sa famille et ses voisins.

PALESTINE FC’E 2017: SAMEDI 25 NOV

RENCONTRES CINÉMATOGRAPHIQUES PALESTINE: FILMER C'EST EXISTER


Comment les cinéastes palestinien·ne·s restituent une histoire saccagée? « Le cinéma révolutionnaire palestinien ». Entre 1965 et 1982, un groupe de jeunes Palestinien·ne·s, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films permettant de se réapproprier l’image et le récit d’un peuple en lutte. Une grande partie des archives et des films produits durant cette période par les Unités du Film palestinien de l’OLP a été détruite ou volée, notamment lors de l’invasion israélienne du Liban en 1982. Des cinéastes palestinien·ne·s, partis à leur recherche à travers le monde, en ont retrouvé des copies et les font revivre par un montage d’extraits. Pour cette 6ème édition, PFC’E présente 17 films, accueille 6 cinéastes palestinien·ne·s, et contribue ainsi à la reconnaissance de l’histoire du peuple palestinien, occultée, spoliée, niée.

NOTES SUR H2 // LEILA KHALED, HIJACKER // LE COUTEAU // LAMA BROTHERS – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR RAED DUZDAR // STANDSTILL // L’OMBRE DE L’ABSENCE – EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR
NASRI HAJJAJ // OFF FRAME AKA REVOLUTION UNTIL VICTORY – EN PRÉSENCE DE REEM SHILLEH, SCÉNARISTE DU FILM

KUNG FURY & LE GRAND SOIR

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE DOUBLE FILM À FRANÇOIS THUILLAR
ENTRÉE LIBRE


Deux films que tout sépare, et pourtant si bien ensemble avec une bière à la main, pour du grand n’importe quoi visuel et narratif

LA GRANDE FROUSSE OU LA CITÉ DE L’INDICIBLE PEUR

FILMS DE MINUIT
CARTE BLANCHE À OLIVE
ENTRÉE LIBRE


Le brave inspecteur Triquet part à la poursuite d’un étrange faux-monnayeur, promis à la guillotine. Cette traque le mènera jusqu’à Barges, un petit village qui porte bien son nom puisque ses habitants semblent tous avoir cédé à la folie, face à la terrible peur que leur inspire La Bête, un monstre issu d’une légende locale, revenu pour se venger.

L’ARGENT

FILM PROPOSÉ PAR LA MARMITE, PROJET D’ACTION ARTISTIQUE, CULTURELLE, ET CITOYENNE
ENTRÉE LIBRE


Suite au refus de son père de lui donner de l’argent, Norbert se fait passer par Martial un faux billet de 500 F qu’il va écouler chez un photographe. Ce dernier s’aperçoit trop tard de la supercherie et refile le billet à un livreur, Yvon. A partir de là, un implacable engrenage se met en route qui va entraîner Yvon, le broyer. Dans une mise en scène éclatante, Bresson observe le cheminement tragique du mal et capte un monde dans toute sa complexité, son horreur et sa beauté.

TROIS FILMS DE MARINE HUGONNIER

EN PRÉSENCE DE L’ARTISTE
RENCONTRE PROPOSÉE PAR LA MÉDIATHÈQUE DU FMAC
ENTRÉE LIBRE


Cette trilogie prend le temps d’examiner le contexte politique et culturel de territoires particuliers et questionne la politique des images qu’ils suscitent. Ces films sont des mouvements de pensée, des réflexions, réalisés en marchant au fil de voyages. Ils tentent de définir un autre type d’expérience; une expérience des images à travers le monde plutôt que du monde à travers les images.

Ainsi, Ariana (2003) raconte l’histoire d’une équipe de tournage dans la vallée du Pandjchir, au nord de l’Afghanistan. The Last Tour (2004) est un film de fiction dont l’action se passe à la fin de l’âge du spectacle, à un moment où les attractions touristiques ferment au public et Travelling Amazonia se déroule sur la Trans-amazonienne, le grand projet inachevé de la dictature militaire brésilienne.

BONHEUR ACADÉMIE

SORTIE


Filmé lors d’un véritable stage raëlien, « Bonheur Académie » met en scène une histoire fictionnelle qui s’est adaptée au rythme, aux activités et à l’environnement de l’Université du Bonheur en mêlant acteur·trice·s aux adeptes du mouvement de Claude Vorilhon, alias Raël. Le travail photographique et les qualités plastiques et sont étonnantes, tant au niveau des compositions que des couleurs pétantes qui restituent les joies de l’été. Elles participent à nous transmettre l’étrangeté de cette expérience immersive dans ce microcosme hédoniste.